Généalogie et sagas familiales

Bonsoir

L'émission de ce soir "ENVOYE SPECIAL" sur Antenne 2 traite des maisons de retraites privées et des éoliennes, cela pourrait vous intéresser. Vous devez pouvoir y accéder en replay sur le site.

Cordialement

N.D.L.R. : Merci. Je passe déjà l'essentiel de mon temps à œuvrer pour une pensionnaire de maison de retraite (encore à temps plein depuis près de 48 heures et ça va continuer tant que sa nouvelle installation ne sera pas nickel) et je dois, par ailleurs, assister dans les deux prochaines semaines à deux audiences de juridiction consacrées à des problèmes d'éoliennes (le 25/9, au TA de Caen, à propos d'autorisations d'exploiter ; le 9/10 à la CAA de Nantes, à propos de permis de construire).

Je ne suis pas assez maso pour y ajouter, sur les mêmes sujets, des soirées devant la télé.

D'autant que je continue à me passer très bien de cet instrument qualifié au demeurant dans ma famille de "déconnoscope".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 21 septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je ne sais même plus depuis combien de temps ma mère habitait dans notre immeuble à Paris. Cela doit remonter à l'année de la mort de mon père, soit 1986, quand je l'avais convaincue de vendre leur appartement de la Porte de Saint-Cloud et d'acheter celui qui se trouve au-dessus du nôtre à La Muette.

Le fait est que 32 ans de présence au même endroit, et même si le nettoyage a été fait régulièrement et avec soin, cela laisse beaucoup de moutons sous les meubles les plus lourds et beaucoup de marques aux murs lorsqu'on enlève les cadres :

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

Carole avait déjà passé beaucoup de temps à faire les paquets. Assisté de deux de ses anciens compagnons, Jean LEMARIE est venu hier m'aider à déménager vers Alençon une bonne partie de ce mobilier, notamment toute la chambre et une partie du salon. Tout cela est donc arrivé dès hier soir à la "résidence Domitys" où je devrai retourner aujourd'hui pour assurer le déballage et la mise en place du plus gros.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 21 septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Quelques minutes de bonheur pendant ce déménagement, lorsque j'ai revu mes petits-enfants (du moins les deux aînés). Avant-hier, ma petite-fille a voulu que je lui lise "Blanche-Neige" dans la version des frères GRIMM. Hier en fin de matinée, nous sommes allés avec son frère et Amélie la chercher à la sortie de sa classe ("les lapins", en moyenne section de maternelle si j'ai bien compris ses explications) à l'école voisine :

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

Et, bien sûr, dès leur retour dans leur appartement, ma petite-fille (toujours aussi studieuse) s'est remise à lire et mon premier petit-fils (que j'appelle le "petit boxomaniaque") à tout faire voler autour de lui :

20 septembre 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 21 septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Je n'ai pu m'empêcher de recadrer très vigoureusement ma mère ce soir.

Alors que son déménagement a mobilisé quatre hommes tout hier et moi encore toute l'après-midi d'aujourd'hui, tandis que Carole, qui a appris de mauvaises nouvelles sur l'état d'un de ses yeux en début d'après-midi, a néanmoins pris la route à partir de Paris pour lui livrer ce soir un couchage lavé et repassé de frais par ses soins, ma mère s'est permis, elle qui ne remercie jamais personne, quoi qu'on fasse pour elle, d'agresser verbalement, en termes violents et totalement inacceptables, l'"assistante de vie" venue faire sa toilette ce soir. Le motif (si on peut parler de motif) de cette nouvelle sortie était que cette demoiselle dérangeait ma mère à un moment très important puisqu'elle était en train de taper un S.M.S. à ma sœur. Selon son habitude, ma mère a parlé à cette demoiselle préposée à sa toilette et à son habillement comme n'importe qui aurait honte de parler à un chien.

Ensuite, se plaignant à ce pauvre auditoire de ma réaction, ma mère m'a traité de fou puis, s'étant enfermée dans le cabinet de toilettes avec cette jeune fille qui fait ce métier ingrat pour vivre, a prié celle-ci, d'une voix geignarde de grande tragédienne, de lui changer le couchage bien qu'elle fusse parfaitement informée que Carole arrivait aux portes d'Alençon.

Il y avait urgence : il était environ 20 heures.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 25 septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Il est confirmé que j'ai prêché dans le désert : mon aîné signe aujourd'hui l'acte de propriété de son nouveau logement parisien, m'a-t-il appris hier, fortuitement.

Je l'appelais pour avoir des nouvelles de ses enfants et de son travail. Toutes sont excellentes. Il m'a déclaré en particulier qu'il trouve son travail très intéressant. C'est une chose que j'aurais rarement pu dire pour ce qui me concerne.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 5 octobre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 4 octobre 2018 16:57
À : Françoise MOCHE
Cc : Carole Fourcade; Betty Toubert
Objet : RE: T1 de disponible - Résidence les Jardins de Diane

Chère Madame

Merci beaucoup pour votre message.

En fait, ma mère, installée depuis la mi-août à la résidence Domitys d'Alencon, s'est révélée beaucoup trop perturbée par ces déménagements successifs pour que nous pensions pouvoir donner suite, au moins dans des délais rapides, à notre idée initiale de l'établir chez vous.

Bien entendu, si ces difficultés s'estompaient, c'est évidemment vers votre établissement que nous nous orienterions prioritairement. Dans ce cas, nous nous permettrions de vous recontacter.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________

De : Françoise MOCHE <compta-jdd@orange.fr>
Envoyé : jeudi 4 octobre 2018 16:18:08
À : penadomf@msn.com
Objet : T1 de disponible - Résidence les Jardins de Diane

Bonjour Monsieur Fourcade,

Nous vous informons que nous avons un appartement T1 de disponible pour votre maman,

pouvez-vous nous appeler au plus vite pour nous dire si nous vous retenons cet appartement,

dans l'attente de votre appel au 02 33 37 02 69,

d'avance nous vous remercions,

Cordialement

Françoise Moche‍

(Fin de citation)