Généalogie et sagas familiales

Chantier au repos, à Christian près mais pas pour longtemps pour ce qui le concerne. Roland FORNARI s'est néanmoins manifesté. Idem pour le démolisseur qui me parle de cheminées anciennes pour remplacer les deux de la moitié Nord du logis (celle de la salle-à-manger et celle de Mebzon).

Roue de tracteur pas encore changée mais devis accepté. Merci Maxime pour ton aide !

Allers-retours à Pontorson où je dialogue, pour un lot qui vient de se libérer, avec un Roumain en C.D.D. sans garanties évidentes mais doté d'une concubine enceinte jusqu'aux dents. Toujours aucun écho du jeune à coiffure bizarre qui, au dernier décompte, me devait plus de 3 000 € mais que je devrais être autorisé à faire expulser sous peu (du moins je l'espère).

Plus que jamais distrait au volant, j'ai échappé à trois ou quatre refus de priorité (de ma part) au cours des trois derniers jours.

Contributions à la mise au point d'un ballet acoustique dans notre combat anti-éolien favori. L'adversaire est très coriace mais on se bat comme des lions.

Et, bien sûr, visites quotidiennes à ma mère qui semble se remettre rapidement.

3 juillet 2018.

J'en veux pour preuve qu'elle a la dent plus dure que jamais, désormais à l'encontre d'un personnel hospitalier qui me paraît pourtant s'acquitter parfaitement d'une tâche que je ne lui envie pas.

P.S. : J'oubliais : je lis toujours avec autant d'intérêt "Les derniers jours de Versailles". Il faudra que j'offre ce passionnant bouquin autour de moi.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 6 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
0
Voici les établissements qui m'ont été conseillés par "Cap Retraite" pour ma mère et dont j'ai entrepris une tournée de visites avant de recommander un choix. A ce stade, mes critères de sélection sont (1) le confort et la propreté de l'immeuble, (2) la présence active de kinés et de psys, (3) la proximité de notre manoir favori et (4) mon impression sur l'état des autres pensionnaires, avec le souci que cela ne donne pas le bourdon à ma mère.
- L'établissement Résidence L'Horizon (groupe Kerdonis) (site), situé à Saint Georges des Groseillers (22 km de notre manoir favori) : visité le 4 juillet, excellente impression d'ensemble mais forte proportion d'Alzheimer ;
- Les Rives Saint Nicolas (groupe Orpea) (site), à Caen (97 km) ; visite programmée le 11 ;
- La Residence Beaulieu (groupe Orpea) (site), à Caen ; visite programmée le 12 ;
- La Sénatorerie (groupe Orpea) (site), à Alençon (71 km) ;
- L'Ehpad Gustave Courbet (groupe DOMIDEP) (site), à Caumont l'Eventé (91 km) : visite programmée le 9 ;
- Le Diamant (groupe Korian) (site), à Alençon ;
- L'Ehpad Gaston de Renty (groupe DOMIDEP) (site), à Bény Bocage (47 km) ; visite programmée le 10.

Jacqueline X. m'a suggéré d'étendre cette recherche aux établissements pour anciens officiers et ma sœur aux établissements liés à la M.G.E.N.

P.S. : J'ai rencontré cette après-midi, à sa demande, l'assistance sociale du "Parc" à Bagnoles. Privilégiant la proximité pour moi, elle me suggère d'élargir mon enquête aux établissements suivants :
- "La forêt" à Bagnoles-de-l'Orne ; mon impression extérieure n'est pas favorable, compte tenu des goûts de ma mère, mais j'ai pris rendez-vous pour une visite le 12 ;
- l'EHPAD Sainte Anne à La Ferrière-aux-Etangs ;
- les EHPAD "Les bruyères" et "Les épicéas" à Tinchebray ;
- "Les myosotis" à Passais-la-Conception ;
- "Notre Dame" à Briouze ; visite programmée le 11 ;
- des établissements à La Chapelle d'Andaine, Couterne et au Teilleul.

