Electricité

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 25 août 2017
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Electricité - Logis - Bâtiment Nord
0
J'ai enfin reçu hier, de Freddy JARDIN, de l'entreprise E.J.S. de Domfront, le devis pour un chauffage électrique par le sol de mon futur bureau-bibliothèque dans la tour Sud-Ouest.

Ce garçon met tellement de temps à réagir que j'ai changé d'avis sur l'ordre de mes priorités.

Compte tenu de l'expérience, pénible pour moi, cet été, même si elle n'a guère duré plus de huit jours - ce que je déplore -, d'une cohabitation à six dans mon cabinet de toilettes au 1er étage du bâtiment Nord (six dont un bébé, c'est-à-dire avec la présence d'une baignoire de bébé dans un si petit volume), j'ai décidé, afin d'éviter un drame familial dont je serais hélas le triste auteur l'été prochain, de foncer, autant que mes moyens me le permettent désormais, dans la réalisation d'un cabinet de toilettes au rez-de-chaussée du même bâtiment Nord, c'est-à-dire juste à côté de ma future "chambre mortuaire".

La première étape sera de sélectionner le lavabo et la douche qui conviennent à cet autre local exigu. Il faudrait aussi que je trouve le matériau dans lequel je ferai fabriquer la cloison et le petit meuble au fond de la pièce, derrière la cuvette de w.-c. suspendue. Pas simple. Je pense à ce produit en résine qu'on appelle, je crois, l'"Antium", dans lequel ma mère et mon épouse avaient fait réaliser, voici environ 25 ans, les plans de travail de leurs cuisines respectives à Paris.

P.S. : A propos de cette résine, une recherche via "Google" m'oriente plutôt, on dirait, vers le "Corian".
La Tour Montparnasse sera revue et corrigée par des architectes français.

N.D.L.R. : La Tour Montparnasse, tellement moche que la seule façon de ne pas en souffrir est d'être dedans.

Idem à la Chaslerie avec le bâtiment Nord !

J'ai beau avoir réduit d'un quart ses ouvertures sur cour et dissimulé par des grilles ses ouvertures sur l'arrière-cour, ce bâtiment reste déséquilibré, du fait notamment de sa couverture bizarroïde, beaucoup trop riquiqui côté cour. Nicolas GAUTIER voulait que je le fasse disparaître, afin de faire réapparaître "le nécessaire flanquement réciproque" de diverses meurtrières. Mais je l'ai gardé car j'avais compris tôt que je pourrais y abriter ma bulle durant toutes ces années de chantier.

Donc je m'aime bien dedans. J'en ai soigné la décoration intérieure même si, à l'usage, la partie de la chambre mortuaire est trop exiguë à mon goût. D'ici un an, peut-être, ce bâtiment abritera la cuisine du manoir, une vaste pièce dont mon aîné va prendre en charge la réalisation, avec l'aide de l'architecte précédemment favori qu'à ma connaissance, il a mandaté. Pour ma part, je devrais aménager le cabinet de toilettes du rez-de-chaussée ; je vais y privilégier les beaux matériaux. Affaires à suivre...

N.D.L.R. 2 : A propos de salle de bains, en pensant ici au logis, voici un décor qui me plairait, contrairement aux trois autres du même article :

Photo parue dans la revue "AD Magazine".

Manorial, isn't it ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 26 septembre 2017
Journal du chantier - Electricité - Ferronnerie - Aile "de la belle-mère"
0
Roland FORNARI a tenu parole : les lanternes sur les écuries auront été posées avant le week-end !

26 septembre 2017.

Restera toutefois à résoudre rapidement la question de l'alimentation électrique.

26 septembre 2017.

26 septembre 2017.

26 septembre 2017.

Par ailleurs, Roland m'a fait part de ses dernières idées à propos de l'éclairage de l'accès à la terrasse. Elles me semblent excellentes sur le principe.

26 septembre 2017.

Ceci ne m'empêche pas de réfléchir à un autre projet de lanterne, qui serait la plus petite de la série...

26 septembre 2017.