Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 19 Janvier 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
2
Je n'ai pu tenir plus de cinq minutes face à ma mère. Aucun échange possible, en tout cas pour moi.

Je n'ai pas non plus réussi à effacer tout ou partie de la cinquantaine de messages qui saturent la mémoire de son téléphone portable. Mais j'ai lu les noms des personnes qui ont essayé de la joindre et je les remercie de leur constance.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 21 Janvier 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'ai pu parler à ma mère au téléphone. Voix très faible. Elle est dans sa chambre. Betty a prévu de passer la voir ce samedi. J'y retournerai la semaine prochaine.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 23 Janvier 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Ma mère vient de me téléphoner. Elle avait une très bonne voix et s'exprimait très clairement, ce qui changeait beaucoup des précédents. Mais, sur le fond, ses propos montraient qu'elle perd la tête. Elle se croit en effet à Paris, dans son appartement, avec une amie, décédée à ma connaissance, qui lui aurait "appris la visite de Betty cette après-midi" et lui aurait apporté un plateau-repas qu'elle m'a décrit.

Betty, qui est en route vers Alençon m'en dira un peu plus lorsqu'elle l'aura vue. De mon côté, je me suis inscrit pour une visite vendredi prochain.

P.S. (à 15 heures 30) : Betty confirme mes impressions.
Alors que j'étais retenu hier par une séance de la commission départementale des sites et paysages (C.D.N.P.S.), Carole a fureté entre les rayons de la librairie "Le passage" d'Alençon et acheté à mon intention, ce qui est très aimable, le dernier bouquin de Bernard PIVOT, "... mais la vie continue".

J'ai lu cette nuit les premiers chapitres de ce bavardage d'un octogénaire autour de ses aigreurs d'estomac et sujets connexes.

Hélas, très peu de personnes savent choisir à ma place les bouquins qui m'intéressent. Ma belle-mère, par exemple, a toujours, en plus de quarante ans d'essais ô combien méritoires, tapé à côté de la plaque (ce qui n'enlève rien à ses autres qualités, éminentes évidemment, à commencer par la constance).

En fait, je n'en connais qu'une qui ait réussi ce test : mon aîné.
(Au temps révolu où il m'offrait des cadeaux).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 29 Janvier 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
J'ai passé cette après-midi une heure au chevet de ma mère, à l'EHPAD "Korian" d'Alençon :

29 janvier 2021.


Elle est très faible et ne peut plus se lever ; la rencontre a donc eu lieu dans sa chambre. Elle parle distinctement mais ses propos sont souvent confus. Elle se plaint beaucoup de différents inconforts et se montre toujours très agressive à l'encontre du personnel qui me paraît pourtant impeccable dans le rôle ingrat qui est le sien. Je lui ai montré les photos et films de mes petits-enfants et de Guguss ; elle n'a pas compris que Garance apprend le piano et n'arrivait pas à entendre l'air qu'elle jouait.

En réponse à mon compte rendu via "WhatsApp", mon aîné a émis le souhait de lui rendre visite prochainement. Je lui ai expliqué la marche à suivre qui est assez compliquée, avant même un nouveau confinement.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 3 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
J'irai voir Bou-Maman-Sim mardi prochain, sur ma route vers Paris, Carole devant rentrer plus tôt. Je viens de le lui annoncer par téléphone. Elle est extrêmement faible mais se réjouit de voir à cette occasion les dernières photos des petits croutons. Betty, avec qui je me suis ensuite entretenu, me dit que, de nouveau, elle refuse de se nourrir. Son médecin est sur la brèche mais n'envisagerait plus de l'hospitaliser.

J'ai prévenu mes fils. Leurs épouses m'ont envoyé des mots gentils. Je les en remercie.
franceculture.fr
rédigé le Jeudi 4 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
"Le fait d’avoir interdit les contacts sociaux, physiques, affectifs ou émotionnels, a entraîné - au-delà de la toxicité du virus - une rupture du sens de la vie avec des syndromes de glissement chez les personnes âgées." Régis Aubry, professeur de médecine.

N.D.L.R. : C'est clair dans le cas de ma mère. "Glissement" est bien le mot employé par son médecin. Mais qu'y faire à ce stade et avec ce confinement, tel qu'il est appliqué ?

Un mauvais signe selon moi : ma sœur a obtenu de pouvoir la visiter samedi prochain alors que, quelques heures plus tôt, "Korian" m'avait assuré que le créneau était saturé.

