Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 27 Février 2015
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
La 2ème partie de notre promenade d'hier à Caen, avec les V.M.F. de la Manche, nous a conduits à l'Abbaye aux Hommes...

... sous un ciel légèrement moins clément que sur la photo précédente.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

Là, je me suis surtout intéressé aux boiseries, de modèles superbes d'époque Louis XV. Contentons-nous d'observer :

- d'abord, le réfectoire :

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

- le grand escalier :

26 février 2015.

- le cloître...

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

... et ses vues sur l'abbatiale Saint-Etienne :

26 février 2015.

26 février 2015.

- le chapître...

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

... désormais à usage de salle des mariages :

26 février 2015.

26 février 2015.

- la sacristie :

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

26 février 2015.

Pour terminer cette étape, nous sommes allés nous recueillir, dans l'abbatiale, devant la tombe de notre Guillaume le Bâtard, devenu, après Hastings, Guillaume le Conquérant :

26 février 2015.

Elle ne contient plus qu'un fémur : il est donc clair que tout fout l' camp !

lefigaro.fr
rédigé le 28 Février 2015
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie)
0
Pour avoir de beaux fruits, taillez pommiers et poiriers.

«Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars!» dit l'adage. Ce mois printanier qui débute dimanche, est en effet la période idéale pour tailler nombre de plantes, à commencer par les arbres fruitiers à pépins comme le pommier ou le poirier.

N.D.L.R. : Je crois qu'Igor va finir par me maudire. Il lui tarde en effet que je le remette à la maçonnerie.

Mais si je le pousse pas un peu, jamais je ne pourrai lui demander : "Eh ! bien Igor, y-a-t'i des pomm' ?"

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 1er Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Fac - Références culturelles
0
J'ai fini de lire un deuxième bouquin de Claude ALLEGRE, "Un peu de science pour tout le monde". Très réussi. C'est la première fois que je comprends quelque chose à la relativité restreinte. Enfin ! Je suis épaté par la clarté des explications de cet auteur ; sur un tel sujet, je n'avais jamais vu cela.

Jean-Pierre ARBON
rédigé le Lundi 1er Mars 2015
Désultoirement vôtre !
0
Bouddha aux écouteurs

La Birmanie est le pays le plus bouddhiste au monde. Elle compte un nombre considérable de moines dans sa population. Ces moines vivent de ce que les gens leur donnent. Chaque jour, à heure fixe, précédés de cloches, ils sortent de leurs monastères et arpentent les rues des villes et des villages dans une sorte de procession. Les habitants les attendent sur le pas de leur porte avec une offrande, généralement un bol de riz chaud. Mais n'allez pas dire que les moines demandent l'aumône : non, ils ne font que donner quotidiennement à chacun l'occasion d'accomplir une bonne action.

Romain a vécu un an et demi en Birmanie. Il en est rentré à la fin du printemps dernier. Il y a laissé des amis. L'un d'eux, un néo-zélandais, a voulu ouvrir une sorte de club, où l'on pouvait écouter de la musique. Il en a dessiné le logo : un Bouddha avec des écouteurs. Ça n'a pas plu aux autorités. Il est en prison pour six mois, après quoi il sera expulsé du pays.

© Michael Tarin

On ne rigole plus avec les images pieuses, de nos jours.

N.D.L.R. : Les temps sont durs.

lemonde.fr
rédigé le Jeudi 4 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Hollande veut « arracher » les électeurs du FN.

N.D.L.R. : Ben voyons, il en prend certainement le chemin...

Il me semble plutôt clair que, légitimement conscient de la "veste" grandiose qu'il va se ramasser à la fin du mois, il constitue méthodiquement un dossier en vue de tâcher de justifier le passage à la proportionnelle du mode de scrutin des prochaines législatives. Tout cela me paraît ni plus ni moins que cousu de fil blanc.

En raison de l'état de l'opposition parlementaire, il ne saurait être exclu qu'il parvienne à atteindre ce second objectif.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 4 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
Hier, je suis allé deux fois au cinéma :

- dans l'après-midi, à Bagnoles-de-l'Orne, pour aller voir "50 nuances de Grey". J'ai trouvé ce film à peu près nul : un érotisme convenu de nature à attirer les ignares, une nana trop plate de la proue, un milieu sociologique sans intérêt, une très laborieuse progression (?) de l'intrigue (?) pour justifier (?) un "50 nuances bis". Donc à éviter ;

- le soir, à Flers, "American sniper" ; le suspense de ce film m'a donné de telles envies de pisser que j'ai dû sortir me soulager à trois reprises au moins. Pour le reste, j'imagine que ce genre d'intrigue plaît beaucoup aux adeptes du "Tea party". D'où, d'ailleurs, mes envies de pisser, certainement.

