Désultoirement vôtre !

0
(Début de citation)

De : Soul Bernard <b.soul@villededomfront.fr>
Envoyé : jeudi 22 février 2024 15:26
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Domfront et son projet

Monsieur Fourcade bonjour,

Je vous appelle en début de semaine afin de vous proposer un nouveau rdv.

Bien cordialement.

Bernard Soul.

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 22 Février 2024
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
J'ai souhaité assister ce soir à la séance du conseil municipal de Domfront en Poiraie.

Après les échanges relatifs au "rapport d'orientation budgétaire", je me suis endormi. Etait-ce l'effet de la température du chauffage bien supérieure à celle du manoir favori ? Ou dû au fait que les petits croûtons m'épuisent ?

La vérité est que je n'ai rien entendu des débats relatifs à la restauration de Notre-Dame-sur-l'Eau qui, pourtant, m'auraient intéressé.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 23 février 2024 03:41
À : Isabelle d'HARCOURT, déléguée régionale de la "Demeure Historique"
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Xavier MEYER
Objet : RE: La Chaslerie et la Région Normandie - (1) Etude de diagnostic d'ensemble et (2) restauration des menuiseries extérieures du logis

En bonne technique administrative, une excellente façon d'enterrer un dossier a toujours été de créer une commission comme celle inédite dont vous m'apprenez l'existence.

Je ne doute pas qu'après la réunion à laquelle vous ne pourrez hélas participer, l'inventivité (...)

PPF

_______________________________________________________________________________________

De : Isabelle d'HARCOURT, déléguée régionale de la "Demeure Historique"
Envoyé : vendredi 23 février 2024 00:23
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: La Chaslerie et la Région Normandie - (1) Etude de diagnostic d'ensemble et (2) restauration des menuiseries extérieures du logis

Cher Pierre Paul
Je comprends votre désarroi devant tant de difficultés et de reports.

J’ai reçu une convocation ou plutôt une invitation à participer à une réunion à la Région le 8 mars, réunion à laquelle seront présentés les premiers dossiers de demandes de subventions sur lesquels chacun pourra s’exprimer.
Une commission décidera ensuite souverainement en fonction de critères déjà définis et amendés par les remarques du 08/03. Cette commission devrait avoir lieu, si j’ai bien compris, en avril. Elle avait été annoncée pour la fin d’année.
Mettre en route un système sélectif prend du temps, surtout si on recherche un consensus.
Le plus simple et rapide serait de trancher sans état d’âme et puis basta..

Malheureusement je ne pourrai pas participer le 8 mars car je serai aux États Unis pour l’inauguration d’une exposition. Je me ferai communiquer un compte rendu.
Je devrais faire partie de la commission suivante mais n’en ai pas confirmation.

La délivrance d’une subvention n’est jamais une obligation même de la part de l’Etat. Chaque organisme définit comme il l’entend ses critères et modalités. Cela s’apparente davantage à un prix.

I d’Harcourt
Envoyé de mon iPhone

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Février 2024
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Chez l'aîné - Hector
0
Lors de ce bref séjour, j'en ai appris un peu plus sur la personnalité de mon petit-fils Hector qu'à dire vrai, je connaissais assez peu.

Je savais déjà qu'il est très vigoureux physiquement mais, comme il a tardé à parler, j'avoue que je m'interrogeais sur sa capacité à étudier.

Or, quand on l'interroge sur son école, il répond qu'il "n'aime pas l'école". Il semble que, dans son école publique de quartier, il n'ait pas encore eu la chance d'avoir de bonnes maîtresses. L'an prochain, il rejoindra ses aînés à "Franklin", ce qui devrait lever cet obstacle.

Quoi qu'il en soit, j'ai pu observer ces trois jours que, lorsqu'il colorie une image, il remplit très bien ce qui doit l'être sans jamais déborder des limites. Et j'ai noté qu'il est demandeur de lire et consacre du temps à parcourir, dans l'ordre, différentes pages de "Tintin".

De façon générale, il n'est pas turbulent mais apparaît posé.

Bref, "un bon élément", me semble-t-il.

Ainsi, le Bon-Papa est rassuré.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Février 2024
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Chez l'aîné - Paul junior
0
Paul m'est toujours apparu très ordonné, ce en quoi il tranche nettement sur sa sœur.

Mais j'avais souvent du mal à le comprendre car il peut piquer de grosses colères de nature à l'isoler.

Il est gaucher et demeure quelque peu maladroit dans divers de ses gestes. Toutefois s'entraîner à colorier des images via l'écran l'a beaucoup intéressé.

J'ai toujours pensé qu'il devrait réussir dans des études scientifiques. Son intérêt pour le jeu d'échecs, qui me semble étonnant pour un enfant de son âge, serait de nature à me le confirmer.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Février 2024
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Privé - Chez l'aîné - Garance
0
Garance, "ma petite normalienne lumineuse", m'a toujours impressionné par ses facilités d'apprentissage et son tempérament d'artiste (sauf en matière d'étude du piano, ce qui, selon moi, est dommage).

Pour ces vacances-ci, sa maîtresse lui avait demandé de lire "Le petit Nicolas" de GOSCINNY et elle y renâclait. Je lui ai demandé pourquoi, elle m'a répondu que cette histoire est sans intérêt, ce qui est exactement mon opinion.

Hier après-midi, elle a toutefois avalé la potion amère et poursuivi par trois albums de "Tintin", dans la foulée l'un de l'autre.

