Désultoirement vôtre !

Jean-Pierre ARBON
rédigé le Mercredi 25 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Ailleurs
0
Mets et mots d’Amou et des Luys
Publié le 25 août 2021


« Deux lectures musicales, un concert de chansons gourmandes, une conférence sur les recettes de la lecture à voix haute, une autre sur trente mille ans d’alimentation, une exposition de photographies de “Festins Littéraires” par Charles Roux (en partenariat avec le Musée de la faïence et des arts de la table de Samadet), une rencontre de passionnés autour du magicien d’Eugénie-les-Bains, Michel Guérard : le temps d’un week-end en Chalosse, entre Amou, Gaujacq et Brassempouy, les 25 et 26 septembre, Mets & Mots d’Amou & des Luys réunira artistes et personnalités (Marie Christine Barrault & Pascal Contet, Christophe Lavelle, Éric Lareine & Alexis Kune, Lucrèce Sassella & Antoine Sahler) afin de célébrer l’amour de la gastronomie et de la langue françaises.

L’événement sera agrémenté d’une dégustation, d’ateliers d’écriture et de cuisine, et des menus Mets & Mots d’Amou seront proposés pour la circonstance par trois restaurants ambassadeurs du tourisme gourmand landais : Chez Darracq à Amou, le Bistroquet de la Dame à Brassempouy et l’Estanquet qui se déplacera exceptionnellement à Gaujacq. »

— Mais dites-moi, mon ami, n’est-ce pas là l’occasion rêvée d’aller faire un tour en Chalosse ?
— Assurément !
— J’imagine qu’il faut réserver…
— Bien sûr. Ça se fait en ligne, ici, sur le site https://metsetmotsdamou.fr, où vous trouverez aussi le détail de la programmation et toutes les informations pratiques nécessaires. Qu’on se le dise !

N.D.L.R. : Très tentant !
Raphaël, Mathis & Emmanuel, pour Anatomies d'Architecture
rédigé le Mercredi 25 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Annonces - Dans l'Orne
0
Bonjour à toutes et à tous,

Pour celles et ceux qui ont soif d’apprendre de nouvelles techniques de construction écologique à plusieurs, avec 100% de matériaux naturels et locaux, le tout encadré par un constructeur de haut vol et dans un cadre unique :

Du 30 août au 4 septembre nous organisons un chantier école ouvert à tout public (pro et novice) au domaine du Costil en Normandie !

Animé en collaboration avec l’excellent Luc Van Nieuwenhuyze, maçon et président de l’ASterre, ce chantier sera l'occasion de réaliser sur site un plancher en quenouilles (torches de chanvre mélangées avec de la terre crue et enroulées autour d’un bois de noisetier)

N’hésitez pas à nous contacter directement par téléphone ou mail pour plus d’informations !
contact@ada2018.fr
07 82 13 83 04
Facebook / Instagram

A très bientôt.


Raphaël, Mathis & Emmanuel
Pour Anatomies d'Architecture
07 82 13 83 04

N.D.L.R. : Intéressant. J'ai déjà vu cela à l'un des plafonds du manoir du Grand Taute et, plus récemment, au plafond de la porterie de l'Abbaye de la Lucerne.

A la Chaslerie, il est trop tard pour y penser pour la charretterie. Dans les écuries telles qu'elles seront aménagées, cela ne serait pas en phase avec l'"escalier-en-facteur-commun" voisin. A la cave, j'ai déjà mis des bardeaux de châtaignier (sur le modèle de ce qui y préexistait). Mais on peut envisager un tel type de plafond pour la ferme, du moins pour certains de ses volumes.

Or je dispose d'ores et déjà d'au moins quatre plants touffus de noisetier, aux abords immédiats du manoir favori. Pour ce qui est du chanvre...

... il faudrait se mettre à en cultiver ici...
Voilà. C'est signé :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 31 août 2021 14:56
À : Jean Paul Leroy-Tullie
Cc : (...)
Objet : RE: Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Cher Jean Paul,

Merci beaucoup et à très bientôt !

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Jean Paul Leroy-Tullie
Envoyé : mardi 31 août 2021 14:31
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Bonjour,

Lors de mon précédent mail, je vous ai écrit que dans le cadre de mes fonctions de délégué local de la Fondation du Patrimoine, je n’avais personnellement pas de compétence ni d’autorité pour intervenir dans la constitution de votre dossier relevant de la mission Bern. A ce jour cette situation reste inchangée, ne soyez donc pas étonné de ma réponse, cette mission relève des responsables départementaux. Il est important que vous soyez accompagné par les personnes compétentes et autorisées.

Mes fonctions et position sont partagées avec mes représentants départementaux de la Fondation, compte tenu de ma prise de fonctions en juillet de cette année. S’il tel en avait été le cas, je vous en aurait tenu informé.

Lors de votre appel téléphonique de début Août, je vous ai informé qu’étant en déplacement à Bordeaux à la date du 17 Août, je ne pouvais pas participer à la réunion à laquelle vous m’aviez convié en qualité d’observateur.

