Florilège de sols

Le Logis de la Chabotterie (Saint-Sulpice le Verdon, Vendée) est l'exemple parfait du logis vendéen, alliant à la fois la maison noble, aux extérieurs sobres mais aux intérieurs richement décorés, et des dépendances agricoles (greniers, pressoirs, écuries, etc.). La plupart de ces logis sont construits à la fin du XVIè siècle et tout au long du XVIIè (la chapelle de la Chabotterie date du XIXè siècle).

C'est dans le bois de la Chabotterie, le 23 mars 1796, que le général vendéen François-Athanase Charette de la Contrie est arrêté, avant d'être conduit dans la cuisine du logis pour y être soigné ; il sera fusillé à Nantes 6 jours plus tard. Depuis quelques années, un espace de 3000m² a été aménagé à côté du logis pour exposer l'histoire des guerres de Vendée.

Propriété du département de la Vendée, la Chabotterie est l'un des rares logis ouverts au public, avec ceux de Chaligny et du Bâtiment : tous sont réputés pour leurs superbes jardins, notamment ceux du Bâtiment, propriété du compositeur William Christie qui y organise des concerts.

L'allée cavalière conduit, à travers les bois, à la façade principale du logis. On ne le voit pas sur la photo, mais entre les deux tours, juste avant le jardin, se trouve un fossé destiné à surprendre d'éventuels assaillants : dans le logis vendéen, l'aspect militaire n'est jamais négligé :

Comme tous les logis vendéens, la façade d'honneur de la Chabotterie donne sur les jardins à la française :

Le logis vendéen suit toujours un plan carré : au fond de la cour, le corps de logis, résidence du seigneur ; sur les ailes, les dépendances agricoles ; à l'avant, le porche d'entrée. Ici, la tour d'escalier portant un mâchicoulis d'apparat rappelle la noblesse des propriétaires :

La multiplication des tours et des toitures marque la richesse et le prestige des seigneurs de la Chabotterie. La chapelle que l'on voit ici est postérieure au reste du logis (XIXè siècle) :

Les intérieurs (ici le bureau) sont eux richement décorés et meublés :

La grande salle à manger :

La chapelle :

Le grand bureau :

N.D.L.R. : Contemporain de la Chaslerie. Dommage qu'il y ait cette chapelle, belle comme une verrue.

J'aime beaucoup les boiseries de la salle-à-manger, notamment au-dessus de la fenêtre. Le dallage de granit du bureau me conforte dans mes idées à propos du futur sol de la salle-à-manger de notre manoir favori (ce qui ne va pas plaire à Carole). Une autre idée intéressante : les menuiseries de fenêtres peintes en rouge à l'intérieur des pièces d'époque.
🏰 • La galerie des Illustres, au château de Beauregard - Loir-et-Cher.

📜 • À propos •
La galerie située au premier étage du château mesure 26 mètres de long et est entièrement recouverte de portraits.
Trois cent quinze ans d'histoire de France est contée à travers ces 327 portraits d'hommes et de femmes.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.

Beauregard.


N.D.L.R. : 1517. Presque contemporain de la Chaslerie. Du sol au plafond, un idéal inatteignable ici (ce serait d'ailleurs incongru).
Le château d'Oiron est situé à Oiron dans le département des Deux-Sèvres, en Poitou.

Le château, avec sa cour, ses grilles, le petit parc et les terrains immédiatement attenants, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 octobre 1923.Le château actuel date pour l’essentiel du XVIIe siècle.

Le corps de bâtiment principal, commencé du côté Sud (pavillon de droite) par Louis Gouffier vers 1620, fut terminé dans le même style par La Feuillade vers 1670; le tympan de son fronton décoré de trophées porte un écu portant les armes de François d'Aubusson ("d'or, la croix ancrée de gueules"), qui, mutilé en 1793, fut restauré à la fin du XIXème par Daviau.

L’aile droite, formée d'un portique couvert en terrasse et d'un pavillon est l’œuvre de La Feuillade (1670-1680) et de Madame de Montespan (1700-1707).

Seule l’aile gauche, occupée par des galeries, et le remarquable grand escalier Renaissance à noyau central évidé, "englobé" au XVIIe siècle et conservé intact dans le corps de logis principal, datent du XVIe siècle.

