Généalogie et sagas familiales

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 26 avril 2024 14:30
À : Charles Levêque
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : RE: Histoire de la famille LEVÊQUE

Cher Monsieur,

Je vous remercie très vivement pour cet envoi qui tombe à pic puisque je commence à vérifier la dernière version de l'"étude de diagnostic d'ensemble" de la Chaslerie reçue d'Arnaud PAQUIN, un excellent architecte du patrimoine que je me félicite d'avoir mandaté pour la mener.

Voici, pour info, ce document, tel que je viens de le mettre en ligne sur mon "site favori".
N'y figure pas, pour des raisons évidentes de confidentialité à l'égard des artisans, le chiffrage détaillé du coût des travaux recommandés.

Votre travail figurera bien entendu dans la bibliographie indiquée en page 93 de l'étude de M. PAQUIN.

Je mets en copie, outre M. PAQUIN, les membres du bureau de "La SVAADE", dont votre cousin Jacques BROCHARD.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Charles Levêque <cleveque14@gmail.com>
Envoyé : vendredi 26 avril 2024 13:47
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Histoire de la famille LEVÊQUE

Cher Monsieur,

Voici donc une version PDF du livre, avec quelques corrections apportées ici et là.

J'espère terminer rapidement la mise à jour complète de l'ouvrage, et je pourrai alors vous faire parvenir une version plus "académique" de l'étude.

Bien cordialement,

C. Levêque

__________________________________________________________________________________________________

Le sam. 6 avr. 2024 à 19:42, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Cher Monsieur,

Hélas je n'ai pas conservé les coordonnées de cette personne. Son témoignage remonte à plus de 25 ans, si je ne me trompe.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Charles Levêque
Envoyé : samedi 6 avril 2024 19:11
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Histoire de la famille LEVÊQUE

Cher Monsieur,

J'ai en effet vu que la SVAADE avait permis l'organisation de nombreux événements, qui permettent une importante valorisation de votre magnifique manoir.

J'espère pouvoir assister à un de ces concerts, si d'aventure je passais dans la région. N'ayant plus d'attaches dans le Domfrontais, mes occasions de visite sont, à mon grand regret, plutôt rares...

J'étais passé à la Chaslerie en décembre 2021, mais vous étiez alors absent. J'avais pu faire le tour du manoir, et constater l'excellente qualité de votre restauration. Je reviendrai avec grand plaisir.

Je me demandais d'ailleurs si vous aviez conservé, par hasard, les coordonnées de cette personne qui vous avait laissé un croquis du blason familial, et semblait, si je ne me trompe, connaître quelques informations au sujet de cette cheminée de la Jarrière qui fut transportée à la Chaslerie. Je serais assez intéressé de contacter cette personne, si bien sûr cela est possible.

Encore un immense merci pour le patient travail de réhabilitation et de valorisation du patrimoine de ce pays que vous avez accompli avec la Chaslerie, qui, je l'espère, a encore de longs siècles devant elle !

Bien cordialement,

Charles Levêque

__________________________________________________________________________________________________

Le sam. 6 avr. 2024 à 18:07, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Cher Monsieur,

Merci pour votre réponse que je me permets de partager avec Guillaume BEESAU, secrétaire de "La SVAADE" (association que vous devez connaître en votre qualité de "membre du fan-club" de notre site favori), afin qu'il vous intègre dans la liste de diffusion des programmes de celle-ci (prochain concert le 20 avril). Ce serait sympathique de vous y rencontrer, non loin des terres de vos ancêtres. (Jacques BROCHARD ne pourra être des nôtres le 20 avril mais s'est déjà inscrit pour le 5 mai).

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Charles Levêque
Envoyé : samedi 6 avril 2024 17:31
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Histoire de la famille LEVÊQUE

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre message, vous m'aviez envoyé effet grandement aidé en m'envoyant vos documents il y a trois ans.

Vous pouvez bien sûr utiliser à loisir cet ouvrage, et le publier sur votre site, dont je suis d'ailleurs un visiteur régulier ! Les contenus qu'on y trouve sont passionnants et complets. Vous avez d'ailleurs sans doute pu en retrouver dans le livre, j'en ai fait un usage abondant

Je travaille en ce moment à une version corrigée et complétée de ce livre, que j'espère achever au plus vite. Je pourrai vous faire parvenir la version PDF, le temps que les nouveaux soient imprimés, et je n'hésiterai pas à vous l'envoyer.

N'hésitez pas si vous désirez des informations complémentaires,

Bien cordialement,

Charles Levêque

__________________________________________________________________________________________________

Le sam. 6 avr. 2024 à 14:44, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Cher Monsieur,

Nous avions correspondu il y a quatre ans (https://www.chaslerie.fr/blog/message/48728). Vous m'aviez alors contacté pour que je vous communique les éléments de généalogie en ma possession sur votre famille.

Mon ami Jacques BROCHARD m'a prêté hier son exemplaire de votre ouvrage de 376 pages sur ce sujet. Je mesure la quantité de travail que cela a dû représenter pour vous.

J'aimerais scanner quelques pages de cet ouvrage afin de les mettre en ligne sur le site de la Chaslerie (que vous avez l'amabilité de citer parmi vos sources), sous l'onglet "Désultoirement vôtre/Généalogie et sagas familiales".

Afin de m'éviter de trop abîmer à cette occasion l'exemplaire de Jacques, pourrais-je vous en acheter un autre ?

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Carole et "Cambérabéro" me demandaient tout à l'heure pourquoi je passe tant de temps à relire et de soin à caviarder les versions successives de l'"étude de diagnostic d'ensemble" que l'on sait :

15 mai 2024.


Ma réponse tient en deux points :
- d'abord j'y suis obligé car mon ordi ne dispose pas de la bonne version du logiciel "Word" contrairement au cabinet PAQUIN ; par voie de conséquence, je suis empêché de porter mes corrections en ligne, je suis obligé d'imprimer le texte en format A3 (car je me crève les yeux sur le tirage en A4 auquel est cantonnée mon imprimante) ; donc je perds énormément de temps à faire enregistrer mes amendements par le cabinet PAQUIN et en suis même réduit, désormais, à préférer les leur communiquer directement en me rendant chez eux ;
- deuxièmement et plus profondément, je tiens à ce que cette étude soit, de fait, mon testament spirituel en ce qui concerne la Chaslerie. Je veux dire par là que j'entends que mon successeur, quel qu'il soit ou puisse être, à la barre de ce monument trouve dans ces pages et en bon ordre tout ce que, depuis trente-trois ans, j'ai pu apprendre à propos de ce paquebot ou imaginer de plus sérieux pour ses prochaines courses en haute mer.

Bien sûr, nous sommes tous conscients que je n'aurai plus le temps, la force ni (sauf miracle) les moyens financiers de mener à son terme le projet caressé de mettre le monument à la disposition de "classes de maîtres", avec le souci de la transmission, à un vaste public, de "programmes culturels de qualité" ("élitistes", disent les kékés).

Mais je dois reconnaître que, dans un tel domaine également et même parmi mes proches comme Carole ou les personnes les mieux disposées à mon égard comme "Cambérabéro", j'ai du mal à partager, je ne dis même pas à faire prospérer, l'idée de la "qualité FOURCADE" qui m'est chère ("une certaine idée de la France" si l'on se hasarde à pousser un peu le raisonnement ; disons plutôt une certaine échelle de valeurs).

Ainsi, je suppose que je mourrai incompris. Mais cette perspective, des plus probables à mes yeux, ne m'empêchera pas d'avancer, à ma façon, tant que je le pourrai encore.