Désultoirement vôtre !

Une grande victoire.
Bravo à tous qui avez participé à la concertation organisée par le CESE. Même le Journal de l'Environnement si pro-éolien est obligé à le reconnaître même si "ce n'est pas une bonne nouvelle pour le secteur" !
Encore bravo. On continue.

Hervé Texier
Président BNE

N.D.L.R. : Bien sûr qu'on continue !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 10:29
À : YVARD Eric
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : RE: La Chaslerie

OK. Merci.

PPF

_______________________________________________________

De : YVARD Eric <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 10:25
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : La Chaslerie

comme promis, je vous envoie une généalogie Ledin mais seulement la branche de la Chaslerie

j'ai incorporé à cette généalogie tous les éléments glanés un peu partout auprès des chercheurs précédents qui ont travaillé le sujet ou les pièces originales telles que les trois inventaires après décès que j'ai retrouvés (1715, 1716 et 1724).
Vous y trouverez des renseignements généalogiques (baptêmes, mariages et inhumations), des dates de contrats notariés mais aussi des choses sur la carrière de chaque membre de cette famille.
A ne pas mettre encore en ligne, la rédaction et la présentation sont encore à revoir.
les points d'interrogation dans cette généalogie sont des choses douteuses

Je vous joins aussi la transcription de l'inventaire après décès de Jacques Ledin, mort en 1715 à l'âge de 90 ans (sources A.D.61. 4 E 140/45).
Pour cet acte il me reste des mots à trouver dont la lecture me pose des problèmes. Ne pas mettre encore en ligne SVP

J'ai retrouvé 3 poses de scellés et 3 inventaires. ils sont tous complémentaires par les différents renseignements qui s'y trouvent.
Le premier 1715 Pierre Ledin
le second Jacques Ledin de 1716 et le troisième la veuve de Pierre née Croisilles de 1724
Je vous transcris tous ces docs mais une lecture très difficile et des documents en mauvais état.

le reste va suivre progressivement de jour en jour

cordialement
eric Yvard

_______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 09:02
À : eric.yvard-mairie
Objet : RE: La Chaslerie

Super.
Tous mes vœux en retour.
Bien cordialement,
PPF

_______________________________________________________

De : eric.yvard-mairie <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 08:57:35
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : La Chaslerie

Bonjour
(...)
Je vous envoie ce matin
L inventaire apres deces de Jacques ledin mort en 1715.
Il ne faut pas le mettre encore en ligne
Il me manque quelques mots à identifier.
Je dois retourner vers les originaux pour les déchiffrer.
La généalogie ledin noble et non noble va suivre. C est à dire les branches de la Chaslerie. de la guerche et du chatellier
L étude du fief de la Chaslerie des sa formation est en cours
L étude sur les vraies origines des ledin de la Chaslerie aussi
Ces deux parties doivent être mieux rédigées pour être compréhensible par tous
Mes meilleurs voeux 2019
Eric yvard

(Fin de citation)
A l'heure où je déjeunais d'un cassoulet à ma cantine favorite, j'ai reçu, sur mon téléphone portable, un long courriel d'un membre du fan club. Ce que j'appelle un membre de qualité du fan club puisqu'il n'hésite pas à s'exprimer sur notre site favori à propos de sujets divers. Je me souviens qu'à l'occasion de la dernière présidentielle, nos opinions divergeaient ; je ne sais si, à ce jour, "Nicodème" (c'est son pseudo sur ce site) a admis que son candidat, qui fut élu, était surtout une bulle médiatique, nous n'en avons pas reparlé. Nicodème s'est également intéressé à mes réflexions sur le choix du mode de chauffage de notre manoir favori et nous a tenu informés du résultat de ses propres recherches en la matière.

Soyons clairs : je n'ai jamais rencontré "Nicodème" dans le monde réel, c'est en se connectant à notre site favori, je ne sais pourquoi ni à quelle occasion, qu'il s'est intéressé à mon aventure de restaurateur de vieilles pierres. Nous sommes ensuite devenus "amis Facebook" à sa demande, de sorte que je sais qu'il travaille dans l'immobilier au Maroc, qu'il est en train de se construire une grande maison du côté de Marrakech et qu'il aime parcourir son pays d'adoption en "Land-Rover", en tenue de bédouin et dans des paysages dignes du film "Le patient Anglais".

Voici donc ce qu'il vient de m'écrire et que je cite "in extenso" :

(Début de citation)

De : (...)@gmail.com
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 12:38
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Tuyaux puits canadien

Hello PPF, bonne année !

