Désultoirement vôtre !

François MICLO
rédigé le Lundi 11 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
S'il y en a qui comptent recevoir leurs étrennes à la fin de l'année...

N.D.L.R. : Pourtant le gardien a bien défendu sa loge...

François MICLO
rédigé le Lundi 11 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Références culturelles
0
Faut extrader Linda de Suza.

Les poils, les concierges et les maçons, ça va un moment. Passons aux choses sérieuses et parlons de la guerre d'Angola. ‪#‎LoboAntunestribute‬

Pêle-mêle de Barroso et de festival
Publié le 11 juillet 2016

Barroso.

On a appris vendredi que M. Barroso, l’ancien président de la commission européenne, rejoignait la banque Goldman Sachs en qualité de président international. Ce bon José Manuel (c’est le communiqué de presse qui nous le dit, et dans ces compagnies-là on s’appelle directement par son prénom) aura pour mission « d’aider Goldman Sachs à comprendre le marché européen». Ce n’est certainement pas une mince affaire.

Il semble que ses motivations soient essentiellement d’ordre moral et philanthropique. José Manuel (je cite ici le Financial Times) a été « très impressionné » par l’engagement de Goldman Sachs en faveur des « plus hauts principes » éthiques. Et il a précisé que son rôle inclura « le renforcement de la culture d’intégrité, de cohérence, de diligence et de responsabilité » de la banque d’affaires américaine. Ce ne doit pas être une mince affaire non plus.

N’est-il pas admirable qu’un homme qui pourrait goûter une retraite méritée fasse ainsi à l’Europe et à l’éthique le don de sa personne ? Et cependant je lis qu’on le critique ici et là. Moi, si j’avais un reproche à lui faire, ce serait celui d’avoir été trop occupé par la préparation de sa prise de fonction pour participer à la campagne de financement de Chansons et Mots d’Amou.

Heureusement d’autres l’ont fait, et l’objectif de 4000 euros a été atteint à 115%. Un très grand merci à tous nos généreux donateurs. Et si certains (voire José Manuel lui-même) voulaient encore contribuer, qu’ils sachent qu’il est toujours possible de le faire en nous adressant un chèque à l’ordre de l’association : Association Chansons & Mots d’Amou, c/o Mairie d’Amou, Place Saint Pierre, 40330 Amou. Nous en ferons bon usage.

Financé avec succès.

N.D.L.R. : Les "financements participatifs", encore une usine à gaz qu'il me faudrait regarder de près. J'interrogerai Alexandra PROUST, de la "Demeure Historique", dès qu'elle sera rentrée de congés, afin de bien calibrer mon dossier éventuel (quel montant viser ? à quel moment de l'année lancer l'appel ? comment présenter mon affaire ?).

N.D.L.R. 2 (en fin de matinée) : Je viens d'appeler Alain DUCATILLON, du château de Bourgon, en Mayenne, dont l'épouse est déléguée de la D.H. et qui a monté un tel dossier avec succès. Dans le secteur, il y a aussi l'expérience de la belle-fille d'Artus de MONTALEMBERT à Lassay, pour des montants plus importants.

Je vais également recontacter Sonia PATRY-DUMESNIL, notre dernière jeune mariée favorite, car elle semblait fourmiller d'idées en matière de financements participatifs.

Pascal ZAMOR
rédigé le Lundi 11 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Références culturelles
0
Hier après la défaite, ma première pensée fut que les Portugais nous avaient fait ce que nous avions fait aux Allemands. Un match perdu par l'équipe qui dominait. Que la déception que nous ressentions devait être la même que celle ressentie par nos voisins d'Outre-Rhin. Puis dans un deuxième temps, au travers des réactions de Louis B., des propos des uns et des autres, je me suis dit qu'il se jouait là quelque chose d'autre. Mais quoi ?
Entre 1996 et 2000, l'équipe de France fut probablement la meilleure équipe du monde. Ce temps là, c'est celui que le pays essaye de retrouver à chaque match, celui dont chaque amateur de foot est nostalgique, dont il a le regret. Nostalgie, regret...de fait ce qui se jouait là - au-delà de la déception, la déception on s'en remet - n'était rien moins que ce que les Portugais appellent saudade. Ce que la philologue Carolina Wilhelma Michaëlis de Vasconcelos définissait en 1914 comme :« Le souvenir d’avoir joui dans des époques lointaines, qui ne reviennent plus ; la peine de ne pas jouir au présent, et de ne jouir que dans le souvenir et le désir et l’espoir de retrouver à l’avenir l’ancien état de bonheur »
En cette douce soirée d'été, nous étions tous Portugais.

