Entretien du site

Rétif à la censure, je continuerai à m'exprimer ici comme je l'entends, c'est-à-dire aussi complètement que possible mais en veillant au nécessaire respect des personnes et des faits. Néanmoins, afin de pouvoir retrouver facilement, tout en les cantonnant, les messages relatifs à un certain individu, je crée, sous l'onglet "Privé", un sous-onglet "Soucis".

Depuis plus d'un mois, il m'est apparu puis s'est confirmé que jamais celui-ci ne m'aiderait, toujours il mettrait en avant n'importe quel argument pour se défiler. Face à moi, il attendrait toujours que tout lui tombe tout cuit dans les mains, sans effort de son côté, quitte à camper fermement sur des positions irrationnelles. Sans même parler ici d'élémentaire gratitude.

A ce stade de mon existence, il n'est certes pas le seul de mes soucis. Mais c'est, sans conteste, de loin le plus amer.

P.S. : Inutile de créer ce nouveau sous-onglet. Un autre, qui existe déjà, fera fort bien l'affaire.

P.S. 2 : Non, il faut quand même que je crée un nouveau sous-onglet sous l'onglet "Privé". Appelons-le "Finances etc".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 28 janvier 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Je m'aperçois que les modifications que je viens d'opérer à 17 h 45 sous l'onglet "Privé" (j'ai créé un nouveau sous-onglet "Finances etc" qui devrait apparaître après "PPF dans le texte" et j'ai remonté "Mr X" juste après "Finances etc") tardent à apparaître en ligne...

P.S. (à 18 heures) : La digestion est faite. Donc pas de bug ici.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 28 janvier 2018
Vie du site - Entretien du site
0
"Cambérabéro" vient de m'écrire :

(Début de citation)

Bonsoir,

A la dernière heure de cette semaine, je vous informe que pour le moment, je n'ai pas encore reçu de réponse aux différents appels que j'ai lancés concernant un développeur Symfony.
Mais n'y attachez pas trop d'importance. Il n'y a pas péril. Quelques dysfonctionnements sans doute, des petits détails énervants sans doute, mais rien de gravissime.
Je poursuis la recherche.

Tenez bon sur tout le reste, il y a tant à faire. Je vous envoie cet encouragement, bien conscient qu'il s'agit là de peu de chose.
J'essaierai de venir vous voir dès que ma route passera par Domfront.

Bien cordialement,

(Fin de citation)

Ce message me fait chaud au cœur.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 30 janvier 2018
Vie du site - Entretien du site
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 22:33
À : (...)
Cc : (...)
Objet : RE: Identifiants et mots de passe - Bugs - Relais

(...),

Tu as bien voulu reconnaître que notre collaboration a été pour toi l'occasion d'un apprentissage fructueux du codage d'un site internet. Je te remercie de l'avoir admis. Tu étais, en ce domaine, un jeune homme doué, ainsi que la suite l'a confirmé.

Il y a un deuxième sujet que j'ai cherché à t'enseigner tout au long de ces huit ans et demi, c'est l'ouverture sur le monde et la capacité d'écoute et de compréhension des préoccupations et des besoins de qui n'est pas toi. Au-delà de nos échanges verbaux, il existe des échanges de courriels en ce sens. En ce domaine, tu m'es toujours apparu rétif, ce qui est très dommage car, comme je te l'ai expliqué, les plus beaux succès de codeurs, au moins matériels mais aussi d'influence sur la société, sont assurément ceux de "geeks" qui ont su comprendre le monde qui les entourait (voir l'exemple des fondateurs de Windows, d'Apple, de Facebook, d'Amazon, ou encore le cas de Xavier Niel, etc...). Tu t'es au contraire constamment défini comme "un développeur, pas un commercial", un retranchement volontaire qui doit sans doute impliquer, au moins à mes yeux, une forme d'autisme. J'en ai souffert mais ai pris ce mal en patience tant que, néanmoins, nous arrivions à faire progresser notre site commun (et ses petits frères).

