Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 19 Septembre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes - Références culturelles
0
Lorsque j'étais encore gaga (car, à tort ou à raison, je pense que ça m'a passé), j'ai regardé d'un trait les six épisodes de la (première ?) série consacrée par "Netflix" à "Bernard TAPIE".

J'ai trouvé cette série excellente et brillamment menée, notamment le dernier épisode face au procureur de MONTGOLFIER.

Le personnage avait dû, en fin de vie, restituer plus de 400 M€, si ma mémoire est bonne. Un de mes camarades de promotion à l'E.N.A., François LEMASSON (no comment), avait joué un rôle essentiel dans cette procédure. J'avoue n'avoir jamais compris les ressorts d'un acharnement aussi considérable pour lequel ce président d'une autre structure de défaisance que "la mienne" avait été généreusement récompensé, du moins à mes yeux.
Dans le même numéro du "Publicateur", est annoncée une prochaine conférence à Domfront, avec Jacques BROCHARD, Guillaume BEESAU et Jean LOUCHET :


Carole, qui m'a confié apprécier beaucoup Jacques BROCHARD, a reçu hier, par la poste, son dernier roman, "Disparition". Par curiosité et aussi parce que j'avais senti, lors d'une discussion avec lui il y a quelques mois, une certaine déception que je n'aie pas encore lu l'un ou l'autre de ses deux premiers ouvrages, j'ai commencé la lecture de "Disparition".

On a pu noter que j'ai l'esprit critique et parfois la dent dure. Le début de l'ouvrage aurait pu me donner l'occasion de le montrer une fois encore. Mais, pris par la lecture, j'ai poursuivi et ce fut heureux car, très vite l'intérêt du sujet et la manière dont l'histoire est racontée m'ont passionné.

A l'heure où j'écris ceci, je n'ai encore lu qu'un quart de l'ouvrage et, bien sûr, je me prends à rêver en me mettant, par la pensée, à la place de l'auteur. J'imagine que Jacques a choisi la forme romancée pour exprimer des sentiments profondément enracinés en lui, certains tellement douloureux qu'il lui aura fallu plus de soixante ans pour pouvoir les évoquer aussi complètement et sous une forme délibérément indirecte. On connaît d'autres déchirements et d'autres façons de les exprimer. Un blog, par exemple ? Ou une activité manifestement en dehors de toutes contingences normales, comme cette idée saugrenue de chercher à retarder l'effondrement nécessaire de quelques vieux cailloux croisés sur son chemin ?

Nul doute que la subtilité et la douceur de Guillaume permettront, avec l'appui poétique et musical de Jean, de lever quelques coins du mystère d'une telle transsubstantiation (si je puis m'exprimer ainsi).
Tristesse de l’humoriste

De quoi est fait le corps ? De viscères gélatineux, d’amas fibreux et muqueux, et, les os mis à part, de sécrétions et de liquides plus ou moins visqueux qu’on appelait autrefois les humeurs. Les Anciens en avaient fait une théorie, et en distinguaient quatre : le sang, la bile jaune (ou fiel), le phlegme (ou pituite) et l’atrabile. Le tempérament d’un individu était déterminé par l’humeur dominante de son organisme, laquelle pouvait varier en fonction de son âge ou de la saison. On avait ainsi les sanguins (emportés), les bilieux (aigris), les flegmatiques (lymphatiques) et les atrabilaires (chagrins).


Bien que rien de tout cela ne fût spécialement drôle, les adeptes de cette théorie des humeurs s’appelaient les humoristes. Ce terme, par extension, en vint à désigner non seulement les thérapeutes, mais tous ceux qui étaient sujets aux humeurs, et singulièrement à l’humeur maussade. Balzac écrit ainsi que la Duchesse de Langeais savait « se faire mélancolique avec les humoristes, gaie avec les insouciants, politique avec les ambitieux, guerrière avec les militaires ».

Jusqu’à ce que les Anglais nous empruntent le mot humeur et nous le retournent en ayant altéré le e en o, un humoriste, en bon français, était quelqu’un d’enclin à la tristesse. L’étymologie ne manque pas d’humour.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 22 Septembre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Au courrier ce matin, cette carte postale qui, d'après Carole, aurait donc mis un mois à nous parvenir de Grèce :


L'oblitération est illisible :


Toutefois, aurait-on trouvé un pays où les services publics - ici la poste - fonctionnent encore plus mal qu'en France ?

Plus important à mes yeux, l'écriture du scripteur (ou, pour être plus précis, de la scriptrice) ne serait-elle pas un signe attendu depuis beaucoup plus longtemps ?
0
Carole avait souhaité qu'à l'occasion de mon passage à Paris, j'emmène les garçons au musée des armées, donc aux Invalides. Finalement, elle s'est jointe à nous :

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.


Comme ce musée est vaste et le Bon-Papa fatigué, j'avais laissé à ces jeunes gens le choix entre les armures et les soldats de Napoléon.

Réponse unanime : "Napoléon !"