Là se trouve la grande galerie peinte longue de 55 mètres, une des plus importantes de France, qui illustre en 14 scènes le cycle antique de la guerre de Troie et de l'Énéide, travail attribué par certains historiens d'art à Noël Jallier - inconnu par ailleurs - que Fillon dit recevoir en 1549 482 livres tournois pour "quatorze grandes histoires", ou, depuis la découverte fortuite d'un dessin préparatoire acquis en avril 2008 par le Musée du Louvre, à un atelier d'Emilie (Italie) ; vers 1930 ces peintures se trouvaient dans leur état originel selon Dumolin (p.46), mais ont fait l'objet depuis de deux restaurations au cours de la fin du XXe siècle.


N.D.L.R. : Too much for my tiny home !
Puisque je me trouvais dans les parages, j'ai poussé jusqu'au château du Rocher-Portail où j'ai fait un peu d'espionnage industriel :

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

Pour la porte extérieure de l'arrière-cuisine :

15 août 2019.

Pour les joints de l'escalier du logis :

15 août 2019.

Pour la profondeur de l'âtre de la salle-à-manger :

15 août 2019.

Pour les portes intérieures :

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

Pour la profondeur des volets intérieurs :

15 août 2019.

Pour une porte à imposte qui pourrait compartimenter le haut du grand escalier, au niveau de l'avant-dernier palier :

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

Pour l'agencement des rideaux du baldaquin :

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

Pour le système de collecte des eaux pluviales :

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

15 août 2019.

Pour les écuries :

15 août 2019.

15 août 2019.

Visite, cette après-midi, du château d'Ecouen, sous la conduite de Thierry CREPIN-LEBLOND, conservateur général du patrimoine et directeur du musée national de la Renaissance :

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

Un pavage qui doit dater du XIXè siècle :

27 février 2020.

Petit rappel historique :

27 février 2020.

Une porte intéressante :

27 février 2020.

Des plafonds hélas décapés au XIXè siècle :

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

Notre hôte :

27 février 2020.

Un morceau d'épi de faîtage :

27 février 2020.

27 février 2020.

Un pavage dont on ne sait s'il a correspondu à la vérité :

27 février 2020.

Des idées pour notre manoir favori :

27 février 2020.

27 février 2020.

Des descentes de gouttières d'époque :

27 février 2020.

Traversée de la cour pour se rendre dans les appartements royaux :

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

Cuir de Cordoue (pour décorer les murs l'été, à la place des tapisseries) :

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

On affichait une belle santé en ce temps-là :

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.

27 février 2020.


Cette visite avait été organisée par "Patrimoine-Environnement", association dont je ne suis pas membre mais qui m'envoie régulièrement des courriels.
🐦🌷 Aujourd'hui nous vous ouvrons la porte de la chambre de Claire-Clémence, princesse de Polignac, fille unique de la dernière propriétaire, la marquise de Maillé !
Vous pouvez aussi voir sa salle de bain, très moderne, et son "dressing" où nous pouvons encore l’imaginer en train de s’apprêter. 💄👛


N.D.L.R. : Il paraît que le tissu de la chambre est du modèle "Touraine" de la "maison Pierre Frey". Ce décor est certes raffiné mais trop froid pour mon goût.
Hier et aujourd'hui, j'ai encore discuté le bout de gras avec mon vendeur de tomettes anciennes :

8 octobre 2020.

8 octobre 2020.

8 octobre 2020.

8 octobre 2020.

(C'est la même, recto et verso, qui est présentée ci-dessus sous deux angles différents).

Mon interlocuteur continue de rêver en refusant de tenir un juste compte des réalités suivantes :
- l'écroulement des valeurs des antiquités de ce type,
- les aléas de ces objets, tant en termes de surface totale (aucune certitude sur celle qui pourrait être couverte par le lot en cause) que d'usure (quelle est la proportion de celles qui sont trop usées pour être réutilisées ?) ou encore de dimensions individuelles (ces tomettes sont très irrégulières donc nécessiteront, pour leur pose, un carreleur particulièrement soigneux).