Nos échanges d'aujourd'hui me montrent qu'il existe un troisième sujet sur lequel je découvre avec étonnement que tu es demeuré ignare, à savoir le B.A.-BA du droit. Je t'explique l'idée générale :

1) il n'y a jamais eu entre nous ce que tu appelles du "black" :
- Toutes les sommes que je t'ai réglées l'ont été en contrepartie de prestations récapitulées sur des factures que tu signais. Il n'y avait jamais de T.V.A. car c'est le régime normal des fournisseurs, quels qu'ils soient, donc toi compris, dont le chiffre d'affaires est inférieur à un certain montant annuel. Il n'a jamais fait aucun doute pour moi que tu étais bien dans ce cas.
- Tous les chèques correspondants peuvent être récapitulés puisque je conserve tous mes relevés bancaires depuis 1971, époque de mon premier salaire.
- Au demeurant, le "black" n'a jamais été dans ma culture. De façon générale, toutes les dépenses significatives de mon existence ont donné lieu à factures et chèques.
En tout état de cause, le régime fiscal des monuments historiques, tel que je le pratique depuis 1991, serait, même si j'en avais la tentation, un garde-fou très efficace pour, en ce domaine au moins, me maintenir dans le droit chemin.

2) La relation entre nous était bien de nature contractuelle. Notre relation était constante et toujours sur la même base : tu avais le monopole du codage d'un site internet (puis de quatre), tandis que j'avais la charge de sa (puis de leur) politique éditoriale. Comme l'ont constamment indiqué les "Mentions légales", "Le Site a été conçu et réalisé, depuis l'été 2009, pour sa partie littéraire par M. Pierre-Paul FOURCADE et pour sa partie script par (...)."
Je te fais grâce à ce sujet de mentions d'articles pertinents du code civil, de la doctrine comme de la jurisprudence applicables en la matière.

Il résulte de ce faisceau d'indices que, entre toi dans le rôle de prestataire de services et moi dans celui du client, il y a toujours eu une relation faite d'obligations réciproques. Le partage était d'autant plus évident qu'il a toujours été admis que tu es une flèche en matière de codage, et moi une burne complète en cette même matière. Donc c'était bien toi le professionnel d'une matière au demeurant très particulière, le codage informatique, et tout cela s'inscrivait le long d'un axe clair : faire progresser la technicité du (puis des) site(s) dans l'intérêt des visiteurs et, pour ce qui concerne la recherche de simplicité de sa tâche, de l'éditeur.

Quant à moi, je pense avoir toujours respecté mes obligations à ton égard. En particulier, j'ai suivi tous tes conseils de pro et j'ai toujours réglé, rubis sur l'ongle (et même, sans d'ailleurs en être conscient, par avance pour ce qui concerne la prétendue livraison de la V2 à la mi-août 2017) les factures en cause. A la mi-août 2017 et en ce début d'année, il te souvient peut-être que je t'ai réglé des montants supérieurs à ceux auxquels tu avais d'abord pensé, ce qui montre bien que mon comportement avec toi était équilibré et respectueux.

Toi, en revanche qui, par caractère (voir deuxième paragraphe de ce courriel) a toujours été d'une approche délicate, tu as en fait choisi, quand ça t'arrangeait (tu venais d'être recruté en CDI, ton mode de vie avait changé, avec appartement, copine, chat(s?), robot(s?)-aspirateur(s?), etc) de me larguer ainsi que tu l'as explicité sur le tard en justifiant le passage à la V2. Ayant prétendu m'avoir livré une V2 propre à la mi-août 2017, tu t'es rapidement inscrit aux abonnés absents quand des problèmes pratiques sont apparus à l'usage. Mais tu as fini par régler la plupart de ceux-ci lors des vacances de Noël 2017. Tu as alors décidé unilatéralement que j'aurais huit jours pour prendre possession du nouvel engin, refondu par tes soins, et pas un de plus (jusqu'à aujourd'hui où tu viens d'assouplir partiellement ta position). Enfin, tu as refusé de me présenter le relais indispensable pour prendre en charge les difficultés qui n'ont pas tardé à apparaître, ne serait-ce que de la part du nouvel hébergeur dont tu étais le seul de nous deux à pouvoir comprendre les caractéristiques, hébergeur que tu as effectivement choisi seul, comme c'était d'ailleurs normal.

Tout cela pour te dire que, que tu le veuilles ou non, tes obligations ne s'arrêtent pas à une date que tu fixes arbitrairement courte et unilatéralement mais doivent prendre en compte, comme il convient, les circonstances de l'espèce.