P.S. 2 (du 9 juillet 2018) : Visité l'EHPAD de Caumont l'Eventé. Dommage qu'il soit si loin de notre manoir favori car, pour le reste, je doute de trouver mieux.

P.S. 3 (du 10 juillet 2018) : L'EHPAD du Bény-Bocage date d'une bonne trentaine d'années et la déco en est trop fatiguée pour ma mère. Ces EHPAD si éloignés posent en outre problème dans notre cas.

Donc pris rendez-vous pour visiter demain l'EHPAD de Domfront.

P.S. 4 (du 11 juillet 2018) : L'EHPAD de Domfront ("Le Val Fleuri") m'a fait excellente impression. Il figurera, sans nul doute, sur la "short list" que je proposerai à ma sœur de visiter.

L'ancien EHPAD de Briouze a une atmosphère familiale et campagnarde qui n'est pas sans charme mais les pensionnaires seront prochainement transférés dans un nouveau bâtiment qui doit sortir de terre, d'ici 18 mois, dans le champ voisin.

En revanche, je suis plus réservé à propos des "Rives Saint-Nicolas" à Caen. Le directeur fait excellente impression mais les locaux ne sont pas au top et, sauf à m'inscrire à la fac et à lever le pied sur notre chantier favori, la distance paraît rédhibitoire.

P.S. 5 (du 12 juillet 2018) : Visité ce matin un établissement de qualité optimale pour ma mère, la "résidence Beaulieu" à Caen. Tout m'y a fait forte impression (19/20), de la directrice aux bâtiments, en passant par l'état des pensionnaires et leurs milieux socio-culturels.

Cette après-midi, visite de "La Forêt" à Bagnoles-de-l'Orne. C'est bien mais je cherche mieux pour ma mère.

Deuxième rencontre, celle-ci à ma demande, avec l'assistante sociale du "Parc". En plus des établissements déjà inscrits sur mes tablettes, elle m'a suggéré de visiter l'EHPAD de Putanges, le "Jardin de Diane" à Bagnoles, le "Domitys" d'Alençon.

Je me suis immédiatement rendu au "Jardin de Diane". Impression très favorable (17,5/20). Compte tenu de la proximité de notre manoir favori, je n'ai pas hésité à prendre sur moi d'inscrire immédiatement ma mère sur la liste d'attente.
Si j'en juge par les réactions de mon aîné et de sa petite famille, il n'y a pas de contestation à propos de ma façon de mener notre chantier favori :
- accord sur les conclusions provisoires sur le choix du meilleur combustible (y compris sur la perspective d'implantation de cellules photo-voltaïques dans les "nouvelles terres") ainsi que sur le phasage des travaux de chauffage ;
- accord sur les conclusions provisoires sur la meilleure implantation de la cuisine dans le bâtiment Nord, sur l'idée d'un escalier "en facteur commun" dans l'"aile de la belle-mère" et sur l'implantation de mon futur bureau dans le salon de cette aile (y compris sur l'idée de déplacer une fenêtre Ouest) ;
- accord sur toutes les interventions de l'entreprise BODIN, aussi bien achevées qu'envisagées ; en particulier, les nouvelles hauteurs de linteaux et la qualité des travaux correspondants sont loués ; idem pour le traitement du cul du four, considéré comme très réussi.

En ce qui concerne ma mère, accord également sur le choix du "Parc" où elle paraît aussi heureuse que possible et compréhension, du moins m'a-t'il semblé, de mes réflexions sur la suite.
Cascade de caprices et torrents de pleurs ce matin.

J'ai néanmoins terminé la lecture de "Les derniers jours de Versailles" dont mon aîné a souhaité que je lui donne mon exemplaire. En échange, il me remet "L'Histoire de France vue d'ailleurs - 50 événements racontés par des historiens étrangers" de Jean-Noël JEANNENEY et Jeanne GUEROUT.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 12 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Quand un fils promène sa mère :

12 juillet 2018.

12 juillet 2018.

