Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 30 novembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Mon dernier "ami Facebook" en date est, à sa demande, Nicolas GAUTIER, ancien A.B.F. de l'Orne.

Beau comme un camion bâché !

J'aurai ainsi le plaisir d'avoir des nouvelles de sa petite famille.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 1 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
1
Petite promenade, hier après-midi, à Notre-Dame-du-Touchet, histoire de prendre le thé avec mes amis LEMARIE. Dans leur magasin, j'ai remarqué un système à manivelle qui pourrait être utile sous les combles du colombier, pour y manœuvrer un lustre. La grande armoire est toujours à vendre, Jean la maintenant à un niveau de prix stratosphérique.

J'en ai profité pour admirer une nouvelle fois le vitrail de l'église voisine :

30 novembre 2018.

30 novembre 2018.

30 novembre 2018.

TRÈS IMPORTANT

Merci de dire NON au scandale de la suppression des enquêtes publiques sournoisement mis en place par François de Rugy

A l'heure où le président de la République, Emmanuel Macron, annonce le triplement de l'implantation d'éoliennes dans les territoires ruraux, ce qui va conduire au doublement du prix de l’électricité des ménages, le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, programme de son côté la suppression de l'enquête publique notamment pour l'implantation des projets industriels éoliens en publiant discrètement un projet de « décret d'expérimentation en Bretagne et Hauts-de-France » qui la remplace par « de simples consultations par voie numérique ».

Ce projet de décret est en réalité un point d'étape vers la suppression totale des enquêtes publiques préalables aux décisions des préfets sur tout le territoire

Après avoir tenté d’éliminer les citoyens, par une tentative de suppression de Tribunaux administratifs (commission Lecornu), ce qui avait provoqué un déluge de protestations, le gouvernement rompt encore plus maintenant l'équilibre des droits entre les riverains impactés par les nuisances sonores, visuelles et paysagères des éoliennes, et les promoteurs éoliens.

Ce projet est d’autant plus scandaleux que l'évaluation environnementale, se fait par le biais d'études d'impact initiées et payées par les promoteurs éoliens fortunés alors que les services techniques compétents de l'Etat chargés de les contrôler, voient leurs effectifs et leurs budgets se réduire à des "peaux de chagrin" et qu’ils sont de plus en plus engloutis par les milliers de dossiers.

Comment le gouvernement peut-il vouloir instituer une Société de confiance et cyniquement réduire la participation du public sur les projets ayant une incidence sur leur vie quotidienne et leur environnement ?

L'Etat français manque ainsi à toutes ses obligations internationales et européennes, dont la Convention d'Aarhus, lesquelles imposent le respect des droits d'information et de participation honnête du public aux décisions ayant une incidence environnementale.

Pour bafouer encore plus les droits des riverains le Ministère de la transition écologique et solidaire « sollicite les citoyens numériquement » pour donner un avis sur ce projet de décret et cela sur une très courte période du 22 novembre au 11 décembre.

Le Ministère de l’environnement qui se targue depuis des lustres de démocratie participative, tente d’éliminer par cette voie de consultation discrète et uniquement "numérique" les personnes principalement concernées, c’est-à-dire tous ceux qui n’ont, pas accès à internet et qui habitent dans des zone rurales isolées.

Il se débarrasse aussi de tous ceux qui ne sont pas encore « numériquement branchés » et qui redoutent ces nouvelles technologies, soit qu’ils soient âgés, soit qu'ils n’aient pas les moyens de se payer le matériel informatique, les abonnements nécessaires et la formation de plus en plus complexe .

La régression irréversible de l'environnement en France est "En Marche".

Merci de refuser ce projet de décret antidémocratique qui bafoue la vraie démocratie.


Pour cela il suffit de cliquer sur le lien suivant , de lire les commentaires, et de donner un avis et de dire NON au Ministère de la transition écologique et solidaire. Quelques mots suffisent….

Ps: merci de transmettre ce message à vos adhérents

Cordialement

Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08

N.D.L.R. : Voici quelques exemples de réponses que s'est attirées ce gouvernement.
Olivier LEPICK
rédigé le lundi 3 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Et si on sifflait la fin de la récréation ?