Je t'ai écrit aujourd'hui que je te proposais d'interposer entre nous, à titre de facilitateur un informaticien professionnel qui s'est manifesté à moi, à l'occasion, en qualité de ce que nous appelons "membre du fan-club", ce qui signifie, en gros, qu'il a un intérêt spontané pour "notre site favori" et pour certains sujets qui y sont régulièrement évoqués, relatifs à la restauration de vieilles pierres. J'ai fait allusion récemment, sur le "site favori" à son offre spontanée d'aider au cours de cette délicate période de transition rendue nécessaire par ta propre évolution (dont je ne conteste nullement la légitimité de principe).

Dès cet après-midi, tu t'es immédiatement réjoui de cette ouverture.

Il nous reste à savoir si (...) (tel est son nom) accepterait ce rôle, et dans quelles limites et à quelles conditions.

Je le mets donc en copie de ce courriel en le priant, bien qu'il soit évidemment très occupé par des activités professionnelles ou personnelles, de bien vouloir dialoguer avec toi de manière, avec ton concours actif et sans entrave de ta part, à :
- régler les derniers problèmes de codage ou d'hébergement qui seraient recensés,
- réceptionner dans les meilleurs délais tous les codes, mots de passe, identifiants, etc, nécessaires à un relais de qualité professionnelle,
- recruter un "free lance" compétent et disponible apte à te relayer et avec qui tu accepterais d'être mis en contact dans un esprit positif.

De mon côté, si vous en étiez d'accord, je me mettrais à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions et régler les frais, avec l'idée de principe de valider vos propositions communes dès lors qu'elles m'apparaitraient suffisamment raisonnables, ce sur quoi je n'éprouve "a priori" aucun doute.

D'avance merci pour ce que vous pourrez faire de concert en cette délicate période de transition.

Bien cordialement,

PPF

P.S. : Je n'évoque pas ici les autres points de ton courriel ci-dessous car ils me paraissent devoir passer après la substance de celui-ci. (...)

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 31 janvier 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Je viens d'être informé qu'un contact a été établi entre mon co-contractant et le membre du fan-club et professionnel de l'informatique que j'avais prié de bien vouloir s'interposer afin de nous sortir du pataquès où nous semblions devoir nous enfoncer, à propos des derniers "bugs" de notre site favori et des meilleurs moyens d'assurer le succès d'un très nécessaire relais en matière de maintenance de ce dernier (et de ses trois petits frères).

Normalement, cela devrait me faire un gros souci de moins. Tous mes vœux accompagnent les duettistes ! (signé : JACKSON)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 3 février 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Echange ce soir avec "Cambérabéro" :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2018 18:25
À : (...)
Objet : RE: CR entretien avec (...)

Merci beaucoup pour tout votre travail et pour la grande clarté de vos propos.

Je tâcherai de répondre plus complètement plus tard, notamment sur les bugs qu'à dire vrai, je découvre au fur et à mesure de l'usage, donc petit à petit.

En ce qui concerne la vitesse d'accès aux pages du site, c'est un point important pour moi. Comme le sait (...), je ne comprends rien à ces histoires de "cache". La vitesse de prise en charge par le site des modifications de messages est également quelque chose d'important pour moi.
C'est un peu idiot si je dois payer 600 € ou un peu plus pour sortir d'AWS mais pas rédhibitoire si l'hébergeur suivant est le bon.

Vous avez raison, j'utilise le site comme moyen de stockage sans être sûr que tout cela soit solide ou sécurisé. Vos conseils seront très précieux. Idéalement, j'aimerais que le site me survive et soit facile d'usage pour mon successeur afin qu'il retrouve toutes infos utiles (récent exemple : les réservations sous les dalles de l'entrée du logis).

Quant à mes sites, outre (1) celui de la Chaslerie, ce sont :

(2) le site de l'"Association pour le développement durable de l'Ouest Ornais et de ses environs" (A.D.D.O.O.E.), actif dans les combats anti-éoliens.

(je vois qu'y sont datés d'aujourd'hui des messages anciens. Donc bug)

(3) Le site "Vivre à Domfront-en-Poiraie"

(même problème)

(4) et celui que j'appelle le site n° 4, actuellement dédié à l'"Association pour l'insertion professionnelle des jeunes dans l'Ouest Ornais, le Nord Mayenne et le Sud Manche" (APIJOMM), association ralentie depuis que le gouvernement a réduit les opportunités de mettre en place des "contrats aidés".


Il faudra que, pour chacun des 4 sites, (...) vous en transmette bien les codes, en plus des identifiants, mots de passe, etc...

