Economie

Les Fans d' Audiard [C'est ici et pas ailleurs ] (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 19 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0


N.D.L.R. : Affligeant...
Ce n'est pas nouveau.

Ceci dit, hier en fin d'après-midi et début de soirée, sur la route du retour, au départ de Paris et tout le long du parcours, j'ai remarqué que la circulation était chargée à un point qui m'a étonné. Ce confinement paraît donc très relatif pour beaucoup.
Visiteuse facétieuse (via "Facebook")
rédigé le Mardi 24 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Cher Emmanuel,
On comprend à peu près les mesures qui vont être annoncées ce soir mais sans vouloir chipoter, si vous pouviez m'éclairer, l'université, c'est quoi ? Un petit commerce ? Une salle de spectacle ? Un bar-restaurant ?
Un truc dont on a laissé la responsabilité à Frédérique Vidal ne doit pas être très important, on l'a compris. On a vu passer la LPR et les effets de la génétique moléculaire sur l'alma mater...mais si c'était un effet de votre bonté, on apprécierait d'entendre quelques mots pour le service public univer. - pardon, je ne voulais pas utiliser des mots compliqués - les tenanciers des facultés, les spectateurs des salles de T.D., les cantiniers d'amphithéâtres...
Bon, j'ai compris, on va parler chiffres et pognon : dois-je racheter deux ramettes de papier et un toner pour le second semestre ?
#hauteconsiderationetgestesbarrière
#jesuisalmamaterrasse
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Mardi 24 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie)
0
Il n’y a que la foi qui sauve, mais pas toujours
Publié le 24 novembre 2020

Le journal Le Monde nous informe que depuis un mois en Grèce, malgré la mise en place d’un confinement rigoureux, la situation sanitaire s’est fortement dégradée. Le virus se répand comme si de rien n’était, et la faute, apparemment, en incombe à certains popes et à leurs ouailles, pour qui il n’est pas question de fermer les églises, ni de renoncer à embrasser les icônes, ni de ne plus donner ou recevoir la communion.

Or les orthodoxes communient du pain et du vin mélangés dans le saint calice, que le prêtre leur verse directement dans la bouche, à l’aide d’une cuillère qui sert à toute l’assemblée. « Ceux qui croient à la sainte communion savent qu’ils n’ont rien à craindre », affirme l’évêque orthodoxe Chrysostomos de Patras. Mais un de ses collègues, qui avait déclaré la même chose à la télévision, est mort du Covid quelques jours plus tard. D’autres ont suivi. Sans doute leur foi était-elle défaillante.


Il y a cent ans, pendant l’épidémie de grippe espagnole, l’évêque de Zamora en Espagne avait lui aussi défié les autorités en ordonnant une neuvaine en l’honneur de Saint Roch, guérisseur de la peste et de toutes sortes de calamités. Pendant neuf jours, en longues files, les paroissiens s’étaient religieusement succédé pour baiser les pieds de la statue du saint. En conséquence de quoi la ville devint l’une de celles dans laquelle la maladie fit le plus de morts en Europe.
Sophie FLAMAND (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Mon ami Marc Reisinger dénonce l'achat par la Commission Européenne, pour un milliard d'euros, de Remdesivir, 15 jours après que l'étude Solidarity a démontré son absence d'effets sur la mortalité et l'évolution du Covid-19.
Je ne sais ce que c'est le Remdisvir, je m'en casse, ce n'est pas l'objet de cette publication.
Ma question est différente.
Même si un médicament est hyper efficace, en quoi est-ce le rôle d'un état, ou d'une union d'états en ce cas, d'acheter des médocs ?
Olivier LEPICK (via "Facebook")
rédigé le Samedi 28 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
En ce jour où, enfin, nos « petits » commerces, que le gouvernement dans une communication sémantique incroyablement maladroite a qualifié de « non essentiels » peuvent enfin réouvrir, prouvons aux technocrates pour le coup effectivement, « non essentiels », que nous ne sommes pas qu’un peuple de râleurs idéalistes mais inconséquents et changeons durablement nos habitudes de consommation.
Ayons le réflexe de privilégier systématiquement, quand l’offre existe, nos commerçants locaux.
Quand vous achetez chez un commerçant carnacois, vous n’améliorez pas un cours de bourse, vous ne contribuez pas au bonus d’un PDG, vous n’enrichissez pas un actionnaire anonyme, vous ne consolidez pas un monopole morbide, vous ne participez pas à la détérioration de notre planète.
Au contraire, quand vous achetez chez un commerçant carnacois, vous aidez une famille à vivre décemment, vous favorisez un voisin, vous contribuez à votre propre qualité de vie, vous aidez un papa et une maman à élever leurs enfants, vous permettez à un petit carnacois de s’inscrire à une activité sportive, en un mot comme en cent, vous rendez à votre communauté et à votre ville ce qu’elles vous apportent chaque jour de l’année.
S’il vous plaît, ne faites pas qu’y penser, faites le dès aujourd’hui et pour longtemps !


N.D.L.R. : Cela vaut bien sûr ailleurs qu'à Carnac (dont mon ami Olivier est le maire, maire très remarquable au demeurant).
theguardian.com
rédigé le Dimanche 29 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Last-ditch Brexit trade talks resume amid growing EU scepticism

Michel Barnier has told bloc he is prepared for four more days of make-or-break negotiations


Michel Barnier has told MEPs he is prepared for a further four days of make-or-break Brexit negotiations, with growing scepticism among EU member states about the utility of further talks.

Having spent a week in isolation after a member of the bloc’s team tested positive for coronavirus, Barnier and his staff resumed face-to-face negotiations in London on Saturday morning.

Barnier told MEPs in a private meeting on Friday that he would work through the weekend and then “maybe one or two more days” in a last-ditch attempt to bridge the large gaps between the sides.

EU sources said there was a growing feeling that the lack of progress and the need to prepare businesses for the repercussions of a no-deal British departure from the EU made it unwise for negotiations to continue beyond then.

N.D.L.R. : Haletant.
lefigaro.fr
rédigé le Dimanche 29 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Bruno Le Maire assure qu'il n'y aura «pas de hausses d'impôts» pour compenser les dépenses publiques

Le ministre de l'Économie chiffre le coût de la crise à 86 milliards d'euros de dépenses et 130 milliards de prêts garantis par l'Etat. Avec son homologue de la Santé, il détaille au Parisien les mesures sanitaires et économiques mises en place, alors que débute un déconfinement progressif.

N.D.L.R. : De tels propos entretiennent la perte de confiance du public dans la parole ministérielle. Quand auront-ils fini de nous prendre pour des demeurés ?