Economie

Sur la période 1991-2020 (donc depuis mon achat de la Chaslerie), il a été dépensé 4 245 179,29 € pour la restauration du monument et perçu 534 724,22 € de recettes (subventions de l'Etat ou du département de l'Orne plus fermages plus droits de visite) ; et je ne parle ici que des travaux dont j'ai été le maître d'ouvrage, sachant que mon aîné l'a été, notamment, pour certains travaux de l'aile Ouest. Ces recettes ont ainsi représenté 11,17 % du montant total de ces dépenses et 37,44 % du montant total des travaux subventionnés.

Si l'on tient compte de l'inflation, il y a lieu de convertir tout, année par année, en euros de 2021, sachant que, par exemple, un euro (ou équivalent) de 1991 représente 1,55 euros de 2021. Ces totaux deviennent respectivement 5 727 363,77 € et 644 912,81 € ; quant à ces taux, ils passent respectivement à 11,26 % et 36,14 %.

J'ai pensé utile de mettre le tableau de ces chiffres à jour en prévision de la réunion qui commencera à 9 heures ce matin et qui devrait à mon sens porter sur les moyens de financer le prochain million d'euros de travaux propres aux volumes ayant vocation à être mis à la disposition de la SVAADE, à savoir l'aile Ouest, la cave et la ferme, à l'exclusion notamment du logis et du bâtiment Nord où, comme on le sait, beaucoup reste également à faire.
lefigaro.fr
rédigé le Lundi 12 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Economie - Astronomie - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Richard Branson ouvre le marché du tourisme spatial

Le patron de Virgin Galactic a réalisé un grand coup de com en montant lui-même à bord de son vaisseau.

Richard Branson dimanche à bord de son vaisseau spatial VSS Unity. VIRGIN GALACTIC/via REUTERS


Le pari est réussi pour le fantasque milliardaire sir Richard Branson. Comme annoncé à la surprise générale le 1er juillet, le patron de Virgin a embarqué dimanche à bord de son vaisseau spatial VSS Unity pour se rendre aux frontières de notre atmosphère, à une altitude où l’on peut voir se dessiner la courbure de la Terre se détachant sur le noir de l’espace. C’est une «expérience unique dans une vie», a-t-il déclaré en direct depuis la cabine alors qu’il redescendait sur terre. Ce n’était pas la première fois que le vaisseau allait dans l’espace, mais il s’agissait du premier vol «opérationnel» emmenant plusieurs passagers. Par sa portée médiatique, ce vol marque d’une certaine façon le véritable coup d’envoi du tourisme spatial. La banque UBS estimait en 2019 que ce marché pourrait atteindre 3 milliards de dollars annuels en 2030.

N.D.L.R. : Envoyer des vieillards peroxydés "aux frontières de notre atmosphère (...) voir se dessiner la courbure de la Terre", est-ce cela le progrès ?

Je ne le pense pas.

Ni même créer, à cette occasion, un nouveau marché de "3 milliards de dollars annuels en 2030".
L'Orne dans le "top 3" des départements bénéficiant de l'exode urbain

Le Perche, notamment, séduit de plus en plus de Franciliens... Jean-Claude Lenoir, président du Pays du Perche ornais, a évoqué l’attractivité du territoire. L’élu a fait savoir que l’Orne se classait dans le « top 3 » des départements bénéficiant du phénomène qu’est l’exode urbain (derrière les Yvelines et l’Eure). « La partie Est est largement bénéficiaire, elle offre un cadre de vie tout à fait intéressant », a-t-il glissé.

N.D.L.R. : Que les élus de l'Ouest du département ne soient pas en reste ! A cet effet, qu'ils n'hésitent pas à mettre en avant l'illustration suivante d'un site typiquement domfrontais :

0
Pass sanitaire obligatoire dans les restaurants : «On se prive de deux clients sur trois»

À partir de début août, tous les clients devront être vaccinés ou présenter un test négatif. Mais la mise en place du dispositif inquiète chez les restaurateurs.

N.D.L.R. : Je ne comprends pas quoi faire pour obtenir ce fameux "pass sanitaire" qui me sera donc nécessaire pour me nourrir à ma cantine favorite d'ici une quinzaine de jours. J'ai eu la Covid en novembre et reçu une injection d'Astra Zeneca quand il le fallait. Faudra-t-il que je prenne rendez-vous chez mon toubib pour obtenir cette paperasse supplémentaire ? Tout cela ne me semble pas clair (et je n'ai pas de temps à perdre pour explorer cette nouvelle usine à gaz).
Comment obtenir le pass sanitaire quand on a eu la Covid-19 ?

Testé positif au coronavirus durant les 6 derniers mois, avez-vous accès au QR code du pass sanitaire? Cela dépend.

N.D.R.L. : Ceci répond à la question que je posais il y a quelques jours. Le plus simple sera que je me refasse vacciner.

N.D.L.R. 2 (à 14 heures) : J'ai mon "pass Covid". A l'hôpital de Domfront, on m'a assuré que je n'ai pas besoin, dans l'immédiat, d'une nouvelle piqûre.
0
Covid-19 : des milliers de manifestants dans la rue contre le passe sanitaire

Près de 114.000 personnes ont manifesté samedi en France a indiqué le ministère de l'Intérieur.

N.D.L.R. : La bêtise a de beaux jours devant elle.


Plus que jamais, ce pays est ingouvernable :

En l'état de sa décomposition, cela n'a plus guère d'importance.

