Entretien du site

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 28 Juin 2009
Vie du site - Entretien du site
Ceci est un test, effectué de Paris le 28/6/09 (c'est l'anniversaire de mon mariage, il y a 34 ans déjà, avec Carole) à 6 h 17.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 28 Juin 2009
Vie du site - Entretien du site
Bonjour Thierry-Emmanuel !

Merci pour le compliment. Au manoir, comme sur le site, il reste beaucoup de travail à effectuer. Sur le livre d'or, les apostrophes passent mal.

@ Thomas :

Je croyais que j'aurais la possibilité de "modérer" les messages. Comment ça marche ?

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 28 Juin 2009
Vie du site - Entretien du site
@ Thomas :

Pourrais-tu faire en sorte que, lorsqu'on souhaite découper son message en paragraphes, la machine le comprenne ?
Bien sûr, mes remarques peuvent attendre la fin de tes vacances avec tes parents.

Je t'envie de partir au bord de la mer. Repose-toi bien (mais n'oublie pas d'étudier Javascript et, si possible, Flash)...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 28 Juin 2009
Vie du site - Entretien du site
@ Thierry-Emmanuel :

Je connais un seul Thierry-Emmanuel, je crois. Est-ce vous ? Apparemment non, puisque vous écrivez ne pas être encore venu.

@ Thomas :

Ce serait chouette de donner aux contributeurs du Livre d'Or la possibilité de laisser leur adresse mail, afin que je puisse, s'ils en sont d'accord, les identifier plus simplement.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 29 Juin 2009
Vie du site - Entretien du site
Il reste beaucoup à faire pour améliorer ce projet de site : raccourcir le texte, trop long, trop détaillé, et, souvent, raccourcir les phrases ; corriger les fautes d'orthographe ; améliorer les photos ; par exemple, à propos des travaux, il serait judicieux de juxtaposer systématiquement les photos avant et après travaux ; le cas échéant, inclure en annexe des albums de photos par thèmes ; améliorer la mise en page et le design : j'observe en particulier que, selon l'ordi que j'utilise (c'est-à-dire selon sa largeur d'écran, j'imagine), les photos sont chevauchées ou non par le texte ; améliorer le livre d'or en prévoyant une possibilité de modération à partir, si possible, de mon adresse mail ; prévoir une musique d'accompagnement, avec possibilité de la déconnecter pour ceux qui préfèrent ; faire en sorte que Google intègre le site dans sa base de données ; obtenir les autorisations nécessaires (notamment en termes de droits à l'image)avant le lancement officiel du site ; réfléchir aux liens que l'on pourrait inclure ; citer une bibliographie.(cette liste n'est pas close, vraisemblablement).

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 07 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Comme vous pouvez le voir, le site n'a plus été accessible depuis le 10 juillet dernier. Mon jeune webmaster vient de le remettre en ligne pour que nous puissions le régler d'ici son lancement officiel (vers le 10 septembre prochain).

Au cas où, par extraordinaire, vous auriez eu connaissance de son existence, bienvenue à vous. Surtout, n'hésitez pas à nous faire part de toutes vos critiques constructives, nous communiquer toutes infos pour améliorer l'historique, nous faire parvenir tous documents ou photos pertinents, etc...

A bientôt !

Thierry-Emmanuel TALBOT
rédigé le 10 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Bonjour Pierre-Paul et Thomas

Le site est mieux, mais la position du texte par rapport aux images n'est pas harmonieuse. Il est trop comprimé entre 2 photos.

Par contre le fait de pouvoir aller sur un paragraphe avec un clic, c'est bien.

Bonne jounée !

Sébastien WEIL
rédigé le 12 Aout 2009
Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
Savez-vous qu'il existe une note de 10 pages rédigée par L. Blanchetière en 1852 sur La Chaslerie. Il y a un dessin du manoir depuis la porte cochère ainsi qu'un plan "aérien" de l'ensemble. On y trouve également des propos sur l'architecture et la famille Ledin (apparentée aux Cormier et Coupel).

Je peux vous l'adresser!

P.S. : serait-il possible de modifier cet espace d'échanges en y ajoutant la possibilité d'adresser des pièces jointes, du type photo en format JPG ?