Pour la réalisation de mon puits canadien, à Marrakech , j'ai utilisé des tuyaux d'évacuation en PVC de 200mm type SN2 (résistance à 2 bars de pression) à environ 5 €/m acheté chez Ferroplast. Il ne me parait pas utile de prendre de la qualité alimentaire. Beaucoup plus solide que le PVC gris.

Voici une description du puits canadien qui devrait être achevé cette semaine :


Il s'agit de tuyaux PVC orange de 6m de long et diamètre 200mm. Ils s'emboitent par des joints caoutchouc.

La tranchée fait 50m x 3m x 3m et nous avons enfoui 8 séries de tuyaux à 3m de profondeur à l'arrivée. La tranchée fait un coude pour éviter un arbre existant.

Les tuyaux sont posés en 2 nappes de 4 séries, ceci afin de respecter un intervalle de 1m en largeur et 50 cm en hauteur et favoriser les échanges thermiques avec la terre.

Il y a une pente de 2% pour évacuer l'eau de condensation par un siphon en entrée de l'air (photo avec la dalle en béton posée sur un hérisson de galets).

Les tuyaux se rejoignent dans une grande buse qui entre dans le local technique, dans la maison, puis va sur le toit où est positionné un ventilateur-évaporateur. L'air ainsi aspiré et refroidi (2 fois : par le puits canadien puis dans le ventilateur en évaporant de l'eau) passe alors dans des canalisation souples dissimulées dans les faux plafonds.

Bon courage.

Pour ton architecte :

Il me semble que que tu réclames de la franchise dans les échanges avec tes lecteurs, donc je me jette à l'eau.

Je crois que tu as tendance à vouloir résoudre les conflits en montant des dossiers et en écrivant des palanquées de messages, destinés notamment à montrer que tu as raison, et donc implicitement que l'autre a tort. Je te suggère une solution plus courageuse sur le plan de l'amour-propre : va le voir, parle-lui et excuse-toi, ceci dans l'intérêt de la poursuite de ton chantier, sinon, c'est 6 mois de plus à en trouver un autre. Sans compter que tu dois être connu comme le loup blanc dans la profession.

Beaucoup d'échanges avec les personnes que tu cites dans tes messages décrivent des situation conflictuelles ou a minima contiennent des remarques blessantes qu'elles lisent probablement (femme, fils, belle-fille, Christian, architecte(s),etc...). Cela te rend sûrement malheureux et c'est contre-productif pour ton chantier.
La définition de l'EMPATHIE me parait digne d'être méditée.

Amicalement

Nico(...)
Mob : +212 666 (...)

(Fin de citation)

Bon, me voici habillé pour l'hiver !

Ce courriel m'interpelle d'autant plus que, dans sa partie consacrée à l'architecte, le deuxième paragraphe répète mot pour mot le conseil que, pas plus tard qu'il y a trois jours, m'a donné ma mère, lectrice très assidue de notre site favori (c'est à son intention que je mets en ligne des photos de notre descendance pendant le laps de temps où cela m'est autorisé).
(Si ce n'est que, forte d'une expérience continue de plus de 67 années, ce qui n'est pas rien, ma mère admet que j'ai toujours raison, "qualité FOURCADE" oblige...).

Quant au paragraphe suivant, il est évidemment en phase avec les retours que j'obtiens, quand il y en a, des intéressés. En termes psychanalytiques, on dirait, je crois, que je n'ai pas beaucoup de surmoi. C'est un fait.

Je vais bien entendu prendre tout cela en considération.

S'agissant de l'architecte, j'ai commencé à rédiger à son intention un projet de lettre que je ne lui enverrai pas dans sa version actuelle. Je n'étais pas encore arrivé tout seul à l'idée de lui téléphoner pour essayer de rétablir le contact. Car, pour avancer, il n'y a rien que j'apprécie autant qu'être sûr de mes arrières. Or je n'ai pas encore achevé mon "home work". Mais ça avance, petit à petit et, je l'espère, dans la bonne direction.
Normandie. Bras de fer en cours pour sauver le haras du Pin
Les présidents du conseil régional de Normandie et du conseil départemental de l’Orne font front commun face à la menace de retrait des agents de l’État au haras du Pin.

Les présidents du conseil régional de Normandie et du conseil départemental de l’Orne ont écrit, début décembre, au Premier ministre. Ils demandent à Édouard Philippe de garantir la présence d’agents de l’État, nécessaire au bon fonctionnement du haras du Pin, par le biais d’une convention avec le ministère de l’Agriculture.

N.D.L.R. : Il me paraît triste d'en arriver là. A dire vrai, je ne crois guère à la possibilité d'une gestion publique des monuments historiques qui soit aussi économe de l'argent public que peut l'être une bonne gestion privée.

