Désultoirement vôtre !

Lorsque j'ai dû laisser mon ordi de côté pendant trop longtemps, j'éprouve des difficultés à me remettre au boulot.

Cette fois-ci, j'aurais pas mal de messages à rattraper pour garder la mémoire des micro-événements qui ont accompagné mon existence pendant ce silence forcé.

Mais ma priorité doit être la rédaction de la première version de la partie VI que l'on sait : la procrastination, ça suffit !

Et il faudrait que je rende compte du long courrier que j'ai reçu du maire de Domfront en Poiraie à la suite de mon recours à la "Commission d'accès aux documents administratifs". En deux mots et en première analyse, ma démarche, au nom de "Domfront-Patrimoine au Carré" a été couronnée de succès :


Voici la lettre de couverture de cet envoi :


Bien sûr, il faudrait que je prenne le temps d'étudier ce pavé. Dans l'immédiat, je le tiens bien entendu à la disposition des personnes qui souhaiteraient le consulter. Et il y aura lieu d'examiner si "Domfront-Patrimoine au Carré" peut se contenter de cette transmission ou s'il conviendrait au contraire qu'elle se mobilise pour poursuivre la clarification qu'elle continuerait à estimer nécessaire autour du "projet MORIN".

A dire vrai, après ce résultat non nul dans le principe, je pencherais plutôt, du moins à titre personnel et compte tenu de la pénibilité d'essayer d'engager le moindre dialogue utile avec des interlocuteurs manifestement de mauvaise foi, pour la première branche de l'alternative.
Puisque, contrairement à ce que j'avais espéré, mon ordi n'a pas été réparé convenablement, je ne peux plus copier simplement des courriels pour les mettre en ligne ici.

Après moultes contorsions, voici néanmoins le texte du courriel que je viens d'adresser à Xavier MEYER et Guillaume BEESAU :

(Début de citation)

Pour parler de choses plus intéressantes, je suis à la recherche de citations bien senties pour servir de frontispice ou d'exorde (je ne sais comment dire, il doit y avoir un autre terme pour ça) aux six parties de notre étude de diagnostic favorite.

Pour la partie "I - Relevés" où il est beaucoup question de mesures (au sens scientifique du terme), j'ai trouvé à ce stade :
- "Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses mais celui qui voit leur juste mesure." Platon
- "L'intelligence ne se mesure pas des pieds à la tête mais de la tête au ciel." Napoléon Bonaparte
- "L'homme est la mesure de toutes choses." Protagoras

Pour la "II - Etude historique et patrimoniale" :
- j'aimerais bien retrouver une citation de mon lointain livre de philo où il était dit en substance qu'un document historique est ce qui a résisté aux incendies et à divers autres menus événements ainsi que, finalement, aux "besoins de la chaise percée".
- "L’Histoire est le produit le plus dangereux que la chimie de l’intellect ait élaboré. Ses propriétés sont bien connues. Il fait rêver, il enivre les peuples, leur engendre de faux souvenirs, exagère leurs réflexes, entretient leurs vieilles plaies, les tourmente dans leur repos, les conduit au délire des grandeurs ou à celui de la persécution et rend les nations amères, superbes, insupportables et vaines." Paul Valéry

Pour la "III - Diagnostic sanitaire" :
- "La santé est un état précaire, qui ne présage rien de bon." Docteur Knock

Pour la "IV - Projet" :
- "J'ai un projet, devenir fou." Charles Bukowski
- "Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons." Jules Renard
- "Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l'avenir." Alphonse Allais

Pour la "V - Estimation" :
- "La principale cause qui enchérit toutes choses en quelque lieu que ce soit est l'abondance de ce qui donne estimation et prix aux choses." Jean Bodin
- "L'estimation et le prix d'un homme consiste au coeur et à la volonté." Michel de Montaigne

Pour la "VI - Essai de programmation" :
- "Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer." attribué à la fois à Guillaume le Taciturne et à Charles le Téméraire, deux qualificatifs qui, semble-t-il, m'iraient assez bien.
- "Une petite impatience ruine un grand projet." Confucius

Bien sûr, plusieurs citations peuvent agrémenter la même partie.

