Désultoirement vôtre !

Sébastien a reçu des nouvelles de Yasin qui imagine, semble-t-il, qu'il pourra réapparaître sur notre chantier favori dès qu'il aura fini de se la couler douce avec sa copine aux Philippines. Il ignore en effet qu'il a été très avantageusement remplacé par Loukoum...

18 juin 2018.

... la très joueuse bouledogue français de Sébastien :

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

18 juin 2018.

Loukoum ressemble comme une sœur à mon brave Ercule ("Eryx du Sénéchal de Ré", dit "Ercule", dit "Erculoïde", dit "le loïde"), mort il y a une vingtaine d'années, lors d'une de ses fugues, écrasé sur la route de Domfront à Flers. Paix à ses cendres !

Pour ce qui concerne le chantier, le trou au-dessus du linteau du passage, au 1er étage, vers la tour Sud-Ouest aura bientôt été bouché, ...

18 juin 2018.

... même si Sébastien m'a prévenu de son absence ce mardi.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 19 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Pour le petit-déjeuner, j'ai fait découvrir à Gilles mon troquet domfrontais favori :

19 juin 2018.

Hier soir, je lui avais montré la citadelle de Domfront, l'église Saint-Julien et la Saucerie. Puis il a couché au fournil de la ferme dont il n'a cessé, ce matin, de me louer le confort de la literie et la décoration pendant que je l'emmenais admirer les douves de la Guyardière, l'église de Lonlay et Frédebise.

Nous sommes convenus que je lui rendrai visite à Hyères juste après les prochaines "Journées du Patrimoine". J'ai hâte de retourner me baigner à Porquerolles et de visiter à cette occasion la collection de la fondation Carmignac, un agent de change que j'ai croisé du temps de ma splendeur.
Assisté d'un de ses compagnons...

19 juillet 2018.

19 juillet 2018.

... Sébastien LEBOISNE est venu ce matin démonter les fenêtres de la tranche 1 de restauration des menuiseries extérieures du logis...

19 juillet 2018.

... afin de les remplacer par le matériau suivant...

19 juillet 2018.

... le temps que l'entreprise BODIN n'en restaure les encadrements de granit :

19 juillet 2018.

Voici l'aspect de notre logis favori cette après-midi,...

19 juillet 2018.

... digne des vitraux de SOULAGES à Conques. Enfin presque digne.

Je rappelle que la tranche 1 en question concerne les 2 fenêtres ainsi que les meurtrières de la tour Sud-Ouest, les 4 fenêtres de la "pièce dévastée", 4 ouvertures de la cage d'escalier plus la porte principale du logis.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 20 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Mon aîné a signé ce matin la promesse de vente de son prochain domicile parisien, plus de deux fois plus vaste que l'actuel. C'est son premier achat immobilier significatif, une étape dans la vie d'un homme.

Je lui ai néanmoins demandé de se tenir prêt à me servir de caution au cas où je n'arriverais pas à boucler le dossier d'assurance-vie que l'on sait, destiné à servir pour la banque de garantie, à mes yeux une pollution, au demeurant plus coûteuse pour moi que le taux d'intérêt du crédit en question.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 20 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
La situation évolue d'heure en heure et les dernières nouvelles de ma mère sont un peu moins bonnes. Sa sortie de l'hôpital Saint-Louis est repoussée de quelques jours. Surtout, il apparaît désormais de plus en plus vraisemblable que la prochaine étape pour elle devra être un établissement spécialisé. Ma sœur et Carole sont très présentes auprès d'elle.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 20 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
J'ai comparu ce matin devant le tribunal d'instance d'Avranches.

20 juin 2018, le tribunal d'instance d'Avranches).

Je réclamais, entre autres, l'autorisation de faire procéder à l'expulsion du "jeune à la coiffure bizarre" dont j'ai déjà parlé il y a quelques mois. Pas plus qu'après la première convocation, ce jeune n'avait daigné se déplacer cette fois-ci. J'ai exposé mon cas, de façon claire et convaincante m'a-t-il semblé, comme si l'expérience récente de la "justice de proximité" de Flers m'avait servi de leçon. J'ai formulé le souhait de pouvoir procéder à l'expulsion avant la prochaine période où la pratique est suspendue. En descendant de l'estrade, j'ai raté une marche et me suis affalé sous les yeux de la juge. Je l'ai assurée que ce n'était pas un effet de manche.

De passage ensuite à Pontorson, j'ai appris qu'à deux reprises, dernièrement, les gendarmes étaient venus chercher ce jeune dans le logement que je lui loue et avaient trouvé porte close, comme s'il avait disparu.

Je me dis donc qu'il est possible que ce soit un repris de justice. J'ai téléphoné à la gendarmerie de Pontorson et ils ont, bien entendu, refusé de me répondre.

La suite au prochain numéro.

P.S. : En sortant du tribunal, j'ai jeté un coup d’œil à la résidence du sous-préfet d'Avranches :

20 juin 2018, la sous-préfecture d'Avranches.

Y a pire.
lefigaro.fr
rédigé le mercredi 20 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Le couple Macron entend construire une piscine au fort de Brégançon.

