Economie

Fédération Environnement Durable
rédigé le Mercredi 27 Juillet 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Éolien terrestre : Mme la Ministre Pannier-Runacher annonce de chiffres faux pour justifier des décrets et court-circuiter les parlementaires

Pour imposer de force des éoliennes rejetées par la majorité des Français, Mme la Ministre Pannier-Runacher a déclaré qu’elle allait publier avant la fin de cette semaine, sans consulter ni l’assemblée nationale ni le Sénat, un arrêté pour débloquer immédiatement 10 GW d’éolien terrestre.

Sa déclaration reprend pratiquement "mot pour mot" le programme voulu par le lobby des promoteurs éoliens, qu’ils ont dévoilé par leurs avocats le 3 juin 2022 dans la revue le Monde le l'Energie : "Le gouvernement doit agir pour mettre en service les 10 GW d’éoliennes terrestres en attente".

Pour justifier ce programme madame la Ministre a annoncé des chiffes de production d'électricité frauduleux. Elle a déclaré que 10 GW allaient fournir de l'électricité à une région comme les Hauts de France qui consomment annuellement 49,8 TWh.
L’éolien ayant un rendement annuel de 23%, ces éoliennes produiraient 20,1 TWh c'est à dire 2,5 fois moins. (1)

Au-delà de ce mensonge, il faut souligner que, la France ne disposant pas des capacités de stockage suffisants pour rendre pilotables 10 GW d’éoliennes au fonctionnement intermittent, la production d’électricité éolienne est évidemment assujettie aux conditions météorologiques au moment où on veut la consommer.

La Fédération Environnement Durable condamne ce genre de pratiques destinées à tromper citoyens et les parlementaires pour les influencer de façon à ce qu'ils prennent des décisions contraires à l'intérêt général.

Annexe :
(1) 10,1GW x 24heures x365 jours x 23% = 20,1 TWh

Jean-Louis Butré
Président Fédération Environnement Durable
https://environnementdurable.org
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08

N.D.L.R. : Méthodes de voyous.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 8 Aout 2022
Désultoirement vôtre ! - Economie - Anecdotes
0
Message envoyé, via la messagerie du CIC, à la nouvelle directrice de l'agence de Domfront :

Madame,

Depuis plusieurs semaines (avant le départ de Mme TURBOUT), j'attends les conseils de votre agence sur la meilleure façon de protéger mon épargne contre l'inflation. J'en avais également parlé à votre collaborateur, en le chargeant de vous le signaler.
Sans plus d'effet.

Par ailleurs je reçois ce matin un avis de prélèvement trimestriel de 34 € sur le compte chez vous de l'"Association pour la restauration, la défense et l'animation du manoir de la Chaslerie". Cette ponction s'élève donc à 136 €/an, soit 10 % du solde de ce compte, pourtant essentiellement dormant.
Ceci vous semble-t-il normal ?

Cordialement,

PPF
Théo Feel (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 25 Aout 2022
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Petite info pour les franchouillards qui se plaignent tout le temps... 😃


N.D.L.R. : Moi je lis plutôt que la France n'est pas loin d'avoir l'INSEE la plus performante pour trafiquer les statistiques.
Les prix de l'électricité en France battent de nouveaux records

Les prix de gros pour 2023 atteignent ce vendredi plus de 1000 euros le mégawattheure. Il y a un an, les prix étaient d'environ 85 euros le mégawattheure.

N.D.L.R. : Il faudrait que ceux qui ont favorisé un tel désastre, en se faisant les chantres, les promoteurs ou les complices de politiques énergétiques ineptes, en répondent personnellement.
A mon avis, ils devraient être passibles de condamnations en France pour trahison envers l'intérêt national.

A titre d'exemple chez le puissant voisin, cette une du "Canard Enchaîné" d'avant-hier :

Chers Amis,

Alors que le Président Emmanuel Macron va réunir demain un conseil de défense énergétique, le prix de marché de l'électricité ne cesse d'exploser en raison de la forte demande en gaz due à la faible production en Europe et en particulier en Allemagne des éoliennes intermittentes et à la baisse des livraisons russes.

Pour rappel, nous sommes passés d'un prix de marché de l'électricité à 32 euros le mégawattheure en 2020 à 1.000 euros le mégawattheure à échéance 2023 soit une multiplication par 30.

Cela va avoir des répercussions considérables sur la facture électrique des foyers et des entreprises.

Voici le lien vers mon entretien au Figaro qui fait un point d'étape de cette situation.

Et comme d'habitude, n'hésitez pas à la diffuser massivement à vos proches et sur les réseaux sociaux.

ON NE LÂCHE RIEN !

Fabien Bouglé
@FabienBougle
Expert en politique énergétique
06 82 86 22 14
Auteur des livres
"Eoliennes la face noire de la Transition écologique" (éditions du Rocher mis à jour 2022) et
"Nucléaire les vérités cachées" (éditions du Rocher octobre 2021)
Vice-Président de la Fédération Environnement Durable
"Le Monde"
rédigé le Jeudi 29 Septembre 2022
Désultoirement vôtre ! - Economie - Météo - Références culturelles
0
Fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 : le risque d’une « bombe climatique »

La fuite dans l’atmosphère de centaines de milliers de tonnes de méthane, un gaz à effet de serre au potentiel de réchauffement bien supérieur au CO2, fait craindre à plusieurs experts un « désastre environnemental ».


