Généalogie et sagas familiales

Très longue conversation téléphonique ce matin avec l'architecte du patrimoine en charge de la "mission n°2", à propos, principalement, du projet d'aménagement de l'aile Ouest du manoir. Ce projet avait été redéfini fin août sur les bases suivantes :
- suppression de l'ascenseur (ce qui permet de prévoir des salles d'eau de surfaces moins riquiquies),
- création d'un passage, au rez-de-chaussée, entre les anciennes écuries et le rez-de-chaussée de la tour Louis XIII,
- substitution de lucarnes appropriées aux horribles "casts" actuels du brisis Ouest des anciennes écuries.

Cette architecte du patrimoine m'avait transmis hier soir, par courriel, des plans dont j'avais le plus grand mal à prendre connaissance, donc à comprendre les subtilités. La conversation ne s'en est pas trouvée facilitée. Malgré cela et au terme de ces échanges, j'ai retiré l'impression que le dossier a été très sérieusement étudié par elle qui a déjà réfléchi à toutes les questions que je lui posais. Les plus délicates portaient sur des espaces disponibles pour accéder, sans se fracasser le crâne, à des w.-c. qui seraient prévus dans l'emprise de l'ancien "salon de l'aile de la belle-mère". D'autres de mes questions étaient relatives à l'accès à la "chambre des tourtereaux".

A noter que Carole, sans savoir de quoi il retournait, a voulu, pendant que je téléphonais, intervenir plusieurs fois et de façon très pressante dans la conversation, notamment pour m'enjoindre d'adopter différents comportements face à l'architecte, en particulier de la laisser parler alors que je ne pouvais suivre ce que cette interlocutrice me disait. Comme on peut l'imaginer, ces interférences n'ont pas prospéré.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : dimanche 27 septembre 2020 07:02
À : Jean Louchet
Cc : C.F. ; A.-V. F.
Objet : Piano Erard

Salut camarade,

Une de mes voisines donne un piano "Erard" mais signale, sans plus de détail à ce stade, "une fente sur la table" (...) :


Est-ce grave d'après toi ? Est-ce réparable et à quel ordre de grandeur de prix et par qui ?

Quant au piano que tu m'as vendu, mon plan a parfaitement marché : ma petite-fille l'a récupéré et a commencé, avec beaucoup d'intérêt me dit-on, des cours de piano... L'Erard lui permettrait de jouer pour son Bon-Papa quand elle viendrait le voir en Normandie... (à moins que ses parents, qui ont de la place chez eux, veuillent que nous échangions nos pianos...).

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)

P.S. (à 19 heures) : Feu vert de Jean LOUCHET, joint par téléphone. Nous parlons également de la "S.V.A.A.D.E.", de l'économie des concerts et des moyens de contacter des ensembles intéressants.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 21 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Chez l'aîné - Hector
0
Il émergeait tout juste de sa sieste :

21 octobre 2020.

Avec 24 heures d'avance, Carole a tenu à lui apporter son cadeau de premier anniversaire :

21 octobre 2020.

21 octobre 2020.

21 octobre 2020.

21 octobre 2020.

Cadeau tout de suite adopté par le nouveau Ben-Hur. Les voisins vont pouvoir nous bénir :

21 octobre 2020.

21 octobre 2020.

21 octobre 2020.


Accessoirement, je confirme qu'Hector est particulièrement éveillé pour son âge ; il arrive en effet à se servir d'une cuillère pour récupérer au fond d'un bol les derniers restes d'une mixture polonaise à base de fraises préparée par Edyta. Eveillé et gourmand par conséquent.

P.S. (à 16 heures) : Moi, au même âge (à quelques jours près), il y a donc 68 ans (qu'une vie est vite passée !) :

Noël 1952.

Noël 1952.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 22 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - O'Gustin
0
Ce matin, je suis allé récupérer Guguss que j'avais confié à ma mère pendant ces quelques jours où j'étais sur les routes de France. Ma mère avait du mal à trouver ses mots et ses idées (sauf quand il s'agissait de cet animal devant qui elle est en adoration) :

22 octobre 2020.

22 octobre 2020.

Cette après-midi, ma mère a été admise en urgence à l'hôpital d'Alençon pour un scanner cérébral prescrit par son médecin traitant, sollicité par ma sœur.

P.S. (du 23 octobre 2020 à 7 h 30) : Les dernières nouvelles sont rassurantes. Il semble qu'il y ait eu un surdosage de médicaments. Décidément...

P.S. 2 (à 8 h 30) : Ma sœur m'apprend que notre mère a été transférée cette nuit à l'hôpital de Mamers (Sarthe). On ignore à cette heure si elle retournera un jour prochain à Alençon.
Betty TOUBERT (par S.M.S.)
rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
BM va beaucoup mieux depuis qu'on a arrêté le médicament en cause, du moins pour quelques jours.
Le médecin que j'ai eue m'a parlé d'un retour a priori possible à Domitys si ça continue. A suivre.
Maman a son téléphone mais juste un problème de batterie pour le recharger. Elle est beaucoup plus claire que ces derniers jours.
Bise.

N.D.L.R. : Merci !

A la suite de ce S.M.S., j'ai appelé ma mère et l'ai trouvée enjouée et en bonne forme. Elle a pris des nouvelles de Guguss et m'a demandé d'embrasser les petits croutons de sa part.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Ma sœur m'apprend que l'interne de garde à l'hôpital d'Alençon la nuit dernière a fait preuve d'une grande sûreté de diagnostic en comprenant aussi vite que le trouble de ma mère était dû à un surdosage médicamenteux.

Félicitations à cette jeune femme ! Cela fait plaisir de savoir que, dans notre département, il existe des médecins accessibles et de cette qualité ! Et bravo à tous ceux, élus notamment, qui concourent à une bonne desserte médicale de notre province !
La pouls de ma mère étant de 30 pulsations à la minute, il a été décidé de lui placer un pace-maker. L'intervention doit avoir lieu à Alençon, de sorte qu'une ambulance a été mobilisée.

Quand je l'ai jointe au téléphone, elle était déjà en route et paraissait satisfaite de l'agitation autour d'elle et du fait que ma sœur et moi échangeons plusieurs fois par jour à son sujet.

Elle n'a pas manqué de me demander des nouvelles de Guguss. Je lui ai appris qu'il m'a mordu aujourd'hui pour la seconde fois, ce qui fait deux de trop.