A vos idées et autres dictionnaires de citations !

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)

P.S. (à 20 heures) : Guillaume me répond : "le florilège de citations que vous avez d'ores et déjà constitué donnera à l'Etude de savoureuses épigraphes, d'éclairants exergues."

C'était en effet mon but avec cet exercice auquel je me suis livré alors que la panne persistante de mon ordi m'empêchait (et continue hélas à cette heure à m'empêcher) de travailler à des choses plus sérieuses.
Lucile BOURDIN-NORGEOT m'a communiqué ce soir une nouvelle version de l'"étude de diagnostic d'ensemble", plus précisément de ses parties I à V (puisque la VI n'est toujours pas rédigée). Pour la V, j'ai reçu une estimation synthétique (de 15 pages) destinée à figurer dans le document final et une estimation détaillée (de 55 pages) destinée à l'usage des maîtres d'ouvrage (Carole et moi) et du maître d'ouvrage délégué (La SVAADE).

Pour pouvoir relire ces documents commodément, je vais d'abord tâcher de les imprimer en format A3.

Les ayant très rapidement survolés, je me suis aperçu que les remarques précédemment formulées n'ont pas toujours été prises en compte convenablement. Je vais donc devoir insister. Il est probable que je devrai une nouvelle fois me rendre à Avranches pour m'assurer que je suis compris.

Quoi qu'il en soit, voici la version de ce soir :
- Sommaire.
- Pages 1 à 3 - Préambule.
- Pages 7 à 14 - Relevés - Ensemble sur cour.
- Pages 17 à 31 - Relevés - Logis.
- Pages 33 à 44 - Relevés - Aile Ouest.
- Pages 47 à 53 - Relevés - Aile Nord.
- Pages 55 à 61 - Relevés - Chapelle.
- Pages 63 à 68 - Relevés - Cave.
- Pages 71 à 81 - Relevés - Ferme.
- Pages 83 à 89 - Relevés - Charretterie.
- Pages 91 à 93 - Etude historique et patrimoniale - Introduction.
- Pages 95 à 111 - Etude historique et patrimoniale - Du temps des Ledin.
- Pages 113 à 119 - Etude historique et patrimoniale - Du temps des Levêque.
- Pages 121 à 131 - Etude historique et patrimoniale - Depuis 1991.
- Page 133 - Etude historique et patrimoniale - Bibliographie.
- Pages 135 à 151 - Etude historique et patrimoniale - Plans chronologiques.
- Pages 153 à 156 - Diagnostic sanitaire - Introduction.
- Pages 157 à 168 - Diagnostic sanitaire - Abords.
- Pages 169 à 186 - Diagnostic sanitaire - Bâtiments sur cour - Logis.
- Pages 187 à 193- Diagnostic sanitaire - Bâtiments sur cour - Bâtiment Nord.
- Pages 194 à 205- Diagnostic sanitaire - Bâtiments sur cour - Aile Ouest.
- Pages 207 à 211- Diagnostic sanitaire - Chapelle et fournil du manoir.
- Page 213 - Diagnostic sanitaire - Charretterie.
- Pages 215 à 219- Diagnostic sanitaire - Cave avec son appentis et sa dépendance.
- Pages 221 à 224- Diagnostic sanitaire - Ferme.
- Pages 227 à 229- Diagnostic sanitaire - Fournil de la ferme.
- Pages 231 et 232- Diagnostic sanitaire - Conclusion.
- Pages 235 à 237 - Projet - Introduction.
- Pages 239 à 246 - Projet - Logis.
- Pages 249 à 256 - Projet - Aile Ouest.
- Pages 259 à 261 - Projet - Aile Nord et chapelle.
- Pages 263 à 265 - Projet - Charretterie.
- Pages 267 à 272 - Projet - Cave.
- Pages 275 à 284 - Projet - Ferme.
- Pages 287 à 301 - Estimation.

P.S. (du 18 juin 2024 à 6 heures) : A quelques broutilles près, mes demandes de corrections ont bien été prises en compte. Il ne sera sans doute pas nécessaire que j'aille à Avranches pour communiquer mes dernières remarques.

