Electricité

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2024 10:38
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : RE: La Chaslerie - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Partie "V - Estimation"

Cher Monsieur,

Je n'ai strictement aucun doute sur vos compétences professionnelles et vos qualités humaines.

Que la restauration d'un MH serait chouette si tous les interlocuteurs étaient comme vous !

Amicalement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : samedi 3 février 2024 10:35
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Xavier MEYER <axmeyer@hotmail.com>
Objet : Re: La Chaslerie - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Partie "V - Estimation"

Merci pour ce message très touchant. J'espère que nous serons à la hauteur de vos attentes.
Fascinante Cléopâtre...

Bien amicalement.

Arnaud Paquin

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 3 février 2024 01:20
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : RE: La Chaslerie - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Partie "V - Estimation"

Cher Monsieur,

N'ayez aucun doute sur le fait que Xavier MEYER et moi-même sommes extrêmement satisfaits de la qualité du travail de votre cabinet et tout particulièrement du vôtre.

Nous comprenons tout à fait la difficulté qu'il y a à mener de front une vie très active sur le terrain, l'animation de collaborateurs sans doute passionnés, le tout dans un contexte marqué pour tous par l'explosion des contraintes administratives, désormais doublée par la fonte probable et ô combien frustrante des moyens financiers des décideurs publics dont nous sommes, par construction du système et la force des choses, tous dépendants.

En 33 ans de chantier continu, j'ai eu affaire très directement à nombre d'architectes du patrimoine (ou assimilés) : vous êtes ainsi mon huitième. Et, comme vous aviez déjà été mon sixième, il m'est arrivé de dire, y compris publiquement, devant un public qui ne pouvait être que choisi et illustre puisque englobant entre autres notre président de Région favori, que "vous êtes mon Richard BURTON et moi votre Liz TAYLOR", autre façon de révéler qu'"entre nous, c'est pas d'l'amour, c'est d'la rage !"

Bref, nous ferons tous au mieux pour achever en beauté cette étude de diagnostic d'ensemble, très bien partie pour être un passionnant modèle du genre.

Bien cordialement et, si vous le permettez, amicalement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : vendredi 2 février 2024 23:13
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : Re: La Chaslerie - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Partie "V - Estimation"

Cher Monsieur Fourcade,

J'ai bien reçu ce document et vous en remercie.
Je vous redis cependant que je suis vraiment saturé en ce moment, voire surmené.
Je ferai mon possible pour faire avancer le dossier vers sa finalisation à l'horizon de la seconde quinzaine de février.

Je crois comprendre aussi que des échanges ont été quelque peu tendus suite à des propos tenus que j'ignore, avec (...), qui a travaillé sur l'estimation. J'essaierai de comprendre lundi ce qu'il en est, mais suis sûr que la confiance sera rétablie rapidement.
Travailler sur ce beau sujet doit rester agréable pour tous. La pression que nous nous imposons nous-mêmes ou que nous subissons toujours plus, étant un poison dont les doses répétées peuvent devenir létales.

Très cordialement et respectueusement,

Arnaud Paquin

(Fin de citation)
J'ai envoyé ce soir à Arnaud PAQUIN quatre fichiers contenant "mes ultimes remarques" sur les quatre premières parties de son "étude de diagnostic d'ensemble".

Je sors épuisé de cette longue séquence. Au moins on ne pourra pas dire que l'architecte, Xavier MEYER et moi, on aura ménagé nos efforts.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 6 février 2024 07:29
À : Xavier MEYER
Cc : Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : Schubertiades à la Chaslerie

Cher Xavier,

Nous connaissons votre souci que les concerts à la Chaslerie se tiennent dans le salon du logis.

Ceci dit, dans l'hypothèse où les travaux de restauration des menuiseries extérieures du logis pourraient enfin être lancés, ce qu'ils auraient à être à la belle saison puisqu'il faudra que les baies soient débarrassées de leurs vieilleries actuelles, il se poserait un problème.

Il se trouve que, depuis quelques jours, je suis entré en contact avec de jeunes hommes toutes mains que je vais tester sur le terrain.

