Economie

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 22 septembre 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Mon "amie Facebook" Servanne DESMOULINS-HEMERY a posté ce soir, via "Facebook" un message qui m'a amené à réagir.

Voici notre échange :

(Début de citation)

Servanne : Une belle photo de la charpente datée de 1498 dans cet article. Une visite commentée du manoir et du projet de travaux passionnante. La découverte du mojito du Perche. Beaucoup d'échanges avec des passionnés du patrimoine connus ou anonymes. Un après midi ensoleillé à Courboyer.

PPF : Il paraît pour le moins surprenant qu'une propriété publique bénéficie de la manne du Loto du Patrimoine. L'impôt ne suffit donc pas ? Par ailleurs, ceux qui connaissent Courboyer ne peuvent que se demander comment un programme chiffré à 800 000 € a pu être imaginé pour ce manoir qui semblait déjà en très bon état. Bref, ce lauréat soulève beaucoup de questions sur la façon dont sont sélectionnés les dossiers du Loto du Patrimoine. Au demeurant, on serait intéressés de savoir qui, et sur la base de quelles compétences, compose le jury.

Servanne : L'an dernier il y a eu un château appartenant à l'Etat ... Courboyer est le siège du Parc naturel régional du Perche dont la vocation n'est pas d'entretenir le patrimoine. Le Parc a fait un choix courageux en investissant dans ce lieu emblématique mais doit chercher des financements spécifiques. Courboyer est apparemment en bon état, certes, mais la couverture et la charpente, très complexes, sont à bout de souffle. Je l'ai vu. Les dossiers du Loto du patrimoine sont examinés en concertation entre la DRAC et la Fondation du patrimoine qui établit une courte sélection. Le choix final est opéré par la mission Bern. On en reparlera à l'occasion mais ce travail est mené avec sérieux. Son mérite, me semble-t-il, est de populariser une grande cause. Je ne peux que m'en réjouir.

PPF : Je demeure très dubitatif. Les impôts des contribuables de ce pays ont servi, sous le contrôle du Parlement et, prétend-on, de la Cour des Comptes, à mettre en place un dispositif complexe de surveillance de l'état sanitaire du patrimoine et d'intervention en tant que de besoin. Il y a des lois pour cela et des fonctionnaires pour les appliquer. La juxtaposition d'un dispositif médiatico-anecdotique, certes dans l'air du temps, soulève la question de la cohérence de l'ensemble. Pour ma part, en qualité de contribuable s'intéressant aux questions du patrimoine, j'émets les plus grandes réserves à propos de ce qui m'apparaît, dans le principe, comme un dévoiement, certes impulsé par "les plus hautes autorités de l'Etat". J'ajoute que je n'ai trouvé nulle part (peut-être à tort) la liste des membres du jury qui collabore avec M. Bern. Quant à la liste des monuments lauréats, de l'an dernier comme de cette année, elle ne me semble pas traduire la réalité des besoins du patrimoine. Tout au mieux en donner une image déformée, l'accent étant mis principalement sur ce qui est "vendeur" à la télé.

(Fin de citation)

Un tiers étant intervenu dans le débat, la discussion s'est développée sur un autre plan. Je laisse aux personnes inscrites sur "Facebook" le plaisir de découvrir ces échanges.
Éoliennes: le livre choc qui dénonce un scandale international.

INTERVIEW EXCLUSIVE - Dans une synthèse particulièrement documentée, le militant Fabien Bouglé démonte un à un les arguments en faveur de l’éolien. Imposture écologique, dangers pour la santé, gaspillage d’argent public, corruption: les faits qu’il rapporte sont préoccupants.

N.D.L.R. : Tout cela pourrait assez mal finir.
theguardian.com
rédigé le mercredi 9 octobre 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
No 10 source : Brexit talks on brink of collapse after Merkel-Johnson call.

Row erupts over Northern Ireland as EU accuses UK of playing ‘stupid blame game’.

The row erupted after Johnson and Merkel had a phone conversation in which they could not find a common position over Northern Ireland.

In an extraordinary briefing about the confidential discussion between the leaders, a No 10 source later said the German chancellor’s demands for Northern Ireland to remain in a customs union made a deal look “essentially impossible, not just now but ever”.

The briefing prompted a frustrated reaction from Donald Tusk, the European council president, who tweeted directly at Johnson: “What’s at stake is not winning some stupid blame game. At stake is the future of Europe and the UK as well as the security and interests of our people. You don’t want a deal, you don’t want an extension, you don’t want to revoke. Quo vadis? [Where are you going?]”

Downing Street officially insists the government is still focused on getting a deal with the EU, with preliminary talks continuing about Johnson’s new Brexit proposals. However, the anonymous No 10 source spoke to broadcast journalists, saying Merkel “made clear a deal is overwhelmingly unlikely and she thinks the EU has a veto on us leaving the customs union”.

“Merkel said that if Germany wanted to leave the EU they could do it no problem, but the UK cannot leave without leaving Northern Ireland behind in a customs union and in full alignment forever,” the source said.

“She said Ireland is the government’s special problem and Ireland must at least have a veto on NI leaving. Merkel said the PM should tell Northern Ireland it must stay in full alignment forever but that even this would not eliminate customs issues.

“It was a very useful clarifying moment in all sorts of ways. If this represents a new established position then it means a deal is essentially impossible, not just now but ever. It also made clear that they are willing to torpedo the Good Friday agreement.”

Berlin declined to give its side of the conversation. A German government spokesperson said: “I can confirm that the German chancellor and the British prime minister spoke on the phone this morning. As usual, we do not report from such confidential conversations.”


N.D.L.R. : Le "caretaker PM" devra être un maître au jeu d'échecs, rarement si bien nommé.

Avec cet exceptionnel dossier, mon vieux copain Michel BARNIER est peut-être en train d'entrer dans l'Histoire.