Il est vrai que, plus généralement, j'ai beaucoup de mal à garder la moindre illusion en matière de gestion publique, quel qu'en soit l'objet.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 8 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine - Economie
0
Une candidate possible à l'achat d'un monument historique emblématique de ce coin du bocage normand m'a longuement téléphoné ce soir pour me demander combien coûterait à mon avis la restauration de ce dernier.

Pour ne pas la décourager, j'ai articulé un chiffre inférieur à ce que je pense, de trois fois le prix qu'elle m'a indiqué être prête à débourser pour l'achat, si toutefois son mari y consent. Il est vrai que mon expérience de restaurateur de vieilles pierres m'a entraîné, en près de 28 ans de chantier continu, bien au-delà, en la matière, de ce que j'avais pu imaginer au départ. Quelque chose comme sept ou huit fois mon prix d'achat déjà, qui n'était lui-même pas donné (tant mieux pour mon vendeur qui n'aura pas eu la chance d'en profiter longtemps).

Pour autant, est-ce que je le regrette ? Tout bien pesé, pas vraiment. "Such is life", au demeurant.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 9 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
De passage hier à Flers, j'ai acheté "Sérotonine" de Michel HOUELLEBECQ chez mon libraire local (et unique donc favori en tant que tel, hélas, pour tout vous dire). Ça démarre bien, le style est enlevé.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 9 janvier 2019
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 09:54
À : (...) (DR-NORM)
Cc : T.F.
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Dans ce cas, je vous prie de signaler à vos supérieurs que l'instruction générale donnée par le gouvernement aux fonctionnaires et autres agents payés par de l'argent public est de cesser d'emmerder les citoyens quand rien n'y oblige. Le gouvernement admet la voie dématérialisée pour nombre d'autres procédures, dont les déclarations de revenus qui sont en lien direct avec la raison pour laquelle j'ai dû solliciter cette attestation-ci.

Donc c'est bien votre attestation que j'attends en l'état du dossier et que je vous prie de me communiquer sans que nous devions perdre davantage de temps à des échanges oiseux.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________

De : (...) (DR-NORM) <(...)@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 09:48
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Je sais bien mais j’ai la consigne d’avoir une attestation renseignée et signée pour établir l’attestation, un simple mail ne suffit plus.

Cordialement,

(...)

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 09:38
À : (...) (DR-NORM)
Cc : T.F.
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Comme indiqué dans mon courriel du 1er, les conditions sont en tous points identiques à celles de l'an dernier.

Donc ce n'est pas votre formulaire que j'ai réclamé. Mais bien votre attestation. Comme l'an dernier.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________

De : (...) (DR-NORM) <(...)@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 08:43
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour Monsieur,

Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Je vous prie de bien vouloir trouver en pièce jointe le formulaire demandé.

Cordialement,

(...)

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mardi 1 janvier 2019 07:20
À : (...) (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour et bonne année !

Je vous prie de bien vouloir me communiquer l'attestation d'ouverture au public de ma propriété, le manoir de la Chaslerie, La Haute-Chapelle, Domfront-en-Poiraie (61700).

Les conditions sont inchangées par rapport aux années précédentes.

Cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

______________________________________________________________

De : (...) (DR-NORM) <(...)@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:43
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

rire

(...)

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:39
À : (...) (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

On est bien d'accord : tout cela nous promet un joyeux bordel.

Courage !

PPF

______________________________________________________________

De : (...) (DR-NORM) <(...)@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:38
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Je n’ai pas d’information à ce sujet….

(...)

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:37
À : (...) (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Merci beaucoup.

A dire vrai, avec l'"année blanche" du prélèvement à la source, je ne suis pas sûr que cette formalité soit indispensable en 2018 mais je préfère tenir que courir.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________

De : (...) (DR-NORM) <(...)@direccte.gouv.fr>
Envoyé : mardi 30 janvier 2018 11:31
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour,

Votre demande a bien été reçue et sera traitée courant février.

Cordialement,

(...)

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : dimanche 28 janvier 2018 06:45
À : (...) (DR-NORM)
Objet : RE: Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour !

J'apprécierais de connaître votre réponse.

Et, à tout le moins, de recevoir un accusé de réception de ma demande.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 13:18
À : (...)@direccte.gouv.fr
Objet : Ouverture au public d'un monument historique

Bonjour et bonne année !

Je vous prie de bien vouloir me communiquer l'attestation d'ouverture au public de ma propriété, le manoir de la Chaslerie, La Haute-Chapelle, Domfront-en-Poiraie (61700).

Les conditions sont inchangées par rapport aux années précédentes.

Cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

(Fin de citation)