Economie

Il me coûte beaucoup de ne pouvoir mettre en ligne ici, sur les pages publiques, les plans de l'avant-projet sommaire de restauration de l'aile Ouest du manoir favori, tels que l'architecte du patrimoine en charge de la "Mission n°2" me les a transmis il y a quelques jours. Mais je lui ai promis, à sa demande insistante, de ne pas procéder en la matière comme à mon habitude.

Ces plans poursuivent et ont vocation à mener à leur terme les réflexions engagées, déjà à ma grande satisfaction quant aux principes, par Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine.

Or je trouve les plans de la nouvelle architecte du patrimoine très bons et il me semblerait d'autant plus utile de les rendre publics que le parti architectural retenu dans les écuries consiste, pour l'essentiel et comme dans le projet initié il y a deux ans par Arnaud PAQUIN, en la création de deux grandes salles de réception dont la perspective des concerts et animations du 12 août prochain illustre à quel point elles seraient utiles et appréciées ici.

Sur le fond et à ce sujet, le débat en cours entre la nouvelle architecte du patrimoine et moi porte principalement sur la nature des normes d'accessibilité aux handicapés qu'imposerait une large ouverture de ces salles au public. Encore d'invraisemblables usines à gaz, comme sait si bien en concocter et en imposer notre si chère (à tous égards) administraaaâââtion. Or, en trente ans d'ouverture quasi-constante du manoir favori au public, je n'ai le souvenir de la visite que d'une seule personne endurant un handicap moteur et cela s'était, je crois, très bien passé, à la plus grande satisfaction de cette personne et de sa famille.

N.B. : Je pourrai néanmoins montrer ces plans, le 12 août prochain, par exemple à l'occasion du pique-nique, aux personnes qui nous feront le plaisir de participer à cette fête. Et je ne doute pas que les musiciens de "Correspondances", pour ne parler ici que d'eux, auront beaucoup de choses utiles à nous dire sur les problématiques de l'organisation de telles salles, au moins du point de vue des artistes utilisateurs.
États-Unis : cinquante ans après, les démocrates renouent avec le nucléaire

Le Parti démocrate et Joe Biden reconnaissent l'intérêt du nucléaire pour soutenir la transition énergétique. Un revirement après cinquante ans d'opposition à l'atome.

N.D.L.R. : Si seulement ce pouvait être en France aussi le début de la fin (?) de toutes les conneries qu'on nous débite en faveur des éoliennes !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 28 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Annonces - Dans l'Orne - Ailleurs
0
A l'invitation de Jacques et Armelle BROCHARD, j'ai assisté cette après-midi à une réunion de présentation du "Syndicat de la propriété privée rurale de l'Orne (PPR)" :


Voici quelques documents qui nous ont été remis à cette occasion :


Le travail de cette association me paraît intéressant. Il faut l'aider à gagner en visibilité. Je vais donc y adhérer et conseille aux visiteurs du site d'en faire autant, dès lors qu'ils sont eux aussi des propriétaires fonciers ruraux concernés, à un titre ou à un autre, par ces questions.
Jean-Michel GORSSE (via "Facebook")
rédigé le Mardi 8 Septembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie)
0
𝗜𝗟 𝗔 𝗗𝗜𝗧 ..
« Hier, sur les 500.000.000 d’habitants en Europe, il y a eu précisément 136 décès. On a eu des taux 100 fois plus élevés au printemps ».
« L’augmentation du nombre de cas positifs, qui ne sont pas des malades, fait l’objet d’une insistance trop lourde ».
« Les masques étaient importants dans la phase la plus létale, la plus explosive de la maladie, en février, en mars et en avril. Or, en été, dans cette phase de fin de l’épidémie comme nous sommes en train de la vivre en Europe, l’OMS ne trouve aucun argument scientifique pour justifier le port du masque en extérieur ».
« L’augmentation du nombre de cas évolue en parallèle avec l’augmentation du nombre de tests. Par ailleurs, ces tests ont 3% de faux positifs, donc quand on fait un million de tests par semaine, on a presque 4500 faux positifs / jour ».
« Il n’y a pas d’argument scientifique qui permette de recommander le port du masque partout. Il s’agit d’une mesure de précaution politique, une mesure de mimétisme qui va progressivement s’imposer dans les habitudes de vie, mais qui n’est pas fondée sur des arguments scientifiques ».
« Le terme d’incohérence est celui qui qualifie le mieux l’ensemble des décisions qui ont été prises depuis longtemps. Sur les recommandations du conseil scientifique, là encore, on voit qu’il s’agit d’une négociation entre nos inquiétudes et la réalité ».
« Les effets du confinement aveugle vont être 100 fois supérieurs aux effets délétères de la maladie ».
« Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête des décideurs, et dans l’interprétation qu’ils font des chiffres. La question des objectifs politiques doit être posée, y compris au niveau des décideurs à l’OMS ».
Pr Jean-François Toussaint
RFI - 1er septembre


