Désultoirement vôtre !

Michel Auclair‎ à LES BEAUX CHÂTEAUX ET AUTRES TRESORS DU PATRIMOINE EUROPEEN
rédigé le Dimanche 16 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le HMS Victory à Portsmouth (Angleterre).

En cale sèche depuis 1922 dans le port de Portsmouth, le Victory est le seul navire de guerre en bois du XVIIIème siècle en parfait état, avec le USS Constitution qui est basé à Boston, mais qui navigue toujours.
Construit de 1759 à 1765, il est mis en réserve avant de devenir le navire amiral d'Augustus Keppel (1726-1786) au déclenchement de la guerre d'indépendance américaine.
Navire de 69 mètres de long et 62,50 mètres de haut au grand mât, il était fortement armé.
En 1780, il est doté d'un blindage en cuivre à la base de la coque.
Il passe entre différentes mains, notamment celles de l'amiral Samuel Hood (1724-1816), puis enfin en 1803 entre celles de l'amiral Horatio Nelson (1758-1805). C'est sur ce navire qu'il gagne la bataille de Trafalgar, un des pires désastres de la marine française, mais en y laissant la vie. C'est lors de la prise en main de Nelson que le navire est repeint aux couleurs que l'on voit actuellement. La figure de proue est modifiée pour porter les armoiries du roi Georges III.
On remarquera dans le carré des officiers, le portrait de Nelson non loin du portrait de se maîtresse Lady Hamilton (1765-1815).
Le Victory est retiré su service actif et ancré à Portsmouth avant d'être mis en cale sèche un siècle plus tard. En 1928, le bateau est ouvert à la visite.
Pendant la deuxième guerre mondiale, le Victory est endommagé par une bombe allemande.
Il a été entièrement restauré dans les années 2000. Il est conservé au Royal Naval Museum.

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

"H.M.S. Victory".

N.D.L.R. : Il n'y a pas de patrimoine que chez nous. Celui-là, d'ailleurs, nous aura également coûté très cher.

Lorsque je l'ai visité, notamment la première fois en 1974 lors d'une escale du "Foch" où je terminais mon service militaire, l'intérieur du navire était largement peint en rouge (et non en "jaune Vauban" comme sur ces photos), afin que le sang et les chairs explosées de l'équipage fussent moins impressionnantes pour les survivants pendant les batailles.

En souvenir de cette escale et de cette visite, je conserve dans la tour Louis XIII de notre manoir favori un plan de profil de ce glorieux navire :

16 septembre 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 16 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Déjeuné aujourd'hui au grill de l'"Hôtel de France" à Domfront. Service très lent par manque d'effectifs et mauvaise coordination entre la cuisine et la salle. Tranche de gigot petite et pleine de nerfs. Outre que la soupe était beaucoup trop salée (pour pousser à la consommation de boissons, je suppose), on y rabiote par tous les bouts. Ce n'est hélas pas la première fois que je le constate.

Et dire que l'office local de tourisme ne se décarcasse que pour ce genre de mandants !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 17 septembre 2018 22:44
À : Bernard Soul
Objet : Réalités médiévales et dynamisation de notre territoire.

Monsieur le maire,

Je découvre grâce au "mur Facebook" de notre conseillère départementale que des réunions sont organisées en mairie de Domfront-en-Poiraie sur un thème d'un grand intérêt ("l’élaboration d’une stratégie de développement touristique sur le thème du Médiéval") mais, d'une façon qui semble curieusement limitative, avec des participants choisis, paraît-il, par la municipalité assistée, pour ce faire, par un "cabinet-conseil".

Puis-je vous demander qui sont ces prétendus experts et d'où ils tirent leur prétendue expertise ?

A l'évidence, d'aucuns ont des vues bien réductrices - et, pour tout dire, erronées - sur certains aspects substantiels du "passé médiéval" de Domfront.

Donc à l'occasion, en tout cas avant que lesdits "experts" ou prétendus tels ne figent leur "expertise" sensée éclairer les choix des responsables politiques, je serais heureux qu'avec eux, vous veniez faire un tour à la Chaslerie pour prendre enfin connaissance de sa réalité médiévale qui semble leur avoir échappé. Peut-être parce qu'ils ne font guère que du copié-collé des laïus des érudits locaux auto-proclamés et vivent, de ce fait, d'idées préconçues rabâchées par des radoteurs, à défaut d'être soumises à un examen critique non biaisé sur le terrain.

