Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 25 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
1
On a les blessures de guerre qu'on peut :

25 juillet 2020.

25 juillet 2020.


Le problème sera de me nourrir pendant cette période sans voiture, donc sans cantine favorite. Tout devrait bien se passer car j'avais fait provision de plein de boîtes de maïs ou de cœur de palmier. Il y a aussi les fraises et les radis du potager...

...qui ne nécessitent pas de cuisson.

Donc je devrais pouvoir survivre le temps qu'il faudra.

P.S. (à 20 h 30) : Ce soir, je m'aperçois que le genou droit en a pris un p'tit coup...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Vie du site - Aspects juridiques - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Un pompier me recommandait hier, dans l'ambulance, de ne pas me prendre en selfie. Il précisait avoir des instructions pour cela. "Vous savez, ces photos se retrouvent vite sur les réseaux sociaux et on ne sait pas ce qui peut arriver".

Air connu. Rigolo.


Et la liberté d'expression, bordel ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Il se confirme qu'il est difficile de s'extraire des "Urgences" du secteur quand on y est arrivé conduit par les pompiers. Pas de taxis, pas d'ambulance pour vous ramener chez vous.

Hier, l'épouse de Sébastien LEBOISNE s'est dévouée. Je l'en remercie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Je suis repéré comme le loup blanc dans le secteur. Même à 35 kilomètres du manoir favori.

Hier soir, coup de fil de mon garagiste du même métal, il voulait récupérer les clés après avoir déménagé l'épave. Il m'a appris que j'avais tamponné la voiture de son ex-belle-sœur qui l'avait, semble-t-il, mis sur ma trace. Ce monde est si petit...
Château de la Ballue et ses jardins (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Visite très privée des intérieurs du Château de la Ballue.
Un château du début 17ème, entièrement monument historique, qui vit au 21ème siècle.
Tous les détails ici.
Tous les samedis cet été, à 14h30, dans le respect des conditions sanitaires réglementaires. Nombre d'entrées limité, sur préinscription par mail chateau@la-ballue.com ou par téléphone 02 99 97 47 86


N.D.L.R. : Il faudrait qu'on aille voir tout ce travail d'une architecte de qualité.
Pierre-Paul FEYTE (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Astronomie
0
Il me sera peut-être donné de vieillir assez pour que cet été se retrouve parmi des souvenirs anciens.
Si c'est le cas, je sais alors que je me souviendrai de cette saison insolente au cieux splendides, ou une grande comète se laissait admirer, soir après soir, glissant entre les pattes de la Grande Ourse, enchantant des millions d'observateur.
Depuis des milliers d'années, le comètes spectaculaires ont été associées au changements, qu'il s'agisse du règne d'un roi, de la fin d'un empire ou de l'irruption d'une guerre ou d'une peste. Je ne doute pas que nous soyons, effectivement, dans un tel changement. Je ne peux me débarrasser du sentiment viscéral - et que je sais partagé par beaucoup - que nous allons vers des temps peu commodes, hélas.
Que faire, alors ? Hé bien enivrons-nous, grisons-vous d'étoiles et de nuits sensuelles, fuyons l'ordinaire, et tout ce qui fait de nous l'esclave du Temps et des Normes. Enivrons-nous, que diable ! De vin, de poésie, d'astres ou de vertu, à notre guise, mais enivrons-nous !
Ci-dessous : la comète Neowise et la constellation de la Grande Ourse, le soir du 24 juillet 2020. Combinaison panoramique verticale de deux poses de 50 secondes, boîtier Pentax K-1, objectif Pentax-M 50/1.7 (je l'emploie depuis 1981 !), iso 1600, suivi stellaire assurer par le mode Astrotracer (déplacement du capteur).


N.D.L.R. : Yes !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 26 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
La gendarmerie de Saint-Hilaire-du Harcouët vient de me téléphoner pour prendre de mes nouvelles :


Très sympa, le gendarme DOGUET (orthographe non garantie). Et très attentionné, ça fait plaisir. Merci à lui et à tous ses collègues, ainsi qu'aux pompiers, aux infirmières et au toubib, tous super !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
2
Le garagiste m'informe que la "Twingo" est morte, impossible à réparer. J'espérais encore, n'ayant en fait quasiment rien vu...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
La "Twingo", l'est mourue. L'autre voiture aussi. Voici en effet les photos que m'a communiquées cette après-midi la propriétaire du "véhicule B" :

25 juillet 2020.

25 juillet 2020.

25 juillet 2020.


La "Twingo" au premier plan :

25 juillet 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin - Anecdotes
0
Carole et les enfants trouvent que je ne marche pas assez. Ils prétendent que, si j'avais "une vie un peu plus saine", je ne m'endormirais plus au volant. Donc promenade ce matin dans les allées du manoir favori, en compagnie du brave Guguss :

27 juillet 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Je suis allé remettre cette après-midi les clés de la "Twingo" au garage JOUBIN de Saint-Georges-de-Rouelley. Je ne vois pas très bien à quoi elles pourront servir désormais :

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.

27 juillet 2020.


Je me rappelais avoir voulu, avant de couper le contact, reculer pour me dégager mais je ne m'étais pas vraiment rendu compte - j'étais comme qui dirait K.O. assis - que j'avais alors heurté un muret aussi violemment :

27 juillet 2020.