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 12 Aout 2009
Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
@ Sébastien Weil :

Je ne pense pas que j'aie eu l'ouvrage que vous citez entre les mains, car je me souviendrais d'une vue du logis prise de la porte cochère et antérieure à l'incendie de 1884. Je serais très curieux de voir ce dessin, ne serait-ce que pour vérifier si, comme je le subodore, les fenêtres du 1er étage du logis étaient surmontées de lucarnes ; en outre, je serais très intéressé de voir la couverture originale du logis, avant qu'elle ne soit rebâtie 60 cm plus bas...

Je vous serais donc très reconnaissant de me transmettre le document évoqué (dessin et texte), par mail à penadomf@msn.com (pena comme La Haute Pénas, nom patois de La Haute Chapelle, et domf comme Domfront).

A ce propos, il faudrait certainement adjoindre une bibliographie à ce site. Je vais m'y employer, quitte à la compléter dès que de nouvelles infos me parviendront.

Quant à la suggestion que vous faites à la fin de votre message, j'en souligne l'intérêt à Thomas. A lui de jouer ! Dans l'immédiat, vous pouvez également m'adresser toute photo à l'adresse mail indiquée.

Incidemment, j'ai connu M. Jacques COUPPEL du LUDE, un homme d'affaires parisien apparenté aux COUPPEL et DURAND de SAINT-FRONT (donc à Marin Marie), qui s'intéressait à cette propriété parce que des "oncles" à lui (comme il disait) y avaient été élevés au début du 17ème siècle. Ceux-ci s'étaient alliés aux LEDIN de manière à conserver la charge de vicomte de Domfront. Par exemple, Brice COUPPEL, écuyer, Sieur de LESPINAY, vicomte de Domfront de 1615 à 1623 avait épousé en premières noces Marquise LEDIN, décédée prématurément, puis Nicole de MARGUERIT qui, devenue veuve en 1623, avait épousé en secondes noces en 1628 François LEDIN, écuyer, seigneur de la Chaslerie ; ce François LEDIN, dont Marquise LEDIN était la soeur, était lui-même le fils de René LEDIN qui fit construire - plus vraisemblablement reconstruire - en 1598 le logis du manoir. Par ce jeu d'alliances, François LEDIN fut vicomte de Domfront de 1628 à 1639, date à laquelle il démissionna de ces fonctions en faveur de son beau-fils, Siméon COUPPEL, etc.
Simonne FOURCADE
rédigé le 13 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Vu. Bravo. Pas assez d'images.

Maman.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 13 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
@ Simonne FOURCADE :

Merci pour ton message (ton premier essai sur le net, à ma connaissance). Je crois comprendre que tu n'as pas su naviguer sur le site. Sinon, comment peux-tu te plaindre qu'il n'y ait pas assez d'images ?

A moins que ce ne soit de l'humour anglais.

Ton fils vénérable mais néanmoins respectueux.

Christelle TALBOT
rédigé le 13 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Bravo à tous pour ce travail "titanesque" de restauration, pour l'instant le résultat est magnifique!

Juste un petit mot pour dire à Thomas que je suis fière de lui!!!!

Thierry TALBOT
rédigé le 14 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Le site est beaucoup mieux. Thomas a fait un énorme travail, je le félicite. Bravo à tous.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 15 Aout 2009
Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
En préparant la bibliographie du site, je retrouve les dédicaces dont Bernard DESGRIPPES m'avait honoré à l'occasion de la parution de ses ouvrages consacrés au "Vocabulaire normand du bocage domfrontais".

Sur le tome I : "V'là pourquoi que l'Pieurre-Paul est t'un vreu Parisien ! Quand qu'i chercheut un chatiau, i saveut pas où i s'retrouv'reut ! A la Haute Penas, i savent pas qu'il teut tombeu cheu les vreus Normands ! Comme il a pousseu loin amont l'z'eutudes, notre horsain s'inteureusse à tout et mîn-me au patouès et, du coup, i va bé vite comprendre qu'un Normand vaut touès Beurtons ! Bien amicalement, Domfront le 13/12/03, B.D." A propos de cette première citation, je me dois quand même de signaler que la présidente de l'"Association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" s'inscrit en faux contre la dernière affirmation. Je rappelle cependant, à toutes fins utiles, qu'elle s'appelle Marie-Annick de SAINT MELOIR, née de GOUVELLO. Et elle n'a peut-être pas tort, puisque je suis moi-même né à RENNES...

Sur le tome II : "J'peux vous z'aceurteuneu qu'c'est pas la faute au gars Pieurre-Paul si les crapiaux n'ont pas d'queue !
Et pis, tu seus, l'pus bin, c'est pas toujours l'causeu ! C'est queuque fas l'sieu qu'eucoute ! Bien amicalement. Domfront le 13/12/03, B. DESGRIPPES."