Bonne soirée, bien cordialement,

PPF

____________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : samedi 3 février 2018 18:01
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : CR entretien avec (...)

Bonjour,

Je viens de terminer une conversation de plus d'une heure avec (...). Ce premier contact était agréable, intéressant, et important pour la suite.

Je pense que (...) a effectué un travail sérieux, mais pénalisé par un choix malheureux au niveau de l'hébergement, qui explique certains soucis actuels. Je vais essayer de vous présenter cela de la façon la plus simple possible :
- vous étiez hébergé auparavant chez OVH (le plus gros hébergeur français). Celui-ci ne permettait pas de stocker des fichiers au-delà d'une certaine taille, et vous avez souhaité y remédier.
- vous êtes hébergé actuellement chez AWS (le plus gros hébergeur américain). Mais le serveur est sous-dimensionné, pour des raisons économiques. Régulièrement le serveur est très ralenti, au point que le site devient inaccessible, comme vous l'avez constaté.
- (...) pense qu'une bonne solution serait de revenir... chez OVH (!), avec un hébergement adapté.
- information à prendre en compte : pour obtenir un tarif préférentiel, vous avez souscrit un contrat de 3 ans avec AWS. A vérifier, mais ce coût des 3 années serait dû, même en cas de départ.
- le tarif du mois de décembre (2€) était probablement au prorata du temps passé. Souscription fin décembre ? La facture de janvier (22 €) est donc celle à prendre en compte pour un mois ordinaire.
- toutes ces considérations très techniques ne vous concernent pas directement. Il ne s'agit pas de vous demander de choisir un hébergeur. Ce dernier sera proposé par votre interlocuteur ((...), ou son successeur, ou moi) en concertation avec vous, en fonction de vos besoins, et des coûts.

Ce que (...) va faire rapidement (quelques jours) :
- corriger le problème des dates (les messages anciens qui sont datés "aujourd'hui").
- retirer le système de "cache", qui permet normalement d'accélérer le site, mais entraine un phénomène de "retard", que vous jugez désagréable.
- transmettre tous les mots de passe et codes divers.

Ce que j'aimerais recevoir de votre part :
- un résumé de la situation de vos différents sites internet (4 je crois, je m'y perds un peu) : le nom de chacun, et leur rôle, afin de clarifier ma vision des choses.
- la liste la plus complète possible de tous les "bugs" que vous avez constatés. J'essaierai de faire le tri et/ou de reformuler, avant de transmettre à (...) qui nous indiquera ce qu'il peut faire.

Nous devrons aussi aborder différents points :
- la fréquentation du site, pour mesurer l'adéquation de l'hébergement choisi
- vos désirs en terme de fonctionnalités, à mettre en face des solutions techniques : certains choix peuvent entrainer des contraintes techniques coûteuses, pour un bénéfice très marginal.
- la situation de l'ensemble de vos données par rapport aux sauvegardes. Pas uniquement les données du site (messages + photos), mais également toutes vos données numériques personnelles (photos non publiées sur le site, messagerie, documents de travail, ...). Il est important de mettre toutes ces données en sécurité. J'ai l'impression que vous avez tendance à utiliser le site comme un espace de stockage illimité et sécurisé, pour y déposer des choses qui n'ont pas de raison d'y être. Une réflexion plus globale sur les méthodes numériques de travail est peut-être nécessaire.

NB : j'ai utilisé beaucoup de conditionnel, car je n'ai pas toutes les informations en main.

Cordialement,

(...)

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 3 février 2018
Vie du site - Entretien du site
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2018 19:13
À : (...)
Objet : RE: CR entretien avec (...)


😊

________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : samedi 3 février 2018 19:12
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: CR entretien avec (...)

Vous pensez que j'ai vocation à devenir une star d'internet ? L'anonymat ici me dérange pas. Il me plait aussi. Rien d'urgent en tout cas.

________________________________________________________

Pierre-Paul Fourcade a écrit le 03/02/2018 à 18:55 :
>
> Vous me direz si et quand vous acceptez que je ne parle plus de "Cambérabéro" ?

(Fin de citation)
J'aime le regard de "Cambérabéro" sur cette œuvre qui m'est si chère !

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2018 20:01
À : (...)
Objet : RE: CR entretien avec (...)

Je trouve pour ma part que ces débats sont fondamentaux.

