Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 15 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Le monde est petit. Je recevais tout à l'heure un groupe d'une cinquantaine de randonneurs, membres de l'université inter-âges de Flers. A la suite de mon exposé de présentation de notre manoir favori, l'un d'eux m'a demandé pourquoi je restaurais de vieilles pierres. J'ai répondu que j'ai toujours aimé l'atmosphère de chantier et que j'ai été sensibilisé aux matériaux traditionnels par un prof d'architecture de Polytechnique qui préférait nous projeter des diapositives plutôt que nous faire potasser des polys. Puis, après que j'ai emmené ce groupe admirer le travail de Christian sous les combles, un autre de ces visiteurs m'a demandé quelle était ma promo de l'X. "1971" ai-je répondu. Il m'a alors appris qu'il est de la même :

Jean-Marc PRINGAULT, du Châtelier, a fait toute sa carrière au ministère de l'agriculture, sa première affectation était dans l'Orne et il se souvient très bien de François LEVÊQUE, mon vendeur. Nous avons rapidement évoqué notre prof d'archi, Auguste ARSAC, pour en dire du bien.

Mais PRINGAULT ne se souvenait ni de moi (comment est-ce possible ?), ni de Guillaume GASZTOWTT, notre voisin quasi-Ornais. De mon côté, je me rappelais son nom mais guère plus. J'espère qu'on se reverra plus longuement pour évoquer nos campagnes.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 20 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Ma mère, lors de ma dernière visite à Alençon :

16 novembre 2018.

16 novembre 2018.

Lors du week-end précédent, ma sœur lui avait rapporté de Paris quelques souvenirs, comme cette danseuse de bronze et cette laque que mon père avait achetées pendant sa guerre d'Indochine...

16 novembre 2018.

... ou comme ces peintures sur porcelaine réalisées, durant leur adolescence, par ma grand-mère paternelle (elles sont signées R.L.)...

16 novembre 2018.

16 novembre 2018.

... ou par ma grand-tante S.L. :

16 novembre 2018.

Ces souvenirs trônent désormais non loin d'un pastel représentant ma sœur...

16 novembre 2018.

... et d'un fusain me représentant à l'âge de 3 ans et demi, c'est-à-dire l'âge actuel de ma petite-fille :

16 novembre 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 22 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Après que ma mère a repris possession de son iPad, elle m'a fait quelques commentaires sur les "20 derniers messages" à ce jour :
- d'abord elle a voulu savoir qui est Christian ; je lui ai expliqué que je l'ai embauché quelques semaines avant son incident ;
- elle m'a affirmé que j'avais plus de 3 ans et demi sur le fusain ; vérification faite, elle a raison puisque ce portrait est daté de mai 1956 (j'approchais les 4 ans et demi) ;
- elle est heureuse de noter que mon aîné ne se désintéresse pas totalement de la Chaslerie, "quand même" ajoute-t-elle ;
- elle trouve que je parle trop souvent de ma mort et que je radote également quand j'évoque ma déception de l'an dernier.

Comme on le constate, elle a toute sa tête. Elle me donne même des nouvelles de mon cadet, qui serait en Extrême-Orient pour son travail.
Depuis un an, on sait que je rame pour tâcher de rééquilibrer le programme de travaux en le fondant sur de bonnes bases (comme la priorité au chauffage central) et en l'adaptant à mes moyens. Je m'appuie, pour ce faire, sur divers interlocuteurs, dont un architecte du patrimoine et des artisans avec qui j'espère poursuivre des relations de travail apaisées et confiantes. Il en va de même pour mes contacts avec la D.R.A.C.

Je ne puis, à l'inverse, me laisser pourrir la vie par des intervenants qui adopteraient face à moi un comportement dont j'estimerais sereinement qu'il dépasse les bornes.

Je me rappelle l'avoir expliqué à mon cadet il y a quelques mois, alors qu'il m'exhortait à renouer avec un architecte du patrimoine au comportement incorrect (de même que "Salvador Dali = Avida Dollars", cet individu était apparu digne du sobriquet "Ferme à bifton").

Ces jours-ci, je me trouve devant le même type de choix à propos d'un salarié pour le moins rétif.
Tout bien pesé de mon côté, je suis prêt à tirer toutes conséquences de son attitude si, comme il ne me l'a déjà que trop souvent affirmé, il persiste à refuser de s'amender.

