Désultoirement vôtre !

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 08:55
À : Jérôme Nury
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : RE: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Cher Monsieur le député,

Je viens de relire la réglementation applicable aux subventions de la Région Normandie, telle que me l'avait transmise M. AUBIN. Les équipements de chauffage comme ceux chiffrés par le bureau d'études me paraissent bien faire partie des "dépenses éligibles" et ne pas faire partie des "dépenses non éligibles".

Donc, pour ne pas risquer de perdre une opportunité précieuse de faire entrer rapidement le dossier de la Chaslerie dans les circuits de la Région, je vais prier le président de la SVAADE, association qui sera le maître d'ouvrage des travaux considérés, d'écrire au président MORIN sur cette base.

Bien cordialement et encore merci pour votre aide et vos conseils très judicieux.

PPF

____________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 07:56
À : (...)architecte@gmail.com>
Cc : C. F. , T. F. ; W. F. ; Hugues HOURDIN
Objet : URGENCE SIGNALEE : Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Madame,

Pour info. Votre chiffrage pour la ferme et la cave, du type de celui fourni le 10 juillet dernier pour l'aile Ouest, nous serait très utile pour ne pas risquer de bloquer une "dynamique vertueuse" engagée avec l'aide précieuse des élus locaux. Je crains en effet que la Région retoque les travaux de chauffage (et sais d'ores et déjà que telle sera la ligne du conseil départemental).

Donc je vous prie de faire le nécessaire dans les meilleurs délais.

Cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 07:45
À : Jérôme Nury
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : RE: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Cher Monsieur le député,

Merci beaucoup pour votre réaction rapide et constructive.

Hélas, je n'ai pas encore de devis complet pour les travaux sur la cave et la ferme (première tranche envisagée de 250 000 €). Je n'en ai que pour les travaux de couverture correspondants, pour un montant d'environ 100 000 €. Est-ce que ça pose un problème ? La Région accepterait-elle que je complète avec, principalement, les 130 000 € du matériel de chauffage des bâtiments principaux, pour lesquels je dispose du chiffrage du bureau d'études ? Si c'est possible, ce serait super, et il est clair que cet équipement est bien indispensable comme début de tous travaux de restauration. Sinon, il me faudra, je le crains, attendre que l'architecte du patrimoine réponde à ma demande immédiatement consécutive à la réunion du 12 juillet dernier.

Bien cordialement,

PPF

____________________________________________________________________________________

De : Jérôme Nury
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 07:24
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : Re: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Cher ami,

Je pense qu’il ne faut pas trop se compliquer la vie avec le modèle de lettre. Il suffit à mon sens de faire part au Président Morin du début des travaux à compter du….. pour un montant de …… . Que vous sollicitez une aide auprès du Conseil régional de Normandie, du CD61. Il faut mettre avec les devis correspondant à la somme indiquée et spécifier qu’il s’agit de la tranche 1. Il faut ensuite faire parvenir le tout à Monsieur AUBIN de la Région avec copie à nous tous.
Bien fidèlement
Jérôme Nury

Envoyé de mon iPhone

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 10:29
À : Jérôme Nury
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : RE: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Cher Monsieur le député,

Je demande au plombier Régis FOUILLEUL, en qui j'ai toute confiance, de préparer un devis détaillé.

S'il est en vacances et si la président MORIN a besoin de la lettre de saisine dans les meilleurs délais pour sa commission permanente, je n'aurais d'autre recours que de transmettre le rapport détaillé du bureau d'études qui chiffre avec professionnalisme le budget nécessaire. A mes yeux, ça devrait suffire.

Je profite de ce courriel pour vous redire que nous n'avons toujours pas d'écho utile de l'ADEME, pourtant susceptible, d'après sa réglementation, de subventionner les travaux de chauffage sous la maîtrise d'ouvrage de la SVAADE. D'après le bureau d'études (qui bénéficie d'une "attestation de qualification RGE OPQIBI 2013"), une subvention de 54 000 € de l'ADEME devrait être accessible. Auriez-vous la possibilité de les relancer en leur signalant (1) l'intérêt et l'urgence du projet, (2) le fait que tous les meilleurs efforts sont entrepris, bien sûr dans le cadre de la réglementation applicable aux monuments historiques, pour atteindre les meilleures normes d'isolation possibles et (3) qu'il s'agit d'un projet par aquathermie, donc par énergie renouvelable, ce qui est sans doute méritoire à beaucoup de titres.

