Désultoirement vôtre !

Association des amis du château du Mesnil Saint Denis (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 25 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Portrait des enfants Habert de Montmort

En complément des tableaux des membres de la famille Habert de Montmort présents dans la montée de l'escalier d'honneur du château, il existe cette toile intitulée: "Les enfants Habert de Montmort".

Elle n'est certes pas visible au château mais elle est si proche de son histoire avec ce portrait des enfants de la première famille propriétaire des lieux qu'elle nous semble naturellement à sa place dans nos publications.

Nous devons cette huile sur toile à Philippe de Champaigne qui l'a peinte en 1649. Elle mesure 1.229 x 1.862 mètre et est conservée au musée des Beaux Arts de Reims.


N.D.L.R. : C'est très bien mais je préfère mes petits croutons.
Visiteuse facétieuse (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Le professeur Rémi SALOMON vous parle :

"On peut voir papy et mamie […] Mais on ne mange pas avec eux, et même à Noël, et même si on a pris toutes les précautions avant. On coupe la bûche en deux, papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger".
Et pour le Champagne, on fait comment, Rémi ? Tu veux dire que Papy et Mamie prennent la moitié de la buche et sifflent une bouteille tout seuls ? Alors ok, ils sont debout dans la cuisine pendant qu'on est assis dans la salle à manger mais on se fait un peu avoir quand même, non ? Et avant la buche, on fait comment ? On les met dans la salle à manger pour l'apéritif pendant qu'on est dans la cuisine ? On aère pendant le plat principal et on va aux toilettes ?
Rémi, tu as l'air bon pour l'organisation des fêtes - c'était toi les Ferrero Rocher chez l'ambassadeur, je suis sûre - tu serais plutôt gravlax ou saumon fumé ?

N.D.L.R. : SALOMON, tête de con !
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Pensée positive
Publié le 26 novembre 2020

C’est une personne un peu fantasque. « Ce qui est bien quand quelqu’un meurt, dit-elle, c’est qu’on n’a plus à redouter qu’il meure. C’est fait, et d’ailleurs on est souvent moins triste qu’on ne l’avait craint. »

D’accord, elle pratique la pensée positive, mais parfois je me demande si elle ne pousse pas le bouchon un peu loin.


N.D.L.R. : Des pensées positives, j'en connais un qui en aurait grandement besoin ces jours-ci.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Ma mère a retrouvé sa façon de se comporter à l'égard des personnes qui sont chargées de l'aider. De même, elle a retrouvé son principal centre d'intérêt.

Je n'ai donc pas besoin d'attendre le résultat de ses examens médicaux pour savoir qu'elle est guérie.

La visite n'a pas duré plus de deux minutes. J'attendrai pour la suivante, ayant par ailleurs un programme suffisamment chargé pour mes capacités d'absorption.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 26 novembre 2020 18:50
À : leroy-tullie jean paul ; (...)61700@gmail.com ; jean thuaudet
Objet : RE: Photos à retoucher

Merci à Jean-Paul LEROY-TULLIE de nous avoir mis en contact avec (...) !

Et merci beaucoup à (...), notre meilleur connaisseur de Photoshop à beaucoup de kilomètres à la ronde, pour sa contribution !

Je laisse Jean THUAUDET, autre grand expert, celui-ci de SketchUp, dialoguer directement, si l'un et l'autre le veulent bien, avec (...).

Il y a en effet un moment où les amateurs doivent laisser parler les maîtres et s'effacer respectueusement !

Bien cordialement à tous,

PPF

(Fin de citation)
Cimon Fullsdemiltiade (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Quitte à garder un bout du nom, j'aurais pas proposé "socialistes" mais "partis".

N.D.L.R. : Excellent.

Mais "Socialistes parti.e.s" serait assez dans l'air du temps (des con.ne.s, cela va sans dire).
Sophie FLAMAND (via "Facebook")
rédigé le Jeudi 26 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Mon ami Marc Reisinger dénonce l'achat par la Commission Européenne, pour un milliard d'euros, de Remdesivir, 15 jours après que l'étude Solidarity a démontré son absence d'effets sur la mortalité et l'évolution du Covid-19.
Je ne sais ce que c'est le Remdisvir, je m'en casse, ce n'est pas l'objet de cette publication.
Ma question est différente.
Même si un médicament est hyper efficace, en quoi est-ce le rôle d'un état, ou d'une union d'états en ce cas, d'acheter des médocs ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 27 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Coup de fil de ma sœur en cette fin d'après-midi : notre mère, qui n'a plus besoin d'aide alimentaire ni respiratoire et a guéri de la Covid-19, devrait quitter Sées ce jeudi pour être installée au "Korian" d'Alençon. Le mauvais côté de cette nouvelle est qu'elle n'est plus en état de recevoir des soins de kiné. Donc plus question de S.S.R.

Ainsi, ma sœur devrait passer deux jours la semaine prochaine dans l'Orne pour, en liaison avec Carole et moi, organiser ce transfert : choix de la chambre chez "Korian", choix des meubles et des vêtements à aller chercher chez "Domitys", soutien psychologique à ma mère. Il est probable qu'à cette occasion et pour la première fois, ma sœur couchera au manoir favori.
Olivier LEPICK (via "Facebook")
rédigé le Samedi 28 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
En ce jour où, enfin, nos « petits » commerces, que le gouvernement dans une communication sémantique incroyablement maladroite a qualifié de « non essentiels » peuvent enfin réouvrir, prouvons aux technocrates pour le coup effectivement, « non essentiels », que nous ne sommes pas qu’un peuple de râleurs idéalistes mais inconséquents et changeons durablement nos habitudes de consommation.
Ayons le réflexe de privilégier systématiquement, quand l’offre existe, nos commerçants locaux.
Quand vous achetez chez un commerçant carnacois, vous n’améliorez pas un cours de bourse, vous ne contribuez pas au bonus d’un PDG, vous n’enrichissez pas un actionnaire anonyme, vous ne consolidez pas un monopole morbide, vous ne participez pas à la détérioration de notre planète.
Au contraire, quand vous achetez chez un commerçant carnacois, vous aidez une famille à vivre décemment, vous favorisez un voisin, vous contribuez à votre propre qualité de vie, vous aidez un papa et une maman à élever leurs enfants, vous permettez à un petit carnacois de s’inscrire à une activité sportive, en un mot comme en cent, vous rendez à votre communauté et à votre ville ce qu’elles vous apportent chaque jour de l’année.
S’il vous plaît, ne faites pas qu’y penser, faites le dès aujourd’hui et pour longtemps !


N.D.L.R. : Cela vaut bien sûr ailleurs qu'à Carnac (dont mon ami Olivier est le maire, maire très remarquable au demeurant).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 28 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Une des dernières journées passées à traiter les problèmes de Pontorson ? J'aurai consacré de nombreuses heures, encore aujourd'hui, à préparer deux lettres de saisine du conciliateur de justice auprès du tribunal d'instance d'Avranches. A propos de deux zozos qui ont pensé que je baisserais la garde en cette période de vente de l'immeuble. Les cons ! Ils vont apprendre à me connaître, il n'est jamais trop tard...