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.


Le manoir favori attendra.

Ils se sont montrés captivés par Austerlitz...

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.

... et presque autant par Waterloo :

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.


On a un peu débordé sur le Second Empire :

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.


A mon étonnement, ces jeunes se sont révélés très fanas mili et volontiers chauvins (ambiance de coupe du monde de rugby oblige, sans doute, car ils suivent ça de près) :

27 septembre 2023.


Après tant d'efforts, une petite halte pacifique s'imposait :

27 septembre 2023.

27 septembre 2023.


De retour chez la Bonne-Maman, il a fallu monter une maquette :

27 septembre 2023.


Quant à moi, me rappelant grâce à ce musée ce que ce pays fut et voyant de tous côtés ce qu'il est devenu, je ne peux que me dire : "Grandeur et décadence !"
(Début de citation)

De : Pierre-Alain Clostermann <galerie@clostermann.org>
Envoyé : jeudi 5 octobre 2023 03:39
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Généalogie

Bonsoir Monsieur
Il faut avouer que ce n’est pas très chrétien !
Ni très beau d’ailleurs, contrairement aux productions musicales de son cousin.
A propos de productions musicales, je dois vous remercier et vous féliciter pour le dernier concert, un moment merveilleux et sublime !
Bien à vous
PAC

__________________________________________________________________________________________________

> Le 5 oct. 2023 à 03:28, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Cher Pierre-Alain,
>
> L'arbre (trouvé sur votre page "Facebook") ne nous dit pas comment une ancienne demoiselle de GALBERT a pris le mariage de sa fille Clothilde avec un prénommé Scipion Messidor...


>
> Bien cordialement,
>
> PPF

(Fin de citation)
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Vendredi 6 Octobre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
Un beau cadeau et de bons amis

Ce fut un drôle d’anniversaire, en vérité. Nous avons passé la journée à l’hôpital pour un premier bilan de l’essai clinique dans lequel Claudine est engagée : analyses sanguines, scanner etc. En milieu d’après-midi, arriva le plus magnifique des cadeaux : l’annonce que le traitement semble marcher, et même de façon spectaculaire, d’après les médecins. Il reste encore beaucoup de chemin à faire, mais nous avançons à belle allure dans la bonne direction !

J’en profite pour remercier toutes celles et ceux qui, bravant mon côté ronchon évoqué l’autre jour, m’ont adressé d’affectueux messages. Cela m’a touché, ému, fait chaud au cœur, et procuré en fait bien du plaisir. Je vous embrasse tous, les amis !

NB : comment ne pas citer aussi les Transavia, Deezer, Cocolis, France tv, Woodbrass, Aegean et autres entreprises, qui ont cru bon elles aussi de me rappeler mon anniversaire ? N’est-il pas réconfortant d’avoir de si fidèles et attentionnés fournisseurs ?



N.D.L.R. : Bravissimo !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 6 Octobre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
(Début de citation)

De : Meyer Xavier
Envoyé : vendredi 6 octobre 2023 12:14
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Intervention.

Cher Pierre-Paul
Vous m’en aviez parlé, en effet.
Je souhaite un plein succès à cette entreprise de « restauration » qui ne vous transformera donc pas en une chimère !
Amicalement.

Xavier Meyer

__________________________________________________________________________________________________

> Le 6 oct. 2023 à 12:10, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Cataracte en deux temps.
> On endort l'œil, on y fait un petit trou par lequel on aspire le cristallin préalablement réduit en bouillie puis on insuffle un nouveau cristallin en plastique qui se déploie dans l'œil.
> Après ça, plus besoin de lunettes, retour au "look play-boy" !
> Mais je serai devenu pour partie un "seeborg" (ou je ne sais plus quel terme on doit employer pour qualifier ces créatures trafiquées).
> Amicalement,
>
> PPF

__________________________________________________________________________________________________

> De : Meyer Xavier
Envoyé : vendredi 6 octobre 2023 12:05
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Intervention.
>
> Cher Pierre-Paul
> Je ne crois pas que vous m’ayez parlé d’une petite intervention à subir. Rien de grave, j’espère. Je vous remercie de bien vouloir me rassurer.
> Amicalement.
>
> Xavier Meyer

(Fin de citation)

P.S. (du 9 octobre 2023 à 2 heures 45) : "Cyborg", je le copierai cent fois !

Pour vos recherches généalogiques, Sieur de la Chaslerie :


N.D.L.R. : Merci !
Intéressant...

... quoique cela ne nous apprenne toujours pas quand la Chaslerie était entré dans le patrimoine de la famille LEVÊQUE, ce qu'on aimerait savoir pour compléter sur ce point l'"étude préalable d'ensemble" en cours...

