Economie

Véronique Louwagie, députée de l'Orne, se dresse contre l'invasion des éoliennes dans nos paysages (article du journal Le Réveil ci-joint).

N.D.L.R. : Véronique LOUWAGIE est une remarquable députée, très assidue et très travailleuse membre de la commission des finances de l'Assemblée Nationale. Elle mériterait incontestablement d'être ministre un jour prochain.
Je traîne, depuis plusieurs années, sur mes avis d'imposition, un important poste intitulé "déficits fonciers antérieurs non déduits des autres revenus" amassé à l'époque où je disposais d'une épargne suffisante pour financer un montant de travaux plus important que celui des revenus totaux de mon foyer fiscal.

Il serait grand temps que je fasse usage de cette provision avant qu'elle ne s'évapore et pour m'éviter d'être en permanence étranglé par le financement d'un maximum de travaux.

Patrice CAHART, interrogé ce matin, me dit que cela lui semble possible. Sur son conseil, j'ai demandé une confirmation écrite (et le mode opératoire) à la fiscaliste de la "Demeure Historique".
Jacqueline X.
rédigé le dimanche 18 novembre 2018
Livre d'or - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Bonjour

Une petite visite sympa...

J'y suis née, ma sœur a fait les costumes des personnages, et j'ai découvert le grand tableau représentent une salle d'opération lors d'un salon au Grand Palais, j'espère que le loto du patrimoine permettra de faire quelques réparations.

Bon week-end

Cordialement

N.D.L.R. : Je ne suis pas prêt à dire le moindre bien de ce loto du patrimoine, mauvaise réponse à un vraie question.

Il est vrai qu'il existe des problèmes plus préoccupants.
Prix du timbre : les nouveaux tarifs à compter du 1er janvier 2019

Le timbre des lettres prioritaires va franchir la barre symbolique d'un euro. En moyenne, le tarif des timbres va augmenter de 4,7%.

N.D.L.R. : Saloperie de "service public" pourri. Je ne reçois plus le courrier qu'un jour sur deux en moyenne. La qualité de "service" n'arrête pas de se dégrader. Aucune fiabilité. Virez-moi tous ces planqués !
Les bénéfices des promoteurs éoliens financés par les taxes sur l'essence !

En bref l’ensemble de ces subventions vient augmenter d’autant plus les bénéfices des actionnaires des consortiums industriels éoliens qui sont parfois étrangers voire chinois.

Par ce transfert financier l’argent des Français vient par l’intermédiaire de l’Etat remplir les poches des actionnaires des grands groupes internationaux. A cet égard la CGT Energie a déjà lancé récemment l’alerte dans un film sur cet immense racket de l’argent des Français.

Il faut cependant noter que c’est la délibération de juillet 2018 de la CRE qui vient de préciser que ces subventions sont financées par la TICPE c’est-à-dire la taxe intérieure sur les produits énergétiques. Elle y précise également que la France doit déjà à ce jour et pour les seuls engagements passés 9 milliards d’euros à EDF au titre des tarifs de rachat subventionnés de l’éolien.

Or c’est justement cette taxe (TIPCE) qui fait l’objet d’augmentation successive prévues par le gouvernement dont une est prévue en janvier 2019 qui est au cœur de la contestation populaire des gilets jaunes.

Car cette taxe dite écologique sert à alimenter un fonds qui finance le surplus d’achat de courant par EDF c’est-à-dire les 9 milliards qu’EDF dispose de créance vis-à-vis de l’Etat mais également les futurs 150 milliards d’euros d’engagements pour les 20 prochaines années de rachat de l’électricité au prix subventionné.

Dès lors, de manière mécanique, plus la France développera sa politique en matière d’éoliennes plus elle sera dans l’obligation d’augmenter cette taxe dite écologique accentuant d’autant plus la colère populaire à chaque augmentation.

Le pire dans cette affaire, c’est que le prélèvement financier ne sert en rien à financer de la recherche et développement dans des énergies vraiment renouvelables mais à augmenter encore et encore plus les bénéfices des industrielles éoliens.

La transition écologique que nous vendent nos gouvernants n’est qu’un leurre et ne sert qu’à remplir les poches des consortiums financiers du vent financés par l’argent des Français.

L’éolien n’est en fait qu’un immense racket et, quand les Français le découvriront, ils seront très très en colère !
lesechos.fr
rédigé le jeudi 22 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Après la hausse des carburants, celle de l'électricité ?

Ce mercredi, tous les fournisseurs concurrents d'EDF - Engie, Direct Energie, Leclerc, Enercoop...- auront transmis à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) leur demande d'électricité nucléaire pour approvisionner l'an prochain leur portefeuille de clients. Et cela risque de faire grimper la facture ces prochains mois.

N.D.L.R. : Bientôt des gilets jaunes contre le racket éolien ?
lefigaro.fr
rédigé le vendredi 23 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Macron va fixer un nouveau cap pour rendre la transition écologique «acceptable».

Transition énergétique: Hulot veut un «accompagnement social digne de ce nom».

Pour François de Rugy, la France vise une électricité à 40% renouvelable d'ici 2030.

N.D.L.R. : La transition écologique, nouvelle tarte à la crème de politiciens à bout de souffle et qui n'ont plus que ce mot à la bouche pour tenter de justifier toutes leurs incuries. Au placard, tous ces faux prophètes de malheur, du balais !