Sur le tome III : "Je seus pas si c'est bé vreu, mais à c'qu'i paraît, à la Haute Pénas, au moment des deubords, les taupes, o montent dans le haut des teurgeots d'choux pou pas eute neuyées ! A mon ami Pierre-Paul. Domfront le 13/12/03, B.DESGRIPPES."

Pas de dédicace sur le tome IV. Mais, au tome III, à "Pournouët, n.m., Oublié : La Haute Chapelle", je relève l'exemple suivant : "Paul-Pieurre s'pourmeune, tout seu, dans l'pournouët d'la Châl'rie, à La Haute Penas".

Et, puisque j'en suis à citer Bernard, ma citation préférée de lui est le suivante (parue dans "Le Publicateur Libre" du 25 septembre 2003, dans la rubrique "C'est bin histouère de bavasseu un p'tit qua !", sous le titre "I fut d'la r'vue !" :
"- Eucoute-ma bin : ya un chât'lain d'La Haute Penas qui vient d'Paris. I creuyeut qu'l'heurbe, eune fas coupeue, o ne r'pousseut pas d'l'année ! Eh bin, i fut d'la r'vue ! Et i fut bin n'obyigeu de s'rende à l'euvidence et d'coupeu son gazon tous les quinze jous, comme tout l'monde. Tu t'rends compte de d'yoù qui z'en sont les siens qui vieunnent de Paris ?
- Tu vés, mon gars Victor, en toutes choses, faut aveu eune connaissance du meutieu !"

Je confirme hélas l'exactitude de cette dernière anecdote. On comprendra mieux, ainsi, comment j'ai pu penser que ma première "tondeuse auto-portée" (cf la photo sur le site) me suffirait !

Bernard, à très bientôt, j'ess'peureu !


Simonne FOURCADE
rédigé le 17 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
Quel chantier ! Tous mes encouragements ! Baisers.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 17 Aout 2009
Vie du site - Entretien du site
@ Simonne FOURCADE :

Je vois que tu fais des progrès rapides sur internet. Ca y est, tu es lancée !

Le chantier que tu évoques est sans doute celui du site internet.

C'est vrai, ce fut un gros travail de le concevoir, et ce n'est pas encore terminé. Il y a eu d'abord, fin juin, une session de 4 après-midis de travail avec mon jeune "webmaster", Thomas TALBOT, pour préparer une première version. Puis, la semaine dernière, une deuxième session de travail de 7 après-midis qui s'est terminée avant-hier. Chaque fois, c'est moi qui rédigeais les textes, triais et scannais les photos, concevais la "navigation" sur le site (bref, le travail "littéraire"). Et c'est Thomas qui programmait, en HTML, CSS, JavaScript ou PHP ou bien qui comprimait la taille-mémoire des photos (donc toute la programmation et l'optimisation télématique du site).

En fait, Thomas est un de mes plus jeunes condisciples à la fac d'informatique de Caen, en 1ère année de licence. Il a à peine 18 ans et je n'ai pas manqué de repérer sa virtuosité lors des exercices universitaires. Le site de la Chaslerie est son premier travail extra-universitaire et je pense qu'il ne dépareillera pas un C.-V. que j'espère brillant.

On doit se retrouver début septembre à Caen pour améliorer et compléter encore le site. Il y a des progrès à faire quant au Livre d'Or, que je tends à transformer en carnet de bord, voire en forum. Il faudra aussi penser aux mentions légales. Mais il y aurait d'autres points à améliorer : pourquoi ne pas inclure un plan des bâtiments sur cour tel que, en cliquant sur telle ou telle partie du plan, on se retrouve sur le laïus et les photos correspondants du site (c'est ce qu'on appelle un "mappage") ? Pourquoi ne pas prévoir un accompagnement musical ? etc (la boîte à idées est ouverte). Toute la rubrique "Liens" est à imaginer.

