Désultoirement vôtre !

Lorsque j'ai dû laisser mon ordi de côté pendant trop longtemps, j'éprouve des difficultés à me remettre au boulot.

Cette fois-ci, j'aurais pas mal de messages à rattraper pour garder la mémoire des micro-événements qui ont accompagné mon existence pendant ce silence forcé.

Mais ma priorité doit être la rédaction de la première version de la partie VI que l'on sait : la procrastination, ça suffit !

Et il faudrait que je rende compte du long courrier que j'ai reçu du maire de Domfront en Poiraie à la suite de mon recours à la "Commission d'accès aux documents administratifs". En deux mots et en première analyse, ma démarche, au nom de "Domfront-Patrimoine au Carré" a été couronnée de succès :


Voici la lettre de couverture de cet envoi :


Bien sûr, il faudrait que je prenne le temps d'étudier ce pavé. Dans l'immédiat, je le tiens bien entendu à la disposition des personnes qui souhaiteraient le consulter. Et il y aura lieu d'examiner si "Domfront-Patrimoine au Carré" peut se contenter de cette transmission ou s'il conviendrait au contraire qu'elle se mobilise pour poursuivre la clarification qu'elle continuerait à estimer nécessaire autour du "projet MORIN".

A dire vrai, après ce résultat non nul dans le principe, je pencherais plutôt, du moins à titre personnel, pour la première branche de l'alternative.