Désultoirement vôtre !

Au courriel de ce jour, une autre mauvaise nouvelle : dans l'affaire des éoliennes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley, Me MONAMY nous écrit ce soir que "Le greffe vient de me transmettre un mémoire en duplique qui avait été déposé par le pétitionnaire le 12 avril dernier. (...) J’ajoute que le promoteur produit une délibération du 28 février 2018 (dont j’ignorais l’existence) par laquelle la communauté d’agglomération a approuvé la modification simplifiée n° 2 du plan local d’urbanisme de Saint-Georges-de-Rouelley. Si le mémoire en duplique nous avait été communiqué au moment de son dépôt, nous aurions eu connaissance en temps utile de cette délibération et nous aurions pu la contester devant le juge administratif. Ce n’est vraisemblablement plus possible aujourd’hui, sauf à ce que les mesures de publicité dans la presse aient été effectuées tardivement."

J'ai comme l'impression que, là aussi, les dés sont pipés. Très finement. Et même si un ami, grand connaisseur de la chose judiciaire et, plus généralement, du bordel administraaaâââtif ambiant, m'écrit dans la foulée : "Cher Pierre-Paul, Je ne suis pas sûr. La lenteur des greffes n'est pas un phénomène nouveau. Elle peut suffire à expliquer cette maldonne."
0
Une bonne nouvelle hier, enfin, du côté de l'APIJOMM : j'ai trouvé un candidat intéressé à ce que Christian répare quelques tuiles et quelques pièces de charpente dans sa résidence secondaire, à Sept Forges. Affaire conclue, je ne serai donc plus le seul à porter cette association à bout de bras, ce à quoi semblait m'avoir condamné la volonté du Jupiter en charge de torpiller les "emplois aidés".

Qu'on se le dise ! Car mon souhait est toujours que le carnet de commandes de cette association se développe suffisamment pour que, sous la férule de Christian qui me paraît en avoir la capacité, nous puissions aider des jeunes à s'insérer, s'ils le veulent, sur le marché du travail.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 7 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Ma dernière "amie Facebook" en date est Michelle ROGAN AMIJEE, épouse de mon camarade de promotion à "London Business School" Afzal AMIJEE, elle-même prof de stratégie à "The University of North Carolina at Chapel Hill" (autrement dit, une grosse tête), que voici, avec son mari et leurs enfants :

"Very smart !"
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 7 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Transmission du patrimoine
0
Dans le "Canard enchaîné" d'hier :

Lamentable COMOLLI (un de mes camarades de promotion à l'E.N.A.) !

A poil les pourris ! Vaste programme, il est vrai.

P.S. (du 8 juin 2018) : "Dans l'avion qui le conduisait à Montréal, le président de la République a loué la «probité exemplaire» du secrétaire général de l'Élysée, visé par une enquête pour de possibles conflits d'intérêts."

Et il sait de quoi il parle puisque la commission présidée par François LOGEROT a confirmé que le Jupiter en charge est blanc comme neige.

François LOGEROT présidait la Chambre de la Cour des Comptes qui m'avait auditionné à propos de la structure de défaisance du Comptoir des entrepreneurs que je présidais. Là non plus, il n'avait rien eu à redire au montage qui avait permis l'amnistie, entre autres, de salopards bien placés dans l'appareil de l'Etat. Dans la foulée, il avait été nommé premier président de la Cour des Comptes.

Ici, j'ai cru comprendre qu'il vient de bénéficier d'une augmentation de son traitement de plus de 50 %. C'est du moins ce qui se disait hier matin sur "France Info" alors que je roulais vers Paris.

Etonnant, non ?

P.S. 2 (du 8 juin 2018) : J'ai fait passer ce message à un ami, grand connaisseur de ces "hautes sphères". Voici ses commentaires : "Je connais KOHLER, j'ai du mal à croire qu'il ait pu être si maladroit. C'était mon officier traitant à l'APE quand je présidais (...). Je le crois honnête et trop avisé pour s'être exposé au moindre risque. Pour ce qui est de LOGEROT, mon siège est fait !"
Au bord de la D 22, la charmille a enfin été taillée. Quand on descend vers le manoir, l'herbe des bermes est nickel. Christian a bien travaillé. Deux chevreuils m'attendaient mais ont détalé à l'approche de ma "Twingo".

En chemin de retour de Paris, j'avais appelé mon aîné. Il trouve que l'idée d'installer mon bureau-bibliothèque à la place du salon de l'"aile de la belle-mère" est excellente. Idem pour une cuisine sur deux travées dans le bâtiment Nord, suivie d'une arrière-cuisine sur la 3ème. Il regrette un peu que je n'envisage pas de percer, dans cette cuisine, une porte d'accès à l'arrière-cour ; en fait, il ignore que cette dernière est impraticable car trop mouillée les deux tiers de l'année.

