Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 7 octobre 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Météo
0
Certes ce climat froid et pluvieux n'incite guère à la performance. Carole s'est toutefois installée, pleine de bonnes résolutions (j'y ai veillé), dans le salon en vue de recaler (enfin) sa comptabilité...

7 octobre 2019.

... mais, à part la présence d'un mug de thé, la scène que je découvre ne témoigne pas d'une activité débordante.

Après avoir exploré à sa recherche le manoir favori, je constate qu'elle s'est réfugiée dans sa chambre, sous sa couette et radiateur électrique allumé, pour progresser dans la lecture d'un roman anglais.

La mise au carré des comptes de notre copropriété parisienne devra donc attendre un peu plus longtemps. Cela ne fait que deux ans, je pense, que je lui demande de débloquer la situation.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 11 octobre 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Echanges courtois via la messagerie de "Facebook" :

Japy Jean-Pierre FOURCADE (à 10 h 52) : Merci de votre aimable invitation mais il s'agit de mon frère Bertrand et de son épouse. Je lui ferai part de votre geste.

Moi (à 17 h 42) : Monsieur le ministre, fort de votre message, je me suis rendu à Lassay où j'ai pris contact avec votre belle-sœur et votre frère. Ils m'ont offert le thé et je les ai invités à venir me voir chez moi, à 25 km environ de Lassay. Avec mon respectueux souvenir, PPF
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 13 octobre 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes - Privé - 4ème loulou Fourcade
0
Ces dernières années, Carole était présente dans notre manoir favori à raison d'environ 10 % de son temps. Sa mise à la retraite n'y avait rien changé. Ou très peu. Elle souhaiterait que je vienne plus souvent à Paris mais je n'en ai nulle envie.

Il y a quelques jours, elle m'a annoncé qu'elle entend porter son ratio de 10 à 50 %. Pour la première fois, elle m'a même précisé les dates approximatives de ses prochains séjours.

Ces résolutions n'auront pas tenu longtemps. Cette après-midi, elle m'a téléphoné pour m'exposer toutes les "bonnes raisons" qui la retiennent à Paris. Les dernières sont la santé de sa mère (ce qui est un grand classique) et la nécessité de se tenir prête à garder les enfants de mon aîné dès que ma belle-fille filera à la clinique donner le jour à un nouveau petit FOURCADE (ce qui ne saurait tarder "en l'état du dossier et dans les circonstances de l'espèce") !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Echanges, hier, avec mon aîné, à propos d'un accident industriel. Je lui communique un "cas" rédigé par un de mes copains (de la période à la "London Business School"), hélas perdu de vue mais que je ne manque pas de mettre en boîte chaque fois que je constate que le Prix Nobel d'économie (ou ce qui en tient lieu) continue à lui échapper, ce qui ne doit pas faciliter notre rapprochement. L'héritier présumé présomptif de mes titres et qualités me fait passer un article sur le même sujet.

Ce monde (où le fiston évolue ou, du moins, qu'il approche) est impitoyable.

De mon côté, j'avais eu l'occasion de rencontrer le père d'un des principaux protagonistes de cette incroyable curée ("un grand ami de la France" m'avait signalé un de mes anciens élèves à l'E.N.A.), lorsque le Trésor avait voulu me "caser" comme vice-président de la Banque africaine de développement. L'affaire ne s'était pas faite en raison d'intrigues propres (si l'on peut dire) à ce microcosme alors basé à Tunis. Mon repli avait déplu au directeur de cabinet du ministre français des finances de l'époque, un individu pour qui je n'ai jamais ressenti d'affinité, il est vrai (la réciproque devant être exacte). Et le fait est qu'après cette escapade, mon placard s'était retrouvé définitivement verrouillé.
Anne-Violette FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Garance
0
Je ne me souviens plus si vous l'aviez eu :


N.D.L.R. : Tu me l'avais montré mais pas envoyé.

Tous ses ascendants peuvent être fiers de notre petite normalienne !

"Caractère très fort et dominant par rapport aux autres"... On connaît ça, par ici...

... "qui l'apprécient beaucoup, au demeurant". Ceci est peut-être plus original, par ici aussi.