La morale de cette histoire est qu'un choc frontal en "Twingo", à 70 km/h et contre un véhicule à l'arrêt, vous envoie les deux véhicules "ad patres" alors que le conducteur est, somme toute, bien protégé. A 80 km/h, ce serait moins réjouissant encore. Ainsi, même dans l'hypothèse où l'on ne percute pas un véhicule venant en sens inverse, 80 km/h constitue bien une limite.

Il faut donc dénoncer sans relâche l'irresponsabilité et la démagogie de ceux qui, à quelque titre que ce soit, ont voulu revenir aux limites à 90 km/h. A ce sujet, Edouard PHILIPPE avait adopté une très sage position que, pour le coup (c'est le cas de le dire), j'approuve entièrement !

N'est-ce pas, jeunes gens ?

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Il est prévu, à ce stade des débats familiaux, que je récupère la "Duster" (que je trouve moins spacieuse que la "Kangoo", donc que je n'aime pas trop) et que Carole s'offre un véhicule acceptable par les écolos parisiens qui nous gouvernent.

Dans l'immédiat, Carole "doit" repartir à Paris. Donc ce sera en "Duster".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
Les premières patates du manoir favori depuis - on peut l'imaginer - une bonne cinquantaine d'années. Sinon depuis un siècle :

27 juillet 2020.


Je sens que ce seront les meilleures patates de la Terre !

P.S. (du 29 juillet 2020) : Expérience faite, ces patates sont trop farineuses à notre goût. Sans doute bonnes à faire de la purée ou de la soupe néanmoins. Pour le reste, il faudra nous documenter sur d'autres espèces que nous planterions l'an prochain.

Car nous avons bien l'intention de continuer à avoir un potager au manoir favori. Je devrais aussi me renseigner sur une serre moins précaire que celle de cette première année...
Bellême tourisme - Le Perche en Normandie (via "Facebook")
rédigé le Mardi 28 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Généalogie et sagas familiales - Transmission du patrimoine - Références culturelles - Annonces - Dans l'Orne
0
Des appartements et du mobilier d’époque
Que peut-on voir dans ce château des Feugerets ?

Du raffinement, surtout. Celui des salons du rez-de-chaussée, qui datent du XVIIIe, par exemple, qui comportent plusieurs pièces d’époque...

... et un parquet d’un état remarquable, différent de pièce en pièce. Une dizaine de pièces sont à visiter, afin de mieux voir et comprendre comment vivaient les propriétaires des lieux au fil des siècles. On trouve une étonnante petite chapelle, au sortir de l’escalier principal. Plus loin, les pièces sont une succession de petites chambres et alcôves, avec même une table de maquillage et des produits « dans leur jus ». D’autres petites surprises sont à découvrir dans les couloirs du château, où des portes que l’on pourrait prendre pour des placards, donnent en vérité vers de minuscules escaliers accédant à de petites chambres de bonnes.

Château des Feugerets : info@chateau-des-feugerets.fr ou 06 88 44 89 10. Visites guidées (payantes) tous les jours à 15h et 16 h 30, d’environ 45 minutes. Réservation obligatoire et limite de 10 personnes par groupe.

N.D.L.R. : Je ne comprendrai jamais qu'on laisse partir de telles propriétés quand on a, dans la famille, les moyens de les entretenir, c'est-à-dire de les conserver et de les y conserver. Quel aveu d'impuissance, c'est nul !
La revue de Michel ONFRAY - FRONT POPULAIRE (par courriel)
rédigé le Mardi 28 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
3
L’IDÉE DE LA SEMAINE

L’idée la plus plébiscitée de la semaine nous provient de @Ramu59 et concerne la durée des mandats de nos représentants : « Je proposerai un mandat présidentiel unique de sept ans pour que le président ne soit plus obnubilé par sa réélection mais par la réussite de son septennat. De même je proposerai de réduire le mandat législatif à quatre ans afin que les français puissent sanctionner une mauvaise représentation de leurs députés si besoin. Président : 7 ans - Députés : 4 ans ».

N.D.L.R. : Que voici des idées hautement stupides ! Si le Mimi n'est plus capable que de porter au pinacle ce genre d'inepties, il serait temps qu'il prenne sa retraite !

Où a-t-il vu que le bricolage constitutionnel réglait en quoi que ce soit les problèmes ? Et en quoi un mandat unique serait-il la garantie d'un bon comportement alors que la perspective de devoir être réélu pour rester en poste serait source de plus d'inconvénients que d'avantages ? Mystère !

Poubelle !
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Mercredi 29 Juillet 2020
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie)
0
Bulles
Publié le 29 juillet 2020

Mon esprit me fait parfois l’effet d’un ces lacs volcaniques où des bulles — mes pensées — affleurent sans cesse à la surface. Elles se succèdent, s’enflent, s’irisent un instant, et éclatent, disparaissant pour la plupart sans retour avant d’avoir été seulement saisies par ma conscience. Il ne m’en reste rien que parfois une vague impression de couleur. J’ai beau chercher, c’est la seule trace qu’elles laissent en ma mémoire, et c’est ainsi que je sais qu’elles existent. Mais en vérité, tout ce que je peux en dire, c’est que je les oublie avant de ne les avoir pas connues.