Domfront-Patrimoine au Carré


N.D.L.R. : Pourquoi avoir escamoté l'écu qui se trouvait entre les deux dragons ? Etait en effet représenté là l'écu des LEDIN :

Ancien écu de Domfront tel que reproduit dans le livre de LIARD.

Maquette du pin's de la Chaslerie.


Cette disparition est-elle fortuite ? Il est permis d'en douter quand on connaît les procédés de l'érudit local autoproclamé contemporain, ce rustre aux passions tristes et qui siège à votre conseil d'administration !

Avec un tel "conseiller scientifique", déjà épinglé par les tribunaux comme il le méritait puis muté d'office par le Rectorat, le "projet MORIN" est bien parti pour finir en vrille et déconsidérer tous ses acteurs, notamment les plus naïfs...
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 22 mars 2024 03:21
À : Divers.
Objet : "Projet MORIN" et littérature

Chers amis,

Je consacre la présente insomnie à la lecture de l'ouvrage qui aurait coûté près de 80 000 € H.T. après appel d'offres, si j'ai bien suivi le gloubi-boulga habituel du maire. Il m'a été offert, dédicacé par l'auteur, quelques jours avant sa parution officielle.

J'ai réussi à en lire les 150 premières pages. Puis je l'ai parcouru en diagonale, l'ornant de quelques "post-it" à l'occasion.

Je tiens l'ouvrage ainsi agrémenté à votre disposition. J'ai hâte de connaître votre avis. Le mien est clair.

Si j'ai bien compris, cet ouvrage devrait motiver la déambulation touristique qui serait mise au point par un muséographe et/ou un "programmiste" (là, j'avoue m'y perdre un peu entre tous les bureaux d'études et autres prétendus "spécialistes du tourisme", tous recrutés à très grands frais avec de l'argent public).

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
Réunion du bureau de "Domfront-Patrimoine au Carré" ce matin.

Ont été évoquées quatre attitudes possibles après le refus de Bernard SOUL, maire de Domfront en Poiraie, tant de saisir la "main tendue" depuis le 8 décembre dernier que de communiquer le moindre "document administratif" relatif au "projet MORIN" à la suite de la lettre ouverte qu'il a reçue le 18 janvier dernier.

Dès que possible (avant la mi-avril en tout état de cause), la CADA sera saisie en espérant que sa réponse aille dans notre sens. A défaut, nous aurions à convoquer une réunion publique en vue de tronçonner la demande au maire de Domfront en Poiraie de communiquer tous documents administratifs utiles, relatifs au "projet MORIN".

Tous les participants à la réunion du bureau de ce matin se sont en effet ralliés à l'idée qu'il convient de ne pas encore désespérer et de laisser du temps au temps, c'est-à-dire à Bernard SOUL de nouvelles possibilités de se reprendre. Ceci vaut à l'égard de "Domfront-Patrimoine au Carré" qu'il a choisi d'ignorer à ce stade. Mais, de façon d'ores et déjà préoccupante, cela vaut, surtout, à propos du "projet MORIN" lui-même car l'on attend que notre maire démontre qu'il est capable de ne pas dilapider inconsidérément l'argent public en investissements mal choisis et mal conçus et qui entraîneront souvent, du moins peut-on le redouter en l'état du dossier, de lourdes charges de fonctionnement aux frais exclusifs des contribuables domfrontais.

Car c'est bien de l'avenir de Domfront en Poiraie qu'il est question ici, avenir qui paraît bien mal préparé si l'on s'en tient à la lecture des procès-verbaux du conseil municipal, documents rédigés sans soins suffisants et même carrément incohérents, ou bien aux interventions du maire dans la presse locale, interventions qui ne brillent que rarement par la précision ni par l'intelligibilité des propos, hélas.
Visité avant-hier, à la suite de l'assemblée générale des V.M.F. de la Mayenne, le QUARANTE, présenté par son dynamique et sympathique directeur.

Ou comment trouver une affectation utile à l'immeuble Arts Déco de l'ancien service-titres du crédit foncier de France (au départ un genre de Fort-Knox où ne campaient plus que quelques syndicalistes retranchés du monde).

Un équipement d'une surface de 8 000 m2 consacré à l'animation culturelle au bénéfice d'usagers de tous âges et manifestement enchantés.

