Fac

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 7 avril 2018
Désultoirement vôtre ! - Fac - Géologie
0
J'ai rendu visite avant-hier, à son domicile, au professeur Francis DORE. Nous avons notamment évoqué nos vies familiales et échangé nos adresses de courriel pour rester en contact.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 11 avril 2018
Désultoirement vôtre ! - Fac - Références culturelles
0
J'ai eu l'occasion de discuter cette après-midi avec Lori HELLOCO à propos de la formation à la programmation informatique dispensée à Flers par "The Hacking Project". Je lui ai dit que je me serais volontiers inscrit si la chose avait été compatible avec mes autres contraintes d'emploi du temps dues à notre chantier favori, par exemple si la formation nécessitait qu'on y consacre trois et non pas cinq jours par semaine, quitte à ce qu'elle dure plus de trois mois.

En bon politique, Lori m'a dit que la chose est à l'étude.

Si le calendrier est ainsi adapté, je lui ai annoncé que mon réparateur d'ordis favori, M. HORGNIES, et moi nous nous inscririons sans doute de concert.
lefigaro.fr
rédigé le mardi 3 juillet 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Fac
0
Lien entre OGM et cancer : l'étude était une manipulation.

N.D.L.R. : J'ai toujours dit que le professeur SERALINI, dont j'ai été l'élève à la fac de Caen, était un type pas sérieux, uniquement préoccupé de sa gloriole médiatique, notamment dans les milieux écolos-facilement-gogos, et pas du tout à la hauteur professionnellement, ni comme enseignant, ni comme chercheur.

Ce charlatan bidonneur est désormais à poil et c'est tant mieux !

Je suis d'autant plus sévère avec ce minus qu'il a détourné l'attention du public d'un juste débat, celui du lien entre les pesticides et le cancer, à mes yeux un problème flagrant mais objet d'une omerta criminelle.

N.D.L.R. 2 : Il faut dire un mot également de la veulerie du milieu académique qui a laissé un tel jean-foutre prospérer en son sein, sans jamais le corriger ni, encore moins, le mettre au placard. Fort de mon expérience en la matière, je n'ai que mépris également pour de tels couards et autres champions de la bien-pensance-dont-on-crève.

Cela me rappelle l'attitude de partis politiques qui autorisent des ripoux et autres tordus à développer des carrières ascensionnelles, jusqu'à se casser la gueule d'une façon invraisemblable et lamentable, laissant sur le carreau un public trop longtemps berné et trop souvent manipulé.