(On peut dire que je suis gai cette nuit...).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 19 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Anecdotes
0
Mes prochains jours seront principalement consacrés à préparer un courriel aux services juridiques et fiscaux de la "Demeure Historique" pour éclairer les conditions d'un financement par mécénat des dépenses de restauration du manoir favori.

A la base, je crois savoir que les dons faits par des particuliers à des associations sans but lucratif et d'intérêt général ouvrent le droit pour les personnes physiques donatrices à l'émission de certificats fiscaux permettant d'obtenir du fisc le remboursement automatique des deux tiers des sommes données. Pour les entreprises mécènes, le taux de retour est différent. En tout état de cause, il y a des plafonds aux dons pour un même donateur. Il conviendra d'abord que je m'assure de cela et, surtout, de l'absence de complications administraaaâââtives pour arriver à ce résultat.

De même, à la base, les dépenses de restauration des monuments historiques ouvrent droit, pour les particuliers propriétaires qui financent ces travaux, à la déductibilité de leur revenu imposable des dépenses ainsi réglées.

Mais quid si les dépenses de restauration sont réglées directement par quelqu'un qui n'est pas le propriétaire ? Au propriétaire, peut-on considérer que peuvent être assimilés ses parents ? ou un locataire ? dans ce cas, modulo quel type de bail ?

Et si les dons transitent par une association, à quel régime fiscal peut-on prétendre, celui de l'art 200 du cgi (permettant, dans certains cas, d'obtenir de l'Etat le remboursement des deux tiers des dons) ou bien celui des monuments historiques (intervient alors le taux marginal d'imposition à l'impôt sur le revenu, ce qui est nécessairement moins avantageux pour le donateur) ?

Je crois savoir que la "Fondation du patrimoine" par exemple permet d'affecter à la restauration de monuments historiques des dons ouvrant droit, au bénéfice des donateurs, à l'application de l'art 200 (et je crois que ladite fondation prélève au passage environ 5 % des dons). Ne peut-on mettre en place un dispositif qui évite cette ponction de 5 % ? Autrement dit, à quelles conditions doit satisfaire une association comme la SVAADE pour permettre à ses donateurs de tirer parti, sans frottement inutile, des dispositions fiscales les plus avantageuses pour eux ?

Comme on le voit, tout cela est assez complexe et on ne peut pas prendre le risque de se tromper dans la compréhension des textes applicables. Donc, avant d'interroger la "Demeure Historique", il va me falloir, à titre préparatoire, me plonger dans les enchainements sans fin et le jargon des "BOFIP" relatifs à ces questions. Pas très rigolo.
Puis rédiger mes questions clairement, sans oublier de maille du tricot, pour optimiser mes chances qu'il y soit répondu utilement.
Alain LAMBERT (via "Facebook")
rédigé le Lundi 19 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie)
0
Torrent de sottises en France

Les débats sur le pass-sanitaire sont surréalistes, c’est à pleurer. Quelle image nous donnons au monde qui nous regarde effaré. Que certains ne veuillent pas se faire vacciner, c’est leur droit. Qu’ils veulent avoir les mêmes droits que ceux qui font l’effort de protéger les autres en se protégeant eux-mêmes ne serait tout simplement pas juste. Prétendre à une rupture d’égalité défie le bon sens. Celui qui boit rentre à pied et l’abstinant rentre au volant de sa voiture. Qui s’en plaint ?

Nous avons l’expérience de 4 mois de QR code pour entrer dans les magasins, les transports, partout. Nous ne nous sommes jamais sentis stigmatisés. Il nous est arrivé souvent de ne plus avoir de batterie à notre smartphone, nous présentions notre passeport et nous entrions. A défaut nous rentrions à pied, c’était un excellent aide mémoire 😉

Il s’agit tout simplement d’éviter un nouveau confinement et l’effondrement de notre économie et de nos emplois ! En quelle langue faut-il l’expliquer ?

A force de laisser croire que les droits n’emportent pas de devoirs nous transformons la noble condition de citoyens en celle de masse anonyme et fanatisée.


N.D.L.R. : Parfaitement d'accord. Il y a vraiment beaucoup de cons absolus (et dangereux) dans ce pays !
(Ce n'est pas un scoop !)

Dangereux pour l'économie, faut-il le préciser ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Juillet 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 23 juillet 2021 23:22
À : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Objet : RE: Questions d'ordre fiscal

Cher Philippe,

Une juriste-fiscaliste de la "Demeure Historique" a prévu de m'appeler dès ce 28 juillet à 9 heures 30.

Si vous le voulez bien, on fera ensuite tous deux le point des questions qui resteraient encore obscures pour moi.

S'agissant de la question du démembrement, le guide fiscal auquel Patrice n'est pas étranger (en avez-vous un exemplaire ?) fournit des informations utiles que j'ai retrouvées sans mal :


Amitiés,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Envoyé : vendredi 23 juillet 2021 23:11
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Questions d'ordre fiscal

Cher Pierre-Paul

Je vais regarder cela.
Juste une première remarque : il me semble effectivement que les nu-propriétaires peuvent prendre en charge et donc déduire des travaux qui ne leur incombent pas. Mais l'administration, après avoir fait ce geste, ajoute ingénument que cela constitue une libéralité passible des droits de mutation à titre gratuit. Mais je vais approfondir.

Amitiés

Philippe

(Fin de citation)