Un investissement de 28 M€ (à comparer aux 20 qui furent indiqués pour le "projet MORIN").

Une réussite évidente. De l'argent public non jeté par la fenêtre.

A mes yeux, la preuve qu'il existe encore, non loin de notre coin reculé du bocage (ou maladroitement prétendu tel), des élus municipaux capables de concevoir et de mener à bien de belles et grandes réalisations au service de la culture et de leur territoire.

Heureux Lavallois !
(Et malheureux voisins, parfois livrés à la bêtise, à l'inculture et à la gestion en catimini !)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 25 Mars 2024
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (anecdotes) - Domfront-Patrimoine au Carré
0
J'ai été démarché dernièrement par l'agence du "Crédit Mutuel" de Domfront afin que j'y ouvre le compte bancaire de "Domfront-Patrimoine au Carré", ce qui est en cours.

Compte tenu de la qualité des services du "Crédit Mutuel" en direction des associations, j'ai recommandé à Xavier MEYER que "La SVAADE" ouvre un compte chez eux. Il a signé ce soir les documents réputés utiles correspondants.
D'après certaines rumeurs entendues ce midi place Saint-Julien, le conseil municipal de Domfront en Poiraie serait résolu à abandonner le projet d'aménager une "halle gourmande" dans l'ancien tribunal.

Or, comme l'on sait, "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis."

Donc doublement bravo à nos édiles municipaux de manifester, semble-t-il, le désir de s'engager, enfin et au moins pour partie, sur une meilleure voie !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 27 mars 2024 01:16
À : (...)
Cc : (...)
Objet : RE: Le testament du Chevalier

(...)

Attendons quand même l'avis de (...). N'hésitez pas à lui communiquer mon exemplaire.

(...)

Amicalement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : mercredi 27 mars 2024 01:10
À : penadom@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Le testament du Chevalier

Ce livre m'a puissamment emmerdé !
j'ai commencé par lire à peu près 90 pages; puis 1 page sur 3, puis dix lignes une page sur trois, puis 2 lignes une page sur 5, 2 lignes une page sur 8 ou 10 et je suis arrivé à sa fin sans être capable de faire un résumé de ce livre. On ne s'y saute même pas ! tout le monde n'est pas capable d'être Chrétien de Troyes! A force de vouloir paraître trop savant, on produit de la littérature pour quelques baudets-lecteurs se percevant comme intelligents parce qu'ils parviennent à franchir les limites de l'abscons.

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 28 mars 2024 17:57
À : GASNIER Stephanie MABN <stephanie.gasnier2@creditmutuel.fr>
Cc : POULLAIN Sebastien <sebastien.poullain@creditmutuel.fr>; Xavier MEYER ; Philippe Durand <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Objet : Re: Documents complémentaires

Madame,

Les NIF me semblent hors du sujet dès lors que nous vous fournissons des attestations de domicile. En effet, les activités des personnes citées au sein des associations sont totalement bénévoles.

Vous disposez déjà de toutes informations réclamées à propos des domiciles, numéros de téléphone et adresses mail de ces personnes. Elles figurent en effet sur les documents complétés déjà transmis hier par moi à vous.

Cordialement,

PPF

Envoyé de mon mobile
Envoyé à partir de Outlook pour Android
__________________________________________________________________________________________________

From: GASNIER Stephanie MABN <stephanie.gasnier2@creditmutuel.fr>
Sent: Thursday, March 28, 2024 5:17:34 PM
To: PENADOMF@MSN.COM <PENADOMF@MSN.COM>
Cc: POULLAIN Sebastien <sebastien.poullain@creditmutuel.fr>
Subject: RE: Documents complémentaires

Monsieur Fourcade,

Ma collègue m’a fait part de votre venue.

J’ai demandé les avis d’imposition respectifs, effectivement, afin de récupérer le Numéro d’identification Fiscale ( N° de déclarant sur la première page de votre avis ), car il peut aussi servir de justificatif de domicile.

Est-il possible, s’il vous plaît, sans me transmettre les avis d’imposition , de me faire parvenir les NIF, pour Messieurs Meyer et Durand et pour vous-même ? Je peux me mettre en relation avec Messieurs Meyer et Durand indépendamment, afin de récolter les justificatifs les concernant. J’aurai donc besoin de leurs coordonnées.

