Désultoirement vôtre !

La "Demeure Historique"
rédigé le Vendredi 5 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Les propriétaires de monuments privés ouverts à la visite de Bretagne se mobilisent pour vous faire découvrir la richesse patrimoniale de la région.

À l'initiative de la "Demeure Historique", 21 sites historiques repartis sur toute la région participent à l'opération :


N.D.L.R. : Excellente initiative ! Voici plein d'idées de belles promenades !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Aout 2020
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Visite, ce matin, de Nathalie GUERIN, journaliste au "Publicateur libre", venue m'interviewer sur la création de la "SVAADE" :

6 août 2010.

Je me suis efforcé d'être clair dans mes explications.

A l'occasion de cette visite, je l'ai complimentée sur l'article publié ce matin dans le "Publicateur" à propos de nos concerts du 12 août prochain :


J'ai cependant signalé qu'il aurait été utile de rappeler que la billetterie est tenue par l'"Office du tourisme de Domfront" (02 33 38 53 97), ce qu'elle va faire sur la "page Facebook" du "Publicateur".

P.S. (du 7 août 2020 à 4 heures) : Voici le correctif publié sur la "page Facebook" du "Publicateur".
Ras le bol de cette informatisation inexploitable de toujours plus de formulaires administraaaâââtifs.

Je viens ainsi d'écrire ceci à "Service-public.fr" à la suite de la création de la "SVAADE" :

(Début de citation)

Vous m'avez écrit :

(Début de citation)
Bonjour,

Votre demande de Création d-une association a été traitée par le service chargé de votre dossier n°A-0-ODPBKR07R.

Un document a été mis à votre disposition dans le porte-documents de votre compte service-public.fr.

Cordialement,
(Fin de citation)

Or je n'arrive pas à accéder au porte-documents en question. Que faire pour obtenir simplement le document en question ?

Sur un plan plus général, je trouve votre site beaucoup trop compliqué et confus et ne facilitant pas la navigation.


(Fin de citation)
0
Quel bordel cette administraaaâââtion. Ils continuent à me casser les pieds avec leur site merdique, dénommé "Service-Public.fr".

Voici le courriel que je leur ai envoyé ce matin, avec le sentiment persistant de me heurter à un mur :

(Début de citation)

Hier, vous m'avez informé que les démarches relatives à la création de
l'association "SVAADE" étaient terminées et que je pourrais trouver un
document la concernant dans un porte-documents dont je n'ai pas trouvé la
trace. Ce matin, vous m'écrivez (Début de citation) Bonjour, Vous pouvez
retrouver et compléter le brouillon que vous avez créé pour la démarche
Création d-une association Votre brouillon est disponible 30 jours. Après
ce délai, il sera nécessaire de renouveler votre demande auprès de
l'administration. Si vous avez terminé votre démarche, veuillez ne pas
tenir compte (etc) (Fin de citation) Ras le bol de devoir me plier aux
caprices de votre site qui n'est pas du tout ergonomique et, pour dialoguer
avec vous, de devoir limiter le nombre de caractères !

(Fin de citation)

Quelle bande de charlots !
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Dimanche 7 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Nonchalant
Publié le 7 août 2020

Montaigne écrit : « Je veux que la mort me trouve plantant mes choux, mais nonchalant d’elle, et encore plus de mon jardin imparfait.* » Ah ! Que ce « nonchalant d’elle » me plait ! Qu’il est simple, élégant, détendu ! Que nous dit Montaigne par cette nonchalance ? Que le fait de mourir, il ne faut pas en faire toute une histoire, ni s’en soucier plus que de cela. La mort est inévitable ? La perfection hors d’atteinte ? Soit. Prenons-en note, et que ça ne nous empêche pas de planter nos choux.

Nonchalant était alors le participe présent du verbe nonchaloir, qui n’existe plus, et qui signifiait « ne pas s’occuper de ». Vers 1160 est attestée la locution « mettre en nonchaloir » dont l’équivalent aujourd’hui est « laisser à l’abandon ». C’était le contraire de chaloir, verbe défectif qui subsiste seulement à la troisième personne du singulier dans l’expression « peu me chaut » : peu m’importe, je ne m’en soucie guère.

Chaloir signifiait clairement : importer, avoir de l’intérêt. Et chaloir a donné chaland : au départ l’ami, le protecteur, puis la personne charitable qui fait des dons en nature ou en espèces, puis (puisque l’argent vient de s’en mêler) le client, et même, chez Rabelais, le coquin. Achalandage, chalandise : on entre dans le domaine du commerce, du négoce.

Le nonchalant échappe au négoce. Il ne déploie pas sa vie dans cette dimension. Il ne produit pas pour produire, il ne cherche pas à avoir, à retenir, à posséder. Il est celui qui admet ses limites et qui a vis-à-vis d’elles l’élégance du détachement.