En particulier, que quiconque soit bien convaincu qu'il ne sera pas dit qu'à mon âge, je serais prêt à entamer une carrière de pétochard face au chantage, quel qu'en soit l'objet.

A bon entendeur, salut !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 5 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Curieuse famille... Mon aîné est entré, fin septembre, en possession de son nouveau logement. Celui-ci était, selon moi, dans un très bon état, de sorte que je n'y aurais rien changé.

Voici toutefois son état présent, un mois après le début des travaux engagés par le fiston, destinés, pour l'essentiel, à y créer à toutes fins utiles une quatrième chambre, ce qui, de fil en aiguille, l'a amené à tout y casser :

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

4 décembre 2018.

On pourra tirer de cette visite plusieurs conclusions :

- d'abord, ce n'est pas par hantise des travaux que mon aîné a refusé - au moins à ce stade, mais la fenêtre de tir risque d'être bientôt refermée indépendamment de ma volonté - de me relayer dans la restauration de notre manoir favori ; on pourrait même se demander si nous ne serions pas, l'un et l'autre, porteurs d'une sorte de "gène des bâtisseurs" ;

- ensuite, et même si je vois mal à quoi mon aîné va aboutir chez lui, je suis mal placé pour critiquer ses travaux compte tenu de l'état présent de notre manoir favori et, surtout, du chantier dans lequel j'ai fait vivre ma famille à Paris pendant des années ;

- enfin, lors du debriefing qui a suivi cette rapide visite de chantier, j'ai demandé à ma belle-fille si elle ne regrette pas de devoir quitter notre immeuble prochainement, alors que, à la suite du déménagement de ma mère, elle aurait pu s'y faire aménager un duplex presque aussi vaste que son futur logement. La réponse a été immédiate et claire : négative, me montrant bien, une fois de plus, que, là aussi, j'ai totalement échoué dans mon ambition que ma famille obéisse au modèle béarnais traditionnel, dit de "famille-souche", tel qu'étudié par BOURDIEU.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 9 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
(Début de citation)

Pierre-Paul Fourcade
Dim 09/12/2018, 09:59

J'ai peut-être une meilleure idée.

J'ai pris RV à 11 h 30...

La suite sera peut-être sur le site favori...

___________________________________________________________________

De : Jacqueline X.
Envoyé : dimanche 9 décembre 2018 09:56
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : NOEL

Bonjour,

En attendant de vrais voraces ...

Bon dimanche

Cordialement

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 10 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
Lors de mon dernier passage à Alençon, ma mère a émis le vœu d'acheter un animal de compagnie. En fait, elle conserve un tel souvenir de mon Ercule qu'elle rêve d'être accompagnée par un bouledogue français.


Hier soir, j'ai rendu visite au seul éleveur ornais de cette race. Cette après-midi, je compte emmener ma mère faire la connaissance des portées disponibles chez un éleveur de la Sarthe.

Je suis conscient du fait que ma mère ne pourra pas garder constamment ce jeune malabar auprès d'elle. Je cherche donc également une pension de confiance d'où je pourrais le retirer de temps à autre pour des séjours à Alençon (ou, ne le dissimulons pas, à notre manoir favori lorsque j'y recevrai mes petits-enfants).

P.S. : L'achat d'un chiot n'était pas une bonne idée. Ma mère est hors d'état de le sortir comme il conviendrait...

... et Domitys n'hésite pas à réclamer plus de 28 €/h pour un tel service.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 13 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Tout en se préparant, mon aîné m'a donné des nouvelles de son travail. Il vient de faire l'objet d'une "évaluation à 360° " comme on le dit dans les "business schools". Bref, ces nouvelles sont excellentes à tous égards et je l'en félicite.

Qualité FOURCADE, quand tu nous tiens !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'assiste, comme interdit, à ma décrépitude rapide :

13 décembre 2018 à 18 h 16.

Ainsi hier, face à Carole, impossible de retrouver le nom de voisins normands. Puis, lui expliquant que je passais beaucoup de temps sur "Netflix", j'ai précisé que j'en étais à ma troisième série d'affilée, tant ce type de récréation est addictif. Mais impossible d'en donner les noms, il m'en manquait toujours un. Il a fini par me revenir la nuit dernière lors d'une insomnie.

Tout cela ne présage rien de bon.