Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 30 décembre 2017
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Mes échanges de courriels avec un autre de mes amis fiscalistes favoris donnent un aperçu des discussions en cours à propos de l'I.F.I. Voici à ce sujet les précisions que j'ai obtenues suite au feu vert du Conseil Constitutionnel :

(Début de citation)

Cher Ami,

Les moyens de la saisine étaient faibles. Le résultat n'est donc pas étonnant.

Cela dit, nous avions aussi reçu des indications de (...) notamment nous indiquant qu'ils ne souhaitaient pas courir le risque d'une annulation qui aurait éventuellement eu pour effet de faire revivre l'ISF. Il nous était demandé de garder nos arguments pour d'éventuelles questions prioritaires de constitutionnalité.

Il existait différents arguments généraux (pourquoi l'immobilier?), techniques (le plafonnement s'applique par rapport à l'ensemble des revenus et non par rapport aux seuls revenus immobiliers ce qui, pour l'immobilier de rapport, signifie qu'en ajoutant IFI, taxe foncière et autres prélèvement obligatoires, le prélèvement sera fréquemment confiscatoire (plus de 75% selon la jurisprudence du CC) ou ponctuels (comme celui que le Conseil a sanctionné sur le démembrement de propriété mais il y en a d'autres).

Amicalement

(Fin de citation)

En revanche, à propos du prélèvement à la source, j'ai fait chou blanc :

(Début de citation)

Sur le PAS, le point qui a suscité un peu d'agitation a été celui des retraites complémentaires : ainsi pour un adhérent Préfon (par exemple), la déduction au titre de 2019 sera calculée sur la moyenne des versements des deux années. Autrement dit, il faudra avoir versé 200 (montant cumulé) en 2018 et 2019 pour pouvoir déduire 100. Mais le Conseil n'a rien vu à redire.

Le fait est que lorsqu'il s'est agi de trouver un nouveau directeur de la législation fiscale au mois d'Août dernier, la "technostructure" a pesé de tout son poids pour que l'élu soit quelqu'un qui avait démontré son soutien au PAS.

(Fin de citation)
Coucher d’année

​L’année se couche.
Splendide, comme les autres.
Pénible, lumineuse, exaltante, grave, bariolée, fugace, diverse, comme les autres.
Remplie de choses ordinaires, colorée de moments inattendus.
Unique, comme les autres.

N.D.L.R. : Oui, Jean-Pierre, et je dirais même plus :

Alain LAMBERT
rédigé le samedi 30 décembre 2017
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Météo
0
Igloo is down 🙃

La tornade l’a emporté 🤭

Il n’était pas écrit sur la notice que c’était un igloo d’été

N.D.L.R. : 😭 Et rose, il a vécu ce que vivent les roses...
Olivier LEPICK
rédigé le samedi 30 décembre 2017
Vie du site - Aspects juridiques - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
Peau de chagrin ou comment une certaine morale bien-pensante à la pernicieuse ambition totalitaire importée des États-Unis tend à rétrécir le domaine de l'humour et de son indispensable impertinence. Je souscris complètement à l’aphorisme du regretté Pierre Desproges qui affirmait que l’on « pouvait rire de tout mais pas avec n’importe qui ». Est-ce encore possible aujourd’hui ?

N.D.L.R. : Je duplique ! A poil les pisse-vinaigre !
Me voici de retour à notre manoir favori après la réveillon. Je retrouve ma chambrette glacée, il est grand temps que je me penche sérieusement sur ces questions de chauffage.

Sur le fond de notre programme de travaux favoris, je compte lancer rapidement la tranche relative à la moitié Nord du rez-de-chaussée du logis, c'est-à-dire, principalement, nous équiper enfin d'une cuisine agréable, facile d'accès et chauffée ; là aussi, mon souci de disposer d'une arrière-cuisine posera vite la difficile question du mode de chauffage à retenir.