On pourrait donc, dès que la saison de bûcheronnage sera terminée (mi-mars je crois, à cause des petits oiseaux), ranger le bazar des écuries et y mener des travaux (électricité par un tiers qui coûtera cher et badigeonnage de chaux sur les murs). Dans la meilleure hypothèse, les écuries pourraient ainsi être rendues utilisables, y compris pour la troisième mi-temps en contre-bas, avec un peu de chance pour les premiers concerts de 2024.

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
Le paiement de la deuxième tranche de subvention de la D.R.A.C. au titre de l'étude d'Arnaud PAQUIN est arrivé ce matin sur mon compte bancaire, soit environ trois semaines après que j'en ai présenté la demande.

En revanche, à propos des allées forestières, on a vu que, pour ce qui concerne les subventions que la Région s'est engagée à régler, sept mois ne leur suffisent pas et il est désormais question de dix.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 10 février 2024 16:43
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: Re : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Fait. Ouf !

J'en ai profité pour améliorer le texte à la marge. A force d'essais, je deviendrais presque performant.

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 10 février 2024 15:06
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: Re : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Je me suis attelé à une ré-entrée de la demande, donc à sa réécriture complète.
On occupe ainsi ses week-ends après ses nuits...

Souhaitons que, cette fois-ci, ça fonctionne enfin.

_______________________________________________________________________________________

De : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Envoyé : samedi 10 février 2024 15:00
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : Re : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

C'est étrange.
Une de mes collaboratrices va regarder lundi ce que nous voyons de notre côté.

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 10 février 2024 14:21
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Voici ce qu'on m'indique :

(Début de citation)

Les contributions sur les dossiers Fonds Européens 2014-2020 restent temporairement indisponibles.

Ici, vous pouvez :

reprendre une demande en cours de création
suivre vos dossiers déposés
demander un paiement

Attention :
Lors d'une demande de paiement, si à l'étape "Pièces justificatives" les pièces ne s'affichent pas, il suffit de réactualiser votre page (Ctrl + R)

Attention :
La fonctionnalité de Partage rencontre actuellement des problèmes techniques.
En cas de blocage, il est nécessaire de désactiver ce Partage.
Merci de votre compréhension.


(Fin de citation)


Je n'y comprends rien. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "Fonds Européens 2014-2020" ?
Que je sache, et bien que je dialogue avec la Région depuis plus de trois ans, on est arrivés à 2024...
Même il y a trois ans, on était sortis de la période 2014-2020...

Pourquoi ma demande remplie ce matin pour l'étude de diagnostic d'ensemble a-t-elle disparu avant que je la transmette ?

Devrai-je consacrer de nouvelles heures supplémentaires à remplir pour la seconde fois cette demande "dématérialisée", ceci après toutes les saisines-papier précédentes qui n'ont pas manqué ?

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 10 février 2024 14:14
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Apparemment, ma demande relative à l'étude de diagnostic a disparu de mon "tableau de bord" avant que j'aie pu la "transmettre"...

Apparemment, seule ma demande relative aux menuiseries extérieures a été correctement transmise...

_______________________________________________________________________________________

De : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Envoyé : samedi 10 février 2024 12:40
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région


Bonjour

Vous pouvez valider dans l'espace des aides.

Bon WE.

Vincent AUBIN

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 10 février 2024 07:01
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Cher Monsieur,

La demande dématérialisée de subvention de la Région pour l'"étude de diagnostic d'ensemble" a été entrée dans votre système.

J'attends votre feu vert pour "transmettre" formellement cette demande ainsi que celle, d'avant-hier, relative aux menuiseries extérieures du logis.

Bien à vous,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Envoyé : vendredi 9 février 2024 19:50
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Bonsoir

Vous pouvez commencer avec la même méthode.

Bon WE.

Vincent

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 9 février 2024 19:33
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Monsieur,

Veuillez m'indiquer quand je pourrai procéder à la saisie dématérialisée de ma demande de subvention à la Région pour l'étude de diagnostic d'ensemble. Je comprends en effet qu'il y a également lieu que je duplique ainsi celles en papier.

Bien à vous,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 12 février 2024 10:02
À : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>; Xavier MEYER
Objet : RE: Tr : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemblr -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Cher Monsieur,

Très bien. Espérons que tout se passera bien.