Je suis bien sûr à votre disposition pour documenter ce dernier paragraphe. A l'ADEME, l'interlocuteur (du bureau d'études "Bee +", de la SVAADE et de moi) est M. Etienne LEBRUN ("ingénieur énergie et énergies renouvelables", basé à Rouen), dont la SVAADE et moi sommes sans écho depuis le 22 juin dernier.

Bien amicalement,

PPF

____________________________________________________________________________________

De : Jérôme Nury
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 09:53
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : Re: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

À mon avis, les courriers à rédiger et faire partir pour une autorisation de commencement de travaux, doivent indiquer le montant précis sur la première tranche avec intégralité des devis pour +/- 250000€. Ce sera le top départ de la phase 1 de l’opération. L’engagement des fonds dans les collectivités doit se faire sur des chiffres précis. Je pense donc qu’il faut avoir en votre possession la totalité des devis pour la tranche 1, pour ensuite rédiger les courriers et les demandes à partir de ces données.
Bien amicalement
Jérôme Nury

Envoyé de mon iPhone

(Fin de citation)
J'ai de la chance, Régis FOUILLEUL (plombier) et Cyrille RIALLAND (maçon) ne sont pas encore partis en vacances. Il vont pouvoir nous faire passer leurs devis pour qu'ils puissent être joints au dossier de demande d'une première tranche de subvention de la SVAADE à la Région Normandie. Je les en remercie.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 16:48
À : W. F.
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : Ferme de la Chaslerie

Voici le projet sur lequel j'avais obtenu un permis de construire, devenu obsolète :


Je vais devoir déposer, au nom de ta S.C.I., une nouvelle demande avec le souci immédiat de redonner son ancien aspect de longère au bâtiment (donc de faire disparaître l'excroissance moche au Sud, ce qui réduira le volume de la chambre du 1er étage au Sud mais sera beaucoup mieux extérieurement).

Puisqu'il est prévu que tu joues un rôle moteur dans le financement de cette partie du chantier d'ensemble, je te communiquee ce projet pour que tu commences à y réfléchir avec ton épouse.

Il faudra phaser les travaux pour que, dans un premier temps, Fabrice et Francis puissent continuer à utiliser la partie Nord pour les outils. Ensuite, il faudra sans doute qu'on construise à proximité immédiate une remise extérieure pour eux et leurs outils, facilement accessible pour y ranger les tracteurs (donc les ôter de la charretterie où ils font tache).

Bien entendu, la demande de permis sera présentée par la SVAADE puisqu'il est prévu qu'elle soit maître d'ouvrage. Dans le cadre du bail qui serait à signer par ta S.C.I. avec cette association, il serait prévu que le SVAADE aurait, pendant toute la durée du bail, l'usage de ce bâtiment pour servir à ses activités (résidence d'artistes, à ma connaissance à ce jour).

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 17:28
À : (...)architecte@gmail.com>
Cc : C. F. ; Hugues Hourdin ; Jacques Meyer
Objet : RE: MISSION PARTIELLE - CONTRAT ET NOUVELLE PROPOSITION FINANCIERE

Madame,

J'étudie cela et reviens vers vous dans les meilleurs délais.

J'ai mis le président et le futur trésorier de la SVAADE en copie car, s'ils en sont d'accord, ils seront sans doute amenés à tenir, pour le compte de cette association, le rôle de maître d'ouvrage des travaux en question. Bien entendu, je me tiendrai, tant que je vivrai et que le bail de la SVAADE durera, à leur disposition (et à celle de leurs successeurs éventuels) pour fournir toute information utile en ma possession, voire toute assistance dont ils auraient besoin, le tout toujours dans l'intérêt, principal et bien compris, du monument.

