Entretien du site

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 6 juin 2019
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Arrivé à 19 heures de Paris, après un arrêt, bien sûr, à Alençon, j'ai trouvé Gérard au volant du "John Deere". Les abords immédiats sont nickel.

O'Gustin n'a pas manqué de fêter mon retour de façon chaleureuse et démonstrative.

Dans la boîte aux lettres, un seul numéro du "Monde" (la poste locale continue, sans surprise, à battre de l'aile) mais un avis de passage du facteur me signalant qu'une lettre recommandée m'attend à la poste ; ce doit être un congé de locataire. Si j'en juge par l'écriture, elle doit m'avoir été expédiée par la "petite idiote" du 1er étage de Pontorson qui se révélerait ainsi, au passage, menteuse en plus du reste.

Tour du chantier ; cela a moins avancé que je ne l'aurais souhaité, à moins que quelque chose m'ait échappé.

Je reprends la plume. A Paris, je n'étais pas équipé pour entretenir le site à mon aise. Le fan-club avait hâte que je me remette aux fourneaux. En effet, les compteurs de fréquentation ont continué à tourner à un bon rythme. Donc merci à tous !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 8 juin 2019
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
Guillaume GENDRAUD est venu m'apprendre à charger sur "youtube" mes petits films.

Test :
Bon, ça marche bien, on va pouvoir mettre en ligne d'autres petits films que je n'arrivais pas à charger sur notre site favori.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 9 juin 2019
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Entretien du site
0
Ma belle-fille a su régler mon appareil photo sur un format rectangulaire. Elle m'a de plus montré quelle roue elle a tourné.

De mon côté, j'ai découvert une nouvelle fonctionnalité du compteur de fréquentation ("Google Analytics"). Je vois ainsi, en temps réel, de quelle ville les visiteurs de notre site favori s'y connectent.
C'est un passe-temps comme un autre.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 16 juin 2019
Vie du site - Entretien du site
0
De retour au manoir favori.

J'aimerais bien que, de temps à autre, quand je consulte les boîtes aux messages ou aux commentaires, je trouve quelque marque de passage... Avis aux courageux !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 19 juin 2019
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Garance - Paul junior
0
Ma belle-fille, que j'en remercie, vient de me transmettre, par "WhatsApp", les dernières photos de ses enfants, prises dimanche dernier, j'imagine, au Ranelagh :

16 juin 2019.

16 juin 2019.

16 juin 2019.

Elle m'a également communiqué le film suivant. Mais j'ai dû le comprimer pour le transférer sur ma messagerie "Outlook", d'où je peux l'extraire pour le mettre en ligne sur notre site favori. Tout cela ne donne pas un résultat parfait (d'un point de vue technique, s'entend, car, d'un point de vue artistique, c'est un pur chef-d'œuvre, of course) :

Je comprends que ce film a été tourné lors de la fête de l'école de ma petite-fille (hier ou ce matin ?). Je ne suis pas sûr de reconnaître Garance, bien que je sache qu'elle se distingue dans sa classe par la taille. D'après moi, ce doit être la grande demoiselle un peu à gauche du milieu de la scène (vers la 10ème place à partir de la gauche, quand on peut compter)...

Ils sont tout petits, ses copains... La "qualité FOURCADE", ça produit quand même autre chose que des avortons !

(Est-il besoin que j'ajoute qu'on n'en doutait pas ?)

P.S. (à 20 h 30) : Anne-Violette me précise que la fête de l'école avait lieu ce matin. La météo était donc meilleure qu'ici.

Il paraît que c'est la main de Carole qu'on aperçoit vers les 2 minutes 44 secondes du film. Elle essayait d'attirer l'attention de notre petite-fille mais, comme me l'a écrit Anne-Violette, "quand on (Garance) fait un sérieux travail comme celui-ci, on doit rester concentrée et imperturbable".

Je me disais bien, aussi, que cette tête blanche ne m'était pas complètement étrangère. Comme je crois reconnaître Anne-Violette à côté de Carole, j'en déduis que Thibaud a séché le boulot pour nous offrir ce film mémorable.