J'aurais ainsi plaisir à vous faire découvrir des choses qui vous ont, semble-t-il, été cachées en la matière, et je pourrais même, à cette occasion, vous soumettre un projet d'éclairage extérieur qui paraitrait mériter de retenir l'attention de tous ceux, dépourvus d’œillères comme vous et moi et, j'en suis sûr, d'autres décideurs, qui s'intéressent au patrimoine et au tourisme dans le Domfrontais et veulent à juste titre, par de si brillantes initiatives, dynamiser notre territoire.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)


P.S. (le 18 septembre 2018 à 9 heures du matin) : J'ai immédiatement mis en ligne le texte de ce courriel sur le "mur Facebook" de Catherine MEUNIER, la conseillère départementale qui m'avait permis de découvrir cette réunion fermée.

Elle réagit ce matin en écrivant sur ledit mur : "Je vous remercie Pierre-Paul de bien vouloir utiliser votre mur Facebook pour adresser des messages personnels .
N’hésitez pas à vous tourner vers la municipalité pour leur adresser vos idées et remarques concernant ce projet . "

J'en rajoute un couche : " Puisque vous rendez compte à votre façon sur votre "mur" de réunions tenues dans notre mairie commune, et puisque vous êtes vous-même notre élue, il me paraît tout à fait légitime d'utiliser votre mur pour réagir aux questions que vous soulevez. Au demeurant, mon propre mur est très loin d'avoir la qualité et la fréquentation du vôtre où je suis sûr que, toujours soucieuse de l'information de vos autres "amis Facebook", vous laisserez chacun exprimer son opinion sur le sujet en question et où je n'hésiterai pas, soyez-en persuadée je vous prie, à réagir de nouveau le cas échéant. (Accessoirement, je m'étonne que vous qualifiiez mon propos de message personnel : il s'agit bien d'un message public et qui se veut tel.)"

J'ajoute ici, à l'usage des membres du fan club de notre site favori, que ces derniers me connaissent assez pour ne pas douter qu'au-delà du "mur" de Catherine MEUNIER et de notre site favori, j'utiliserai s'il le faut tous les médias disponibles pour dénoncer le caractère biaisé de l'instruction des dossiers de subvention du conseil régional - puisque c'est de cela qu'il s'agit ici - au cas où ce caractère biaisé continuerait à m'apparaître flagrant. Mais gardons le moral, la messe n'est peut-être pas encore dite et je fais confiance à Bernard SOUL et à Catherine MEUNIER pour remettre le dossier sur un chemin moins tortueux, ainsi que cela semble justifié, facile et nécessaire.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Septembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
En regardant les informations que m'envoie la "tour de contrôle", ainsi que je le fais chaque nuit, je constate qu'hier, un visiteur de notre site favori s'est attardé sur le message 1741 du 21 novembre 2010 dont j'ai évoqué le contenu avant-hier devant un certain groupe de visiteurs, lors de la "Journée du Patrimoine". Je sais même le temps que cette personne a consacré à le lire.

Je remets ce message en ligne ici car il me paraît toujours utile.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Je reçois à l'instant un courriel m'annonçant que l'étude de mon dossier de retraite Agirc est terminée et que je vais recevoir un paiement définitif de ma retraite complémentaire Agirc.

Que cette administraaaâââtion est lente ! Cela fait près de 11 mois que je suis à la retraite et ils n'ont cessé de me réclamer des infos qu'ils auraient dû déjà connaître si leurs dossiers avaient été en ordre.

Quant au montant dont il s'agit, il est sans doute encore trop tôt avant ce paiement pour qu'ils m'en informent...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 19 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - Anecdotes
0
J'avais passé une partie de l'après-midi avant-hier à faire disparaître avec l'aspirateur les mouches qui avaient colonisé mon ancien bureau, au 1er étage de la tour Louis XIII.

Eh bien hier, l'invasion avait recommencé :

18 septembre 2018.

Cette fois, c'est Christian qui s'y est collé.

On avait été tranquilles depuis le dernier traitement chimique auquel j'avais fait procéder, de mémoire en décembre dernier. On dirait bien que je vais devoir rappeler l'intervenant pour qu'il double la dose.