Sur le fond toujours, Carole m'a demandé de lui préciser comment je compte nous permettre de sortir un jour de la spirale des travaux dans laquelle mon tropisme indéniable pour l'optimisation fiscale nous a plongés depuis belle lurette. Elle a compris que, jusqu'à présent, je finançais mes excès en la matière par ponction sur mon épargne financière mais que, désormais, je vais devoir recourir à l'emprunt. Donc il faut que je simule divers scenarii pour savoir jusqu'où je peux m'endetter sans risquer de nous envoyer dans le mur. En contrepartie, je lui ai demandé comment, de son côté, elle comptait maîtriser son flux de dépenses de consommation qui m'inquiète beaucoup, maintenant que ses revenus vont être réduits de moitié, joies de la retraite obligent.

Bref, nous entrons dans une phase d'ajustements qui ne sera pas toujours facile à vivre, même si nous conservons le recours de mettre en location notre domicile parisien, une hypothèse que Carole refuse à ce jour mais qui, selon moi et en l'état du marché, suffirait à régler une part significative de nos problèmes financiers.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 janvier 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Références culturelles
0
Le dernier livre que j'ai lu était destiné, à mes yeux lorsque je l'ai acheté, à me permettre d'entrevoir quelques motivations du féminisme tel que - cela ne m'échappe pas avec ma belle-fille et, déjà, avec ma petite-fille - il est susceptible de faire des ravages autour de moi.

"Et soudain, la liberté" d'Evelyne PISIER et Caroline LAURENT chez "Les Escales" est un ouvrage de qualité à plus d'un titre.

D'abord, sur le plan formel, puisqu'on y voit une éditrice dialoguer avec un auteur jusqu'à devoir reprendre la plume, et entremêler son récit de considérations personnelles qui ne sont pas oiseuses. Le format très court des découpages du récit est également une excellente chose.

Sur le fond, c'est une autre histoire, présentée comme une rébellion contre un "pater familias" hyper-réac et dépassé par les événements, ce qui, on l'a compris, me le rendrait assez sympathique. Le sésame est la lecture du "Deuxième sexe" de Simone de BEAUVOIR qui fait basculer la mère dans le stupre où elle entraîne sa fille qui, comme elle, n'a vraiment pas froid aux yeux.

Bref, intéressant d'entrevoir la saga d'une famille qui aura produit trois suicides mais aussi, à la génération des enfants, une "intellectuelle engagée", très engagée même, une actrice de qualité et un mathématicien super beau gosse et néanmoins membre de l'académie des sciences. En somme, des existences qui ne sont pas tièdes : par quelque bout qu'on le regarde, tout cela est tout sauf nul.
francemusique.fr
rédigé le mardi 2 janvier 2018
Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
Concert du Nouvel An 2018 en direct de Vienne
En direct de la Grande Salle du Musikverein, à Vienne en Autriche, c'est cette année Riccardo Muti qui dirige l'Orchestre Philharmonique de Vienne dans un programme toujours très Johann Strauss.

N.D.L.R. : Avec un peu de retard de ma part.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 janvier 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales
0
(Début de citation)

De : eric.yvard-mairie@orange.fr <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 21:04
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE :

merci pour vos bons voeux et veuillez accepter les miens
oui j ai travaille pour vous
la chaslerie n a plus de secret pour moi dans la filiation de ses proprietaires depuis l an 3
je vais un peu bousculer l histoire
il me reste un petit mystere de 10 ans entre 1816 et 1826 a eclaircir
bien a vous
eric

_____________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 19:39
À : eric.yvard-mairie@orange.fr
Objet :

Cher Monsieur,

Êtes-vous toujours en vie ?

Si oui, je vous présente mes meilleurs vœux.
Et je voudrais savoir où vous en êtes de votre travail.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 janvier 2018
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 21:37
À : Thomas Talbot
Objet : RE: Horodatage des messages

Gauchiste !

_________________________________________

De : Thomas Talbot
Envoyé : mardi 2 janvier 2018 21:02
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Horodatage des messages

Voilà, votre ami Giscard va être content !!
Et sinon, RAF de votre avis politique...

_________________________________________

Le 2 janvier 2018 à 17:14, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Salut Tom !

Je te signale que l'horodatage de la tour est resté calé sur l'heure d'été. L'idéal serait un système qui suive les conneries que nous imposent en la matière les pouvoirs publics depuis Giscard.

(Fin de citation)