* Essais, I, 20

N.D.L.R. : Que j'aimerais être nonchalant ! Mais il y a tant de choses qui me révoltent, notamment dans cette administraaaâââtion dont les limites me révulsent dès que j'en reprends conscience, ce qui arrive pratiquement tous les jours que le Bon Dieu fait !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 8 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie)
0
Encore quelques jours de patience et on ne devrait pas manquer de tomates :

8 août 2020.

8 août 2020.

8 août 2020.

8 août 2020.


Seront-elles bonnes et dignes de gourmets ? C'est toute la question.
Communiqué de presse de la Fédération Environnement Durable

Paris le 7 août 2020 18h

Canicule. Les éoliennes ne sont pas capables de faire tourner 10% des climatiseurs

Le 7 août 2020 à 18h, alors que la barre des 40°C a été localement dépassée sur une partie du pays, les 8000 éoliennes ont fourni 690 MW, soit 1% de la consommation nationale d'électricité qui s'est élevée à cet instant à 47.781 MW.

Elles n’ont pas fait tourner le dixième du parc des climatiseurs présents dans les logements français dont la puissance installée totale est estimée à 8.745 MW.

La sécurité du réseau électrique a été comme d'habitude assurée par les barrages et le nucléaire, des sources d'électricité fiables et non intermittentes.

Ces chiffres montrent l’inutilité de ces "ventilateurs industriels géants " qui ne peuvent faire face, ni aux vagues de froid, ni aux vagues de chaleur, c’est-à-dire au moments critiques en période anticyclonique où l’électricité d’un pays devient vitale.

L’obstination du Président de la République Emmanuel Macron à vouloir poursuivre l'implantation d'éoliennes en les brandissant comme "des étendards de l'écologie" ne peut s'expliquer que pour des raisons électorales et non pas pour l'intérêt supérieur de la Nation


Contact presse

Jean-Louis Butré
contact@environnementdurable.net
06 80 99 38 08

(1) Climatisation
En France, on compte selon l’ADEME, 961.000 logements équipés, d’une climatisation soit un taux de 3,1%
Selon l'Insee publiés en avril 2015, la surface moyenne des logements français était de 91 m²
On considère aujourd’hui qu’il faut une puissance de 100 W au m2* pour rafraîchir une pièce en été ou un salon/séjour d’une trentaine de m2, vous aurez donc besoin d’un climatiseur d’une puissance supérieure à 3 000 W. (engie)
https://particuliers.engie.fr/economies-energie/conseils/bien-choisir-ses-equipements/puissance-climatisation-100-m2.html
L’ordre de grandeur du parc français de climatiseurs serait donc évalué à
91m² x 961.000 x 100W = 8745 MW
MW= MegaWatt (= 1000KW)


(2) Production électricité par filière
https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere
RTE Eco2mix

N.D.L.R. : Lamentable, sans parole et sans foi ni loi, tout pour la com ! (airs connus)
Il me coûte beaucoup de ne pouvoir mettre en ligne ici, sur les pages publiques, les plans de l'avant-projet sommaire de restauration de l'aile Ouest du manoir favori, tels que l'architecte du patrimoine en charge de la "Mission n°2" me les a transmis il y a quelques jours. Mais je lui ai promis, à sa demande insistante, de ne pas procéder en la matière comme à mon habitude.

Ces plans poursuivent et ont vocation à mener à leur terme les réflexions engagées, déjà à ma grande satisfaction quant aux principes, par Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine.

Or je trouve les plans de la nouvelle architecte du patrimoine très bons et il me semblerait d'autant plus utile de les rendre publics que le parti architectural retenu dans les écuries consiste, pour l'essentiel et comme dans le projet initié il y a deux ans par Arnaud PAQUIN, en la création de deux grandes salles de réception dont la perspective des concerts et animations du 12 août prochain illustre à quel point elles seraient utiles et appréciées ici.

Sur le fond et à ce sujet, le débat en cours entre la nouvelle architecte du patrimoine et moi porte principalement sur la nature des normes d'accessibilité aux handicapés qu'imposerait une large ouverture de ces salles au public. Encore d'invraisemblables usines à gaz, comme sait si bien en concocter et en imposer notre si chère (à tous égards) administraaaâââtion. Or, en trente ans d'ouverture quasi-constante du manoir favori au public, je n'ai le souvenir de la visite que d'une seule personne endurant un handicap moteur et cela s'était, je crois, très bien passé, à la plus grande satisfaction de cette personne et de sa famille.

