Généalogie et sagas familiales

A.-V. FOURCADE
rédigé le 20 Mai 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
A droite, Garance. A gauche, Paul. Il s'envole !

20 mai 2020.


N.D.L.R. : Google indique les tailles standards pour garçonnets et fillettes :
2 ans 86 cm
3 ans 94
4 ans 102
5 ans 108.

Or Garance :
2 ans 89
3 ans 96
4 ans 107
5 ans 115

Et Paul :
2 ans 91
3 ans 101

Donc partis pour le double mètre !
A.-V. FOURCADE
rédigé le 20 Mai 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
L'heure du bain :

20 mai 2020

20 mai 2020

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 24 Mai 2020
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
Magnifique mobilisation du fan-club pour m'encourager à aller de l'avant.

Messages reçus cinq sur cinq, je m'exécute !

Bien amicalement à tous, ceux que je connais "de visu" et ceux, beaucoup plus nombreux, que je ne connais pas encore !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 24 Mai 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
Je recommence cette chronique en mettant en ligne, à l'intention de ma mère, les dernières photos reçues de mes petits-enfants. En l'occurrence, mon deuxième petit-fils en promenade, d'un pas décidé, en vallée de Chevreuse :

21 mai 2020.


Il a même vu des poules :

21 mai 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 25 Mai 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
J'ai envoyé à mes petits-enfants, via "WhatsApp", les photos suivantes avec ces commentaires :

Les radis du manoir favori : énormes et excellents !

25 mai 2020.


Les fraises du manoir favori mûrissent rapidement ; ce serait dommage d'en priver de petits-enfants sages :

25 mai 2020.


Ma belle-fille m'a immédiatement répondu : "On arrive bientôt ! Veillez à ce que les limaces ne les mangent pas. On se demande si on ne va pas vous laisser les deux grands la semaine prochaine...".
Dominique Thiébaut LEMAIRE
rédigé le 25 Mai 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
Naissance au temps du coronavirus
Posted on 24 mai 2020 par Libres Feuillets

Au début du printemps mon petit-fils Oscar
A découvert le jour étonné sans fracas
En l’année deux mil vingt lorsque le temps qui court
A congédié l’hiver évincé tout à coup

Par cet enfant la vie m’a paru moins obscure
Elle m’a dit par lui qu’elle était invaincue
Bien que la pandémie ne laissât rien d’équerre
Ni les peurs mal fichues ni les espoirs à quai

Plus forte que le mal rampant vers les vieux corps
Sous un ciel sans avion la vie était d’accord
Avec l’azur tout bleu lui servant de décor

Elle s’est déclarée robuste comme un cœur
Qui bat dans l’allégresse et marche avec bonheur
Comme une poésie dont le rythme est vainqueur



Mon petit-fils Oscar, dont le grand frère Sacha a six ans et demi, est né le 21 mars 2020, au début du printemps, en pleine épidémie de coronavirus qui, heureusement, ne touche pas les jeunes enfants. C’est seulement après deux mois de météo généralement radieuse, contrastant avec la contagion de la maladie, que je me suis senti psychologiquement en état de fêter cette naissance par un poème.

Dominique Thiébaut Lemaire

N.D.L.R. : Longue vie à Oscar et amicales félicitations aux heureux grands-parents !