N.D.L.R. 2 (du 5 février 2021 à midi) : Aux dernières nouvelles, ma mère se porterait mieux. "Elle a l'air de s'accrocher" m'écrit ma sœur dont le mari, Antoine, a pu lui parler ce matin.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
0
Les temps deviennent trop durs pour les Bons-Papas :


(Début de citation)

De : A.-V. F.
Envoyé : vendredi 5 février 2021 10:56
À : W. F. ; Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : C. F. ; I. F.
Objet : Re: Quelle est l'adresse mail d'Inès ?

Je me régale d'avance!
On vient quel jour/quelle heure?
Même ratées, elles seront savoureuses !

___________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 5 février 2021 09:44
À : W. F.
Cc : C. F. ; A.-V. F. ; I. F.
Objet : RE: Quelle est l'adresse mail d'Inès ?

J'ai beaucoup trop de respect pour la multiplicité de leurs talents pour imaginer qu'elles puissent avoir des idées aussi retorses !

___________________________________________________________________________________

De : W. F.
Envoyé : vendredi 5 février 2021 09:41
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : C. F. ; A.-V. F. ; I. F.
Objet : Re: Quelle est l'adresse mail d'Inès ?

Je crois que tes belles-filles attendent avec impatience que tu te colles au fourneaux quand elles bossent.
Tu as 3/4 jours pour t entraîner avant ton prochain passage à Paris. J intercèderai en ta faveur en leur demandant de ne pas avoir un jugement trop sévère sur tes premières crêpes. Il en faudrait une petite centaine pour tes petits croûtons !
Il est temps de remonter les manches et de faire chauffer ta crêpière PPF 🥳

___________________________________________________________________________________

Le ven. 5 févr. 2021 à 09:37, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Il va falloir bosser, Mesdames !

Ces recettes sont fournies, via "Facebook" par la propriétaire du château de Bourgon (Mayenne) qui fait aussi des choses remarquables en matière de concerts (voir la page "Facebook" du "château de Bourgon").

___________________________________________________________________________________

De : W. F.
Envoyé : vendredi 5 février 2021 09:25
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; I. F.
Cc : C.F. ; A.-V. F.
Objet : Re: Quelle est l'adresse mail d'Inès ?

___________________________________________________________________________________

Le jeu. 4 févr. 2021 à 21:47, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Recette des crêpes d’Isabelle inratable!! 😅
Ingrédients : 200gr de farine 20cl de bière 500ml de lait entier 4 œufs 1/2 tasse d’huile isio4 une pincée de sel..
Au robot mélangeur.. on mélange la farine et la bière.. puis on ajoute le lait tout doucement, les 4 œufs un à un, la 1/2 tasse d’huile & la pincée de sel.
Pour les cuire une poêle dite crêpière bien chaude, que j’essuie avec un papier absorbant inbibé de beurre, on attend la coloration autour et on les retourne ou facile de les faire sauter!! 😅🙂🙃
- à décliner pour des galettes salées avec tout ce qu’on veut dedans ..ex fondue d’oignons et poireaux aux lardons crémée avec fromage pour les gourmands..
- si c’est pour des crêpes sucrées ajouter un sachet de sucre vanillé! ... Servies tout simplement avec du beurre salé frais et de la cassonade brune de candi de Belgique.. ou du 🍯 de Bourgon et un filet de citron.. un délice.. après vous pouvez faire flamber la recette!! Confitures d’oranges et Cointreau, Pommes caramélisées et un bon calvados🔥...🧚‍♀️
Bon appétit 😋😘

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
D'après ma sœur qui sort du "Korian" d'Alençon, notre mère ne se laisserait plus "glisser" mais pose - certes de façon confuse - des questions sur les uns et les autres. Donc du progrès sensible.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'ai passé un moment au chevet de ma mère cette après-midi. Elle reste allongée sur le dos, avec un seul oreiller, ce qui l'empêche de regarder la télé (mais elle ne met plus ses lunettes), ne se lève plus du tout et mange très peu.

J'en ai pris une photo mais ne la mets pas en ligne car je la trouve trop impressionnante.

Elle fait du bruit en respirant, même quand elle s'endort. La tonalité de ses paroles est désormais positive mais elle mélange beaucoup de choses. Par exemple, elle m'a parlé du "demi-frère de Guguss" et déclaré qu'"à l'âge de 14 ans, Garance faisait jeune fille, ce qui ne me plaisait pas" (à moi, PPF). Elle a aussi ajouté qu'elle me trouve "beau" - elle a bien dû me le redire deux ou trois fois - "et parfois gentil", a-t-elle précisé une fois...

Mon aîné a souhaité lui parler via "WhatsApp". Elle a répondu être incapable de soutenir une conversation.