N.D.L.R. : C'est aussi ce que je pense. En France, cette histoire est, à l'évidence, une façon pour un pouvoir ô combien contesté d'empêcher les débordements de rue, fût-ce au prix d'un déclassement accéléré du pays.
lexpress.fr
rédigé le Dimanche 13 Septembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
VIDÉO. Marion Van Renterghem : "Boris Johnson emploie avec l'UE une méthode de voyou"

La journaliste, chroniqueuse à L'Express, décrypte les négociations en cours entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, négociations face à l'attitude du Royaume-Uni, qui se dirige de plus en plus vers un "no deal".

N.D.L.R. : Exposé très clair d'un sujet compliqué. Un sacré pataquès.
Perfide Albion, rien de nouveau sous le soleil.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 3 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Interview très stimulante de Robert BOYER (X 62) dans le numéro du jour du "Monde". Selon lui, "le capitalisme sort considérablement renforcé par cette pandémie". BOYER parle également de "congélation" de l'économie du fait de la pandémie et l'expression me paraît originale et heureuse. Il demande : "Pourquoi devrions-nous trouver 'naturel' de renouveler en permanence nos voitures et nos smartphones, et pas notre accès à l'éducation, aux soins de santé, aux loisirs et à la culture ?". Très bonne question, assurément.

Un ou deux trucs bizarres quand même : cet économiste se réclame de Jacques DUMONTIER que j'eus également comme prof à l'X et que je trouvais assez gâteux (il l'a connu neuf ans avant moi, ce qui explique peut-être la différence). Et, si je comprends bien, il a participé à l'aventure du "modèle Fifi (physico-financier)" que brocardait à bon compte un autre de mes profs, que lui j'appréciais, à savoir Lionel STOLERU.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 3 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Economie - Anecdotes
0
Las de la qualité de service de l'agence locale des banques populaires, j'ai basculé tous mes comptes actifs sur l'agence du CIC de Domfront. Je trouve que leurs services informatiques en ligne (le suivi des comptes est le seul qui me soit utile) enfoncent la concurrence sans aucun doute. Je conseille à Carole de m'imiter.
0
Ce virus ne tue pas. Les inconscients ne risquent rien. Ce sont les deux conclusions qu’on peut tirer du tableau de mortalité ci-dessous : la quasi totalité des gens atteints sont des jeunes, mais une proportion infime d’entre eux est vraiment en danger. Chez les personnes âgées c’est le contraire : ils font la quasi totalité des victimes, encore que la mortalité ne devient sévère qu’au-delà de 80 ans.
Ce sont les chiffres de la Suisse, certainement moins truqués que ceux de la France, pour un état biologique qui doit être voisin. Dans ces conditions doit-on persister à tuer l’économie française ? Nos gouvernants sont empêtrés dans leur erreur initiale, cravachés par l’institution médicale, dopés par la médiature, et c’est tout le pays qui fonce dans le mur.


N.D.L.R. : Chez les moins de 30 ans, un décès pour 10 000 malades.
Dans la classe d'âge de mes fils, moins d'un décès pour 1 000 malades.
Dans la mienne, un décès pour 34 malades.
Dans celle de ma mère, un pour 4 malades.

