Désultoirement vôtre !

Jean THUAUDET
rédigé le Lundi 8 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Je tombe sur votre message de mars 2013... La vanne est devenue réalité... au "jeune" geek près !...


N.D.L.R. : Cet exemple illustre qu'être un "jeune geek" n'est pas une question d'âge. Et il le fait à un double titre, à propos de vous et du "geek" de l'époque à qui ce message était destiné.
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Lundi 8 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Dire Brassens
Publié le 8 février 2021

© AFP


Brassens disait : « J’étais capable d’arranger des syllabes, mais je ne me prenais pas pour un poète (…) Si j’ai fait de la musique, si j’ai mis une mélodie derrière, c’est que j’ai pensé que les paroles ne se suffisaient pas à elles-mêmes. C’est mon opinion, mais je me trompe peut-être… *»

Oui, il se trompait. Voici à mon sens ce qui s’est passé dans sa tête. Il a tellement fréquenté les poètes, Villon, La Fontaine, Lamartine, Hugo, il est devenu tellement intime avec eux, qu’il a jugé qu’à l’aune de leurs écrits, les siens ne faisaient pas le poids. Et comme il avait grandi au sein d’une famille où l’on chantait tout le temps, il s’est épanoui dans un genre dont il est probablement l’un des inventeurs, et qu’il a porté à un degré inégalé : celui où le poète travestit ses œuvres en chansons.

Ce que Brassens nous a laissé, nous l’appelons donc : chansons. Toutefois, enlevez la musique de la plupart des chansons des autres, les paroles ne tiennent plus, elles s’affaissent, elles s’affadissent. Pas chez Brassens. Elles tiennent, elles sont solides, et d’une solidité souvent impressionnante. C’est pour cela que j’ai entrepris de les dire : pour faire entendre leur fermeté, ainsi que les subtils changements de ton qu’elles contiennent d’un couplet à l’autre, et que la musique parfois aplanit, ou dissimule, plus souvent qu’elle ne les révèle.

— Critiqueriez-vous, Monsieur, les musiques de Brassens ? — Non pas, bien au contraire. Mais si vous écoutez les textes seuls, vous y découvrirez des nuances — et des silences — que vous n’y aviez jamais entendus.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 8 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
J'avais dit que je réfléchissais à transformer le manoir favori en ménagerie. Il semble que cette hypothèse ne soit pas tombée dans l'oreille d'un sourd.

Je reçois ce soir une demande d'installer des ruches sur mes terres. Je suis d'accord sur le principe, heureux que quelqu'un ait compris qu'elles sont super bio. Je ne doute pas que ce miel sera excellent, comme l'est déjà le jus de pomme. Écrivant ceci, je vais de ce pas m'en resservir un verre.
Catherine MEUNIER (via "Facebook")
rédigé le Lundi 8 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
En conseil d’administration au lycée Auguste Chevalier à Domfront au côté de Mme Vazou-Grolleau proviseure et des membres du conseil :


La dotation horaire globale accordée au lycée par l’Académie est diminuée de 20%, cela a fait l’objet d’une motion et d’une grande mobilisation de tout le corps enseignant, des membres du CA, des élus et de la population.

À noter le vote favorable à l’unanimité du pack numérique lycéen . En l’absence d’initiative de l’Etat, la région Normandie anticipe la fracture numérique en mettant à disposition un ordinateur portable pour tous les lycéens pour la rentrée 2021 , le déploiement progressif de la Wifi et un accompagnement des utilisateurs !

Soutien total au lycée de Domfront indispensable dans le maillage territorial et dans notre ruralité !

N.D.L.R. : Je soutiens !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Un dialogue est engagé entre Jean THUAUDET et moi pour définir ce que serait l'étiquette du "jus de pomme de la Chaslerie" et du "miel de la Chaslerie".

Il a trouvé deux sites internet permettant de confectionner des étiquettes :
- http://www.avosmarmites.com
- http://www.parchance.fr

Il me demande de lui envoyer une photo de mon choix pour qu'il compose l'étiquette. Je propose cet angle inédit de la maquette 3-D qu'il a réalisée :

9 février 2021.


Il suggère de partir de son modèle SketchUp :

9 février 2021.


Je le laisse choisir, trop heureux de l'intérêt qu'il prend, avec son infinie gentillesse, à mes élucubrations.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Etape et papotage, ce matin, chez mes voisins et amis GAHERY :

9 février 2021.

9 février 2021.