Musée du Louvre
rédigé le Lundi 11 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le peintre italien Giuseppe Arcimboldo (Milan, 1527 - Milan, 1593) s’éteignait un 11 juillet en 1593. Célèbre pour ses portraits suggérés par des végétaux, animaux ou objets, il est notamment l’auteur de cette série sur les saisons dont est ici extrait « L’été ».
Cette série des Saisons fut commandée en 1573 par l'empereur Maximilien II de Habsbourg pour être offerte à l'Electeur Auguste de Saxe dont les armoiries, les épées croisées de Meissen, sont brodées sur le manteau de l'Hiver. Elle reprend un cycle antérieur, dont ne subsistent que l'Eté et l'Hiver, daté de 1563 (Vienne, Kunsthistorisches Museum), offert en 1569 par Arcimboldo à Maximilien II, en même temps qu'une série des Quatre Eléments.
L'encadrement de fleurs a été probablement ajouté sur les quatre tableaux au XVIIe siècle.

Giuseppe Arcimboldo (Milan, 1527 - Milan, 1593), « L’été »

N.D.L.R. : Contemporain de la Chaslerie.

Château de Duras (Lot-et-Garonne) :

N.D.L.R. : A la Chaslerie également, il y aurait eu, d'après un témoignage oral recueilli il y a longtemps, lors d'une Journée du Patrimoine, un puits à l'intérieur de l'ancienne cuisine du logis, c'est-à-dire dans la salle-à-manger actuelle. Lorsque je restaurerai cette pièce, je ferai sauter l'horrible carrelage bas de gamme du sol et j'ai bien l'intention de rechercher, en-dessous, la trace de ce puits. Si je le trouve, il n'est pas exclu que je le fasse restaurer ou, à tout le moins, que j'en fasse indiquer la trace grâce au nouveau calepinage.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 12 Juillet 2016
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Deux gendarmes de l'équipe cynophile de Domfront sont venus ce matin me demander l'autorisation d'entraîner leur chienne Eban (dont je n'ai pas retenu le nom de la race) aux abords ou sur les terres de notre manoir favori :

12 juillet 2016.

12 juillet 2016.

Autorisation accordée, bien entendu.

P.S. : Ces gendarmes sont revenus dans l'après-midi, accompagnés de deux de leurs jeunes collègues, pour un exercice. La chienne, un berger hollandais, partie d'un point situé à plus de deux kilomètres du manoir, devait retrouver l'un d'eux qui s'était caché dans la charretterie :

12 juillet 2016.

Claude MARTIN, venu couper des chardons sur son terrain de chasse favori, n'a rien perdu de la scène.

La chienne haletait car il paraît que 80 % de l'oxygène qu'elle respire est consacrée à la traque. En guise de récompense, elle a pu boire de l'eau, se reposer à l'ombre et machouiller son doudou :

12 juillet 2016.

12 juillet 2016.

12 juillet 2016.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 12 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine - Anecdotes - Références culturelles
0
D'un coup de camionnette, puisqu'il était de passage dans le secteur, Jean LEMARIE est venu me livrer deux meubles, un genre de miroir assez spécial - il faut bien le reconnaître - et un coffre breton que je lui avais achetés il y a déjà pas mal de temps.

Le miroir devrait être fixé sur la cloison en colombage du fournil de la ferme :

12 juillet 2016.

12 juillet 2016.

Isn't it bath ?

Le coffre breton en a remplacé un autre (de coffre, pas breton) sous la fenêtre Sud...

12 juillet 2016.

... tandis que ce dernier a tenté sa chance au pied du lit, sous le saurien empaillé de mon aîné :

12 juillet 2016.

Mais je trouve que l'essai n'est pas concluant. On fera donc tourner les meubles avec Igor. Peut-être demain.

En attendant, je me réjouis que le miroir exprime aussi bien la manorialitude de l'endroit et je ne me lasse pas de le contempler :

12 juillet 2016.

(Je dis ça mais je sais bien que mes fils ne sont pas aussi enchantés de cet achat que moi.)