Afin de se protéger des paparazzis et du public, le couple présidentiel a demandé une étude concernant la construction d'une piscine hors sol dans ce fort varois, lieu de villégiature du chef de l'État. (...) Le but, selon le palais présidentiel, est de préserver l'intimité de la baignade des enfants et petits-enfants du couple Macron, qui a d'ores et déjà annoncé qu'il passerait ses vacances d'été dans ce site. Car, si ce dernier possède une plage privée, elle est exposée à la vue de tous les vacanciers de la plage voisine et, par conséquent, aux paparazzis.

N.D.L.R. : Non mais allo quoi, ils peuvent pas, ces journaleux, lui lâcher la grappe deux minutes au Jupiter en charge avec sa reine des pandas ? Après tout, s'il a envie de barbotter tranquillou avec les enfants, les petits-enfants et même les arrière-petits-enfants de sa momie des sables favorite, y a pas de quoi péter un câble, c'est trop émouvant !

Mais j'y songe, ne suis-je pas là en train d'exprimer une solidarité de nantis ?

Tiens, c'est pas mal, ça :

Extrait de la page 31 de "Les derniers jours de Versailles", par Alexandre MARAL.

Faudra que j'y veille...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 20 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Je pense à ma mère. Ce moment où l'on a dû quitter son logement pour raison de santé et où l'on se dit qu'on ne le reverra peut-être plus doit être dur à vivre.

Samedi dernier, au volant en retour de Paris, j'ai longtemps senti comme une barre m'étreindre la poitrine. Avec un peu de chance, j'échapperai à ce moment.
(Début de citation)

De : (...)@culture.gouv.fr
Envoyé : jeudi 21 juin 2018 09:16
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Chaslerie - Etude préalable sur la restauration intérieure du logis - Etude préalable de M. (...) sur la restauration de N.-D.-sur l'Eau.

Bonjour Monsieur Fourcade,

Votre demande d'étude pour le logis, qui concernera essentiellement des travaux d'aménagement et de confort, ne pourra être aidée par l'Etat. Par contre, les travaux qui relèveraient de la restauration pourraient évidemment bénéficier d'une participation financière de l'Etat. Pour le moment, nous avons inscrit prioritairement une nouvelle tranche de menuiserie en 2019.

S'agissant de l'étude sur l'église Notre-Dame sur l'Eau, je peux vous préciser qu'elle a fait l'objet d'observations importantes et de réserves de la part de l'Etat. A ce stade, il me paraît donc légitime qu'elle ne puisse être diffusée par la ville qui l'a commandée.

Bien cordialement

(...)
__________________________________________________________

Pierre-Paul Fourcade a écrit :
>
> Cher Monsieur,
>
> Comme vous le savez, le logis de la Chaslerie est classé extérieurement et inscrit intérieurement. Il a subi en 1884 un incendie qui a ravagé, entre autres, toute sa poutraison et conduit au déménagement vers l'aile Ouest ("aile de la belle-mère" dans mon jargon) de sa porte principale (comme l'a prouvé M. MAFFRE) et, très probablement d'autres vestiges en bois rescapés de l'incendie comme une importante cheminée (abîmée par les dégâts des eaux de 2018, 12 à ce jour dans l'"aile de la belle-mère"...) et des portes intérieures de même époque que cette porte principale. L'incendie a également ravagé, au niveau des ouvertures, des granits de la partie intérieure de ces murs extérieurs dont la restauration ne sera pas couverte par la restauration en cours des menuiseries extérieures.
>
> La restauration de ce logis est complexe puisque tous les corps de métier vont devoir intervenir dans toutes ses parties (sauf la cage d'escalier, dont la restauration sera bientôt achevée). Outre la nécessité de respecter ce que j'appelle l'"esprit des lieux", elle pose divers problèmes d'ordre technique, souvent complexes (notamment du fait du besoin de chauffage), et sera coûteuse. Il importe d'autant plus pour moi que les choses soient encadrées professionnellement que j'ai dû reprendre la maîtrise d'ouvrage malgré la chute de mes revenus et la fin de mon épargne financière. J'aurais donc besoin, également, d'un calendrier réfléchi et raisonnable de mise en œuvre.
>
> Il me paraitrait opportun de confier cette étude préalable à M. Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine. Je ne lui en toutefois pas encore parlé clairement à ce stade.
>
> Je souhaiterais en effet savoir au préalable si la D.R.A.C. accepterait de subventionner cette étude.
>
> Par ailleurs, et indépendamment de ceci mais sur un sujet connexe, je m'interroge sur l'attitude d'un confrère de MM. MAFFRE et PAQUIN qui, ayant réalisé une étude préalable sur l'église Notre-Dame-sur-l'Eau de Domfront, chercherait à en freiner la diffusion, bizarrement à mes yeux (ceci à plusieurs égards). A votre connaissance, une telle étude préalable serait-elle néanmoins "accessible au public" ? Concrètement, quelles sont à votre connaissance les pratiques normales en la matière ?
>
> Bien cordialement,
>
> PPF

(Fin de citation)