Cela concerne tous les bénéficiaires effectifs qui auront pouvoir dans les associations.

Je vous remercie par avance

Cordialement.

Stéphanie Gasnier
Conseiller de clientèle

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 28 mars 2024 17:13
À : Xavier MEYER ; Philippe Durand <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Cc : sebastien.poullain@creditmutuel.fr
Objet : TR: Documents complémentaires

Chers amis,

Renseignement pris, cette personne ne serait pas une stagiaire.

Je dois rencontrer le directeur d'agence demain à 11 heures 30 afin que nous nous expliquions sur cette exigence qui me semble parfaitement saugrenue en l'état du dossier. Depuis quand l'ouverture d'un compte d'association qui, de surcroît, n'aurait aucun besoin d'emprunt, autoriserait-elle la banque à se transformer en voyeur ou en inquisiteur ?

Amicalement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 28 mars 2024 16:27
À : GASNIER Stephanie MABN <stephanie.gasnier2@creditmutuel.fr>
Objet : Re: Documents complémentaires

Madame,
Les demandes s'agissant des avis d'imposition sont injustifiables. Prière de me confirmer que vous y renoncez.
Cordialement,
PPF

Envoyé de mon mobile
Envoyé à partir de Outlook pour Android

__________________________________________________________________________________________________

From: GASNIER Stephanie MABN <stephanie.gasnier2@creditmutuel.fr>
Sent: Thursday, March 28, 2024 3:28:22 PM
To: PENADOMF@MSN.COM <PENADOMF@MSN.COM>
Cc: POULLAIN Sebastien <sebastien.poullain@creditmutuel.fr>
Subject: Documents complémentaires

Monsieur Fourcade bonjour,

Je viens faire le point à la suite des documents que vous m’avez déposé hier.

- Concernant l’association Domfront-Patrimoine au carré :

Vous concernant, il me manque un justificatif de domicile et votre avis d’imposition 2023. A la suite de la réception de ces documents, des signatures seront à faire.

Je dispose de toutes les informations pour Monsieur Solier.

- Concernant l’association La Svaade :

Pour Monsieur Meyer :
- La copie de sa carte d’identité n’a pas été validée. S’il a la possibilité de la scanner directement sans être une photo avec tous les bords visibles.
- Un numéro de téléphone et une adresse mail
- Son avis d’imposition 2023

Pour Monsieur Durand :
- Un numéro de téléphone et une adresse mail
- Son avis d’imposition 2023

A la suite de la réception de ces documents, Messieurs Meyer et Durand auront des signatures à faire.

Tous ces documents sont impératifs pour pouvoir ensuite procéder à l’ouverture des comptes associations et vous enregistrer sur Helloasso.

Je vous remercie

Cordialement,

Stéphanie GASNIER

Conseiller de clientèle

Caisse de Crédit Mutuel de Bocage Domfrontais
7, rue du Maréchal Foch
61700 DOMFRONT en Poiraie
Tél. 0820 825 699 (Service 0.12 €/min + prix appel)
Fax 0233307159

(Fin de citation)
0
Je viens de découvrir que "Le Publicateur Libre" a reproduit sur son "mur Facebook" les articles de son dossier d'il y a quelques jours à propos du "projet MORIN".

Ceci m'a permis de commenter de la manière suivante le message où le maire s'exprime :

"Il serait utile que, comme "Domfront-Patrimoine au Carré" le lui réclame, le maire consente à rendre publics les "documents administratifs" relatifs au "projet MORIN". A ce jour, il feint de ne pas comprendre les demandes qui lui ont été présentées avec tout le "respect" dû à sa position d'élu. Il renvoie aux procès-verbaux du conseil municipal de Domfront en Poiraie. Hélas, ces procès-verbaux sont très mal rédigés et ne permettent nullement de comprendre ce qui a été décidé ni dépensé, ainsi que le maire en a été informé. Tout cela est bien regrettable. Malgré cela, "Domfront-Patrimoine au Carré" souhaite toujours aider le maire à se dépatouiller de l'ornière dans laquelle il a choisi de s'enfoncer depuis six ans malgré toutes les "mains tendues" qui n'ont pas manqué. En effet, la gestion "en catimini" n'est pas plus acceptable que la dilapidation des deniers publics. Ne serait-il pas temps que M. SOUL tienne compte de telles évidences ? Que faire pour qu'il les admette enfin ?"
0
Je viens de découvrir que le conseil municipal de Domfront en Poiraie s'est réuni hier soir.