Dans la journée d'hier, j'ai également lu deux bouquins :

- "Discours à l'Académise suédoise" de Patrick MODIANO ; c'est bref (24 pages), très clair et cela porte sur un sujet intéressant ; ce serait donc à recommander à une certaine courge inculte qui nous gouverne ;

- "Tu montreras ma tête au peuple", un coup d'essai d'un ancien étudiant en Droit des Institutions (ma matière préférée dans l'ordre juridique), François-Henri DESERABLE ; souvent excellent, parfois un peu plus faible mais globalement très bon. Dommage qu'une fois de plus, dans ce clip, le chroniqueur au look étudié de mousquetaire s'exprime avec une hargne qui témoigne, selon moi, d'une nature terriblement complexée ; pauvre petit, cet interviewer (?) donneur de leçons ferait donc plutôt pitié face à ce jeune auteur très équilibré, lui au moins !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 4 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Je suis passé cet après-midi à l'antenne du Trésor public de Domfront. Je voulais en effet apprendre comment se mettait en place en pratique la révision des bases cadastrales servant à l'établissement des impôts locaux. On sait en effet que le département de l'Orne, comme Paris, doit faire l'objet, en 2015, d'une expérimentation de cette révision.

Le guichetier qui m'a répondu m'a affirmé que cette réévaluation ne concernerait cette année que le bâti locatif. Ce n'est qu'à la lumière de cette expérimentation que ses enseignements pourraient ensuite donner le cas échéant lieu à une généralisation. Il m'a semblé que mon interlocuteur avait reçu pour instruction de ne pas alarmer prématurément notre campagne.

Pour ma part, je suis d'avis qu'une telle révision serait un travail titanesque. Je ne pense pas qu'il faille s'attendre à des bouleversements immédiats du paysage fiscal actuel. Mais, un jour ou l'autre, il faudra bien sûr se résoudre à des adaptations. On espère qu'elles résoudront plus de problèmes qu'elles n'en créeront.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Mars 2015
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Logis - Bâtiment Nord - Désultoirement vôtre ! - Météo
0
Gelée blanche ce matin autour de notre manoir favori. Mais le ciel est d'un bleu réjouissant :

5 mars 2015.

Je vais néanmoins consacrer l'essentiel de la journée à des corvées :

- remettre à flot la comptabilité de Pontorson ;
- aller y faire un tour pour régler un problème et faire visiter le lot disponible à la location ;
- et, s'il me reste beaucoup de courage, m'atteler enfin à la rédaction d'une demande de subvention au conseil général pour les travaux intérieurs de la "tranche 2014".

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Economie
0
Le cabinet LE NAIL est un agent immobilier spécialisé dans les châteaux et manoirs. Il fait autorité notamment au Nord-Ouest de la France. Il m'a inscrit sur la liste des destinataires de ses courriels dans lesquels il présente les plus beaux dossiers qu'il est mandaté pour négocier.

Sur le courriel que je reçois ce soir, je remarque qu'un très beau château que j'avais visité avec mon aîné il y a environ 18 mois est toujours à vendre. Le prix auquel il nous avait alors été montré était, de mémoire, 50 % plus élevé que celui actuellement demandé.

Je vois aussi sur ce courriel que d'autres propriétés sont désormais proposées à des prix qui me paraissent inférieurs à ce qu'ils étaient lorsque je m'intéressais à ces questions, il y a un peu plus de vingt ans.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Economie
0
Grand lecteur de la presse en ligne, je tarde parfois à prendre connaissance des articles publiés dans la presse-papier. Il en va ainsi du "Monde" que Carole reçoit à Paris et dont je ne récupère les numéros que de loin en loin.

Je tombe ce matin sur l'article suivant :

Je sais bien que Pontorson n'est pas le centre du monde mais je pense utile de donner les chiffres de mon investissement locatif dans le Sud Manche :

- 7 de mes 8 locataires actuels bénéficient de l'"aide personnalisée au logement" ; la seule qui n'y a pas droit est une agricultrice retraitée ;
- pour des loyers de l'ordre de 300 € par mois, l'A.P.L. allège la facture des locataires de montants allant couramment jusqu'à 256 € par mois ; cela leur laisse largement de quoi s'équiper en produits aussi indispensables que des appareils de télévision extra-plats ou équivalents, comme je les vois chez mes plus mauvais payeurs des 44 € restant à leur charge ;
- quant à l'hypothèse que les bailleurs privés profiteraient de ces dispositifs pour augmenter les loyers, ceux que je perçois, d'ailleurs pas toujours, loin de là, à Pontorson n'ont cessé de baisser régulièrement en euros courants depuis une dizaine d'années.