N.D.L.R. : Docteur Folamour, on y est presque !

Comment aimer la bombe...

Donc, si je comprends bien, pas d'autre choix que de préserver nos précieux fluides corporels !
Co-foutage de gueule
Quant la réalité dépasse la fiction
Plan économie Gouvernement Macron

La France a commis une lourde erreur stratégique en suivant le modèle énergétique allemand basé sur les énergies renouvelables intermittentes, la pire étant l’éolien terrestre.

La faillite virtuelle d'EDF est la conséquence de 20 ans de décisions gouvernementales irresponsables.
La France va au mieux vers une période de déclin, à l'extrême vers une révolte sociale.

Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08
Front Populaire
rédigé le Lundi 10 Octobre 2022
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Tension sur le gaz en Europe : les États-Unis en embuscade ?
Bertrand GUYOT
10/10/2022

ARTICLE. Alors que l’Agence internationale de l’énergie lance une alerte sur les besoins européens en gaz naturel et liquéfié (GNL) dans la perspective de cet hiver, Joe Biden peut se frotter les mains. Son gaz s’exporte massivement sur le vieux continent, à un coût défiant toute concurrence.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 24 Octobre 2022
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Ô combien dérisoires m'apparaissent mes combats administratifs et autres réactions épidermiques à diverses contrariétés immédiates quand je vois les nuages s'amonceler au-dessus de nos têtes avec toutes les turbulences dramatiques et bouleversements majeurs que l'on peut en attendre !

La lecture de la presse en ligne la nuit approfondit mon bourdon. Quel est ce monde dans lequel nous entrons de force, soumis à des courants ou des volontés qui nous dépassent ? Il faudra être très robustes pour supporter tout ce que l'avenir nous réserve. En aurons-nous le courage ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 8 Novembre 2022
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Economie - Annonces - A la Chaslerie
1
Vu à "Maison.fr" à Domfront :

8 novembre 2022.

8 novembre 2022.


Près de 200 € le stère de bois d'essence indéfinie... Carrément, faut pas se gêner !

A la Chaslerie, on vendra, quand il sera sec, du chêne (en bûches de 1 m) et pas une telle gnognotte pour gogos. Et certainement beaucoup moins cher qu'à "Maison.fr".
Le gel étant réapparu hier matin, Carole m'a demandé de rallumer le chauffage au fuel dans le bâtiment Nord et, comme on pouvait s'en douter, j'en ai été incapable. Régis FOUILLEUL est donc venu à la rescousse. Il m'a rappelé que certaines prises électriques devaient être branchées (une ou deux, je n'ai même pas retenu le nombre) puis a constaté que l'eau pluviale était, une fois de plus, entrée dans la citerne. Il faudra donc purger. Il propose de revenir demain pour faire le nécessaire.

Nous avions depuis quelque temps déjà allumé des radiateurs électriques (un peu mieux que le modèle grille-pain mais guère) dans nos deux chambres et, pour Guguss, dans la cuisine. Moyennant quoi, il faisait hier 13° dans l'entrée du bâtiment Nord, 15,2° dans la cuisine et 17,6° dans ma chambrette qui, par comparaison, apparaissait surchauffée.

Le fait est que, s'il ne tenait qu'à moi, on attendrait encore quelques semaines pour rallumer cette vieille chaudière au fuel.

P.S. (du 3 décembre 2022 à 7 heures 15) : Le dispositif électronique que Carole a fait réparer hier (à la bijouterie de Domfront où la nouvelle commerçante lui a réservé, me dit-elle, un excellent accueil) me permet de compléter mon message en précisant que, dans le cabinet de toilettes que nous utilisons en l'état du "chantier-qui-dure", c'est-à-dire au 1er étage du bâtiment Nord...

3 décembre 2022.

... la température est, ce matin, de 8,9 °C et le taux d'humidité de 70 %.

Comme on le voit, on vit malgré tout dans des conditions assez spartiates dans les 65 m2 "habitables toute l'année car chauffables" à quoi se réduit notre "bulle d'habitation" après 31 ans et demi de chantier au manoir favori.

Il est vrai que l'installation d'un chauffage par aquathermie se trouve bloquée par la fantaisie de la "problématique du pavage-cailloutis de la cour" que l'on sait, telle qu'inventée par la Conservation régionale des monuments historiques, appuyée pour ce faire par le Service régional d'archéologie, et ceci en février 2020, c'est-à-dire il y a bientôt trois ans !

Réjouissons-nous d'avoir en France la meilleure administration du monde, comme on risque encore de pouvoir le vérifier en janvier prochain si la stupidissime politique énergétique poursuivie depuis une vingtaine d'années par les pouvoirs publics sous influence écolo (au mieux) aboutit, comme on nous le laisse entendre, à des coupures du courant électrique !