Les plus importantes concernent la partie "V - Estimation du Projet". En effet, j'aimerais que l'Atelier PAQUIN fournisse la note méthodologique demandée et cesse d'exprimer au centime près les sommes qu'il indique, des arrondis à la centaine d'euros la plus proche me paraissant amplement suffisants ici.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Juin 2024
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Cécile SOUL m'a provisoirement permis d'accéder à mes fichiers "Excel" et "Word" ainsi que d'en créer de nouveaux. Pour ce faire, elle a indiqué à mon ordi qu'il y a lieu d'utiliser certains logiciels libres comme roues de secours. Cette réparation pourrait me permettre d'attaquer enfin la rédaction de la partie "VI - Programmation".

Ceci dit, c'est maintenant l'imprimante dont une partie mécanique débloque, entraînant des plis disgracieux en bas à droite des pages imprimées et, surtout, des taches d'encre à ces endroits.

Quelle galère ! Je suis désormais dépendant de techniques modernes que je ne maîtrise pas. Autrement dit, relégué à une position d'esclave. Ma liberté de mouvement avec ces outils a disparu. Et, au rythme auquel se multiplient les mises à jour intempestives de tout ce bazar, la tendance n'est pas bonne (là non plus...) pour la période à venir, même à court terme.

P.S. (à 12 heures 15) : Lucile BOURDIN-NORGEOT va me transmettre dès que possible des tableaux d'"Estimation" conformes à mes demandes, c'est-à-dire avec un laïus méthodologique et des arrondis à la centaine d'euros la plus proche.

Une fois en possession de ces nouveaux tableaux, je n'aurai plus beaucoup d'excuses pour continuer à traîner les pieds dans ma part du pensum.
Anthologie de la répartie (via "X")
rédigé le Mardi 18 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Références culturelles
0
Fils d'aubergistes, Joachim Murat devint roi de Naples. Un jour, un aristocrate lui rappelle ses modestes origines :

- Souvenez-vous que vous avez débuté comme garçon d'écurie.

- La différence entre nous deux, c'est que si vous aviez été garçon d'écurie, vous le seriez resté.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 19 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 19 juin 2024 15:54
À : Jean-Philippe CORMIER <jph-cormier@hotmail.fr>
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; j.dromer@villededomfront.fr <j.dromer@villededomfront.fr>; (...)
Objet : ARCD - Dernières élucubrations en date pour ce qui me concerne

Monsieur,

Vous n'avez pas daigné répondre à mes courriels du 4 juin dernier relatifs à votre invitation, par lettre recommandée, à me présenter, le 2 juillet prochain à 18 heures, devant le conseil d'administration de l'A.R.C.D., association que vous présidez. Les questions que je vous y posais étaient pourtant destinées à me permettre de répondre de façon éclairée dans le cadre de la procédure qu'il vous a plu de diligenter contre moi en vue, écriviez-vous, de m'exclure de cette association.

Or, ayant encore eu l'occasion de constater, lors d'une récente assemblée générale de votre association, que vous y faites preuve, y compris devant d'importants élus locaux, d'un manque flagrant et consternant de rigueur scientifique, entre autres défauts de méthode ou de caractère non moins évidents, je me suis bien gardé de renouveler mon adhésion. Vous auriez pu le vérifier en temps utile, si du moins vous aviez pris la peine, au moins cette fois, de vous comporter de façon sensée.

Dans ces conditions, la procédure en question à laquelle vous prétendez me soumettre est absurde comme le sont hélas, selon moi, beaucoup de vos prétentions et comportements, notamment ceux qui ont déjà défrayé la chronique et vous ont valu des sanctions, judiciaires ou disciplinaires, qui, à mon humble avis, auraient pu suffire à calmer un individu normalement constitué.

Je ne me rendrai donc pas à votre invitation.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul Fourcade

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>,
Envoyé : mardi 4 juin 2024 12:19
À : Jean-Philippe CORMIER <jph-cormier@hotmail.fr>
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; (...)
Objet : RE: Compte rendu AG ARCD et appel de cotisation 2024

Monsieur le président,

Ôtez-moi d'un doute s'il vous plaît en me confirmant que je n'ai pas, comme j'ai cru pouvoir l'affirmer dans mon précédent courriel, renouvelé mon adhésion à l'A.R.C.D.