Il est curieux que l'invasion en question n'ait guère lieu que dans la tour Louis XIII. A croire qu'il y ait des charognes entre les murs et les boiseries.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 19 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Un de mes locataires de Pontorson, toujours en retard dans ses paiements de loyers, semble avoir pris l'habitude de me téléphoner à pas d'heure (la fois précédente après minuit, hier soir vers 23 heures) pour me laisser des messages désagréables (hier soir d'une voix avinée). Ras le bol de ce "cas soce" qui me casse mon premier (et souvent seul) sommeil ! Il est vrai qu'assisté comme il l'est, il passe l'essentiel de son temps au plumard, du moins quand il n'essaye pas de monter la lie des autres locataires contre moi.

J'observe que, globalement, les ratios sont stables : sur le long terme, 30 % des locataires posent problème et la moitié de ceux-ci de sérieux problèmes. On me dit que c'est général.
(Je classe le bonhomme en question dans la catégorie de ceux qui posent un problème pas trop grave...)
Fondation pour les Monuments Historiques
rédigé le Mercredi 19 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
✨Bénéficiaire du Prix Sotheby's 2018 !

Le Château de Beynac en Dordogne reçoit un soutien pour la restauration de ses boiseries peintes du XVIIème siècles dans la Salle des Armures et dans le Cabinet.

Les travaux permettront notamment de dépoussiérer et de nettoyer minutieusement les décors, de refixer les soulèvements de la couche picturale et de combler les fissures.

Découvrez les autres monuments soutenus.

N.D.L.R. : Magnifique !
Bonsoir

L'émission de ce soir "ENVOYE SPECIAL" sur Antenne 2 traite des maisons de retraites privées et des éoliennes, cela pourrait vous intéresser. Vous devez pouvoir y accéder en replay sur le site.

Cordialement

N.D.L.R. : Merci. Je passe déjà l'essentiel de mon temps à œuvrer pour une pensionnaire de maison de retraite (encore à temps plein depuis près de 48 heures et ça va continuer tant que sa nouvelle installation ne sera pas nickel) et je dois, par ailleurs, assister dans les deux prochaines semaines à deux audiences de juridiction consacrées à des problèmes d'éoliennes (le 25/9, au TA de Caen, à propos d'autorisations d'exploiter ; le 9/10 à la CAA de Nantes, à propos de permis de construire).

Je ne suis pas assez maso pour y ajouter, sur les mêmes sujets, des soirées devant la télé.

D'autant que je continue à me passer très bien de cet instrument qualifié au demeurant dans ma famille de "déconnoscope".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 21 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je ne sais même plus depuis combien de temps ma mère habitait dans notre immeuble à Paris. Cela doit remonter à l'année de la mort de mon père, soit 1986, quand je l'avais convaincue de vendre leur appartement de la Porte de Saint-Cloud et d'acheter celui qui se trouve au-dessus du nôtre à La Muette.

Le fait est que 32 ans de présence au même endroit, et même si le nettoyage a été fait régulièrement et avec soin, cela laisse beaucoup de moutons sous les meubles les plus lourds et beaucoup de marques aux murs lorsqu'on enlève les cadres :

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

20 septembre 2018.

Carole avait déjà passé beaucoup de temps à faire les paquets. Assisté de deux de ses anciens compagnons, Jean LEMARIE est venu hier m'aider à déménager vers Alençon une bonne partie de ce mobilier, notamment toute la chambre et une partie du salon. Tout cela est donc arrivé dès hier soir à la "résidence Domitys" où je devrai retourner aujourd'hui pour assurer le déballage et la mise en place du plus gros.
Le 23 mars dernier, nous vous avions présenté la carrière, mais de loin ! Aujourd'hui, nous sommes sur les lieux, en voici à nouveau l'historique...
Le domfrontais, au début du XXe siècle, était essentiellement un monde rural. La phase industrielle débute avec, entre autres, la carrière du tertre Sainte Anne en 1911, située sur la commune de la Haute Chapelle et exploitée par Marc Le Chippey . La roche, utilisée pour la fabrication de pavés, est extraite par une quarantaine de carriers.
Face à cette extraction, les élus s’inquiètent sur le devenir du site et obtiennent son classement en 1924. La carrière cessera son activité en 1956.
Elle est aujourd'hui masquée par la végétation et la voie ferrée qui la desservait (Caen-Laval) a disparu au profit de la voie verte !