Ras le bol des merdias dans la main des ploutocrates !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 21 octobre 2020 13:23
À : Audrey Astruc <audrey@ensemblecorrespondances.com>
Cc : Carole Fourcade
Objet : RE: Générale du Ballet royal de la Nuit à Caen

Bien sûr, nous serons présents !

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Audrey Astruc <audrey@ensemblecorrespondances.com>
Envoyé : mercredi 21 octobre 2020 13:21
À : Pierre-Paul Fourcade ; Carole Fourcade
Objet : Générale du Ballet royal de la Nuit à Caen

Cher Pierre-Paul, chère Carole,

Ce mail pour vous confirmer que la générale du Ballet royal de la Nuit jeudi 22 octobre à 19h au théâtre de Caen est bien maintenue et toujours ouverte au public.
Cependant la décision a été prise de demander aux instrumentistes et aux chanteurs de conserver leur masque tout au long de cette générale, par mesure de précaution. Les chanteurs en particulier seront contraints de marquer seulement leurs lignes de chant, et il est probable que le rendu de cette générale subisse un grand décalage avec le véritable spectacle.

Vous êtes toujours les bienvenus au théâtre de Caen jeudi soir, mais je préférais vous informer des circonstances un peu spéciales dans lesquelles la générale va se dérouler. Est-ce que vous serez malgré tout parmi nous ?

A bientôt,
Audrey
Audrey Astruc
Chargée de mécénat et développement territorial
Ensemble Correspondances
+33 (0)6 31 13 11 90

Membre d’ARVIVA
Arts vivants, Arts durables

(Fin de citation)
Laurent NADOT (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 28 Octobre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie)
0
Si on en croit la messe quotidienne de la grande trouille, ce soir un pays de veaux apprendra qu’il doit se rendormir pendant un mois ou plus. Quand il se réveillera il aura perdu 100 milliards d’euros, 250 000 emplois, et des dizaines de milliers d’entreprises tout ça pour éviter que 15 000 octogénaires déjà au bout du rouleau perdent trois mois de vie et en échange on laissera crever autant de cancéreux tout en poussant au suicide quelques légions de désespérés.
Les médias qui ont faussé une élection il y a trois ans sont cohérents : ils matraquent dans le sens de l’alarmisme, à mort, et ils auront une responsabilité dans les morts supplémentaires de ce tout-sanitaire.
Mais on ne leur présentera jamais la facture.
Et finalement ce pays de veaux n’aura que ce qu’il mérite.

N.D.L.R. : J'aurais juste une correction à proposer : merdias au lieu de médias.
Orange votre service client (par courriel)
rédigé hier
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Anecdotes
0
Chère cliente, cher client,

Alors que nous entrons dans une nouvelle période de confinement, je tenais à vous assurer à nouveau de l'engagement de toutes les équipes Orange pour garantir la qualité des services que nous vous délivrons. Nous savons à quel point la connectivité est essentielle afin de vous permettre de rester en contact avec vos proches, télétravailler, suivre des études supérieures à distance et vous divertir.

Nos équipes techniques continueront à assurer le déploiement et la maintenance de nos réseaux fixe et mobile.

Nos rendez-vous d'installation et de SAV sont maintenus dans le plus strict respect des règles sanitaires garantissant votre santé ainsi que celle de nos salariés.

Nos boutiques continueront de vous accueillir, également dans le respect de ces mêmes règles. Pour des conseils personnalisés sans attendre, prenez rendez-vous sur orange.fr ou au 0 800 02 55 55 (appel et service gratuits).

Pour toute demande d'information, changement d'offre, achat, nos sites orange.fr et sosh.fr ou les applications Orange & moi ou My Sosh sont disponibles 24h/24. Les clients Orange peuvent également nous joindre au 3900*.

Soyez assurés de notre engagement à vos côtés.

Merci de votre confiance.

Fabienne Dulac
Directrice Générale Adjointe Orange
CEO Orange France

N.D.L.R. : Une comique donc.