En tout cas, la prochaine A.G. de l'"Association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" vient d'être programmée pour le dimanche 6 septembre prochain à 15 heures au manoir. C'est à cette occasion que le site devrait être officiellement lancé, soit 2 semaines exactement avant les prochaines "Journées du Patrimoine". L'idée est de permettre aux visiteurs qui le souhaiteraient, d'étudier ce site internet avant de venir sur place. Ceci afin d'améliorer la pédagogie de la visite et - pourquoi pas ? - de favoriser l'apport ou l'échange d'informations inédites sur le manoir ou ses précédents occupants. Le Livre d'Or (ou ce qui en tiendra lieu) devrait permettre de consigner toutes les informations nouvelles. Ceci, afin de ne pas en perdre comme cela est arrivé tant que les échanges étaient verbaux.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 10 Septembre 2009
Vie de l'association - Assemblées générales - Entretien du site
Merci au "Publicateur Libre" qui, dans son édition de ce jour, rend compte de notre dernière A.G. Je trouve d'ailleurs que l'article publié, tel qu'il a été retravaillé par la journaliste, est bien meilleur que le communiqué que nous avions préparé.

Cet article occulte néanmoins l'idée que Thomas TALBOT est un étudiant beaucoup plus doué que moi en informatique ;-)). En fait, nous devons nous retrouver, lui et moi, dès lundi prochain, pour la rentrée des étudiants en 2ème année de licence d'info. Au cours de cette année d'études, je tâcherai d'apprendre de nouvelles techniques, en vue notamment d'améliorer le site internet.

A cet effet, la boîte à idées est ouverte. Diverses suggestions ont d'ores et déjà été présentées (améliorer le "design" du site ; "mapper" le texte en fonction d'un plan du manoir ; juxtaposer, bâtiment par bâtiment, les photos avant et après restauration ; insérer un film ; rendre panoramiques certaines photos ; inclure un texte en Anglais). J'enregistre toutes ces suggestions et tâcherai de faire assez de progrès en info pour mettre en ligne une 2ème version d'ici un an...

A ce stade, j'observe deux phénomènes plutôt inattendus par moi :
- d'une part, le "Livre d'Or" a encore peu de succès ; il semble que les visiteurs du site répugnent à donner leur adresse mail, voire à rédiger un texte signé et destiné à être rendu public ; je ne vois pas ce qu'on peut faire pour lever ces réticences ;
- d'autre part, le nombre de visites virtuelles du site est élevé, de l'ordre de plusieurs dizaines de fois le nombre de visites réelles du manoir, dont les extérieurs sont pourtant ouverts au public gratuitement tout au long de l'année.

Cette dernière observation démontre, à mon sens, la force de frappe d'un site internet. Et aussi tout l'intérêt qu'il y aurait à ce que d'autres propriétaires de monuments historiques s'astreignent à la confection d'un tel site.

J'ai déjà commencé à essayer de persuader certains décideurs, dans l'administration ou dans des associations nationales, de l'utilité de ce canal. Mais il m'a semblé que les esprits n'étaient pas encore prêts à encourager cette évolution. Dommage, assurément !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 12 Septembre 2009
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Entretien du site
Voici, pour info, le texte du courriel que j'ai adressé hier soir au Comité départemental du tourisme de l'Orne (avec copie à la Direction régionale des affaires culturelles) :

"Merci beaucoup d'avoir pris la peine d'examiner ma suggestion et d'y répondre positivement (il s'agissait de mieux répertorier la Chaslerie sur le site du Comité départemental au tourisme, NDLR).

Je suis heureux, grâce au site internet de la Chaslerie, d'élargir l'éventail des personnes intéressées par ce manoir.

Ceci étant, je vous présente trois remarques.

1 - D'abord, je suis frappé par le fait que, grâce à ce site et d'après les statistiques de fréquentation dont je dispose, la "visite virtuelle" attire plusieurs dizaines de fois plus que la "visite réelle". C'est vraiment impressionnant. Ceci étant, il doit y avoir une dimension de nouveauté, d'autant que l'hebdomadaire local (le "Publicateur Libre") a très bien rendu compte du lancement du site. On verra si cette observation se confirme au cours des prochains mois. Je serai également intéressé de relever quelle proportion des visiteurs des prochaines Journées du Patrimoine aura déjà eu connaissance du site, voire l'aura déjà consulté.

2 - A titre incident, nombre de "visiteurs physiques" se sont ouverts à moi du mauvais fléchage routier du manoir. En fait, ce fléchage est inexistant à ce jour. Sauriez-vous qui pourrait prendre en charge deux panneaux à implanter, selon moi, l'un au départ de Domfront, l'autre à l'arrivée sur place ?