Si je puis me permettre et après mes expériences, je voudrais vous faire part de trois améliorations possibles de votre système dématérialisé :

- Être plus ouvert à des adresses mail diverses. Dans mon cas, on a dû entrer l'adresse mail de "La SVAADE" et non mon adresse personnelle. C'est un peu gênant puisque je n'ai pas vocation à consulter la boîte mail de "La SVAADE". Donc il peut se passer du temps avant que je sois informé des messages qui y arriveraient à mon intention.
- Garder en mémoire les informations fournies lors d'une première demande. Là, j'ai dû, pour l'étude de diagnostic, entrer de nouveau tout un tas d'informations ou de pièces jointes déjà fournies au titre des menuiseries extérieures.
- Abaisser le niveau des pièces demandées. En particulier, demander l'acte de propriété paraît excessif. Une attestation notariale pourrait suffire par exemple.

Bien à vous,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Envoyé : lundi 12 février 2024 09:29
À : 'Pierre-Paul Fourcade' <penadomf@msn.com>
Cc : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>
Objet : TR: Tr : Re : Re : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemblr -Demande dématérialisée de subvention de la Région

Bonjour,

Vos deux demandes sont bien prises en charge par mon service.

Elles seront présentées le 22 février au PDT MORIN.

Bien à vous.

Vincent AUBIN
Région Normandie
Chef du service Patrimoine

(Fin de citation)
J'attendais un S.M.S. me prévenant, comme la dernière fois, de l'heure de passage du technicien qui viendrait connecter cette après-midi le manoir favori à la fibre.

Ce S.M.S. m'est parvenu hier soir. Un certain Ahmed m'informe qu'il arrivera entre 13 heures et 16 heures 30 et que son intervention durera 3 heures 30.

A suivre.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 14 Février 2024
Journal du chantier - Electricité - Logis - Bâtiment Nord
0
Ahmed est venu durant la plage horaire indiquée, flanqué d'un collègue d'origine tunisienne comme lui (région de Sousse, ma mère était appelée "la Soussienne" à une époque et j'ai donc moi-même vécu à Sousse vers 1955-1957, ce qui ne me rajeunit pas).

Il a d'abord voulu que je lui montre l'installation actuelle, à la recherche de l'ancien câble auquel substituer le nouveau. Nous voici donc crapahutant entre le bâtiment Nord et la D 22 (en limite avec mes voisins VINCENT puisque le nouveau câble, celui de la fibre, arrive jusqu'à un pylône implanté dans leur champ). Nous recherchions notamment des regards mais de regards point ne vîmes, tous ayant été recouverts, au fil du temps, d'herbe coupée sur quoi a poussé une végétation.

Dans l'angle Nord-Ouest du petit salon (ou "chambre mortuaire") du bâtiment Nord, j'ai su - ô miracle - retrouver et ouvrir la partie des boiseries recouvrant quelques fils. Ahmed a tiré dessus, rien n'est venu, donc impossible de substituer auxdits fils le nouveau câble. Dans l'angle Nord-Ouest de la cuisine, il a de même démonté une prise triple, accédé à un fil analogue sur lequel il a également tiré fort sans que rien ne suive davantage. Le fil ancien utile est donc bel et bien coincé dans la maçonnerie, c'est-à-dire inutilisable.

A l'extérieur du bâtiment Nord, dans la trappe ménagée dans le "trottoir", Ahmed a retrouvé l'arrivée du fil qu'il cherchait et son entrée dans le bâtiment. Là aussi, il a tiré et rien n'a suivi. Il m'a donc demandé - je passe sur les explications - de creuser une tranchée de 20 à 30 cm de profondeur entre l'angle du terrain VINCENT au bord de la D 22 et cette trappe dans le trottoir, afin d'y disposer un fourreau vert de 40 mm de diamètre, avec un regard tous les 50 mètres. "Orange" pourra ainsi passer son nouveau câble dans le fourreau. La nouvelle "box" pourra ensuite être installée dans cet angle du petit salon, à partir de quoi quelques "répéteurs" judicieusement disposés amèneront ce qu'il faut jusqu'à ma chambrette monacalo-monastique et pour mon plus grand bonheur.