N.D.L.R. : Aujourd'hui, quand on veut changer le revêtement des rues, on doit importer les pavés d'Inde ou de Chine ou les imiter avec un produit caoutchouteux qui ne durera pas, suivez mon regard... Alors que nous demeurons à un extrémité du massif armoricain dont les grès ont gardé toute la saveur du terroir.
Et il faudrait appeler ça le progrès ?
Mort aux cons (vaste programme, comme disait le Général) !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 21 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
(Début de citation)


De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 21 septembre 2018 08:07
À : Sinikka Gallois
Objet : RE: Colloque de Cerisy: "L'architecture normande à l'âge classique" - du 3 au 7 octobre 2018

Chère Sinikka,

J'ai bien envie de m'inscrire.

Qui en sera des VMF ?

Amitiés,

PPF

____________________________________________________________________

De : Sinikka Gallois <galloissinikka@orange.fr>
Envoyé : jeudi 20 septembre 2018 10:45
À : Sinikka Gallois
Objet : tr: Colloque de Cerisy: "L'architecture normande à l'âge classique" - du 3 au 7 octobre 2018

Chers amis adhérents,

Voici un colloque qui s'annonce passionnant pour nous, adhérents des VMF: l'Architecture en Normandie à l'âge classique, du 3 au 7 octobre. Il est possible de s'inscrire à la journée. N'hésitez pas à consulter le site: www.ccic-cerisy.asso.fr/architecturenormande18.html pour plus d'informations, et voir programme en PJ.

Bien à vous,

Sinikka Gallois, Déléguée VMF Manche
Manoir de Saint-Ortaire
50620 Le Dézert
02 33 05 86 44
galloissinikka@orange.fr
site-web de l’association: www.vmfpatrimoine.org

____________________________________________________________________

> Message du 07/09/18 17:52
> De : info.cerisy@ccic-cerisy.asso.fr
> A : undisclosed-recipients:;
> Copie à :
> Objet : Colloque de Cerisy: "L'architecture normande à l'âge classique" - du 3 au 7 octobre 2018
>
>

Chère Madame, cher Monsieur,
Chers amis de Cerisy,

Comme vous l’avez peut-être déjà noté, notre saison 2018 se terminera avec un colloque dont le thème sera: L'ARCHITECTURE EN NORMANDIE À L'ÂGE CLASSIQUE.

Dirigé par un jeune chercheur passionné, Etienne Faisant, et inscrite dans le sillage de deux manifestations cerisyennes antérieures (L'architecture normande au Moyen Age (1994) et L'architecture de la Renaissance en Normandie (1998)), cette rencontre promet de révéler nombre de considérations inédites sur le patrimoine normand (dont les châteaux, les grands bâtiments monastiques, les carrières, les fortifications, les jardins…) des XVIIe et XVIIIe siècles, période encore peu étudiée.

Le château de Cerisy, construit au début du XVIIe siècle, fera donc l’objet d’une attention toute particulière!

A noter également, le vendredi 5 octobre, la visite de la ville de Caen et des bâtiments monastiques de l’abbaye aux Dames (siège de la Région), qui sera précédée d’une séance publique à l’Hôtel de ville.

Voici un flyer de présentation comportant un bulletin d’inscription. Des informations complémentaires sur notre site internet.

En espérant vous retrouver nombreux pour ce beau moment et en vous remerciant de bien vouloir faire circuler l’information dans vos réseaux, nous vous adressons nos pensées très cordiales.

Edith Heurgon
Co-directrice du CCIC

(Fin de citation)
0
Pour son quatrième voyage, L'Hermione met le cap sur la Normandie :

Un temps fort du voyage du trois-mâts - réplique exacte de celui sur lequel, le 21 mars 1780, le jeune major général Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, partit combattre aux côtés des insurgés américains qui luttaient pour leur indépendance - sera l'escale à l'Armada de Rouen du 7 au 16 juin. Plusieurs autres sont déjà confirmées (Cherbourg, Ouistreham, Saint-Nazaire/Nantes). D'autres restent en discussion (Dieppe, le Havre, Caudebec).

N.D.L.R. : On tâchera d'aller voir ça, et plutôt deux fois qu'une !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 21 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Je n'ai pu m'empêcher de recadrer très vigoureusement ma mère ce soir.