L'accueil y est toujours très sympathique.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Tandis que je roulais vers Paris, Jean THUAUDET m'a communiqué ses propositions pour les étiquettes (il en a même prévu pour du cidre qui n'est pas encore - ou plus - dans nos cordes au manoir favori) :


Alors que je m'interrogeais sur un point d'orthographe (jus de pommes ou jus de pomme ?), il m'a transmis la réponse devant laquelle je m'incline :


Idéalement, il reste un petit problème à régler, celui de la couleur des pommes pressées. Voici ce que j'ai retrouvé dans mes archives :


Mais Jean THUAUDET me dit que le logiciel qu'il utilise ne permet que des pommes vertes ou rouges.

Il faudrait également trouver une façon d'améliorer l'impression du laïus et de la vue du manoir. Ce doit être une question de pixels, j'imagine.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'ai passé un moment au chevet de ma mère cette après-midi. Elle reste allongée sur le dos, avec un seul oreiller, ce qui l'empêche de regarder la télé (mais elle ne met plus ses lunettes), ne se lève plus du tout et mange très peu.

J'en ai pris une photo mais ne la mets pas en ligne car je la trouve trop impressionnante.

Elle fait du bruit en respirant, même quand elle s'endort. La tonalité de ses paroles est désormais positive mais elle mélange beaucoup de choses. Par exemple, elle m'a parlé du "demi-frère de Guguss" et déclaré qu'"à l'âge de 14 ans, Garance faisait jeune fille, ce qui ne me plaisait pas" (à moi, PPF). Elle a aussi ajouté qu'elle me trouve "beau" - elle a bien dû me le redire deux ou trois fois - "et parfois gentil", a-t-elle précisé une fois...

Mon aîné a souhaité lui parler via "WhatsApp". Elle a répondu être incapable de soutenir une conversation.

J'ai rendu compte à ma sœur de cette visite. Elle m'a appris que notre mère souffre d'une infection qu'on ne sait pas localiser, de sorte qu'on lui administre des antibiotiques "à large spectre" puisqu'il est dorénavant exclus de la re-hospitaliser.
Francis FORTIN (par S.M.S.)
rédigé le Mardi 9 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
O'Gustin a pris ses habitudes, il casse la croûte :

9 février 2021.


Il a fait un tour tout à l'heure sous la neige qui tombe.

N.D.L.R. : Merci de vous en occuper aussi bien. Je suis sûr qu'il rêve de regarder la télé au chaud et en votre compagnie.
Francis FORTIN (par S.M.S.)
rédigé le Mercredi 10 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin - Météo
0
Augustin préfère rester au chaud, la neige est froide :

10 février 2021.


N.D.L.R. : On aurait mauvaise grâce à lui donner tort.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 10 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Le monde est vraiment petit. Je reçois ce soir un coup de fil de la patronne de l'agent immobilier à qui j'ai fait visiter le duplex ce matin. Je l'avais contacté sur la base du courrier-circulaire que j'avais reçu, sur papier glacé, à la Chaslerie et qui m'avait fait bonne impression.

Or, après m'avoir éclairé sur l'état du marché et le plafonnement des loyers, cette interlocutrice m'a demandé si je ne connais pas un certain personnage. Elle m'a cité le nom de mon aîné et m'a signalé que c'est elle qui lui a vendu son appartement actuel, chose que j'ignorais (ou avais oubliée).
Jean LOUCHET (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 10 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Economie - Nature (hors géologie) - Références culturelles
0
Un petit hommage bien mérité à Katalin Kariko.