J’ai transmis aux responsables départementaux votre mail. Vous obtiendrez donc une réponse de leur part et je serai en copie pour information du développement de votre candidature que je soutiendrais bien évidemment.

Cordialement, JPLT,

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 31 août 2021 01:32
À : Jean Paul Leroy-Tullie
Cc : (...) ; Hugues Hourdin ; Jacques Meyer ; Jean Thuaudet ; Flore Merlin
Objet : Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Cher Jean Paul,

Je vous écris, dès votre retour de congés, en votre qualité de représentant local de la Fondation du Patrimoine.

Tous les échos qui me reviennent, à part de vous, concordent : la Fondation du Patrimoine joue un rôle central dans la Mission du Patrimoine (ou Mission BERN).

C'est ce que me disent sans réserve tous les lauréats que j'ai contactés, notamment les propriétaires du château de Lassay (Mayenne) et de l'abbaye de Longues (Calvados).

C'est aussi ce qui ressort de l'article suivant, trouvé en ligne.

Bien entendu et d'après tous ces échos, l'intervention de la Fondation du Patrimoine en matière de Mission BERN touche autant les monuments protégés que ceux qui ne le sont pas. Les deux que je viens de citer le sont sans aucun doute.

Pouvez-vous me dire si vous avez toujours des informations contraires et, si oui, avoir l'amabilité de nous les communiquer (aux personnes mises en copie de ce courriel autant qu'à moi, s'il vous plaît) ? Il serait en effet des plus dommageables que la candidature de la SVAADE pour la Chaslerie soit freinée de fait pour on ne saurait quelle raison, notamment une insuffisance d'informations pertinentes.

Je vous signale en effet que l'AG de la SVAADE, réunie le 17 août dernier (et vous aviez été invité à y assister), a décidé (extraits de PV joints) que cette association concourrait pour être retenue par la Mission BERN, avec le souhait de décrocher, pour la Chaslerie, le label de "site emblématique". Nous avons d'ailleurs eu confirmation, s'il en était besoin, que le "site emblématique" normand de 2022 sera ornais.

La SVAADE a la volonté de préparer un dossier de très haute qualité et apte à triompher dans ce concours, dossier centré sur les idées suivantes :
- l'intérieur de la Chaslerie est, sur un plan général, dans un très mauvais état que vous connaissez fort bien ; certes, la restauration extérieure peut paraître achevée (il reste toutefois les menuiseries extérieures à changer, ce qui représente quand même la bagatelle d'un budget de l'ordre de 0,5 M€ ; il reste également, en préalable à tous autres travaux intérieurs, le chauffage des bâtiments à mettre en place, ce qui représente environ 250 000 € de plus à prévoir) ;
- de manière à ne pas voir son essor bridé comme actuellement, la SVAADE a clairement besoin que cet intérieur soit restauré, chauffage inclus, et le plus tôt étant le mieux ; la SVAADE, qui campe actuellement à la Chaslerie, a besoin de salles propres à recevoir du public dans de bonnes conditions et de locaux aptes à y héberger des résidences d'artistes ;
- une association d'insertion, l'APIJOMM, est activement à l'œuvre pour les travaux dans ce monument,
- accessoirement, l'APIJOMM intervient aussi aux abords immédiats du monument où plus de 70 000 arbres ont été plantés depuis une vingtaine d'années ;
- le mode de chauffage retenu, après une étude en cours de finalisation et menée par un bureau d'études habilité, sera par aquathermie, ce qui illustre le désir de tous, propriétaires du manoir comme SVAADE, de manifester leurs très vives préoccupations écologiques en ces temps de "transition énergétique", un sujet sur lequel la Chaslerie pourrait sans aucun doute servir de vitrine aux pouvoirs publics. Après tout, les monuments historiques où l'on se préoccupe à ce point de ces problématiques majeures ne doivent pas être légion (pourtant on attend toujours que l'ADEME veuille bien réagir utilement à nos demandes de contact présentées depuis plus de trois mois, ceci pour optimiser ce volet du dossier).

Un architecte du patrimoine est en cours de recrutement par la SVAADE pour préparer, entre autres, les aspects techniques du dossier de candidature de la SVAADE à la reconnaissance que la Chaslerie est digne d'être déclarée "monument emblématique de Normandie".

Nous avons noté que, pour l'édition 2022, les dossiers peuvent être déposés jusqu'à la fin novembre prochain.

D'avance merci pour votre retour et vos conseils pour faire triompher un monument domfrontais qui a bien besoin de cette reconnaissance majeure et de la manne financière en résultant (ci-joint une note du 30/8/21 sur la problématique financière, telle que vue par les propriétaires).