Je lis sur ce document que l'orthographe du nom de la famille LEVÊQUE a beaucoup fluctué au fil des générations, soit du fait du nom de leurs propriétés (à Torchamp, si je ne me trompe), soit du fait peut-être de facéties d'officiers d'état-cil. Une source fiable m'avait affirmé dans un sourire que le père de mon vendeur aimait bien dire "Grand L, petit E, grand V" pour épeler son nom. Mais, sauf avis contraire, on s'en tiendra de notre côté à "LEVÊQUE" pour l'"étude de diagnostic".

Quant à l'écu des LEVÊQUE, je le connaissais car il m'avait été dessiné par un visiteur des "Journées du patrimoine" à la Chaslerie, il y a bien vingt-cinq ans. Le même visiteur m'avait affirmé que la cheminée de granit installée dans ce qui est devenu notre "salle des troisièmes mi-temps" des concerts de "La SVAADE" provenait de la Jarrière à Torchamp et j'ai dû garder son papier.
Quel sens cela a-t-il de se battre sans relâche face à la bêtise, l'inculture, l'incompétence (toutes intenses dans le secteur) pour tenter de redonner vie à un monument historique quand des périls autrement préoccupants frappent à nos portes ?

Je me pose de plus en plus souvent la question.
Existe-t-il une réponse ?

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 15 Octobre 2023
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Peut-on jamais se couper de la fureur du monde ?

Puisqu'il est prévu que je passe la semaine prochaine à l'étranger et que j'aurais besoin d'oublier les soucis qui me minent, il serait sans doute raisonnable que je n'emporte pas mon ordi.

De toutes façons, et contrairement à Carole, je préfère voyager léger. Les rares fois où je consens à sortir de mon trou à rats.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 22 Octobre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Fatigué :

17 octobre 2023/


Hier après-midi, en rentrant de Paris avec la voiture de Carole, je me suis endormi au volant. La rampe centrale de sécurité m'a réveillé. Un peu plus loin et toujours au volant, je me suis endormi de nouveau. Cette fois-ci sans dégât.

Autre bobo : à l'hôtel en Grèce, j'ai glissé de nuit sur des marches noires. Le dos en a pris un coup.
Cette vie d'aventures me réussit modérément.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 24 Octobre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
La préparation de ma lettre de troisième demande de subvention que l'on sait se révèle beaucoup plus longue que je ne l'aurais pensé. J'y ai travaillé hier soir jusqu'à 2 heures du matin et ce matin depuis 5 heures. Il est maintenant 13 heures 30 et je dois quitter mon ordi avant 14 heures 30, faute de quoi j'oublierais des trucs pour l'opération de demain.

Je vais essayer d'emporter mon ordi et des dossiers à Paris et tâcherai d'avancer autant que possible ce soir.

La date-limite de remise de cette invraisemblable paperasse-ci m'a été indiquée pour la fin octobre. Comme, la semaine prochaine, je ne devrais pas être frais, il est à craindre que je loupe le coche.

Tout cela est parfaitement ridicule et témoigne, à l'évidence, d'un certain art français de noyer le poisson et de pourrir la vie des gens sous des masses de papiers débiles.

Ici, le poisson, c'est moi.

P.S. (le 25 octobre à 3 heures 30) : Je n'ai rien pu faire hier soir car je tombais de sommeil.

Je viens de parcourir le dossier de cette intervention en vue de laquelle je dois me rendre à la "clinique Jouvenet". pour m'y trouver à 7 heures 45 afin d'y être opéré dans la foulée par le Dr Gilles SULTAN. Il m'est interdit de boire six heures auparavant, ce qui me gêne car, en l'absence de Carole (toujours chez sa mère...), j'ai dû dîner hier chez le Chinois du coin et c'était très salé.

Ce dossier indique que je devrai porter des lunettes de soleil pendant quelques jours. Il faudra que j'en achète en sortant de la clinique car je n'en ai pas.

Il m'autorise à regarder la télé après l'intervention. Or nous ne sommes pas plus équipés à Paris qu'à la Chaslerie d'un tel déconnoscope. Mais ça doit vouloir dire que je devrais pouvoir me remettre rapidement à l'ordi, donc avancer dans la production de toutes ces paperasses à la con à laquelle je suis tenu, ce qui me plonge toujours dans la même joie intense.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 26 Octobre 2023
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Tel Lazare le ressucité, je sors de la consultation post-opétatoire chez le Dd SULTAN :

26 octobre 2023.


Il paraît que j'ai recouvré dix dixièmes à l'oeil gauche ; j'en suis très étonné car je continue à voir flou de l’œil opéré. Je suis autorisé à travailler sur l'ordi, il faut juste que je m'inonde l'oeil de certaines gouttes trois fois par jour et que je remette la coquille pour dormir.

Comme jesuis perfectionniste et volontiers râleur, je trouve que ce n'est pas encore ça. Mais, à titre de test, j'ai tapé ce message sans lunettes.

Voyons le résultat.

P.S. : Je confirme que ce n'est pas encore ça. Je n'avais pas vu que j'avais omis la photo, mal écrit Dr et œil et collé deux mots. J'ai remis les lunettes pour le vérifier.

Il faut peut-être que je me montre un peu plus patient...