Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 27 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Ryszard ZUREK...

... une fois de plus ne tient pas parole.

Aujourd'hui, alors que je m'étonne de son silence, il m'écrit : "J'avance mais je ne veux pas vous présenter des photos d'un travail non abouti".

Bientôt quinze mois que cela traîne de la sorte !

P.S. (du 28 février 2021 à 2 heures 40) : J'ai eu droit cette fois à une réponse détaillée : "Je me dois aux miens surtout le samedi soir Monsieur. Voici ma réponse pour vous rassurer.
J'ai fixé les parties lacunaires en bois, encollé et posé l'apprêt sur toutes les zones comportant des éclats et sur les compléments extérieurs de feuilles. Je finalise la finition de sculpture sur les visages des anges lundi avant de les apprêter. J'effectue la reparure en commençant par le montant latéral gauche qui me servira de modèle pour la création complémentaire du montant de la base et du côté droit. Le plus gros du travail va être dans la semaine la reparure générale. Selon la tenue des apprêts j'essaierai les étapes de dorure et d'argenture en début de semaine en 8. Polychromie, brunissage, patine et protection générale. Si tout se passe au mieux, vous aurez votre œuvre d'ici 2 semaines et demi. Je ne vous enverrai des photos au fur et à mesure pour votre intérêt, mais je ne veux pas qu'elles soient publiées.
Vous souhaitant un bon dimanche,
Ryszard Zurek
Ps : j'ai un emploi du temps décousu avec mes responsabilités municipales et la préparation du budget ce qui ne me permet pas un travail continu. Votre œuvre nécessite un investissement psychique au-delà de la technique pour lequel j'ai besoin de plusieurs heures sans interruption afin d'intégrer les bons mouvements.
"

Donc, "si tout se passe au mieux", l’œuvre serait prête pour le 20 mars (2021, je le précise)...

On parie une nouvelle fois ?

Et je ne comprends pas pourquoi le travail en cours (?) ne devrait pas être illustré sur le site favori. Notamment s'il est bien fait, ce que j'ose encore espérer...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 27 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Dans le livre écolo sur l'apiculture récemment acheté, je lis que "si les ruches sont installées sur un terrain prêté, la coutume veut qu'une partie du miel récolté, jusqu'à 10 %, soit donnée au propriétaire."

Ceci confirme :
- que les renseignement que j'avais glanés sont exacts,
- et que Jean-Claude BRUNO, apiculteur domfrontais, ne manque pas d'air.

Je me félicite donc de l'avoir envoyé sur les roses.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 1er Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Déménagement de meubles en cours dans les combles des écuries (du 3ème tiers vers le 2ème) :

1er mars 2021.

1er mars 2021.

1er mars 2021.


J'ai cru avoir perdu l'un des quatre lits à baldaquin entreposés là, celui qui était précédemment installé au rez-de-chaussée de la tour Nord-Est. Mais il me semble l'avoir retrouvé, au moins en partie.
lepoint.fr
rédigé le Mardi 2 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
1
Vaccination : notre nouveau Waterloo

ÉDITO. Vingt millions de Britanniques ont déjà reçu leur première dose de vaccin anti-Covid. La France, avec ses trois millions, est, paraît-il, en état d’urgence sanitaire…

N.D.L.R. : Comment se fait-ce ? La France est pourtant réputée pour la compétence de son administraaaâââtion... Sans parler du niveau de ses impôts, tout aussi remarquable...
Châteaux, Manoirs et Logis Normands (via "Facebook")
rédigé le Mardi 2 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le château de Saint-Germain de Livet (14)
Sans doute le plus connu des châteaux du pays d'Auge, le château de Saint-Germain le Beaudoin est, à l'origine, une forteresse de plan pentagonal, appartenant à une branche cadette des Tyrel de Poix.
Il passe par alliance en 1352 aux Louvet. Jeanne Louvet et son époux Pierre de Tournebu, entreprennent les premières transformations en 1462, en édifiant un grand manoir à pans de bois, et le domaine est alors renommé Livet-Tournebu.
Les générations se succèdent, laissant leur empreinte dans les bâtiments, notamment grâce à la fortune de Marie de Croismare, édifiant le pavillon d'entrée, la tour Ronde, la galerie..., avant de se séparer du château en 1879.
Le château de Saint-Germain de Livet est acquis par Madame Gobley, dont la fille, Madame Lesur en hérita avant de le vendre à Julien Pillaut, descendant du grand ébéniste Jean Henri Riesener et parent du peintre Delacroix.
En 1957, la veuve de Julien Pillaut, fait don à la ville de Lisieux du château et de ses collections. La ville de Lisieux à fait du château de Saint-Germain de Livet un musée :


N.D.L.R. : Damier blanc et gris.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 2 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Grâce au site favori, j'ai retrouvé un certain nombre de manuscrits de ma mère qui pourraient intéresser sa descendance.

Il est prévu une petite réunion familiale samedi à Paris, chez mon aîné, et pour autant que le confinement le permette.

La crémation aura lieu demain en tout petit comité.
Hier matin, alors que Fabrice avait recommencé à planter des rosiers près de la cave...

3 mars 2021.

... j'ai reçu un coup de fil de l'agence des pompes funèbres m'apprenant qu'ils venaient de casser l'urne en porcelaine que j'avais sélectionnée.

Au moment de filer à Alençon pour en choisir une moins fragile, la "Scénic" m'a lâché :

3 mars 2021.


Le soir, à notre retour, j'ai trouvé l'avant-cour dans un triste état :

3 mars 2021.


Finalement, après concertation avec ma sœur, l'urne attendra dans la chapelle. Quand nous le pourrons, nous irons à Hyères répandre les cendres sur la tombe de notre père.
Betty TOUBERT
rédigé le Jeudi 4 Mars 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Tu m’as parlé d’un petit fascicule pour se souvenir de Maman…
Voici le dessin que Léonore (6 ans 1/2), l’ainée de nos petits-enfants, m’a offert la semaine dernière, après le décès de BM.
Comme le dessin est en double épaisseur (avec des fenêtres et une porte qu’on peut ouvrir dans la maison), j’ai scanné les 2 positions.
On reconnait pas mal Maman avec ses cheveux blancs mauves, des rides (!), sa canne, et un pantalon. J’ajoute qu’elle portait un pull bleu de cette couleur le jeudi quand nous l’avons vue, ce qui m’a un peu troublée...
Léonore m’a représentée aussi sur son dessin, de l’autre côté de la maison.
A remarquer, sur le toit de la maison, à côté du cœur vert, comme une lucarne dans laquelle elle a écrit en lettres majuscules « Léonore pour Mamie », et à mes pieds, en relief une fleur stylisée.


N.D.L.R. : Ces enfants sont étonnantes. Ta petite-fille aussi mérite le surnom de "petite normalienne" (ce qui n'a rien de surprenant puisqu'elle est déjà arrière-petite-fille et nièce de normaliens patentés...).

Ceci dit, je demeure estomaqué par la dimension métaphysique et la gravité du dessin de Garance, ainsi que par son sens du raccourci dans l'expression. Il est vrai qu'ici, je suis juge et partie.

Ce serait le moment que des tiers qui s'intéressent à la psychologie nous donnent leur avis.