L'information m'ayant échappé en temps utile, je n'ai pu assister à cette séance à partir des rangs du public afin de rendre compte de la partie des débats consacrée au "projet MORIN", ainsi que j'en aurais eu l'intention.

Désolé pour ceux qui le regretteront. On tâchera de mieux nous organiser à l'avenir.
Dans le "Publicateur Libre" du jour, deux articles, notamment le second cité ici, retiennent plus particulièrement notre attention :

4 avril 2024.

4 avril 2024.

4 avril 2024.


Il semble ainsi se confirmer que ce maire et sa majorité sont totalement fermés à la prise en compte des remarques qui remontent du terrain au bout de six années de grande inefficacité, au moins apparente, de leur part pour accoucher enfin d'un "projet MORIN" qui ait un minimum de sens.

Le maire, qui n'est certes plus à cela près, ose encore parler de "Normandie Médiévale" quand il évoque le dévoiement hasardeux du palais de justice de Domfront, édifice bâti de notoriété publique en 1839... Une bonne nouvelle est cependant qu'il ne semble plus ambitionner de faire passer le nombre annuel de touristes à Domfront aux 300 000 voire plus dont il se gargarisait encore il y a quelques semaines : 50 000, c'est en effet un peu plus raisonnable, mais cela vaut-il vraiment la peine, surtout dans les circonstances de l'heure, de claquer 20 M€ d'argent public, voire seulement 15, pour un tel résultat ? Ceci en passant totalement sous silence les coûts de fonctionnement qui resteraient en totalité à la charge des seuls contribuables Domfrontais...

M. SOUL parle volontiers de "démocratie" et ne remarque que cinq opposants au "projet MORIN" tel qu'il l'a conçu et entend le mener mais, en fait, de façon désormais lumineuse, il se montre avant tout désireux de ne jamais répondre à la moindre question qui lui soit posée, avec tout le "respect" dû à sa position d'"élu", sur le contenu dudit "projet MORIN". Il continue ainsi à laisser diffuser des procès-verbaux du conseil municipal de Domfront en Poiraie dont le manque de rigueur et même la totale confusion de la rédaction sont avérés, ce qui les rend inutilisables pour qui cherche à s'informer en toute bonne foi sur le contenu du "projet MORIN" alors que, d'après le maire lui-même, ces procès-verbaux seraient l'alpha et l’oméga de tout ce à quoi il serait tenu en termes de communication et de transparence.

Certes, M. SOUL a beau jeu de relever qu'il n'y a pas à ce jour de projet alternatif clairement exprimé ni de personne pour le porter. Sur ces deux points "Domfront-Patrimoine au Carré" ne saurait lui donner tort. Mais pense-t-il servir l'avenir de Domfront en Poiraie en maintenant aussi longtemps et obstinément, comme il le fait de concert avec son adjoint Bernard DAVY, une chape de plomb sur toute l'information qui serait indispensable pour pouvoir présenter un contre-projet sérieux ?

Plus profondément, n'en arriverait-il pas à craindre que nombre d'électeurs de Domfront en Poiraie, même ceux qui lui étaient acquis au départ, ne finissent par se demander les raisons de son opacité alors qu'ils constatent que des bureaux d'études choisis on ne peut voir comment ont pu se goinfrer, aussi longtemps et dans de telles proportions, de tant d'argent public et ceci pour aboutir à des orientations aussi foireuses ? Et, si on l'en croit, il faudrait encore rallonger l'addition de 50 000 € de frais d'études supplémentaires en 2024 ? Au bénéfice des mêmes ?
Je viens d'ajouter à mon texte un couplet sur la démocratie locale malmenée à Domfront en Poiraie.

Voici donc l'état présent de la rédaction sur la base duquel je consulte, pour avis, les membres du bureau de "Domfront-Patrimoine au Carré" :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : dimanche 7 avril 2024 08:39
À : Membres du bureau de "Domfront-Patrimoine au Carré"
Objet : "Domfront-Patrimoine au Carré" - Projet de saisine de la CADA

Chers amis,

Dans le prolongement de notre récente réunion de bureau, je vous prie de m'indiquer si ce projet de lettre de saisine de la C.A.D.A. vous convient.