Je lui ai dit que je ne serai plus intéressé après le 20 octobre prochain, date à laquelle je pourrais procéder à un autre achat (d'un objet qui n'a rien à voir avec des tomettes mais "such is life"). Lui me demande d'attendre le 10 novembre (facile à retenir pour moi, c'est la date-anniversaire de ma sœur). On verra bien. Je suis toujours disponible quand on me présente des objets intéressants. Mais il ne faut quand même pas trop s'illusionner, je ne suis pas disposé à accepter n'importe quoi à n'importe quelles conditions.

Le fan club a-t-il un avis sur la valeur de telles tomettes vernissées, sachant qu'elles ont une dizaine de centimètres de côté et, selon toute vraisemblance, plus de 250 ans ?

En ces temps de pandémie, serais-je hors-sol de me poser ce type de questions ? Après avoir évoqué ce soir, avec mon cadet, de tout autres sujets, j'en arrive à me le demander.
🏰 Chambre de César, Duc de Vendôme, fils du Roi Henri IV et de Gabrielle d’Estrées,
oncle de Louis XIV,
et propriétaire de Chenonceau en 1624.

Pièce richement décorée.
La cheminée Renaissance fut dorée et peinte au XIXème siècle aux armes de Thomas Bohier.

🌸Composition présentée par les fleuristes de l’atelier floral du château.

© Dominique Couineau photographe


N.D.L.R. : Pour le sol. Contemporain de la Chaslerie.
Le sol de la cathédrale St Jean de La Valette, Malte. Chaque section est un lieu de sépulture pour un chevalier de Malte. Chacun est fait de marbre incrusté :


N.D.L.R. : « Vous qui marchez sur les morts, rappelez-vous qu'un jour on marchera sur vous ».

207.

Contemporain de la Chaslerie.
On ne s'en lasse pas.
Espionnage industriel à l'abbaye de la Lucerne. Mais je n'avais pas emporté le bon appareil photo. Je signale au passage les points qui, en l'état du chantier favori, ont plus particulièrement retenu mon attention.

Tailles relatives des corbeaux et des poutres :

16 août 2021.


Des lucarnes qui pourraient inspirer celles à prévoir au Sud de la ferme :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Les pilastres près de la porterie :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Le système d'écoulement et d'évacuation des eaux pluviales :

16 août 2021.

16 août 2021.


Les carrelages :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Saint Achard :

16 août 2021.


Des lucarnes pour le logis :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Un modèle pour l'"escalier-en-facteur-commun" :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Des pilastres :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Des portes :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

[La balade du dimanche] 🚶
Il commence à faire frais. Ce dimanche, on a décidé de se balader en intérieur. Direction Montourtier, pour visiter le Château de Bourgon. 🏰
Ce château des XV et XVI siècles, classé Monume📸nt Historique et à l'architecture Renaissance et cadre de la guerre de cent ans, vous invite à voyager dans le temps. Profitez d'une balade dans le parc pour découvrir la chapelle de 1525, le pont à 3 arches, les communs et l'environnement préservé et la forêt abritant un châtaignier remarquable de plus de 300 ans.
📸 Fabien Chéré (Sparadrap53)


N.D.L.R. : Ce château était à vendre en 1990, quand je cherchais un monument historique à acheter. Un agent immobilier me l'avait fait visiter (je ne me rappelle pas qui) mais je m'étais contenté de décliner dès le grand salon où sont désormais organisés des concerts. Trop de ciment à mon goût, le mobilier m'avait semblé trop kitsch et j'avais surtout ressenti quelque chose de trafiqué dans le plan-masse. De plus, les abords m'étaient apparus sinistres (le temps devait être froid et pluvieux). Et, dès l'arrivée, j'avais trouvé que la silhouette de ce château rappelait trop une usine à la DICKENS.

Je n'avais donc pas visité les étages.

A quoi tient un destin ? Ou comment peut-on être aussi stupide ? Ma vie en aurait été changée (dans mon souvenir, j'étais seul pour cette première visite).
Au château de Chambray (Eure) où nous participions hier à une session du "Fogefor",...

... j'ai remarqué ce parquet...

7 octobre 2022.

7 octobre 2022.

... qui ne paraît pas trop difficile à copier et qui, selon moi, aurait sa place au premier étage du manoir favori, par exemple dans la "salle dévastée".

Je demanderai son avis à Arnaud PAQUIN.