Peu de personnes s'expriment avec tant de pertinence. Donc j'aime partager le plaisir que ces échanges me donnent. Tout simplement.

_______________________________________________________

De : (...)
Envoyé : samedi 3 février 2018 19:57
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: CR entretien avec (...)

Merci d'avoir corrigé avant de publier sur le site (je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, quel est l'intérêt de publier cela ?) mes quelques fautes d'orthographe qui dans mon empressement m'avaient échappé. J'ai la mauvaise habitude de ne pas me relire..

_______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2018 19:46
À : (...)
Objet : RE: CR entretien avec (...)

Je suis culturellement et charnellement très attaché aux notions de patrimoine, de racines, de transmission.

A dire vrai, j'avais pensé au départ tirer un jour un livre à partir de la substantifique moelle ("if any") de notre site favori. Mais il y aurait trop de boulot. De plus, toutes les matières traitées sont susceptibles de vibrer, d'entrer en résonance, les unes par rapport aux autres. Désultoirement si je puis dire. Et chaque jour ajoute de la matière.

Donc, pour une bonne part par flemme, j'ai choisi de donner la priorité à la liberté sur l'encyclopédisme.

Mais, comme vous le savez, le site est doté de deux moteurs de recherche très pratiques dès lors qu'on a veillé à disposer dans les messages, comme des cailloux du petit Poucet, quelques mots-clés. Un moteur, accessible au public, couvre toutes les pages publiques (i.-e.non "Privé"). L'autre, dissimulé dans la tour de contrôle, me permet d'étendre toute recherche à l'ensemble du site, pages "Privé" incluses. En outre, ces moteurs fonctionnent également par dates ou numéros des messages, ce qui est assez canon.

C'est parce que ma démarche est ainsi et aussi foisonnante que je m'intéresse beaucoup à la façon d'un Renaud CAMUS de construire son œuvre. Il y a, me semble-t-il, de fortes similitudes dans nos bases, nos méthodes et nos aspirations. Même si je demeure beaucoup plus prudent ou réservé que lui sur certains sujets. Mais oui, mais oui ! (Et merde aux censeurs, quand même !)

Cet attachement à la transmission est apparu dès le début sur mon site. On pourrait même dire qu'il en constitue la colonne vertébrale. Voilà pourquoi je me bats tant, sans doute au-delà du raisonnable, pour obtenir que celui qui me semblait le successeur naturel (l'imparfait n'est pas anodin à ce stade du débat) se montre - se montre enfin, j'ose le dire - à la hauteur de telles attentes. Le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ?

_______________________________________________________

De : (...)
Envoyé : samedi 3 février 2018 19:24
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: CR entretien avec (...)

Une phrase dans votre email sort de l'ordinaire :
"... j'aimerais que le site me survive ..."
C'est de nature à faire peur à n'importe quel développeur, qui se voit contraint à programmer un site immortel. Lorsque j'ai commencé à programmer dans un cadre professionnel, il y a plus de 20 ans, je me souviens avoir tenté de coder à l'épreuve du temps. J'ai compris rapidement que c'était illusoire. La durée de vie d'un programme informatique dépasse rarement la dizaine d'années.
Vous êtes encore un jeune homme et vous aurez certainement la chance de voir plusieurs nouvelles futures versions du site.
Et surtout, le site, sous sa forme linéaire, chronologique, est-il vraiment adapté au but de transmettre des informations à votre successeur ? Sans aller aussi loin dans le futur, un format plus encyclopédique serait plus pratique pour retrouver des informations.
Exemple :
Recherche "Tour Nord-Est"
- présentation générale du lieu, situation sur le plan de masse, plan détaillé
- considérations historiques, hypothèses de transformations à travers les âges, projets
- chronologie des travaux effectués, photos
Chaque terme renvoyant sur une autre page. Par exemple le paragraphe parlant des travaux électriques dans la tour renvoie sur l'article décrivant l'installation électrique du manoir dans son ensemble, qui permet à son tour de naviguer dans une autre zone...
C'est sûrement utopique d'imaginer un tel système.
Je me souviens, quand j'ai rénové de fond en comble mon domicile, avoir soigneusement dessiné sur des feuilles de papier les schémas électriques de chaque pièce, numéroté les arrivées dans chaque boîte de dérivation, etc. Et ensuite d'avoir tout aussi soigneusement rangé ces papiers. Mais où ?? j'ai oublié.

(Fin de citation)