Olivier LEPICK
rédigé le Mardi 12 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Offre d'emploi (Paris VIIIème) :

Collectivité publique recherche : coiffeur homme, expérimenté, maîtrisant parfaitement les procédés de teinture et notamment la gamme "Latin Lover brun profond" de l'Oréal Paris ainsi que les techniques de camouflage de l'alopécie du sexagénaire. Sérieux, discret et mobile, le candidat capilliculteur se verra proposer une rémunération mensuelle de 9 895 euros sur 13 mois (tickets restaurant non inclus), stocks-options et golden parachute à négocier, voiture de fonction et Airbus A330 présidentiel compris dans l'offre globale.

N.D.L.R. : Il y a vraiment des coups de pied au cul qui se perdent !

Coup de fil ce matin de Pôle-Emploi de Flers (02 33 62 10 30).

Mon interlocutrice m'explique qu'avant d'autoriser la diffusion de mon offre d'"emploi d'avenir", elle doit la faire valider par une commission réunissant la DIRRECTE (inspection du travail), Pôle-Emploi, la Mission Locale et Cap-Emploi.

Auparavant, elle a besoin d'un numéro SIRET et d'un "code naf".

Tout cela devient un peu compliqué pour ma 'tite tête. Moi qui croyais que la lutte contre le chômage était une priorité du gouvernement, j'ai dû mal lire. Je pense que je vais devoir attendre le retour de congés d'Alexandra PROUST pour mettre en place tout ce tremblement.

P.S. : Coup de fil de la Mission Locale de Flers, en fin de matinée (alors que je sirotais un double café-calva chez Maxime que j'étais venu remercier). Excellent contact téléphonique, j'ai l'impression qu'on va faire du bon travail ensemble.

Peut-être notre site favori n'est-il pas totalement étranger au bon climat de tous ces échanges ? J'en hasarde en tout cas l'hypothèse.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 13 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Economie
0
Alors que, comme tous les mercredis, ma cantine favorite étant fermée ce jour-là, je déjeunais à la pizzeria "L'échauguette" de Domfront-en-Poiraie, le patron, Franck DAVID, que j'interrogeais sur la marche des affaires, m'a appris que, pour son fournisseur de salaisons et de crémerie, le chiffre d'affaires de ce mois de juillet est en forte baisse : 25 k€ sur les deux premières semaines au lieu des 100 k€ budgétés pour le mois.

Ouest-France
rédigé le Mercredi 13 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
1
Le maire de Lonlay-l’Abbaye a décroché 50 000 € d’une fondation saoudienne pour aménager l’ancien presbytère de la commune.

N.D.L.R. : Cette histoire pue à plein nez. Ce maire devient dangereux avec ses initiatives inconsidérées. A qui fera-t-on croire qu'il n'y a pas de contrepartie ? Qu'est-ce que tout cela dissimule ?

"Les vertus de l'échange", dit-il ? En plus il nous prend pour des cons !

Je rappelle que ce maire veut vendre des parcelles viabilisées 15 fois moins cher que ses voisins dont il ruine les efforts sans aucune considération pour eux ni pour leurs électeurs. Il est temps à mon avis que la communauté de communes et les autres instances coopératives lui retirent toute délégation.

N.D.L.R. 2 (du 15 juillet 2016) : J'aimerais bien que M. Christian DEROUET nous dise ce matin si, d'après lui, il y a toujours lieu de tendre la sébile à des fonds saoudiens.

I 1000 quadri più belli di tutti i tempi
rédigé le Jeudi 14 Juillet 2016
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Michelangelo Merisi detto il Caravaggio, "Canestra di Frutta", 1595-96 - Olio su tela, 31x47 cm, Pinacoteca Ambrosiana, Milano -

La famosissima natura morta che cambiò il modo di intendere e volere il soggetto. Unico esempio del genere che ci rimane di Caravaggio, fu forse donata al Cardinale Federico Borromeo dal protettore del Merisi, il Cardinal Francesco Maria Del Monte. Rimane però la probabilità che il Cardinale milanese la acquistò direttamente dal pittore. Un dipinto che diventa quasi un trompe-l'œil, di un realismo sensazionale. Alcune interpretazioni vedono nei frutti un rimando cristologico, in particolare al Cantico dei Cantici.

N.D.L.R. : Contemporain de la Chaslerie.