Après avoir parcouru la région en tous sens, j'ai, à ce stade, sélectionné trois établissements susceptibles de recueillir ma mère dans des conditions qui me paraîtraient recommandables :
- pour des raisons de proximité optimale, "le Val Fleuri", EHPAD public de Domfront-en-Poiraie où je sais qu'une petite-fille de ma voisine Mme Andrée PHILIPPE (qui y est aide-soignante) la traiterait au mieux ;
- à Caen, la "résidence Beaulieu" du groupe Orpéa où, dans un cadre aussi agréable que possible, ma mère côtoierait des pensionnaires partageant ses goûts culturels ;
- enfin, à Bagnoles-de-l'Orne, "les jardins de Diane", "résidence services pour seniors" où le compromis distance-qualité me semble à ce point optimal pour elle que, sans attendre son feu vert ni celui de ma sœur, j'ai immédiatement inscrit ma mère sur la liste d'attente.

Bien entendu, un tel choix devra être validé par ma sœur et mon beau-frère, qui m'annoncent leur passage pour le 21 et le 22 juillet prochains, ainsi que par Carole qui devrait revenir en Normandie le 14.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 13 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'ai passé la plus grande partie de l'après-midi au "Parc", auprès de ma mère, y compris dans la bibliothèque où nous avons pu assister, sur écran géant, à la fin de l'étape du jour du Tour de France.

En dix jours, elle a fait d'énormes progrès puisqu'elle arrive de nouveau à marcher quelques dizaines de mètres. Je l'encourage à apprendre à manier sa chaise roulante.

Elle demeure désireuse de rentrer bientôt à son domicile parisien mais reconnaît désormais les bienfaits des changements de cadre de vie qu'elle a subis depuis un mois. En discutant avec elle, je l'incite à réfléchir aux activités où elle pourrait se rendre utile pour des personnes de son âge ; on a ainsi parlé de cours d'anglais, d'explications de textes, de pot-au-feu ou de "reines de Saba".

Un de ces jours, je l’emmènerai en promenade du côté des "Jardins de Diane", de manière à lui en faire découvrir l'agrément et les avantages.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 15 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
0
Les circonstances me remettant en contact avec une partie de ma famille un peu perdue de vue il est vrai, voici ce que je découvre, en surfant sur la toile, à propos de ma nièce :


Petite fille au pied d'une vasque de la basilique San Zeno, Vérone, Italie, 16 mai 1918, (Autochrome, 9 x 12 cm), Fernand Cuville, Département des Hauts-de-Seine, musée Albert-Kahn, Archives de la Planète, A 71 243 X
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 16 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
A propos de ma mère, le débat familial avance dans un sens qui me semble bon :
- d'abord, elle-même comprend qu'elle ne pourra pas rentrer à son domicile avant un certain temps ; j'ai pu l'inciter à réfléchir à ce qu'elle pourrait apporter à ses "camarades de promotion" et la perspective de se rendre ainsi utile la réjouit ;
- ma sœur, importante dans la décision, me paraît en venir spontanément à des vues proches des miennes ;
- enfin, Carole trouve que les "Jardins de Diane" sont un bel endroit facilement accessible pour nous et où ma mère pourrait se plaire.

Ceci dit, j'ai pris sur moi d'inscrire ce matin ma mère sur la liste d'attente de la "Résidence Beaulieu" de Caen, en plus de celle des "Jardins de Diane", notamment parce que je me dis que, si nécessaire, le CHU de Caen serait mieux équipé qu'un hôpital du bocage.

Tout cela ne m'empêche pas de poursuivre mes tournées de reconnaissance d'autres établissements. Au Teilleul, se trouve un EHPAD que, l'ayant aperçu le 14 juillet (à l'occasion d'un aller-retour à Pontorson) mais pas encore visité, je serais tenté de considérer au même rang que le "Val fleuri" de Domfront. Mercredi, en compagnie de Carole qui rentrera dans la foulée à Paris, je visiterai les deux établissements d'Alençon qui m'ont été recommandés, la "Sénatorerie" et le "Diamant".

P.S. : Après enquête téléphonique, je comprends que l'établissement du Teilleul ne conviendrait pas à ma mère.