Cordialement,

PPF

____________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 16:47
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : MISSION PARTIELLE - CONTRAT ET NOUVELLE PROPOSITION FINANCIERE

Bonjour,
Veuillez trouver ci-joint les contrats mis à jour et une nouvelle proposition d'honoraire intégrant une mission d'un économiste et une mission partielle d'un bureau d'étude concernant la trémie d'escalier.
Vous trouverez le devis du BET Structure en pièce jointe. Il est intégré dans ma rémunération.

Bien cordialement,
(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 15:27
À : Jérôme Nury
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine ; (...)architecte@gmail.com> ; C.F. ; T. F. ; W. F. ; Jacques Meyer
Objet : RE: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Super ! Encore un très grand merci !

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Jérôme Nury
Envoyé : jeudi 29 juillet 2021 15:15
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Eric Fauconnier ; Bernard Soul ; Bernard Davy ; AUBIN Vincent ; Hugues Hourdin ; MEUNIER Catherine
Objet : Re: Suites de la réunion du 12 juillet dernier à la Chaslerie - Lettre au président de la Région Normandie

Je fais le nécessaire et interviens auprès de l’Ademe.
Jérôme Nury

Envoyé de mon iPhone

(Fin de citation)
Rendez-vous est pris, le 18 août prochain au manoir, avec Mme Christine ROYER, sous-préfète d'Argentan (donc territorialement compétente) pour que lui soit présenté le programme de travaux à mener sous la maîtrise d'ouvrage de la SVAADE,

Hugues HOURDIN et moi-même avions sollicité parallèlement un entretien avec Mme Frédérique BOURA, directrice régionale des affaires culturelles. Celui-ci devrait avoir lieu à la rentrée des congés annuels. L'entretien avec la sous-préfète permettra de le préparer et je ne doute pas que, d'ici là, la vitalité de la SVAADE aura permis de compléter utilement le dossier.
Plus d’un Français sur quatre jette ses ordures par la fenêtre en voiture

Selon un sondage commandé par Vinci Autoroutes et dévoilé par « Le Parisien », les incivilités persistent et peuvent causer des accidents.

N.D.L.R. : De tels porcs circulent sur la D 22, devant l'entrée toujours bien entretenue, grâce à Francis, du manoir favori.


En revanche, touchons du bois, il n'y a pas eu, depuis un certain temps déjà, de crétin supplémentaire pour tamponner les charmilles ou les sycomores-érables qui poussent le long de la route.

Toutefois, du côté des pilastres, dans ce long virage, la limite de vitesse à 70 km/h est beaucoup trop souvent transgressée. Un jour ou l'autre, cela provoquera hélas un accident grave compte tenu de la faible visibilité, tant à droite qu'à gauche à la sortie de la petite allée sur la départementale. Sachant que, même là où la route grimpe en venant de Lonlay, ceci ne suffit pas à ralentir les cinglés du volant.
Hugues HOURDIN m'a demandé qu'avant de poster sa lettre au président de la Région Normandie, je m'assure de la justesse de tous les chiffres qu'elle contient :


Je compte faire cela demain, à tête reposée.

P.S. (du 1er août 2021 à 4 h 30) : Vérification faite. Bon pour envoi.
Hugues HOURDIN souhaite réunir les adhérents de la SVAADE en assemblée générale autour du 15 août prochain, avec un ordre du jour qui, compte tenu de la très riche activité de l'association, comporterait, outre les sujets normalement routiniers comme le rapport moral et le rapport financier, les points suivants (liste à parfaire avant l'envoi formel des convocations) :

1 - Déménagement du siège de l'association.
2 - Changement de trésorier.
3 - Nomination d'un secrétaire.
4 - Prospections en cours pour de prochaines animations.
5 - Actions tendant à développer la notoriété de la SVAADE.
6 - Projet de bail à long terme à conclure avec les propriétaires du manoir de la Chaslerie.
7 - Etat du chantier. Programme de travaux envisagé. Relais du programme des propriétaires. Extension et phasage des travaux à venir.
8 - Recherche d'un architecte du patrimoine qui serait mandaté par la SVAADE, maître d'ouvrage, pour assurer la maîtrise d’œuvre de tout ou partie du chantier (cette intervention est obligatoire pour les parties classées).
9 - Relations avec la D.R.A.C. (conservation régionale du patrimoine et service régional d'archéologie).
10 - Recherche de financements pour les spectacles et pour les travaux (subventions, dons et mécénat). Communication des propriétaires du manoir à qui il serait demandé de se tenir prêts à intervenir comme "payeurs en dernier ressort".