En effet, de mon côté et après vérification, je ne retrouve pas la moindre trace d'un tel règlement. Il est vrai qu'à l'époque normale des appels de cotisations, les adhérents de bonne foi ont pour pratique de régler automatiquement ces modiques sommes si utiles, notamment en ce qu'elles démontrent un "affectio societatis", ce qui est toujours bienvenu dans le cadre des activités bénévoles en question.

Si, comme il semble, telle serait la vérité, tous les lecteurs de mes écrits auraient une nouvelle preuve, comme s'ils en manquaient, que :
- avec l'incompétence qui vous caractérise en la matière, vous méconnaissez la loi puisque vous recommandez à votre conseil d'administration l'exclusion d'un non-membre ; ce serait très fort mais pas étonnant de votre part, vous qui vous êtes, comme dernier exemple à ma connaissance, fait le complice et même l'acteur, aux côtés de votre épouse, d'actes de forfaiture signalés comme tels au sein de "Domfront-Patrimoine" ;
- vous poursuivez en réalité des objectifs détournés, tenant à ce que j'interprète, peut-être trop vite, comme de nouveaux symptômes de sentiments tristes comme la jalousie ou, plus gravement à mes yeux, de votre volonté de vous ériger, au mépris de l'honnêteté scientifique dont vous aimeriez tant vous prévaloir, en procureur, juge, exécuteur des peines, etc, pour tout ce qui concerne l'histoire du Domfrontais, la médiévale et jusqu'à l'époque contemporaine.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le président, quoique je paraisse fondé à penser de vous et de votre comportement qu'il m'est arrivé de qualifier de comique - ce que je ne saurais corriger, même si vous me le demandiez -, l'expression de ma considération néanmoins maintenue distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 4 juin 2024 11:25
À : Jean-Philippe CORMIER <jph-cormier@hotmail.fr>
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; (...)
Objet : RE: Compte rendu AG ARCD et appel de cotisation 2024

Monsieur le président,

J'ai bien reçu votre L.R.A.R. m'annonçant que le conseil d'administration de l'A.R.C.D. a décidé d'engager une procédure d'exclusion contre moi.

La vérité est que, compte tenu de votre attitude connue, je ne comptais pas me réinscrire comme adhérent à de quelconques activités que vous présideriez, de sorte que vous auriez pu, me semble-t-il, faire l'économie de cette procédure.

Vous trouverez sur mon site favori (dont je sais que vous êtes un très fidèle lecteur, ce dont je vous remercie) la réponse qu'appelle de ma part cette L.R.A.R. :https://www.chaslerie.fr/blog/message/58840

Je vous prie d'en diffuser le contenu à chacun des membres du conseil d'administration de l'A.R.C.D. ainsi que des représentants de la presse et des autres personnes ayant assisté à votre réquisitoire impromptu et parfaitement saugrenu du 20 janvier dernier.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'expression de ma considération qui, elle et contrairement à la vôtre dans l'autre sens, demeure distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 15 février 2024 23:59
À : Jean-Philippe CORMIER <jph-cormier@hotmail.fr>
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; JEANNE Guillaume <guillaume.jeanne@actu.fr>; FRANCOIS Emmanuelle <Emmanuelle.FRANCOIS@ouest-france.fr>; (...)
Objet : RE: Compte rendu AG ARCD et appel de cotisation 2024

Mesdames et Messieurs les membres de l'association "A.R.C.D." ou représentants de la presse locale qui a fait état de sa dernière A.G.,

Je vous prie de trouver ci-joint les commentaires qu'appelle de ma part le projet de compte rendu de l'A.G. du 20 janvier dernier : https://www.chaslerie.fr/blog/message/58392

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Je crois que je tiens enfin le plan de la partie "VI - Programmation" de l'étude de diagnostic d'ensemble que l'on sait :


Arriver à reclasser tous ces chiffres et commencer à mettre un peu d'ordre dans mes idées à leur sujet m'a demandé beaucoup de travail. Mais il me semble que, cette fois-ci, on tient le bon bout.