Désultoirement vôtre !

Une heure, de 8 à 9 ce matin, au téléphone avec "Véolia". Ils ont reconnu que toutes mes factures ont bien été payées et m'ont demandé de vérifier si les robinets à côté des deux compteurs étaient bien ouverts.

200 m à pied, vérifications. Réponse affirmative. Ils m'ont donc promis le passage rapide de leur technicien.

Entretemps, j'ai appelé mon plombier qui m'a appris que, lorsqu'il les avait joints mercredi dernier, après une attente qui, elle aussi, avait duré une heure, ils avaient prétendu avoir dû résilier mon abonnement mais avaient refusé de lui préciser pourquoi, cette information étant réservée au propriétaire qui devait donc les rappeler. Donc ils ont alors raconté n'importe quoi.

Après mes vérifications aux compteurs, j'ai essayé, à tout hasard, de faire couler l'eau aux robinets.
Bizarrement, elle coulait de nouveau. Normalement, sauf à une chasse d'eau.

Là dessus, le technicien de "Véolia" m'a appelé pour me dire que, de son côté, tout était clair et que, par conséquent, j'avais dû subir les inconvénients d'un réducteur de pression (situé à côté d'un compteur) H.S. et qu'il me faudrait donc le changer rapidement.

Nouveau coup de fil au plombier. Il me fait valoir que la panne ayant été générale à la Chaslerie, on ne peut l'attribuer à un réducteur de pression connecté à la seule ferme.

Je rappelle le technicien de "Véolia". Pour se dédouaner, celui-ci m'indique qu'il y a eu une coupure générale d'eau hier à La Haute Chapelle. Quand je lui apprends que ma panne a été détectée il y a une semaine, il rétropédale et déclare sans s'émouvoir qu'il y a également eu un souci technique chez "Véolia" la semaine dernière.

Bref, "Véolia" ment comme un arracheur de dents et est prêt à raconter n'importe quoi pour tâcher de dissimuler ses propres erreurs.

Cette fois-ci, c'est raté mais on se souviendra que ce sont des charlots.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 17 mai 2019
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
Les vacances d'O'Gustin dans la famille de Sébastien DUVAL ont pris fin cette après-midi. Le voici en train de dire au revoir à ses amis, Camille, l'aîné, Lucien, le cadet (6 ans) et, bien sûr, sa chère Loukoum :

17 mai 2019.

17 mai 2019.

Je constate que la musculature d'O'Gustin s'est bien développée en quelques jours. Je me suis laissé dire que les enfants lui ont fait prendre une douche ; le fait est que son poil est luisant comme aux plus beaux jours. Voici d'ailleurs le très ressemblant portrait d'O'Gustin qu'a dessiné Lucien devant moi :

On y voit notre loïde bien installé dans la corbeille de Loukoum et s'apprêtant à mordiller le jouet favori de sa dulcinée.
Bien que je limite mes commentaires au minimum, mon reportage sur la récente visite de Sienne et de ses alentours risque fort de comporter des erreurs, notamment de lieux, et je remercie les visiteurs de notre site favori qui me corrigeront, comme un avocat italien, semble-t-il (à en juger par son adresse de courriel), qui n'a pas tardé à intervenir (ce qui me flatte beaucoup).