Dans le souci d'arrêter la date de cette A.G., il souhaite que le site favori l'aide à contacter les personnes qui, dans le public, souhaiteraient assister, en toute transparence, à cette A.G. et à ces débats.

Je relaie donc son intention en priant les visiteurs du site qui seraient intéressés par cette offre de se faire connaître, par exemple en commentant ce message et, surtout, en précisant à quelles dates, à partir du 17 août prochain, ils seraient disponibles.

Il conviendrait toutefois de ne pas retarder, au-delà des délais légaux minima de convocation, la tenue de cette A.G.. Le cas échéant, une réunion d'information du public pourrait être organisée, pour le compte de la SVAADE, à la suite de cette A.G., par exemple à l'occasion des prochaines "Journées du patrimoine".
J'ai photographié ce matin, à toutes fins utiles et sous toutes les coutures, le portail du cimetière de Saint-Hilaire-du-Harcouët :

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.

2 août 2021.


Il me rappelle celui de Montflaux, notamment en raison des saignées pour ponts-levis qu'il comporte. Dommage qu'il soit gâché par ces joints en ciment. En outre, il y a quelque chose qui me gêne et que je ne saurais définir, comme si, lors de son déménagement, il avait perdu une partie de son équilibre. Je suppose que c'est cette croix sommitale sous-dimensionnée (tant qu'à faire) qui cause mon inconfort.

P.S. (à 14 heures 30) : Dans "Châteaux et Manoirs de la Manche", tome II, aux "Editions Rivages de France", Michel PINEL et Patrick COURAULT fournissent notamment les compléments d'information suivants qui confirment que mon intuition était bonne :

Ils précisent que ce portail est, comme je le pensais (sans l'avoir écrit), daté de la fin du règne de Louis XIV. Donc ces saignées pour ponts-levis devaient être là juste pour le décorum. Ainsi, comme à la Chaslerie avec les LEDIN, les propriétaires de ce château devaient avoir une certaine tendance à surjouer l'ancienneté de leur noblesse. "Men will be men" !
Détail chantourné du décor de la cheminée du salon du manoir de La Cousinière (Orne) :

© Cécile Dégremont


N.D.L.R. : La Cousinière, les plus belles menuiseries intérieures et boiseries que je connaisse dans le Domfrontais. Heureux d'en voir ici une photo. Les Anciens avaient beaucoup de talent !
Connaissance des arts
rédigé le Mardi 3 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Joyau des Alpes, un château du XIIIe siècle remanié par Vauban vendu 661 000 euros aux enchères :

La forteresse du XIIIe siècle, renforcée par Vauban au XVIIe siècle, était estimée entre 2 et 3 millions d'euros.

Le 15 avril dernier, le Fort Queyras, situé dans le département des Hautes-Alpes (05) a été vendu aux enchères judiciaires par le tribunal de Gap à une société immobilière d’Aix-en-Provence. Pour rembourser ses dettes, François Marty, l’ancien propriétaire, a été contraint de vendre ce « joyau des Alpes », comme beaucoup aiment à l’appeler.

N.D.L.R. : "Sic transit gloria mundi" !
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Mardi 3 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Barjac : commentaires et commentaire sur les commentaires
Publié le 3 août 2021


Barjac : la cour du château (le jour suivant)


Nous devions jouer La Fontaine / Brassens dans le cadre magnifique de la cour du château. Mais il a plu. C’est donc sous le chapiteau prévu pour servir de repli que nous nous sommes installés.