3 - Je suis convaincu qu'il serait efficace pour le tourisme et peu coûteux pour la collectivité d'encourager les propriétaires de MH privés à créer chacun un site internet. Il faut s'adapter à l'évolution des moeurs et des techniques, que diable ! A mon avis, les réticences sont de 4 ordres :
- crainte des cambrioleurs ;
- crainte du qu'en-dira-t-on ;
- crainte du fisc (ISF, droits d'enregistrement...) ;
- méconnaissance de la façon de s'y prendre (quel webmaster ? quel hébergeur ? comment protéger les photos ? quelles mentions légales ? etc...).
A ma connaissance, le site de la Chaslerie est, à ce jour, le plus détaillé qui concerne un MH privé. Il en existe de plus "travaillés" (i.e. nécessitant des plus fortes compétences informatiques pour les fabriquer). Mais généralement, ces sites existent parce qu'ils permettent de rabattre de la clientèle sur des chambres d'hôtes. Or il y a bien mieux à faire, et c'est facile (par exemple, mon site m'a, à ce jour, coûté 800 €Â€, en tout et pour tout). Je suggère les pistes suivantes :
- très facile à mettre en œuvre, très efficace pour lancer la mode, et peu coûteux : la création, au niveau national, d'un concours permettant de donner un coup de projecteur sur la réalisation de sites intéressants et attrayants. Il me paraît évident qu'un Jack LANG aurait sauté sur l'idée. Ce concours pourrait être organisé par le Ministère des Affaires Culturelles, par exemple à l'occasion des Journées du Patrimoine (ça me paraîtrait faire une excellente couverture médiatique). Ou bien par une association du type V.M.F., qui attribue déjà des prix annuels centrés (mais pas uniquement) sur la qualité des travaux de restauration ;
- plus difficile à mettre en œuvre, mais de bon aloi et tout à fait recommandable : l'implication des A.B.F. (et des A.C.M.H.) pour, soit prendre en charge la partie "laïus" des sites (histoire, description des lieux), soit exercer un contrôle "a posteriori" en labellisant les sites (afin d'éviter qu'on y raconte n'importe quoi) ;
- une assistance et un rôle de conseil aux propriétaires pour décider la création d'un site, voire pour le construire.

Il y a là, je pense, du grain à moudre. Je suis à votre disposition pour en reparler si vous le souhaitez.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE"

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 21 Février 2010
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Entretien du site
2 000 visites virtuelles depuis le 4 septembre dernier. Le rythme se maintient de façon très satisfaisante.

J'ai pris rendez-vous pour samedi prochain avec Thomas TALBOT afin qu'il me transmette les mots de passe du site, me communique les codes-sources et m'explique comment corriger le texte et changer les illustrations moi-même. Je n'ai pas l'ambition (ni la compétence) de me transformer en webmaster, mais il me paraît nécessaire de pouvoir adapter marginalement le site sans dépendre de tiers.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 27 Février 2010
Vie du site - Entretien du site
Excellente séance de travail aujourd'hui avec Thomas TALBOT.

Il a pu apporter quelques améliorations au site, comme les nouvelles rubriques "Sujets divers" et "Vie du site", où nous avons rebasculé des messages qui y trouvaient mieux leur place que dans les rubriques "Livre d'or" ou "Vie de l'association".

Thomas a également modifié son programme afin de me permettre de changer les illustrations du site sans avoir à me préoccuper de la compression des images. Cela me sera utile notamment pour montrer la nouvelle livrée rouge sang de bœuf de toutes les fenêtres de la Chaslerie (là où le site ne montre à ce jour que des croisées peintes en blanc).

Lors d'une prochaine séance de travail, Thomas pourra donc me mettre enfin en mesure de procéder moi-même, sans trop de difficultés, à des corrections de détail qui ne remettent pas en question l'architecture du site.

Il m'a proposé de mettre en place une barrière anti-hameçonnage, ce que j'ai volontiers accepté, ne serait-ce que pour ne plus recevoir, sur mon module d'administrateur du site, les messages débiles du crétin évoqué ici à la date du 4 novembre dernier. A noter que cela affectera à la baisse les statistiques de fréquentation du site.

Il lui reste enfin à mieux régler les menus déroulants, de manière à faire disparaître des disparités gênantes selon les navigateurs internet utilisés par les visiteurs virtuels.

Pour ce qui concerne d'autres améliorations du site dont je n'ai pas vraiment l'idée (sauf peut-être d'avoir une version simplifiée en Anglais), nous en reparlerons le moment venu.

P.S. du 12 juillet 2012 : A ce jour, le dispositif anti-hameçonnage n'a toujours pas été mis en place. Je reçois donc toujours des messages débiles que je "supprime" à la main.