Je crois que cela fait bien longtemps, la soirée d’anniversaire de mon tonton Jean-Jacques je pense, que je n’avais pas entendu une telle symphonie de propos incohérents, démagogiques, ineptes et stupides.

Entre les revendications foutraques qui dénoncent une pression fiscale qui se trouverait décuplée si on appliquait leurs propositions, le festival de démagogie des partis politiques qui tentent de récupérer le mouvement alors même que cette pression fiscale est le fruit de quarante ans d’alternance PS/RPR/PS/UMP/LREM, sans parler du stand-up hilarant du guignol Ruffin et des concours Lépine de démagogie de nombreux élus LR, que notre pays reste le paradis de la dépense publique, des transferts sociaux, des services publics gratuits, et des aides sociales, le spectacle des casseurs samedi à Paris me donne la nausée. Cette photographie des dégats provoqués par les gilets jaunes à l’Arc de Triomphe me donne envie de pleurer.

Il est grand temps de siffler la fin de la récréation en, dans un premier temps, réprimer très sévèrement les débordements et, dans un deuxième temps, s’attaquer sérieusement au drame français qui s’incarne dans un taux de dépense publique stratosphérique, des services publics en ruine (justice, santé, prisons, universités), des inégalités qui se creusent en raison, principalement, non pas du manque de dépenses publiques, mais de l’inefficacité lamentable de ces mêmes dépenses publiques.

N.D.L.R. : Tu l'as dit, Monsieur le maire, on est d'accord sur le diagnostic. Pour ce qui concerne le traitement, c'est très simple : yaka, faukon et pitucé.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 3 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
(Début de citation)

De : Robot Consultations Publiques - SG/SPSSI/CPII/DOSO/ET <robot-consultations-publiques.csso@developpement-durable.gouv.fr>
Envoyé : lundi 3 décembre 2018 09:40
À : penadomf@msn.com
Objet : [Consultations publiques du MEEEM] Confirmation du dépôt d'un commentaire sur le site des consultations publiques

Bonjour Pierre-Paul FOURCADE,

vous avez déposé un commentaire sur le site des consultations publiques
du Ministère de la Transition êcologique et solidaire
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr
au sujet de la consultation Décret relatif à l’expérimentation prévue
à l’article 56 de la loi n°2018-727 du 10 août 2018 pour un État au
service d’une société de confiance et à diverses dispositions
relatives à la participation du public

Date et heure du dépôt : le 03/12/2018 à 09:40
Titre de votre commentaire : Inacceptable
Votre commentaire :
Une fois de plus, ce gouvernement montre qu'il est inféodé aux promoteurs
éoliens. Alors que l'énergie éolienne se traduit par des surcoûts
massifs de l'électricité au détriment des consommateurs, il est
lamentable que le gouvernement veuille empêcher les citoyens d'exercer
leur rôle normal de contrôle des atteintes à leur environnement
immédiat. Il faut que ce gouvernement soit singulièrement obtus pour ne
pas comprendre que de larges pans de la population ne sont pas à même de
borner à la toile leurs interactions avec le monde extérieur. Certes, les
enquêtes publiques traditionnelles sont souvent des mascarades avec des
commissaires-enquêteurs aux ordres et qui, avec l'accord du Juge, peuvent
limiter leur intervention à un strict minimum formel. Mais, grâce à la
publicité faite dans la presse locale, par la tenue physique de séances
au cours desquelles on peut rencontrer la population impactée, par la
disposition, sur support-papier, de la masse de paperasses requises par une
enquête publique, il demeure possible, bien que difficile, aux citoyens de
se défendre. Avec ce décret scélérat, le gouvernement veut entraver ce
si légitime et déjà si difficile contrôle.

Le Ministère de la Transition êcologique et solidaire

Ceci est un mail automatique suite à votre dépôt de commentaire sur le
site des consultations publiques du Ministère de la Transition êcologique
et solidaire.

(Fin de citation)
Je suis informé qu'il y aura au moins deux recours engagés contre l'infâme décret LECORNU.

Ce gouvernement d'autistes nombrilistes inféodés au lobby éolien supprime des freins légitimes à la prolifération, qu'il organise par ailleurs, de ces maudits engins : fin du double degré de juridiction, cristallisation des moyens deux mois après le premier mémoire en défense.

Une fois de plus, son attitude est scandaleuse.