Il ne vous échappe pas que nous avons jusqu'au 18 avril prochain pour envoyer ce texte dans les délais légaux.

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 9 avril 2024 12:59
À : b.soul@villededomfront.fr
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; Membres du bureau de "Domfront-Patrimoine au Carré"
Objet : "Domfront-Patrimoine au Carré" - "Projet MORIN" - Saisine de la C.A.D.A.

Monsieur le maire,

Depuis de nombreux mois, nous essayons, à titre individuel puis dans le cadre de l'association "Domfront-Patrimoine au Carré", d'obtenir de vous la communication des documents administratifs les plus importants du "projet MORIN".

Devant votre refus persistant d'accepter notre "main tendue" et de nous répondre utilement et dans le prolongement de la lettre ouverte du 17 janvier dernier qui vous était destinée, je m'apprête, après avis du bureau de l'association, à saisir la "Commission d'accès aux documents administratifs" dans les termes que je vous transmets (lettre de saisine ainsi que pièces jointes à cette lettre de saisine).

Par égard pour votre responsabilité d'élu, nous avons pensé souhaitable de vous communiquer ces documents avant leur envoi officiel, via le site de la C.A.D.A, auquel nous souhaiterions procéder dans les meilleurs délais, et en tout cas avant le 15 avril prochain.

Vous vous trouvez ainsi en position de nous faire part de vos réflexions au sujet de ce projet d'envoi.

Nous espérons une réponse enfin utile de votre part.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE
Président de "Domfront-Patrimoine au Carré"

(Fin de citation)
Hugues HOURDIN me signale que le président de la C.A.D.A. est M. Bruno LASSERRE, ancien vice-président du Conseil d'Etat. Je ne le connais pas personnellement mais en ai toujours entendu dire le plus grand bien, notamment par Pierre LAURENT qui fut, avant lui, président de la "commission des participations et des transferts" (ancienne "commission de la privatisation" du temps où j'en étais le secrétaire général).

J'adapterai donc ma lettre en conséquence. En particulier, elle lui sera directement adressée.
Un habitant du haut de ville me communique cette lettre signée du maire de Domfront en Poiraie et qu'il a reçue dans sa boîte aux lettres. Cette lettre n'est jamais arrivée autrement à la Chaslerie :


Nouvelle indice du fait que M. Bernard SOUL tient le manoir de la Chaslerie comme un endroit négligeable sur la carte de l'activité et de l'attractivité touristiques de la commune. Quant à l'activité culturelle, il serait saugrenu d'en parler.

Pour lui, on serait tout juste bons, à la Chaslerie, à se voir réclamer une taxe d'habitation aberrante. Et il ne faut surtout pas que, ni "La SVAADE", ni moi, ne soyons associés à aucun moment à la définition, l'élaboration ou la mise en œuvre d'une quelconque facette du "projet MORIN".

Une fois de plus, tout cela est illustratif des méthodes de gouvernance de cet élu et de son adjoint au tourisme, M. Bernard DAVY.
Pour une fois et sur ce point, le procès-verbal de la partie de l'ordre du jour de la séance du conseil municipal de Domfront en Poiraie au cours de laquelle avait été voté un budget de l'ordre de 80 000 € pour financer une "création littéraire" paraissait clair :


Le démenti qu'oppose l'auteur de ladite "œuvre littéraire" dans le "Ouest-France" du jour ne l'est pas moins. M. Arnaud DELALANDE aurait en réalité touché 30 000 € :


On a là une nouvelle illustration du caractère totalement bâclé des procès-verbaux adoptés, les yeux fermés à l'évidence, par le conseil municipal de Domfront en Poiraie.

C'est vraiment se foutre du monde que prétendre, comme le fait M. Bernard SOUL, que l'accès à ces torche-culs, tels que mis en ligne sur le site internet de la mairie, suffirait à répondre à toutes les questions que soulève sa gestion obstinément maintenue opaque du "projet MORIN".
D'après les rumeurs du haut de ville ce matin, le président MORIN ne viendra pas à Domfront aujourd'hui.

Pas folle, la guêpe (si je puis me permettre) !

Car c'est jour de grand raout à propos de la première des trois branches du "projet MORIN", telles qu'elles ont été imaginées à ce jour sous la responsabilité du maire de cette commune :