N.B. : Je pourrai néanmoins montrer ces plans, le 12 août prochain, par exemple à l'occasion du pique-nique, aux personnes qui nous feront le plaisir de participer à cette fête. Et je ne doute pas que les musiciens de "Correspondances", pour ne parler ici que d'eux, auront beaucoup de choses utiles à nous dire sur les problématiques de l'organisation de telles salles, au moins du point de vue des artistes utilisateurs.
J'ai la surprise, en ce dimanche après-midi, de recevoir de l'Administraaaâââtion un courriel ainsi libellé :

(Début de citation)

De : ne-pas-repondre@notification.service-public.fr <ne-pas-repondre@notification.service-public.fr>
Envoyé : dimanche 9 août 2020 14:27
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Création d-une association - Dossier clos


(Fin de citation)

Ainsi, ces corniauds travaillent un dimanche mais envoient des courriels sans les signer et auxquels il ne faut surtout pas répondre ! Quelle bande de couilles molles !

Suivant leur conseil, j'ai enfin réussi à accéder au "porte-documents" (il faut pour cela, après s'être connecté à leur site merdique, "Service-Public.fr", cliquer sur "Documents" car nulle trace du moindre porte-documents ainsi dénommé). Passons.

Et, dans ce truc, j'ai trouvé ces deux messages, qui attestent de mes efforts renouvelés pour créer cette association via leur site de merde :


Ainsi, dans les deux cas ces obscurs (mais méritants) tâcherons me reprochent les statuts de la "SVAADE", trop "succincts" à leur goût, notamment parce qu'ils ne mentionnent pas les conditions de dissolution de ladite association.

Mais, bande de crétins, dans le silence des statuts, c'est la loi qui s'applique ! Vous ne l'avez jamais appris ? L'association a été créée, comme indiqué noir sur blanc, sous l'égide de la loi de 1901 :

Je ne vais quand même pas recopier les dispositions de cette loi parce que vous êtes trop nuls pour connaître la Constitution, cette loi et divers autres classiques ! Où avez-vous donc été formés, nom de Dieu ? Et qui vous encadre ? Y a-t-il seulement quelqu'un qui vous encadre et vous évite de raconter de telles conneries et de bloquer la vie du pays, ici comme ailleurs, parce que vous ne connaissez pas les fondements de votre boulot ?

Résultat des courses, je vais encore devoir aller à Mortain pour faire signer par Hugues HOURDIN les statuts complétés, comme le demande(nt) à tort ce(s) planqué(s), puis me retaper pour la troisième fois toute la procédure de création de ladite association via leur site de merde. Encore beaucoup de temps perdu en perspective. Et pas l'ombre d'un interlocuteur qui sorte de sa planque pour simplifier les choses !

Ah, je vous l'assure, c'est beau la "simplification administraaaâââtive" ! Tousdek !
Pour complaire aux emmerdeurs, quels qu'ils soient, qui se dissimulent derrière le site "Service-Public.fr", voici une version des statuts de la "SVAADE" complétée par un article 8 que je vous laisse apprécier, amis visiteurs du site favori, chacun pour ce qui vous concerne :


Là-dessus, il va falloir que je mouline, pour la 3ème fois en quelques jours, leur foutu site afin qu'ils fassent enfin leur boulot et immatriculent cette association comme il convient.
Et vivent les insomnies ! J'ai ainsi pu consacrer 45 minutes de plus à naviguer sur "Service-Public.fr" pour arriver, après trois nouveaux essais successifs, au résultat suivant :


Comme ils me demandaient mon avis sur leur bazar, j'ai pondu la réponse suivante, très édulcorée par rapport à ce que je pense :


Espérons que, cette fois-ci, cette immatriculation passe enfin !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 10 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Qui aime recevoir des courriers recommandés ? Certainement pas moi !

Ce matin, le facteur m'a porté cette L.R.A.R. :


Elle ne nous apprend rien, la messe est dite depuis longtemps.

Mais pourquoi une lettre recommandée, stressante en tant que telle, alors qu'un courriel aurait dû suffire ?

La "simplificaaaâââtion administraaaâââtive" a encore de beaux jours devant elle !
Godefroy de Dnairbtnop Châteaux, Manoirs et Gentilhommières (via "Facebook")
rédigé le 11 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes - Références culturelles
0
Si vous avez 7,5 millions à dépenser vous avez droit à cette petite bicoque.
Touffou que je connais bien est un château à 20-30km à l'est de Poitiers, proche de la jolie petite ville de Chauvigny, qui surplomble la Vienne. Du XII au XVIIeme, entouré de magnifiques jardins, merveilleusement entretenu par la veuve du célèbre publicitaire Americano-Britannique David OGILVY qui y est mort. Il se visite si à l'occasion vous passiez dans le Poitou :


N.D.L.R. : Chouettes ambiances intérieures, même si je ne suis pas, en principe, super-fan des rideaux aux fenêtres de tels monuments :