Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 15 mars 2019
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
J'ai conduit O'Gustin ce matin chez la vétérinaire au Teilleul. Il s'agissait de lui faire un rappel de vaccin, le prochain devant avoir lieu dans un an.

A la première pesée, la balance s'est équilibrée sur 5,3 kg. Plus de 100 g ont disparu à la seconde, une fois que le thermomètre a produit sur lui l'effet attendu : c'est quand même un sacré balèze !

Je retiens que son poids a plus que doublé au cours de ces sept premières semaines où je me suis occupé de lui. Le régime a l'air de lui convenir.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 15 mars 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Ma mère vient de me téléphoner pour me dire que, lors de son voyage au Viêt Nam (il y a une bonne vingtaine d'années, j'imagine), elle a visité à Hué un très grand bâtiment construit pour Alphonse GUERIN. Le nom en serait "Nouvelle Galerie" ou "Nouvelles Galeries". Il aurait été implanté à côté de la résidence de l'Empereur et aurait regroupé des boutiques indépendantes avec des galeries pour la circulation des visiteurs.

Et dire qu'il avait fait tout ça avant d'avoir atteint l'âge de trente ans...

Elle ajoute qu'à Pau, mon arrière-grand-père FOURCADE avait donné le nom de champs de course parisiens à trois et non pas deux de ses propriétés. Il y avait aussi Auteuil.

Là aussi, grandeur et décadence...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 15 mars 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
En surfant sur la toile, je découvre qu'Alphonse GUERIN, qui possédait à Hué une maison de commerce fondée en 1886...

... a acheté en 1904 à la suite d'un typhon, le "Grand Hôtel de Hué" , revendu deux ans plus tard :

Cet hôtel s'est beaucoup développé depuis cette époque :


Je trouve également ceci, avec ce portrait dudit grand-oncle de mon père :

Alphonse GUERIN.

Je suppose que sa chouette liquette venait de chez Théodore FOURCADE, beau-père de ma grand-mère, sa nièce, et fournisseur du prince de Galles.

Son regard ressemble à celui de mon père et je trouve que nous avons le même front (nos sourcils viennent en revanche du côté FOURCADE. Notamment, avais-je déjà trouvé, de ce Théodore).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 16 mars 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Lieux
0
(Début de citation)

De : cartacaro <cartacaro@laposte.net>
Envoyé : samedi 16 mars 2019 14:23
À : 'Pierre-Paul Fourcade'; clau.raveton@(...)
Objet : Famille Guérin


Bonjour,

J’ai mis vos informations en ordre et voici les news.

La mère de Jacques Fournol est né en Indochine- Marthe, Andrée Lebrun née le 2 avril 1894 à Tourane, décédée le 23 février 1962 à Bordeaux.

Eugène, constance Clément, la mère d’Alphonse, est née le 14 août 1841 à Trévoux (Ain ou Rhône) elle est décédée le 24 octobre 1877 à Pau. après avoir mis au monde sa fille constance, marie, Florine

Le père d’Alphonse est donc soit
- parti de Pau à Mettray, avec sa petite famille et où Aldéric le père est mort jeune à 58 ans, laissant ses enfants à son beau-frère et sa sœur. Je crois que c’est cela. Si vous pouviez confirmer cela m’aiderait.
- resté à Pau, car il avait les moyens financiers d’employer gouvernantes et majordomes pour élever sa famille.

Quand à l’opium, Jacques Fournol dit cela (voir le site les amis de hué) mais il faut savoir que l’Opium a fait la richesse de l’Indochine et cela de façon légale. Les douanes achetaient de l’Opium et on dit même que la banque d’Indochine est née du commerce de l’opium.

Mais Alphonse avait surtout le sens des affaires et une fortune personnelle (père rentier) qui lui a permis de créer avant l’heure le catalogue « Manufrance » ou « eBay » à Hué (centre Vietnam- Annam). Vous l’avez vu avec son fameux catalogue d’articles généraux.

Malheureusement il a perdu deux enfants en bas âge et a souhaité je pense rentrer en France pour sauvegarder la santé de sa famille. (troisième fille et Marthe).

Par contre le lien avec Bordeaux est antérieur à son installation à Bouliac. Car le logo de ses cartes postales (1902) est CC Bordeaux soit chambre de commerce. Je recherche pourquoi était il adhérent à la chambre de commerce en 1900, 1904. Si parmi votre « grande » famille quelqu’un avait une idée.

Je recherche aussi des photos d’Alexandre à Hué en famille et la liste des cartes postales qu’il a édité ( il m’en manque 18) ainsi que le catalogue Manufrance qu’il avait créé, sa sœur en avait reçu un exemplaire paraît il.

Une de ses filles est morte en 1983, elle est enterré à Bouliac, elle a épousé un nommé Guignier mais qui avait semble-t-il peu d’atomes crochus avec Jacques Fournol , cela arrive parfois hélas.

Pourquoi faire tout cela : j’ai en projet, en tant que cartophiles de la péninsule indochinoise, d’éditer l’histoire des cartes postales d’Alphonse Guérin sur Hué.


Tous vos renseignements m’ont aidé, j’ai fait un grand pas, je comprends bien des choses. Je dois me rendre dans la région de Tours prochainement, je ne manquerais pas d’aller au Mettray , voir si je peux glaner de l’information sur cette grande famille Guérin-Labatu.

Si vous avez des idées sur ce qui est intéressant ou des questionnements n’hésitez pas à m’en faire part.

Merci encore.

Caroline REQUET
------
recherche documents sur l'indochine et sur les bagnes en guyane
(cartes postales, photographies, lettres, livres)

cartacaro@laposte.net
www.cartacaro.fr

(Fin de citation)

Je ne sais rien de plus. Mais peut-être qu'un de mes "cousins de Tarbes" ou bien Claudine RAVETON (les seuls avec qui j'ai conservé quelques contacts, au moins par l'intermédiaire de ma mère) souhaitera vous en dire davantage. Il leur arrive en effet de consulter mon site.

Je vois par ailleurs que vous êtes de Saint-Malo. J'ai (un peu trop) souvent l'occasion d'aller à Pontorson. J'aimerais qu'à l'occasion, vous mon montriez votre collection de cartes postales éditées par mon arrière-grand-oncle.