Il me semble donc que la signataire de cet article et son inspirateur pourraient aller faire un tour sur le terrain. Cela leur éviterait peut-être d'écrire d'autres âneries.

Musetouch Visual Arts Magazine
rédigé le Dimanche 7 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Beautiful Libraries and Bookshops...
Library Riccardiana, Florence, Italy, The iconography of the fresco, designed by Alessandro Segni, made by Luca Giordano (1632–1705)...
photo via Arte It.

N.D.L.R. : Légèrement postérieure à la Chaslerie. De deux ou trois générations.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 7 Mars 2015
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
1
Mon dernier "ami Facebook" en date est Antoine NASRALLAH.

Le 31 août 1979 (je ne suis pas sûr de l'année), Tony et moi survolions la Méditerranée à bord d'un jet privé affrété par le Crédit Lyonnais et Maurice ARMAND (fils de Louis), chef de file de l'emprunt de la Caisse centrale de coopération économique qui avait ouvert aux émetteurs étrangers le marché du koweïti dinar. A cette occasion, je représentais la République et Tony était l'homme d'affaires de la Banque Paribas qui avait contribué au succès de l'opération.

Nous avions décollé de Koweït City quelques heures plus tôt et le plan de vol prévoyait une escale technique à Athènes. Le vol était paisible, l'ambiance à bord très détendue et le confort mémorable. Quelques minutes après que l'hôtesse nous avait servi - je m'en souviens comme si c'était hier - du caviar à la louche, elle a pris le micro pour la déclaration suivante : "Chers passagers, nous allons devoir amerrir dans quelques minutes, veuillez donc attacher vos ceintures. Lorsque l'avion sera stabilisé, je vous prierai de sortir par la porte que voici. Vous voudrez bien marcher en file indienne sur l'aile de l'avion, sur le chemin balisé, puis monter dans le dinghy."

Léger froid dans l'habitacle. Nous avons tous cru notre dernière heure venue.

Finalement, l'avion a pu se poser sans encombres à Athènes, alors que la tour de contrôle alertée par radio avait immédiatement fait dégager toutes les pistes.

Durant la seconde partie de notre retour vers Paris, nous avons appris que nous avions rencontré dans la première étape des vents très forts qui avaient freiné la progression de l'appareil, de sorte que, le réservoir normal de carburant étant à sec, le pilote avait dû tirer sur une petite réserve de sécurité à laquelle il est normalement interdit d'avoir recours.

A quelque temps de là, on nous a expliqué que le pilote avait été sanctionné par un organisme de contrôle aérien.

Inutile de vous dire que ce type de mésaventure crée des liens...

Salut, Tony, je vois avec plaisir sur "Facebook" que tu es toujours aussi beau !

Je vous présente le père de Content III :

Content était mon cheval de bois en Tunisie et à Saint-Céré ; il m'avait été offert par ma grand-mère Julietotte pour la Noël 1955 :

Noël 1955, PPF sur Content à Sousse.

Noël 1955 à Sousse.

Content II était le cheval à bascule, en peluche et à roulettes, de mes fils :

Début 1980, Thibaud et Content II.

Début 1980, Thibaud et Content II.

Je destine Content III à mes petits-enfants.
Manorial, isn't it ?

Le père de Content III est un authentique cheval de petit lord du XIXème siècle que Sébastien LEBOISNE avait restauré il y a quelques années pour une antiquaire anglaise et que j'avais repéré dans son atelier.

J'ai passé à Sébastien commande du même, neuf. Il devrait être sculpté dans du chêne et mesurer hors tout 2 bons mètres de long. Je compte charger Ryszard ZUREK de Mortain des peintures et le fils de Mme RIVARD de Rânes (membre fondatrice de l'"association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie") de la sellerie.

Il me reste à sélectionner l'artisan qui se chargerait de trouver le crin et d'implanter la crinière et la queue. Pour les yeux, j'envisage de m'adresser à un taxidermiste, en espérant que Sébastien puisse les arrimer solidement ; sinon, ils seront peints.

Vous avez compris que nous ferons en sorte que Content III soit plus beau que le zèbre à bascule de Prince George.

Si un visiteur de notre site favori souhaite commander le jumeau de Content III, autant nous regrouper pour négocier des rabais...

P.S. : Ayant pris connaissance de mon projet, le père de Garance m'écrit :

(début de citation)

C'est magnifique!
Il doit basculer très fort cet animal à en juger par la courbure des patins.
Tu crois qu'il tient 95kg sur son dos ?

(fin de citation)

Je vois qu'à 36 ans révolus, mon aîné se croit toujours dans une cour de récréation...

Mais non, mon grand, pas plus tes 95 kg que mes 106, il vaut mieux ne pas essayer.