Claude Juliette Faivre, en chroniqueuse avisée du festival de Barjac, a rendu ainsi compte de la chose : « Marie-Christine Barrault et Jean-Pierre Arbon vont de sauts en gambades dans les Fables de La Fontaine et les chansons de Brassens. C’est un régal que de voir se mêler l’art du fabuliste et celui du croque-note… J’avoue avoir un goût pour les textes de chansons recréés lorsqu’ils ne sont plus chantés… Ici c’était assez magistral ! Deux excellents comédiens…
Au passage, j’ai trouvé le spectateur un peu frileux, un peu coincé sous son masque sur ce coup là… J’avais tellement envie de fredonner, de bouger sur les chansons de Brassens…»

Le public de Barjac est un public spécial : composé d’amateurs de chanson française pour la plupart extrêmement avertis. Avec, concernant Brassens notamment, ceux qui acceptent qu’on le « revisite » (je crois que c’est la grande majorité), mais aussi ceux qui se posent en intraitables gardiens du temple face au plus petit changement de phrasé ou à la moindre altération d’une harmonie.

Ces derniers argumentent que les chansons de Brassens étant parfaites dans leur écriture (texte et musique) ainsi que dans l’interprétation qu’en a donnée le maître, tout écart aboutit nécessairement à du moins bien. « On l’a bien vu hier soir ! » s’est exclamé l’un d’eux au cours d’une causerie avec Joël Favreau (le guitariste de Brassens) le lendemain du spectacle. Et un autre, résumant ce sentiment, écrit sur FB : « Brassens massacré ».

J’ai eu à plusieurs reprises l’occasion d’expliquer qu’à mon sens, mettre Brassens dans la continuité de La Fontaine (et sur un pied d’égalité avec lui), et jouer de leur proximité jusqu’à parfois les faire se confondre supposait de rapprocher leurs voix et leurs phrasés. C’est donc ce que j’ai fait. Et puis, quitte à chanter les chansons d’un autre, autant se les approprier et les chanter comme si soi-même on les avait écrites. Ça m’a d’ailleurs pris beaucoup de temps de m’écarter de l’interprétation originale pour en proposer ma propre version. Elles y ont pris des couleurs nouvelles et un aspect parfois inattendu. Je conçois que cela puisse surprendre, et même en déranger certains.

Mais s’il est vrai qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, il arrive aussi qu’on ne déplaise pas à tout le monde non plus. « Une réussite exceptionnelle », « Fabuleuse soirée ! Un immense bravo ! » « Barrault, rayonnante… Arbon, que je découvre, magistral ! Merci pour cette soirée ! »

Ne négligeons pas les critiques, et surtout pas les bonnes.
On n'imagine pas tout le travail que me donne, pour la partie qui me concerne (j'insiste bien sur cette limitation), l'ordre du jour de l'A.G. de la SVAADE du 17 août prochain.

Heureusement pour moi, le point qui, en l'état du dossier, m'apparaissait le plus difficile à traiter est désormais résolu d'une façon très satisfaisante dans l'intérêt du monument. Il reste certes quelques préalables plus ou moins formels à lever mais je ne doute pas que, chacune des personnes concernées y mettant du sien, nous ne parvenions à relancer très prochainement, et sur de bonnes bases, le chantier favori.
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Jeudi 5 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Des véritables raisons de nos choix
Publié le 5 août 2021


« Nous ne tendons pas vers une chose parce que nous la jugeons bonne, nous la jugeons bonne parce que nous tendons vers elle ». Cette réflexion de Spinoza explique à mon sens pourquoi la plupart de nos discussions sont inutiles. Dans la vie courante, nos idées procèdent de notre tempérament et des dispositions de notre caractère. La raison, que nous brandissons pourtant haut et hardiment, n’y tient en vérité qu’une modeste part. De sorte que dans les positions que nous prenons, le mouvement premier, le choix de départ, est un choix d’affinité ou de désir.

