Fournil du manoir

Franck LIEGEAS a tout de suite accepté de repasser à la Chaslerie ce lundi et j'en suis très heureux car j'apprécie beaucoup ce garçon qui vient de prendre le relais de son beau-père, Roland BOUSSIN, à la tête d'une excellente entreprise de charpente-couverture.

Nous examinerons les travaux de charpente nécessaires dans les deux tours du logis afin, notamment, d'en renforcer, si possible, les planchers des étages qui auront un jour plus ou moins proche à supporter des salles-de-bains.

Dans les combles de la tour Louis XIII, il convient de réparer la lucarne Ouest qui laisse désormais entrer l'eau, avec des risques de mérule. La récente tempête a encore montré qu'on ne peut plus attendre :

5 janvier 2018.


Au niveau de l'"aile de la belle-mère", la tâche de tanin sur la façade Ouest s'élargit et fonce. Il y a nécessairement un problème d'infiltration d'eau que nous essaierons de comprendre.

Nous aurons à passer l'inspection de la charpente et de la couverture du fournil du manoir qui sont en risque puisque j'avais eu la mauvaise idée, il y a une vingtaine d'années, de préférer couvrir cette dépendance de tuiles de récupération.

Enfin, au niveau de la ferme, la gouttière Est en cuivre a mal vieilli, ce qui se traduit, chaque fois qu'il pleut, par des tâches très déplaisantes en façade, signe avant-coureur d'infiltrations susceptibles d'être lourdes de conséquence.

5 janvier 2018.

De même, un arbalétrier d'une ferme au-dessus du futur salon de cette dépendance continue à m'inquiéter et devrait être changé dès que possible. Il faudrait également faire sauter la charpente moche au Sud du bâtiment afin de redonner à ce dernier son aspect de longère, ce qui n'est pas qu'un problème esthétique puisque, à cet endroit, la charpente avait été soufflée par la tempête de 1999. Mais, là, je n'aurais pas les moyens financiers nécessaires.
Encore un dégât des eaux, cette fois dans le fournil du manoir. J'avais pourtant pris la précaution de confier à un plombier ayant pignon sur rue le soin de couper l'eau avant la période des gelées. Voici le résultat, signalé par Franck LIEGEAS lors de sa tournée ce matin :

8 janvier 2018.

8 janvier 2018.

8 janvier 2018.

8 janvier 2018.

8 janvier 2018.

Espérons que ce plombier soit bien assuré.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 16 janvier 2018
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Fournil du manoir
0
Le plombier vient enfin de passer pour identifier la source du dégât des eaux dans le fournil du manoir. Comme je le constate une nouvelle fois, il vaut mieux ne pas être pressé avec lui. Ceci sans compter les lapins, comme hier encore. Il prétend qu'il n'est pour rien dans ce dégât alors qu'il était venu couper l'eau avant les gelées, ainsi que sa facture du 9 octobre dernier en témoigne sans aucun doute ("coupure et purge eau chaude et froide dans les bâtiments non chauffés"). Il renvoie la responsabilité sur le maçon, c'est-à-dire sur Jonathan. Selon ce plombier, les eaux de pluie pénètrent dans le mur et y circulent car la maçonnerie n'y a pas été rendue suffisamment étanche. Et il m'a montré des éléments de preuve en ce sens.

Il pourrait ne pas être inutile que je demande à un autre plombier de me donner son avis.
Après avoir découvert le dégât des eaux dans l'"aile de la belle-mère", j'ai eu l'idée d'aller faire un tour du côté du fournil du manoir.

L'eau y est entrée, cette fois par la cheminée :

20 janvier 2018.

Pas d'entrée d'eau en revanche du côté du lavabo, ce qui tend à prouver que le plombier m'a raconté des craques :

20 janvier 2018.

Il y a aussi des traces d'eau sur les marches de l'escalier...

20 janvier 2018.

... je lève donc les yeux vers la charpente sur laquelle, et quoi qu'en ait récemment dit Franck LIEGEAS, il y aurait des tuiles à changer :

20 janvier 2018.

Enfin, rentrant au manoir en passant par la terrasse, je constate que le Beaudouët est nettement sorti de son lit...

20 janvier 2018.

... et que la tempête a eu raison d'un chêne centenaire au bord du ruisseau :

20 janvier 2018.

20 janvier 2018.