Alors que son déménagement a mobilisé quatre hommes tout hier et moi encore toute l'après-midi d'aujourd'hui, tandis que Carole, qui a appris de mauvaises nouvelles sur l'état d'un de ses yeux en début d'après-midi, a néanmoins pris la route à partir de Paris pour lui livrer ce soir un couchage lavé et repassé de frais par ses soins, ma mère s'est permis, elle qui ne remercie jamais personne, quoi qu'on fasse pour elle, d'agresser verbalement, en termes violents et totalement inacceptables, l'"assistante de vie" venue faire sa toilette ce soir. Le motif (si on peut parler de motif) de cette nouvelle sortie était que cette demoiselle dérangeait ma mère à un moment très important puisqu'elle était en train de taper un S.M.S. à ma sœur. Selon son habitude, ma mère a parlé à cette demoiselle préposée à sa toilette et à son habillement comme n'importe qui aurait honte de parler à un chien.

Ensuite, se plaignant à ce pauvre auditoire de ma réaction, ma mère m'a traité de fou puis, s'étant enfermée dans le cabinet de toilettes avec cette jeune fille qui fait ce métier ingrat pour vivre, a prié celle-ci, d'une voix geignarde de grande tragédienne, de lui changer le couchage bien qu'elle fusse parfaitement informée que Carole arrivait aux portes d'Alençon.

Il y avait urgence : il était environ 20 heures.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 22 Septembre 2018
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Le programme des prochains jours sera assez chargé :
- aujourd'hui et demain, Carole et moi participerons à la promenade dans le Perche organisée par "Patrimoine(s)" ; demain soir, Carole rentrera à Paris où l'appellent ses devoirs de grand-mère ;
- lundi, j'irai du côté d'Angers visiter le hall d'exposition de "Fermanoir" en compagnie d'Arnaud PAQUIN et de Sébastien LEBOISNE ; il s'agira pour nous de choisir les ferronneries de la porte et des fenêtres du logis, afin que Sébastien puisse enfin mettre leurs menuiseries en fabrication ; je profiterai de cette escapade pour rendre visite à mon beau-frère Dominique BOVE dont l'installation de chauffage par géothermie profonde mérite, paraît-il, le détour ;
- mardi matin, à Caen, j'assisterai au tribunal administratif, en présence de l'excellent Me Francis MONAMY, à l'audience consacrée à notre recours contre les autorisations d'exploiter de nouvelles éoliennes à Ger et Saint-Georges-de-Rouelley (Sud Manche) ; je rendrai compte immédiatement à l'ensemble de nos alliés de la tournure des débats et du rapport public ;
- mercredi, il me faudra m'assurer qu'un plombier rebranche correctement l'électro-ménager et l'évier récemment retirés du colombier pour être réimplantés dans le bâtiment Nord (dans mon ex-futur-bureau-bibliothèque-de-mes-rêves) ; Carole souhaite qu'on en profite pour exhausser l'évier ;
- "le plus tôt possible", je devrai repasser par Alençon pour livrer à ma mère le micro-ondes qui lui est "indispensable" et dont j'aurai dû faire l'achat puisqu'"il n'est pas question" qu'elle ne puisse s'alimenter à d'autres heures que celles, régulières, où lui sont livrés ses trois repas contractuels par jour, en plus de son goûter de 16 heures à prendre en bas de l'immeuble ; il faudra également que j'intervienne pour que ses dîners comportent "trois plats et non pas deux" ; d'ici là, il faudra que j'aie lu pour elle la cinquantaine de pages desdits contrats et puisse les lui commenter avant qu'elle ne les signe ;
- quand j'en trouverai le temps, il faudrait que j'aille déposer chez "Groupama" à Domfront les devis consécutifs aux dégâts des eaux provoqués à Pontorson par le type qui me téléphone à pas d'heure pour m'engueuler, me doit de l'argent qu'il refuse de payer et, de surcroît, n'entretient pas les joints de sa douche ni la chasse de ses chiottes comme il le devrait, provoquant ainsi des emmerdements en cascade chez sa voisine du dessous ; je devrai m'assurer des conditions dans lesquelles "Groupama" couvre les frais de réparation (je fais en effet la chasse aux franchises scélérates) puis lancer les derniers travaux à réaliser ;
- il faudrait également que je me préoccupe de relancer le président du comité socio-culturel de Domfront qui a déjà mis huit jours à ne pas répondre à ma demande, pourtant très simple, de changement de siège social de l'APIJOMM puis que j'organise, si possible et dans la foulée, l'A.G. "ad hoc" ;
- dès que possible, je devrai transmettre à Roland FORNARI la photo et les dimensions de la grille d'aération des w.-c. sous l'escalier du logis, afin qu'il m'en fabrique de nouvelles ;
- le plus tôt possible, il conviendra que je remplisse le dossier médical que ne m'a toujours pas transmis en format-papier le nouveau courtier en assurances contacté pour permettre l'octroi d'un prêt d'un montant désormais réduit de moitié (soit 125 000 € afin de passer plus facilement sous les fourches caudines de deux nouveaux assureurs), ceci afin de pouvoir financer en trésorerie la 1ère tranche de chauffage que j'aimerais lancer avant que les intempéries ne rendent les terres alentours impraticables pour les forages ;
- j'aurai à relancer le maçon recommandé par des amis afin qu'il draine le plus vite possible le mur Ouest de l'"aile de la belle-mère" ; si je n'y arrive pas, obtenir d'Igor qu'il creuse à la mini-pelle un fossé au pied de ce mur ;
- encore et toujours, je devrai relancer Arnaud PAQUIN, sans pour autant le tanner si possible, pour qu'il donne suite à nombre de mes demandes formulées et réitérées depuis des mois ;
- enfin relancer Christian pour qu'il effectue à notre manoir favori les divers travaux de charpente et de couverture que je lui demande depuis des mois, en commençant par la révision de vieilles tuiles et le démoussage de diverses couvertures ; m'assurer qu'il en finit avec le tri et le rangement des pièces de bois livrées par Xavier HUET ; là aussi, le retour du temps des pluies est critique.