Pour convaincre un interlocuteur du bien-fondé de ces positions, nous nous efforçons néanmoins d’user d’arguments rationnels, avec plus ou moins de bonheur. Il est rare en effet que l’exercice entraîne l’adhésion de qui que ce soit. Ceux qui croient blanc s’agrègent entre eux sans qu’il soit besoin de les persuader, ceux qui croient noir font de même, et l’on ne passe qu’exceptionnellement d’un groupe à l’autre tant la question de la préférence pour blanc ou pour noir relève davantage de facteurs irrationnels que de la seule analyse ou de l’examen des faits.

La présente controverse sur les vaccins contre le Covid en fournit une excellente illustration. Les vaccinés font confiance à la science, à l’intelligence, à l’ingéniosité humaine ; les « antivax » s’en méfient et se demandent à qui le crime profite. Les uns et les autres en disputent abondamment, ils échangent articles, études et chiffres, et finissent par s’époumoner sur leurs contradicteurs, alors que leurs logiques ne sont tout simplement pas conciliables. Leurs présupposés ne sont pas les mêmes, ni leur degré d’insouciance, de préoccupation, d’inquiétude, ou de paranoïa.

Même au sein des familles, on se fracture sur le sujet presque aussi nettement et violemment qu’on l’avait fait autrefois au moment de l’affaire Dreyfus. Peu importe que personne ne sache réellement de quoi il retourne : le débat sert d’exutoire aux angoisses, de déversoir aux aigreurs, de défouloir aux antipathies.

© Caran d’Ache

N.D.L.R. : Paroles d'un sage.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : jeudi 5 août 2021 18:17
À : (...)@wanadoo.fr
Cc : Hugues Hourdin ; Jacques Meyer ; C. F. ; T. F. ; W.F.
Objet : Chantier de la Chaslerie - Prise de contact

Monsieur,

Pour faire suite à notre échange téléphonique de ce matin, je vous confirme que :

- Mme (...), architecte du patrimoine, a démissionné de son rôle de maître d'œuvre auprès de moi, maître d'ouvrage à ce jour ;
- la SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") va, sur convocation de son président, M. Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire, se réunir en A.G. le 17 août prochain à 17 h 30 à la Chaslerie ; à son ordre du jour sont notamment inscrits, d'une part, l'extension du chantier dont cette association serait désormais en charge de la maîtrise d'ouvrage et, d'autre part, le recrutement d'un architecte du patrimoine pour assurer la maîtrise d'œuvre correspondante.

Bien que je ne fasse plus partie du bureau de la SVAADE (j'ai en effet démissionné de ma position de trésorier-fondateur), je me permets, avec l'accord de son président, de vous contacter pour vous prier de préparer :

(1) dans les meilleurs délais, une estimation des travaux à réaliser sur le logis, la cave et la ferme de la Chaslerie ; nous disposons déjà d'une estimation pour l'aile Ouest (pour environ 750 000 € T.T.C.) et nous aurions besoin, idéalement pour le 17, d'un travail comparable pour ces trois autres bâtiments ; s'agissant de la cave, nous disposons d'un devis du charpentier-couvreur (pour environ 50 000 € T.T.C., afin d'en améliorer l'isolation thermique) ;
(2) votre projet de contrat couvrant :
- pour les trois bâtiments cités (logis, cave, ferme) plus l'aile Ouest (le bâtiment Nord restant en revanche sous ma maîtrise d'ouvrage) :
- dans un premier temps : la demande d'autorisations relative aux travaux prévus dans la tranche 1 régionale (sur la base d'une réunion tenue le 12 juillet dernier avec des élus, la SVAADE a écrit au président de la Région Normandie pour solliciter une aide d'environ 80 000 € pour une première tranche de travaux d'environ 300 000 €) ;
- dans un premier temps (bis) : la régularisation des travaux faits par moi sans autorisation et l'obtention des autorisations nécessaires pour l'ensemble du programme considéré, tous bâtiments confondus, y compris le relais de Mme (...) dans les relations avec le bureau d'études "Bee +" et y compris tous les fluides, notamment internet ;
- dans une troisième temps, le suivi du chantier dans l'ordre où les tranches seraient définies ; vous pouvez d'ores et déjà vous tenir prêt à assumer ce rôle pour les tranches 1 et 2 des menuiseries extérieures du logis (tranches pour lesquelles, pour des raisons administratives, je continuerai à être le maître d'ouvrage) et pour la tranche 1 régionale.