Elle a vraiment beaucoup d'aisance dans les études. Ce serait bien qu'elle soit un peu plus ordonnée et, je dirais même plus (comme les DUPOND et DUPONT), un peu moins foutraque.

Lorsqu'elle est partie, je lui ai demandé de penser à m'écrire de temps en temps. On verra...
Ce matin, par exception, un message téléphonique m'est parvenu sur mon portable.
Merci "Orange, boîte de merde" !

Arnaud PAQUIN me prévenait qu'il rouvrira le dossier de l'"étude de diagnostic d'ensemble" début mars.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 24 février 2024 19:48
À : Xavier MEYER
Objet : Re: Vindicte au lieu et place d'ouverture et discussion.

Cher Xavier,

Je vous trouve bien bon...

Amicalement,

PPF

Envoyé de mon mobile
Envoyé à partir de Outlook pour Android

______________________________________________________________________________________

From: Xavier MEYER
Sent: Saturday, February 24, 2024 7:42:16 PM
To: Jean-Philippe CORMIER
Subject: Vindicte au lieu et place d'ouverture et discussion.

Monsieur,

Je reviens sur votre galimatias énervé du 18 février dernier, lequel n'est qu'incohérence.
Je ne le "gobe" pas davantage que les "forgeries" auxquelles vous faites allusion. Vous n'avez rien compris concernant mes propos sur la place de la famille Ledin auprès de la haute noblesse au XVIIIème siècle. Je n'ai jamais dit que cela pouvait prouver une ancienneté médiévale de sa noblesse, ce qui est absurde. En revanche, je redis et j'affirme que cette position peut être fondée par l'importance de ses fonctions militaires et civiles comme de son comportement à Domfront à la fin du XVIème siècle et dans la première partie du siècle suivant.
De même, je n'ai jamais fait état dans mon courriel, ni d'un "Chasles" quelconque, ni de la cour de La Chaslerie.
En revanche, je me suis exprimé et j'ai manifesté mon intérêt sur l'importance de la famille Ledin au cœur des événements lors des temps troublés de la fin du XVIème siècle et de la première partie du XVIIème siècle à Domfront.
Vous ne semblez pas apprécier mes remarques d'éthique, mais vous êtes prêt à en faire sur la charité chrétienne ... Je note toutefois avec satisfaction que vous avez positivement tiré la conséquence de cette leçon en condescendant à livrer "gratuitement" quelques éléments ...
Vous vous plaignez d'être victime de contemption et vous ne cessez de mépriser, qu'il s'agisse d'un membre de votre association, d'un contradicteur, ou des auteurs qui vous ont précédé. Vous aimez les fâcheries et les "petites histoires".
Vous faites état de ma demande concernant la présidence de feue l'association "Domfront Patrimoine", ce qui est exact, mais vous omettez de rappeler que j'ai milité assidûment en votre faveur pour la présidence du comité scientifique nécessaire au projet Morin.
Au vu de l'incohérence de votre écrit, de votre mauvaise foi à mon égard, de votre acharnement à ne parler que du blog de la Chaslerie que vous semblez connaître bien mieux que moi, de votre manque de discernement entre les personnes, de votre contestation hautaine des historiens, comme Lasseur, considérant systématiquement comme faux les faits qu'il relate et sur lesquelles il n'émet que des réserves, dans la mesure où il s'agit de près ou de loin des Ledin, soit en un mot de votre partialité, ce qui me semble incompatible avec ce que vous prétendez être, j'ai effectivement des doutes en ce qui vous concerne.
Je rappelle, en outre, que vous avez publiquement, au cours d'une réunion, prétendu mettre en avant vos connaissances juridiques en matière de droit des associations en raisonnant par analogie avec le droit constitutionnel. Indépendamment du caractère inepte de ce raisonnement, comparant droit contractuel et droit public, vous avez fait preuve d'une ignorance absolue du sujet débattu et soutenu l'erreur dénoncée, refusant manifestement de vous "laisser instruire"...
Oui, il me semble bien avoir commis une erreur de jugement à votre égard.
  Je me propose donc, désormais, de m'abstenir de toute recommandation favorable à votre endroit.
Pour ma part, je confesse n'avoir aucune compétence particulière en votre propre matière.
Je n'entends pas pour autant me soumettre aveuglément à vos affirmations.
En revanche, je n'affiche pas d'autre prétention que de dire ce que j'ai lu dans le livre de pierre qu'est le manoir de la Chaslerie, éclairé par les analyses nouvelles d'un architecte du patrimoine compétent : la présence d'un important "banc de tir", singulier, voire exceptionnel, avec la chapelle qui lui est contemporaine, en lien avec les faits de la période troublée des guerres de religion, de La Ligue, mais aussi des diverses ligues et émotions populaires qui s'en suivirent. Cette lecture peut fonder aussi bien ce que vous qualifiez d'"extrapolation", que votre hargne son déni.
Votre attitude négative est très dommageable. On eût pu espérer d'un président d'une association comme la vôtre, non seulement une certaine ouverture et un intérêt constructif concernant l'histoire de la Chaslerie et des Ledin, et même une collaboration intéressante et désintéressée sur un sujet majeur du Domfrontais.
Si vous adoptiez désormais une telle attitude positive, je pourrais, bien entendu, revoir ma position.
Dans cet espoir...

X. MEYER

(Fin de citation)