Désultoirement vôtre !

Ghislain BARBREL est en train d'examiner avec Carole les différentes hypothèses d'aménagement de la cuisine :

31 juillet 2019.

Je considère que je n'ai pas à intervenir dans leur discussion sur les meilleurs emplacements pour les appareils électro-ménagers. Je me réserve pour les questions de décoration. D'autant que je ne suis pas en forme ce matin après une nuit blanche due à des soucis de chantier qui me minent depuis trop longtemps.
Jérôme venait de disposer au fond de la tranchée le tuyau d'arrivée d'eau et s'apprêtait à installer le drainage...

1er août 2019.

1er août 2019.

... sous la surveillance effective d'O'Gustin...

1er août 2019.

... lorsque l'entrée fracassante de Mara...

1er août 2019.

... nous a avertis de l'arrivée imminente d'Igor :

1er août 2019.

Celui-ci, en tenue de baigneur, venait montrer où sont les outils au maçon auto-entrepreneur qui devait commencer à intervenir ce matin.

Hélas, ce maçon a manqué à l'appel. J'ai lui ai téléphoné à son numéro de portable, suis tombé sur sa mère ou sa grand-mère qui m'a appris que la récente canicule avait retardé ses autres chantiers...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 1 août 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je demandais à ma belle-fille de me tenir informé des réflexions de ses enfants quand ils découvriront leurs nouvelles chambres, si vastes et tellement mieux éclairées que les précédentes.

Elle m'a répondu : "On verra leurs réactions mais c'est rarement ce à quoi on s'attend...".

Tiens, c'est bien de s'en apercevoir déjà.
De mon côté, on s'en souvient, je n'avais rien vu venir...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 4 août 2019
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Quant à moi, je retiendrai que, hier après-midi, à l'occasion d'un mariage mondain dans les parages de notre manoir favori, mon voisin barbu et moi avons devisé fort civilement.

Il y a plus de 27 ans, je pense, que cela ne nous était pas arrivé.
La question, périodiquement posée par mes proches (au moins lorsqu'ils m'honorent de leur visite), de la mise à disposition de ma famille d'un nombre suffisant de m2 habitables est certes une bonne question.

Avant que je ne puisse y répondre favorablement, un certain nombre de préalables sont à régler par moi (puisque je demeure le seul à financer tout ça) :

- pour ce qui concerne la moitié Nord du logis, la restauration des "poutres pourries" au plafond du 1er étage ; s'agissant de "parties classées", ceci est conditionné par l'intervention d'un architecte du patrimoine ;

- pour l'ensemble des nouveaux espaces habitables, l'installation d'un mode de chauffage performant ;

- de façon encore plus générale, la disposition de revenus suffisants puisque la voie de l'emprunt m'est bouchée, donc la mise en location de suffisamment de m2 à Paris et, si possible, la vente de Pontorson.

Autrement dit, je ne pourrai rien livrer d'acceptable selon leurs critères (de confort) et les miens (de qualité) avant plusieurs années. Combien d'années ? Je l'ignore mais ne vois pas comment il pourrait y en avoir moins de trois, sinon cinq.

On atteint ainsi l'horizon avant lequel mon aîné exclut en tout état de cause de prendre mon relais.

Il ne reste donc plus à Carole et aux enfants qu'à prendre leur mal en patience. CQFD
Et, accessoirement, qu'à espérer que je reste en vie suffisamment longtemps, si nécessaire, pour subvenir à ce genre de "besoins".