J'ai rendu compte à ma sœur de cette visite. Elle m'a appris que notre mère souffre d'une infection qu'on ne sait pas localiser, de sorte qu'on lui administre des antibiotiques "à large spectre" puisqu'il est dorénavant exclus de la re-hospitaliser.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 11 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Conversation familiale via WhatsApp :

Walter (à 20 h 07) : Je suis descendu chez les parents à l'instant. Encore plus sages que nos enfants : lumières éteintes, ils dorment déjà. Le rythme de la Chaslerie transposé à Paris... Ou 2 heures de garde de Paul qui les ont littéralement épuisés...

Carole (à 21 h 32) : J'étais en bas profiter de la salle de bains. Ton père dort, on a pas mal marché hier et aujourd'hui plus calme. C'était super d'aller à l'école prendre Paul. Bizarre de voir que tout s'arrête à 18 heures. Bonne soirée à tous

Moi (à 21 h 53) : Je confirme que je dormais déjà. Kaputt le Bon-Papa...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 16 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je suis allé voir ma mère cette après-midi à Alençon. Elle m'a tout de suite déclaré qu'elle ne se sentait pas la force de soutenir une conversation. En une heure, elle aura émis trois phrases. A sa demande, je l'ai aidée à boire de l'eau et lui ai rafraîchi le visage.
Dans les "65 m2 habitables" du manoir favori, ces jeunes enfants prennent beaucoup de place les trop rares fois où ils sont là.

Il est donc grand temps que je fasse aménager le cabinet de toilettes prévu au rez-de-chaussée du bâtiment Nord.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 18 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
A 9 heures du matin, l'infirmier du "Korian" d'Alençon m'a prévenu de la dégradation de l'état de ma mère la nuit dernière. Elle a reçu de l'oxygène. Ma sœur s'était inscrite pour une visite en début d'après-midi. Je vais y passer ce matin, même si je ne suis pas inscrit.

P.S. (à 16 h 30) : J'ai passé trois heures au chevet de ma mère. Pour l'aider à respirer, elle a été installée dans un fauteuil. Elle somnole et halète en permanence. Elle n'a guère ouvert les yeux, reste mutique et tout donne à penser qu'elle n'entend plus.

Ma sœur et mon beau-frère m'ont succédé, sans plus de succès pour communiquer avec elle. Mon aîné essayera de venir la voir demain matin, et mon cadet ce week-end.

P.S. 2 (à 17 h 45) : D'après ma sœur et mon beau-frère, la fin serait proche. Bou-Maman-Sim paraît inconsciente. J'en ai prévenu mes fils, les laissant libres de ne pas faire le voyage à ce stade.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 19 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Annonces - A la Chaslerie - Ailleurs
0
Ma mère ayant souhaité être incinérée "sans fleurs ni couronnes" et sans "faire-part de décès de quelque nature que ce soit", l'opération aura lieu à Sées dès que possible et dans la plus stricte intimité.

La famille se réunira ultérieurement, sans doute au manoir favori, pour honorer sa mémoire, à une date que j'indiquerai le moment venu après concertation avec ma sœur.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 20 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Anecdotes
0
En d'autres temps, je vous aurais relaté mes découvertes et appréciations au sujet du marché de l'organisation d'obsèques à Alençon, tel qu'il m'est apparu hier. A ce propos, je me bornerai à m'interroger sur l'effet produit sur les gens simples par les devis qui sont proposés - et pour quelles prestations - par les intervenants qui se partagent ce marché.

Avez-vous d'ailleurs remarqué que, depuis quelques semaines, j'ai opté pour un ton plus serein sur notre blog favori ? Enfin, pas tout à fait complètement serein comme on l'a encore vu hier soir à propos de telle brute imbécile du fisc.

Mon hommage et mes remerciements à l'ensemble du personnel de l'EHPAD "Korian" d'Alençon n'en seront, je l'espère, que plus notables. Tous ont été remarquables, par leur tact, leur humanité et leur présence active, parfois sous des critiques injustes, au cours des trois mois qu'aura passés ma mère chez eux, à la suite de sa Covid-19 du mois de novembre. Mon beau-frère est d'avis que cette dernière série d'hospitalisations, dont elle était sortie miraculeusement, aura causé la rupture constatée dans sa combativité face aux aléas du grand âge. De mon côté, je ne saurais minorer l'effet du confinement forcé qui a pu lui donner à penser, elle dont la lucidité était mise à rude épreuve et qui n'arrivait plus à faire fonctionner quelques appareils comme son iPad puis son téléphone, qu'elle était abandonnée de ceux dont, plus que jamais, elle attendait tout.

Je l'ai découverte hier matin lorsqu'on m'a ouvert sa chambre puis fait remonter les volets de sa fenêtre donnant sur un espace où allait fleurer le printemps : immobile, désormais si petite sur sa couche immaculée, si différente, si apaisée.