On doit à son désintéressement et à sa ténacité face à un establishment dubitatif (car les gens qui savent se faire mousser ont rarement le niveau pour comprendre, c'est pareil dans tous les métiers) l'invention, avec l'aide de Drew Weissman, de la protéine PSI (pseudo-uracile), et des vaccins à ARN messager modifié (ARNt) : ce qui a permis la création des deux meilleurs vaccins contre covid-19 (Pfizer et Moderna, tous deux exploitant la licence de BioNTech sur l'invention de Katalin Kariko et Drew Weissman).
Le taux d'efficacité de ces vaccins et leur faible niveau d'effets indésirables (1) sont une première qui fera date dans l'histoire de la vaccination.
Les inventeurs ne touchent pas de royalties pour leur invention, qui va sans doute sauver des dizaines de millions de vies humaines. Beaucoup pensent à eux pour le prochain prix Nobel, et ils méritent bien plus que ça !
Ces vaccins anti covid sont une retombée des 40 ans de travail de Kariko sur l'ARN messager, dont 25 ans en vue du traitement des cancers. Elle a quitté la Hongrie en 1984 avec sa petite famille (dont sa fille maintenant de 1,92m qui est devenue médaille d'or olympique d'aviron !) et les minuscules économies cachées dans le nounours, car son labo hongrois ne croyait pas à l'intérêt des recherches sur l'ARN, pour rejoindre UPenn (l'université de Pennsylvanie) où les patrons n'y ont pas cru non plus et l'ont rétrogradée de professeur à chercheuse de base installée dans la cave et payée à clopinettes (le critère de qualité scientifique y est la capacité à obtenir des contrats...). Toujours le conformisme psychorigide des managers de la recherche (2) . Elle n'a pas faibli car elle avait l'intime conviction que ça marcherait, et a longtemps mangé des ravioli en boite... elle aussi n'était pas essentielle.
.
Ces vaccins (donc actuellement Moderna et Pfizer) consistent simplement en _une_ molécule qui envoie un message directement, sans intermédiaire, au bon endroit du système immunitaire pour lui dire de fabriquer les anticorps : ce vaccin n'est autre qu'un message codé, incapable de faire autre chose que de transporter un message, il est un message, qui s'autodétruit après lecture presque comme dans "Mission Impossible" - contrairement aux vaccins traditionnels qui consistent à infecter le patient avec des virus (plus ou moins) inactivés qui agissent de manière indirecte et complexe, avec des effets secondaires potentiellement importants et jamais totalement maîtrisés.
.
L'aventure de Katalin Kariko est la preuve qu'en recherche, quand on remonte aux fondamentaux, on rencontre la puissance de la généralité : la recherche "purement appliquée" n'existe pas (3). La recherche, quand elle existe, et même si les applications servent de boussole et de carotte, est par nature essentiellement fondamentale, et parce qu'elle est fondamentale, trouve des applications le plus souvent là où on ne les attendait pas. Ici, il a suffi de "tourner un bouton" pour que l'application phare de ces 40 années de travail devienne presque instantanément notre chère (!) épidémie.
La machine anti-covid est en route puisque cette technique de vaccination, construite sur le code génétique du virus à combattre, permet dorénavant de développer en 6 semaines le vaccin variant spécifique à n'importe quel variant du virus.
Dans son équipe maintenant en Allemagne (BioNTech), une autre bonne nouvelle : tous n'ont pas tourné le bouton, et bientôt (dans 2 ou 3 ans?) nous entrerons dans l'ère des vaccinations anti-cancer par la même technique (ARN messager). Un grand soleil si longtemps attendu, se lève sur le paysage de la cancérologie. C'est vertigineux.
.
Merci Katalin.
.
JL
.
(1) Les essais cliniques randomisés en vue de l'homologation du vaccin Moderna ont montré, à partir de 2 semaines après le rappel, une efficacité de 94,1% sur la probabilité de contracter la maladie, et - on le dit moins souvent - une efficacité de 100% (oui, 100% !!! ) sur les formes graves de la maladie (voir le document référencé ci-dessous). Les premières mesures montrent (après la vaccination de rappel) une subsistance des immunoglobulines IgG (nticorps à long terme) nettement plus grande qu'avec l'immunité naturelle des personnes qui ont contracté la maladie ; seul un plus grand recul dans le temps permettra de vraiment connaître la durée de l'immunité conférée par le vaccin.
.
(2) Comme les mauvais curés qu'on affecte à l'évêché, les mauvais profs qu'on affecte au rectorat, en France les mauvais chercheurs vont au ministère de la Recherche et les mauvais médecins vont au Conseil de l'Ordre ou aux ARS...
.
(3) la "recherche appliquée" n'existe pas dans le monde réel, elle est une fiction inventée pour remplir la panoplie des outils de collecte de financement de la recherche - tout comme l'"intelligence artificielle" qui n'est rien de plus qu'une technique de financement de l'art de programmer les ordinateurs.
.
Référence : covid-19-vaccine-moderna-epar-public-assessment-report_en.pdf
François PERIER (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 10 Février 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
Personne ne peut me soupçonner d’être un soutien du Front National ! mais là chapeau ! enfin quelqu'un qui a le courage de relancer la culture dans ce pays ! il faut arrêter de tout démolir au niveau d'une unité nationale, sans objet lorsqu'on parle de pandémie. Ce sont bien au niveau des régions ou départements qu'il faut se placer et il est urgent de donner des visions claires pour la reprise des activités culturelles, et notamment du SPECTACLE VIVANT qui permet une communion entre chacun. Les subventions et aides diverses, les mises en ligne de spectacles ne sont pas à la hauteur de ce que doit être la culture. Et lors de la reprise en septembre et octobre, a-t-on d'ailleurs constaté des clusters dans les salles de spectacles ou les musées ? pas que je sache ! alors avec le respect des conditions sanitaires, libérons la CULTURE ! reprenons avec responsabilité nos destins en main !

N.D.L.R. : Arrêter la connerie, vaste programme.