Une fois Ahmed et son collègue partis, je suis retourné dans ladite chambrette. Et là, panique, plus rien ne marchait, plus d'internet, plus de téléphone, mobile aussi bien que fixe.

C'est à de tels moments qu'on mesure à quel point on est peu de chose et dépendants de toutes ces techniques modernes....

J'ai dû rouler jusqu'à Domfront pour aller demander assistance à Cécile SOUL et retrouver quelque pastille témoignant enfin de la reconnexion de mon téléphone portable. Heureusement, j'avais dans mon engin le numéro de portable d'Ahmed que j'ai appelé mais en vain, il paraissait toujours en ligne.

Enfin, j'ai fini par le joindre et il m'a promis de revenir voir le problème. Après quelques manipulations dans lesdits angles des deux pièces en question du bâtiment Nord, la 'livebox" actuelle a pu redémarrer. Ouf !

Dans ce monde de brutes d'"Orange, boîte de merde", j'ai enfin trouvé un interlocuteur compétent et fiable : Ahmed ! Je garde précieusement ses coordonnées, ne serait-ce pour qu'il me communique l'adresse d'un bon couscous tunisien dans le secteur. Il m'a d'ailleurs promis de me rappeler dès demain pour parler des choses sérieuses.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : dimanche 18 février 2024 05:20
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Erratum

Cher Monsieur,

A la page 74 (droite) de la dernière version que vous nous avez communiquée de votre "étude de diagnostic d'ensemble", je vous prie de substituer l'expression "arrière-petite-nièce" à celle, "petite-nièce", qui y figure à la deuxième ligne de la note de bas de page n°32.

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)

Ce courriel a pour objet de nous éviter, si tant est que la chose soit possible, qu'un "érudit local autoproclamé contemporain" ne nous prenne plus longtemps pour cible si cette correction était omise.

On sait en effet que ce rustre, bien connu comme tel sur la place, vient de faire changer la dénomination, sinon l'acronyme "A.R.C.D.", de l'association qu'il préside, "attendu qu'(il n'organise) plus de chantiers sur le site du château depuis longtemps". Et pour cause : il avait été condamné par la Justice de notre pays pour des fouilles illégales dans l'enceinte de ce monument classé. Désormais l'A.R.C.D. serait habilitée à intervenir en matière de "Recherche historique", non plus seulement "médiévale" (terme il est vrai quelque peu galvaudé par ici puisque, selon les élus de proximité en charge du "projet MORIN", il concernerait même un palais de justice bâti au XIXè siècle) et non plus propre au château mais sur le "Domfrontais dans son ensemble".

Extrait du projet de compte rendu de l'A.G. du 20 janvier 2024 de l'A.R.C.D.


Notons au passage que les prétentions de cet individu sont d'autant plus cocasses qu'il s'affranchit allègrement, pour autant que je sois libre de m'exprimer à ce sujet, de tout scrupule tenant à la déontologie applicable en matière de recherches historiques puisqu'il persiste à refuser de nous communiquer, à "La SVAADE", à "Les Amis de la Chaslerie" ou à moi, le texte des trouvailles sur les LEDIN sur lesquelles il aurait mis la main.

Or, malgré sa mauvaise foi ainsi prouvée, du moins selon moi, ce propriétaire du siège de l'ancienne vicomté de Domfront (charge tenue plusieurs fois par un LEDIN) entend se placer en accusateur, procureur, juge et dispensateur de peines qu'il prononcerait sans jamais avoir permis à la défense de s'exprimer : encore un bel exemple pour la jeunesse de la part de cet éducateur qui fut également sanctionné à ce titre, cette fois par le Rectorat (si mes souvenirs sont bons) !

A noter que, considérant pour ma part que "la bave du crapaud n'atteint point la blanche colombe", je n'ai pas daigné répondre par voie de presse comme il eut été possible, à la campagne que ce Savonarole au petit pied paraît décidé à mener contre moi. Mais l'on ne saurait exclure qu'il donne de nouveau libre cours à ses passions tristes, auquel cas j'aviserais.