Economie

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 3 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
(Début de citation)

De : Robot Consultations Publiques - SG/SPSSI/CPII/DOSO/ET <robot-consultations-publiques.csso@developpement-durable.gouv.fr>
Envoyé : lundi 3 décembre 2018 09:40
À : penadomf@msn.com
Objet : [Consultations publiques du MEEEM] Confirmation du dépôt d'un commentaire sur le site des consultations publiques

Bonjour Pierre-Paul FOURCADE,

vous avez déposé un commentaire sur le site des consultations publiques
du Ministère de la Transition êcologique et solidaire
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr
au sujet de la consultation Décret relatif à l’expérimentation prévue
à l’article 56 de la loi n°2018-727 du 10 août 2018 pour un État au
service d’une société de confiance et à diverses dispositions
relatives à la participation du public

Date et heure du dépôt : le 03/12/2018 à 09:40
Titre de votre commentaire : Inacceptable
Votre commentaire :
Une fois de plus, ce gouvernement montre qu'il est inféodé aux promoteurs
éoliens. Alors que l'énergie éolienne se traduit par des surcoûts
massifs de l'électricité au détriment des consommateurs, il est
lamentable que le gouvernement veuille empêcher les citoyens d'exercer
leur rôle normal de contrôle des atteintes à leur environnement
immédiat. Il faut que ce gouvernement soit singulièrement obtus pour ne
pas comprendre que de larges pans de la population ne sont pas à même de
borner à la toile leurs interactions avec le monde extérieur. Certes, les
enquêtes publiques traditionnelles sont souvent des mascarades avec des
commissaires-enquêteurs aux ordres et qui, avec l'accord du Juge, peuvent
limiter leur intervention à un strict minimum formel. Mais, grâce à la
publicité faite dans la presse locale, par la tenue physique de séances
au cours desquelles on peut rencontrer la population impactée, par la
disposition, sur support-papier, de la masse de paperasses requises par une
enquête publique, il demeure possible, bien que difficile, aux citoyens de
se défendre. Avec ce décret scélérat, le gouvernement veut entraver ce
si légitime et déjà si difficile contrôle.

Le Ministère de la Transition êcologique et solidaire

Ceci est un mail automatique suite à votre dépôt de commentaire sur le
site des consultations publiques du Ministère de la Transition êcologique
et solidaire.

(Fin de citation)
Je suis informé qu'il y aura au moins deux recours engagés contre l'infâme décret LECORNU.

Ce gouvernement d'autistes nombrilistes inféodés au lobby éolien supprime des freins légitimes à la prolifération, qu'il organise par ailleurs, de ces maudits engins : fin du double degré de juridiction, cristallisation des moyens deux mois après le premier mémoire en défense.

Une fois de plus, son attitude est scandaleuse.
lepoint.fr
rédigé le mardi 4 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Seulement 61 % des Français peuvent profiter de la 4G.
Selon une étude du Crédoc dévoilée par Europe 1, les Français sont très inégaux dans l'accès au numérique, symbole d'une fracture entre villes et campagne.

N.D.L.R. : Raison de plus pour ne pas donner à internet le monopole des relations entre les administrés et les administraaaâââtionss, comme dans ce lamentable projet relatif aux enquêtes publiques.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 4 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
1
J'ai reçu de mon ami Patrice le courriel suivant :

(Début de citation)

De : Patrice CAHART
Envoyé : mardi 4 décembre 2018 11:11
À : (...) ; penadomf@msn.com
Objet : TR: un billet de JACQUES DARMON

Chers amis,

Ci-joint, pour votre information générale, un billet qui me paraît bien venu.

Il émane de Jacques Darmon, un de mes camarades de promo ENA, de surcroît polytechnicien.

Patrice

______________________________________________________________________

De : Jacques Darmon
Envoyé : mardi 4 décembre 2018 10:15
À : (...)
Objet : les gilets jaunes

Puisque aujourd’hui, tout le monde parle, je n’ai pu m’empêcher à mon tour d’encombrer le débat public avec ce billet rapidement rédigé en réponse à un texte beaucoup plus sérieux.

Bonne lecture néanmoins

amitiés

Jacques DARMON

(Fin de citation)

J'approuve tous les termes de ce billet (que je me permets "proprio motu" de mettre en ligne sur notre site favori).