Message #44724

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 22 septembre 2018
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
Le programme des prochains jours sera assez chargé :
- aujourd'hui et demain, Carole et moi participerons à la promenade dans le Perche organisée par "Patrimoine(s)" ; demain soir, Carole rentrera à Paris où l'appellent ses devoirs de grand-mère ;
- lundi, j'irai du côté d'Angers visiter le hall d'exposition de "Fermanoir" en compagnie d'Arnaud PAQUIN et de Sébastien LEBOISNE ; il s'agira pour nous de choisir les ferronneries de la porte et des fenêtres du logis, afin que Sébastien puisse enfin mettre leurs menuiseries en fabrication ; je profiterai de cette escapade pour rendre visite à mon beau-frère Dominique BOVE dont l'installation de chauffage par géothermie profonde mérite, paraît-il, le détour ;
- mardi matin, à Caen, j'assisterai au tribunal administratif, en présence de l'excellent Me Francis MONAMY, à l'audience consacrée à notre recours contre les autorisations d'exploiter de nouvelles éoliennes à Ger et Saint-Georges-de-Rouelley (Sud Manche) ; je rendrai compte immédiatement à l'ensemble de nos alliés de la tournure des débats et du rapport public ;
- mercredi, il me faudra m'assurer qu'un plombier rebranche correctement l'électro-ménager et l'évier récemment retirés du colombier pour être réimplantés dans le bâtiment Nord (dans mon ex-futur-bureau-bibliothèque-de-mes-rêves) ; Carole souhaite qu'on en profite pour exhausser l'évier ;
- "le plus tôt possible", je devrai repasser par Alençon pour livrer à ma mère le micro-ondes qui lui est "indispensable" et dont j'aurai dû faire l'achat puisqu'"il n'est pas question" qu'elle ne puisse s'alimenter à d'autres heures que celles, régulières, où lui sont livrés ses trois repas contractuels par jour, en plus de son goûter de 16 heures à prendre en bas de l'immeuble ; il faudra également que j'intervienne pour que ses dîners comportent "trois plats et non pas deux" ; d'ici là, il faudra que j'aie lu pour elle la cinquantaine de pages desdits contrats et puisse les lui commenter avant qu'elle ne les signe ;
- quand j'en trouverai le temps, il faudrait que j'aille déposer chez "Groupama" à Domfront les devis consécutifs aux dégâts des eaux provoqués à Pontorson par le type qui me téléphone à pas d'heure pour m'engueuler, me doit de l'argent qu'il refuse de payer et, de surcroît, n'entretient pas les joints de sa douche ni la chasse de ses chiottes comme il le devrait, provoquant ainsi des emmerdements en cascade chez sa voisine du dessous ; je devrai m'assurer des conditions dans lesquelles "Groupama" couvre les frais de réparation (je fais en effet la chasse aux franchises scélérates) puis lancer les derniers travaux à réaliser ;
- il faudrait également que je me préoccupe de relancer le président du comité socio-culturel de Domfront qui a déjà mis huit jours à ne pas répondre à ma demande, pourtant très simple, de changement de siège social de l'APIJOMM puis que j'organise, si possible et dans la foulée, l'A.G. "ad hoc" ;
- dès que possible, je devrai transmettre à Roland FORNARI la photo et les dimensions de la grille d'aération des w.-c. sous l'escalier du logis, afin qu'il m'en fabrique de nouvelles ;
- le plus tôt possible, il conviendra que je remplisse le dossier médical que ne m'a toujours pas transmis en format-papier le nouveau courtier en assurances contacté pour permettre l'octroi d'un prêt d'un montant désormais réduit de moitié (soit 125 000 € afin de passer plus facilement sous les fourches caudines de deux nouveaux assureurs), ceci afin de pouvoir financer en trésorerie la 1ère tranche de chauffage que j'aimerais lancer avant que les intempéries ne rendent les terres alentours impraticables pour les forages ;
- j'aurai à relancer le maçon recommandé par des amis afin qu'il draine le plus vite possible le mur Ouest de l'"aile de la belle-mère" ; si je n'y arrive pas, obtenir d'Igor qu'il creuse à la mini-pelle un fossé au pied de ce mur ;
- encore et toujours, je devrai relancer Arnaud PAQUIN, sans pour autant le tanner si possible, pour qu'il donne suite à nombre de mes demandes formulées et réitérées depuis des mois ;
- enfin relancer Christian pour qu'il effectue à notre manoir favori les divers travaux de charpente et de couverture que je lui demande depuis des mois, en commençant par la révision de vieilles tuiles et le démoussage de diverses couvertures ; m'assurer qu'il en finit avec le tri et le rangement des pièces de bois livrées par Xavier HUET ; là aussi, le retour du temps des pluies est critique.

Dans ces conditions, j'espère que les membres de notre fan club favori voudront bien m'excuser si je ne suis momentanément plus aussi disponible pour alimenter notre site favori des messages dont ils aiment se délecter quotidiennement, ce qui me fait, d'ailleurs et toujours, beaucoup d'honneur.

Commentaires