Bref, j'ai la chance de vivre dans un bel endroit et le débat familial progresse petit à petit.

lesechos.fr
rédigé le samedi 9 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
TVA à sens unique

Près de dix ans après avoir obtenu une réduction à 5,5 % de leur taux sur la valeur ajoutée, remonté depuis à 10 %, les restaurateurs pourraient perdre leur avantage... Dans le cadre de sa recherche d'économies, Bercy a en effet annoncé qu'il n'excluait pas de "revenir sur les taux de TVA réduits" qui représentent près de la moitié des 140 milliards d'aides publiques aux entreprises. Outre les restaurateurs, sont concernés la rénovation de logements, le transport de voyageurs et certains loisirs. Ni l'Union européenne ni la Cour des comptes n'y verraient à redire. Dès 2015, le Conseil des prélèvements obligatoires jugeait inefficace la baisse de TVA pour les restaurateurs qui, en échange, devaient répartir “équitablement” leurs gains entre baisse des prix pour les clients, hausse des salaires et créations d’emplois, et augmentation de leurs marges. Selon l'Institut des politiques publiques, les patrons de restaurants auraient en fait bénéficié de plus de la moitié des gains réalisés contre moins de 20 % pour les salariés et moins de 10 % pour les clients... Il va sans dire qu'en cas de remontée de la TVA, la douloureuse serait surtout pour ces derniers.

N.D.L.R. : Et vlan, encore un mauvais coup fiscal qui se profile à l'encontre des restaurateurs de vieilles pierres !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 10 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
A l'invitation de Sinikka GALLOIS, je me suis rendu aujourd'hui à Saint-Lô, à l'occasion de la 2ème édition des "Rencontres du patrimoine de la Manche". Cela se passait au haras national et j'ai assisté à une présentation d'attelages :

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

10 juin 2018.

Parmi les exposants, j'ai eu le plaisir de retrouver quelques-uns de mes artisans favoris :
- Cédrick COOS, de l'entreprise BODIN, maçon, que j'ai encouragé à ce que Frédéric LEBON nous trouve le dallage de granit recherché pour la salle-à-manger du logis,
- Nicole PURSON, encadreuse chez qui je devrais prendre livraison de l'aquarelle que m'a vendue Mme LEPELLEY, représentant notre manoir favori dans l'état où je l'ai trouvé, en 1991,
- Ryszard ZUREK, mon doreur sur bois favori qui vient d'obtenir que l'abbaye blanche de Mortain fasse partie des 250 bénéficiaires de la loterie du bateleur BERN ;
- Pascal BRESSON, menuisier-ébéniste, qui m'a mis en garde contre le montage de fenêtres qui ne serait pas à moulures contre-profilées.

J'ai pris les coordonnées d'exposants avec qui je pourrais avoir à travailler à l'avenir :
- le ferronnier Robert HOGUE, de l'"Atelier des métaux",
- "Déco Logis", qui pourrait former Christian à l'emploi d'enduits traditionnels,
- "Alti Prestations", qui pourrait, le cas échéant, prendre le relais de notre copilote favori, si celui-ci continue à refuser d'opérer dans le cadre de notre manoir favori avec le drone dont je lui ai pourtant payé la moitié,
- "Les Liens de la Mémoire", relieur,
- "Normandy Ceramics", fabricant de carrelages.

Parmi ces derniers, je retiens particulièrement les coordonnées de Julien REQUIER, tailleur de pierre que je consulterai à coup sûr lorsque nous en serons arrivés au choix d'un évier pour la future cuisine du bâtiment Nord.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 11 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
Une fois n'est pas coutume, j'ai lu d'un trait le dernier ouvrage de Mimi, pamphlet dont l'illustration de couverture résume l'esprit :

Sur 100 pages (soyons large), c'est marrant. Sur 357, un peu lassant.

J'ai bien aimé le passage sur le bateleur favori de la reine des pandas, et sur ce qui en découle pour de braves fonctionnaires bien connus de nos services :

Hélas, si l'auteur est certes doué pour la polémique, il est un peu moins réputé pour sa rigueur, ainsi que cet extrait de la page 242 de sa dernière livraison en témoigne on ne peut plus mathématiquement :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 11 juin 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Toujours aussi procrastinateur, j'ai attendu ce matin pour prendre connaissance du courriel du courtier qui a trouvé une compagnie d'assurance-vie acceptant de me couvrir le temps de mon crédit, soit jusqu'à mes 82 ans. Il m'est demandé de faire remplir un questionnaire par mon médecin traitant. Rendez-vous est donc pris pour demain avec la remplaçante du Dr SCHONBRODT.

Parallèlement, j'ai enfin transmis à la Mutuelle des Finances tous les comptes rendus d'examens médicaux qu'elle me réclamait pour m'accorder une couverture santé complémentaire.

Que tout cela est rasoir !