Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 23 mars 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - O'Gustin - Anecdotes
0
Jour tranquille au manoir favori :

23 mars 2020.

23 mars 2020.

23 mars 2020.

Carole, toujours prompte à se dissimuler dès que je fais mine de la prendre en photo :

23 mars 2020.

Guguss, en revanche, toujours plus star et qui ne s'en lasse pas (admirez cette pose langoureuse, digne d'une odalisque, et cette façon professionnelle de capter la lumière des sunlights) :

23 mars 2020.

Vous aurez remarqué au passage (deuxième photo) qu'O'Gustin n'a pas manqué d'aller déguster la chaux fraîche d'Igor (drôle de manie, il va jusqu'à s'en brûler la truffe, apparemment).
Depuis combien d'années Carole et moi n'avions-nous pas eu l'occasion de passer une semaine en tête-à-tête sous le même toit ? Je ne saurais répondre. Plus de vingt, certainement, correspondant à l'époque de mon bannissement professionnel par des salopards qui courent toujours. Peut-être une quarantaine, soit avant la naissance de notre aîné ?

Le fait est que "la patronne" donne des instructions sur des sujets que je laissais filer, comme par exemple le remplacement de vitres cassées dans le logis. Il y avait en effet de quoi attraper la crève, près d'une fenêtre incomplète, dans l'ancienne salle-à-manger du logis que les circonstances nous amènent à rendre à son usage ancien...

25 mars 2020.

... pièce située à côté de la tour Nord-Est dont j'avais fait sauter la porte il y a longtemps (car travail de merde des années 1950) et où plusieurs vitres avaient été cassées au fil du temps à une autre fenêtre :

25 mars 2020.

Igor y a donc pourvu hier, avec les matériaux qu'il a pu trouver dans mes réserves, et le fait est qu'on n'est plus saisis à la gorge par les courants d'air auxquels je ne prêtais plus la moindre attention depuis longtemps.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 27 mars 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 mars 2020 16:21
À : adhap61a <adhap61a@adhap.fr>; Betty Toubert <betty.toubert@gmail.com>
Cc : C.F. ; T.F. ; W.F.
Objet : RE: information votre maman

Bravo ! Encore merci ! Tous nos vœux vous accompagnent !

Bien cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________

De : adhap61a <adhap61a@adhap.fr>
Envoyé : vendredi 27 mars 2020 16:19
À : Betty Toubert <betty.toubert@gmail.com>; penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : information votre maman

Je reviens vers vous car je viens d’avoir Angélique qui me dit que votre maman a fait quelques pas de sa chambre à son canapé.

Elle était très contente et effectivement s’est rendu compte qu’elle devait faire des efforts pour aller mieux. Elle mange également très bien lorsque les intervenantes sont près d’elle.

Merci

Nathalie DONNET
Coordinatrice

ADHAP Services
07.84.07.87.79 / 02.33.81.97.31
14 rue du Jeudi – 61 000 ALENÇON
http://www.adhapservices.fr

_____________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 mars 2020 11:02
À : adhap61a <adhap61a@adhap.fr>; Betty Toubert <betty.toubert@gmail.com>
Objet : RE: Information concernant votre maman

Merci et bravo pour tout votre dévouement !

Bien cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________

De : adhap61a <adhap61a@adhap.fr>
Envoyé : vendredi 27 mars 2020 10:58
À : Betty Toubert <betty.toubert@gmail.com>; penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Information concernant votre maman

Bonjour

Je viens d’avoir au téléphone le docteur Mathis concernant l’état de santé de votre maman.

Il nous demande d’intervenir plusieurs fois par jour pour faire marcher votre maman afin d’éviter une phlébite.

Il semblerait que votre maman rentre dans une phase dépressive.

Angélique nous avait déjà informés il y a quelques jours de la difficulté de lever votre maman et du fait qu’elle refuse également de s’alimenter.

C’est pour cette raison que depuis une semaine nous avons rajouté des interventions le midi et à 16h pour pouvoir la lever et l’aider à la prise de ses repas.

Nous avons également mis en place un binôme matin midi et soir pour éviter le risque de chute pour votre maman et qu’elle se sente en sécurité.

Angélique va lui proposer également de prendre un peu l’air même sur son balcon.

Actuellement, votre maman est en sécurité à Domitys et nous mettons tout en œuvre pour l’aider à traverser cette période difficile.

Nous espérons sincèrement que votre maman puisse traverser cette phase difficile le plus rapidement possible.

Je vous tiendrai au courant régulièrement si vous le souhaitez de l’évolution de votre maman.

Je me tiens à votre disposition si besoin

Merci

cordialement

Nathalie DONNET
Coordinatrice

ADHAP Services
07.84.07.87.79 / 02.33.81.97.31
14 rue du Jeudi – 61 000 ALENÇON
http://www.adhapservices.fr

(Fin de citation)
L'ancien ministre Patrick Devedjian est mort du coronavirus

Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine avait 75 ans. Il était hospitalisé depuis mercredi.

N.D.L.R. : Il était administrateur de l'établissement public censé contrôler la structure de défaisance que je présidais de 1996 à 1998. Quand j'étais allé lui exposer en tête-à-tête quelques-uns de mes constats afin de l'éclairer dans son rôle, il m'avait fait comprendre que je l'importunais (ce ne fut d'ailleurs pas le seul à réagir de la sorte...).

N.D.L.R. 2 (à 18 h 20) : Un aspect de sa personnalité que je découvre...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je me réveille alors que je faisais un curieux rêve. J'ai pourtant le sentiment de ne rêver que rarement. En plus, je me souviens des détails, ce qui, pour le coup, n'arrive jamais.

Pour une raison touchant, semble-t-il, à une opération immobilière, Carole et moi étions descendus en train à Marseille puis nous avons entrepris de rentrer à la capitale, chacun sur un vélo et en nous fiant à un G.P.S. J'avais en effet estimé que la chose était réalisable. Au départ, O'Gustin nous accompagnait en trottinant à nos côtés mais il a vite disparu. Puis nous nous sommes rendu compte que le G.P.S. grâce auquel nous essayions de nous orienter était très compliqué et incompréhensible. Nous avons alors admis que le voyage du retour pourrait durer plus d'une journée (ce qui montre au passage qu'au départ, j'avais eu une belle confiance dans nos capacités physiques). Il faisait beau mais malaise quand même. Je crois que nous avons décidé de rester où nous nous trouvions. Un bled nommé Canes (avec un seul "n" mais avec un "s", ce qui me laisse perplexe). Et je me suis réveillé.

Etonnant, non ?