Dans ces conditions, j'espère que les membres de notre fan club favori voudront bien m'excuser si je ne suis momentanément plus aussi disponible pour alimenter notre site favori des messages dont ils aiment se délecter quotidiennement, ce qui me fait, d'ailleurs et toujours, beaucoup d'honneur.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 21 Septembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 21 septembre 2018 23:01
À : Magdaléna LEROUX
Cc : carolefourcade3@(...); betty.toubert@(...)
Objet : URGENCE SIGNALEE : Déménagement de ma mère

Madame,

Il est inadmissible que "Domitys" prétende refuser désormais le changement de revêtement de sol dans le cabinet de toilettes du nouveau logement de ma mère. Celui-ci est en effet dans un état inacceptable.

Vous m'aviez pourtant donné votre parole que ce changement de revêtement serait fait avant l'emménagement de ma mère dans son nouveau logement (qui n'est autre que votre ancien bureau). Or, lorsque, le 17 à 21 h 14, je vous ai écrit pour acter vos paroles expresses du jour-même, il n'y a bien sûr eu aucun démenti, ni de votre part, ni de personne d'autre de Domitys où vous étiez au demeurant notre principale interlocutrice depuis nos premiers contacts.

Or, aujourd'hui, la personne représentant Domitys (personne dont la signature est illisible et qui n'a pas eu la correction élémentaire de se présenter) revient unilatéralement sur cet engagement sous la forme d'un "commentaire" sur l'état des lieux à l'entrée qu'elle a signé.

J'ose espérer que la raison de ce revirement est une mauvaise coordination avec vous, ce qui peut arriver quand, par exemple, un salarié est sur le départ.

Je vous prie de vous en assurer et de bien vouloir me confirmer sans retard que le nécessaire va enfin être fait.

Comme, par ailleurs, le projet d'état des lieux qu'il était demandé à ma mère de signer comportait de très nombreuses erreurs, toujours en faveur de "Domitys", j'en ai corrigé quelques-unes avec le souci que demeure entre nous le climat de confiance, d’honnêteté et de transparence qui doit à l'évidence prévaloir.

Cordialement,

PPF

_______________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 17 septembre 2018 21:14
À : Magdaléna LEROUX
Cc : carolefourcade3@(...); betty.toubert@(...)
Objet : RE: Déménagement de ma mère

Madame,

Suite à notre visite cet après-midi du futur logement de ma mère :
- je vous remercie d'avoir décidé de changer le revêtement au sol du cabinet de toilettes ;
- je souhaiterais qu'il en aille de même dans la chambre ;
- quant au fil de la télé, nous verrons à l'usage si son emplacement actuel convient au mobilier de ma mère.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)