Quant à l'ordre dans lequel il nous sera possible d'avancer dans ce chantier, il devra tenir compte notamment des considérations suivantes (qui, à mes yeux, sont de simple bon sens) :

- la porte entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour est absolument prioritaire (...) ;
- la logique paraît commander de traiter la "problématique des poutres pourries" au 1er étage Nord du logis avant tout autre travail dans cette moitié Nord ;
- au 1er étage Nord, le remplacement de la "cheminée de Mebzon" par celle de la "Julinière" et la restauration du haut de l'intérieur du conduit de cheminée correspondant, avant de traiter le reste du plancher et du plafond de cette pièce ;
- l'installation (dès que la poutraison et le solivage auront été installés après recalibrage approprié) des circuits de chauffage par le sol, au moins dans la moitié Nord du logis et les étages du colombier, avant tout travail dans ces pièces autre que ci-dessus énoncé ; pour ce qui concerne les volumes voués à être rendus de nouveau habitables (excluant ainsi les futures salles de spectacle et ce qui va avec), ceux-ci auraient la priorité sur les autres (le cas de la ferme étant à part puisque bénéficiant, grâce à mon cadet, d'un mode de financement significativement autonome) ;
- l'installation de l'"escalier-en-facteur-commun" dans l'aile Ouest avant les travaux dans cette aile autres que ceux des étages du colombier ;
- la restauration des enduits de la cage d'escalier du logis une fois seulement que les menuiseries des ouvertures extérieures et les radiateurs de ce volume auront été scellés ;
- l'optimisation des taux de subvention (ce qui, s'agissant des subventions départementales, obligera à certains fractionnements des tranches subventionnables) ;
- la définition, avec l'ADEME, d'un mode d'isolation thermique permettant d'optimiser leurs subventions, compte tenu des autres contraintes évidentes.

Dans ce programme, il est probable que seront traités en dernier lieu les volumes intérieurs de la moitié Sud du logis (salon "pseudo-IIIème République-pseudo-style Louis XV" au rez-de-chaussée, "salle dévastée" au 1er étage, et les deux pièces de la tour Sud-Ouest attenante).

Pour accéder à toute la documentation, je demeure bien entendu à votre disposition et vais sans doute vous envoyer une série de courriels complémentaires, plus, à coup sûr et par la poste, une clé USB. En plus de ceci, je ne saurais trop vous recommander l'usage du moteur de recherche du site de la Chaslerie (par exemple en y entrant des mots-clés comme Mebzon ou Julinière).

Je suis conscient que tout cela est complexe et suis à votre disposition pour clarifier en tant que de besoin.

Vous voudrez bien m'indiquer si cela vous gêne que votre nom apparaisse sur mon site (...). Outre Hugues HOURDIN, président de la SVAADE, j'ai mis en copie de ce courriel Jacques MEYER, futur trésorier, mon épouse et mes deux fils, (...) (43 ans) et (...) (39).

A titre personnel, je me réjouis de nos premiers échanges et ne doute pas que vous êtes doté de la compétence, du bon sens et de la réactivité des plus utiles dans de tels dossiers.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 5 Aout 2021
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
1
Afflux de visiteurs cette après-midi à la Chaslerie, un groupe de touristes domfrontais emmené par Anne-Laure CHAUSSERIE et un groupe, encore plus nombreux, de curistes de Bagnoles. Anne-Laure les a entretenus pendant une heure aux abords du manoir favori, puis je l'ai relayée pendant une heure et demie afin de présenter la chapelle puis le chantier favori :

5 août 2021.

5 août 2021.


Je suis toujours heureux de faire partager mon enthousiasme pour la mission extraordinaire que constituent la restauration et l'animation d'un tel monument.

Je finis l'après-midi sur les rotules. Tout cela fait trop d'émotions pour moi en très peu de temps.