Afin de me changer les idées, ce dont j'aurais grand besoin compte tenu des contrariétés ou déceptions que j'accumule ces temps-ci, je viens de m'inscrire à un nouveau "groupe Facebook" :

Stéphane Bern étrille les fonctionnaires en charge du patrimoine.

Sur RTL, « Monsieur Patrimoine » s'en est violemment pris aux fonctionnaires qui « prêtent toute leur énergie pour [lui] mettre des bâtons dans les roues ».

N.D.L.R. : A la niche, l’histrion !

A bas l'Etat-spectacle mis en place et entretenu par une presse aux mains des ploutocrates !
Je viens de vérifier si je n'avais pas écrit d'ânerie en prétendant que le mur d'échiffre de notre manoir favori est inscrit à l'ISMH. Pour cela, j'ai entré dans le moteur de recherche de Google : Chaslerie Mérimée, pensant ainsi arriver à la fiche pertinente de la base de données "Mérimée" entretenue par le ministère de la culture.

Or le premier document sur lequel on tombe est celui-ci.

Il y apparaît que la dernière mise à jour de la fiche de notre manoir favori sur cette base dénommée "Momentum" date du jour de Noël 2017.

Je voudrais en féliciter l'auteur que rien ne semble arrêter dans son très patient et méritoire labeur.

Je lui conseillerais cependant de cesser d'envoyer les visiteurs se perdre dans le jardin de Mme de ROMEMONT, au bourg de La Haute-Chapelle. J'ai essayé d'entrer les bonnes coordonnées géographiques, telles que fournies par "Wikipedia". Mais imposs !
Un charpentier, dont Mme HORGNIES m'a donné les coordonnées, est venu aujourd'hui commencer à effectuer différents travaux sur des charpentes et des couvertures qui en ont besoin.

Il s'agit de Christian MONNIER, de Juvigny Val d'Andaine.

Il a commencé par remettre en état la gouttière Est de la ferme.

Ses prochaines interventions pourraient concerner par exemple :
- à la ferme, le démoussage du bâtiment, sa transformation en longère et le renforcement d'un arbalétrier mal en point depuis des années ;
- à la cave, la pose d'une isolation thermique sous la charpente de la couverture ;
- à la charretterie, le changement du plancher de l'étage et la restauration d'anciennes mangeoires ;
- sur le logis, le redressement de la couverture à certains endroits disgracieux ;
- dans l'"aile de la belle-mère", le déplacement de meubles vers le garde-meubles rendu préalablement étanche à la poussière du chantier ;
- sur le fournil du manoir, une révision de la couverture là où elle fuit.

Bref, il y aurait là de quoi l'occuper quelque temps.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 26 avril 2018 20:10
À : LE-BECHEC Laetitia (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour,

Je n'ai toujours rien reçu.

Pouvez-vous me faire passer cette attestation par courriel ?

D'avance merci.

Cordialement,

PPF

_______________________________________________________


De : LE-BECHEC Laetitia (DR-NORM) <laetitia.le-bechec@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mercredi 11 avril 2018 12:02
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour,

Les attestations ont été envoyées la semaine dernière.

Cordialement,

Laëtitia LE BECHEC

_______________________________________________________


De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mercredi 11 avril 2018 12:01
À : LE-BECHEC Laetitia (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Pouvez-vous traiter ma demande SVP ?

Cordialement,

PPF

_______________________________________________________


De : LE-BECHEC Laetitia (DR-NORM) <laetitia.le-bechec@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:31
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour,

Votre demande a bien été reçue et sera traitée courant février.

Cordialement,

Laëtitia LE BECHEC

_______________________________________________________


De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : dimanche 28 janvier 2018 06:45
À : LE-BECHEC Laetitia (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour !

J'apprécierais de connaître votre réponse.

Et, à tout le moins, de recevoir un accusé de réception de ma demande.

Cordialement,

PPF

_______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 13:18
À : laetitia.le-bechec@direccte.gouv.fr
Objet : Ouverture au public d'un monument historique
Bonjour et bonne année !

Je vous prie de bien vouloir me communiquer l'attestation d'ouverture au public de ma propriété, le manoir de la Chaslerie, La Haute-Chapelle, Domfront-en-Poiraie (61700).

Les conditions sont inchangées par rapport aux années précédentes.

Cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

(Fin de citation)

Laborieux. Que tout cela fonctionne mal !

Je suis d'avis qu'à tout le moins, il y a des coups de pied au derrière qui se perdent.