Je profite enfin de ce courriel pour vous informer qu'une réunion est en préparation, à l'horizon de fin septembre-début octobre pour coordonner toutes les parties, élus ou fonctionnaires, au dossier. La Fondation du Patrimoine y sera bien évidemment conviée.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Aujourd'hui, j'ai très envie de partager avec vous, sans raison particulière, cette version des Folies d'Espagne de Marin Marais enregistrée il y a quelques années avec l'ensemble TACTUS... 19 minutes d'une grille d'accords aussi courante à l'époque que l'est la grille de blues aujourd'hui 😉

N.D.L.R. : A la Chaslerie, le samedi 16 octobre prochain à 17 h 30... Pensez à retenir vos places par commentaire sur le site favori ou par courriel à penadomf@msn.com ! Il n'y en aura pas pour tout le monde...

(Un samedi, cela devrait même permettre à des Parisiens surbookés d'être des nôtres...).
Culture et Loisirs Lonlay (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 1er Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
Pierre Bidard, enfant de la commune, comédien et metteur en scène, présente, à partir de mardi, derrière l’abbatiale, sa nouvelle création.
Pour cette pièce de théâtre, librement inspirée de l’idiot de Dostoïevski, Pierre Bidard sera accompagné sur scène d’Iris Puccarelli, qui dirige avec lui, la compagnie La Vallée de l’Egrenne et de Louise Morin, Erwan Vinesse et Vincent Couesme. Au cours de cette soirée anniversaire qui se déroule dans un bar du village, plusieurs évènements vont troubler la quiétude des lieux et entraîner quelques situations imprévues.
Un excellent spectacle à voir en famille. Les séances sont prévues, de mardi à samedi, à 20 h, et dimanche, à 15 h.
Réservations à : www.helloasso.com/associations/la-vallee-de-l-egrenne ou sur place, avant les représentations. Passe sanitaire obligatoire.( Article de Ouest-France).

N.D.L.R. : Je me suis rendu à ce spectacle ce soir, derrière l'église de Lonlay. Des moments poétiques mais il ne faisait vraiment pas chaud.

Voici les photos que j'ai prises :

1er août 2021.

1er août 2021.


En repartant vers le parking, j'ai remarqué ces deux têtes de pilastres...

1er août 2021.

... qui m'ont laissé rêveur. Grandeur et décadence. Elles seraient dignes d'être mieux traitées. Que leur est-il arrivé ?
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 3 septembre 2021 05:33
À : Eric BENOIT <ericb.benoit@gmail.com>
Objet : RE: Plancher en quenouilles (terre et chanvre) : découverte du chantier le vendredi 3 septembre Chateau du Costil Le Sap en Auge

Monsieur,

Je compte venir.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Eric BENOIT <ericb.benoit@gmail.com>
Envoyé : jeudi 2 septembre 2021 15:27
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Plancher en quenouilles (terre et chanvre) : découverte du chantier le vendredi 3 septembre Chateau du Costil Le Sap en Auge

Bonjour Monsieur
Je suis passé sur le chantier mardi dernier :

Le stage est déjà complet. Je vous invite à aller voir le chantier vendredi à 18:00.
Cordialement
Éric Benoit

_______________________________________________________________________________________________

> Le 2 sept. 2021 à 04:51, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> 
> Pas d'écho ?
>
______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 31 août 2021 17:52
À : MPF - Délégation de l'Orne <ericb.benoit@gmail.com>; contact@ada2018.fr <contact@ada2018.fr>
Cc : Fabrice Renard
Objet : RE: Plancher en quenouilles (terre et chanvre) : découverte du chantier le vendredi 3 septembre Chateau du Costil Le Sap en Auge
>
> Bonjour,
>
> Si c'est encore possible, je souhaiterais m'inscrire pour le 3 ou le 4. Je serai peut-être accompagné par une autre personne.
>
> Cordialement,
>
> PPF
> 06 12 96 01 34
>
(Fin de citation)
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Vendredi 3 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Dans le ciel froid, des feuilles rouges
Publié le 3 septembre 2021

Au fond, je ne devrais plus écrire sur l’état du monde ou sur des choses qui ne me concernent que de loin. Je devrais faire comme les peintres et les poètes chinois, me concentrer sur ce qui m’entoure et tenter de me fondre dedans. Disparaître en tant qu’individu, n’être plus qu’un morceau de nature qui vibre avec elle-même, se dépouiller de soi, d’un avant, d’un après, se connecter tout entier à l’instant, être aspiré par lui, et en lui rejoindre enfin le cœur des choses.

Suivre la voie d’un Wang Wei, être capable un jour d’hiver d’écrire « Dans le ciel froid, ça et là, des feuilles rouges », et que tout soit dit.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 5 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie) - O'Gustin - Anecdotes
0
Promenade du matin avec mon loïde. Nous croisons un papillon...

5 septembre 2021.

... et un éclaireur de la randonnée des "Ecureuils du bocage" :

5 septembre 2021.


Les panneaux sont en place...

5 septembre 2021.

... Guguss veille...

5 septembre 2021.

... on a beau scruter l'horizon de tous côtés...

5 septembre 2021.

... mais aucun compétiteur ne se présente encore à l'horizon .
Très brillant concert, ovationné, en cette fin d'après-midi à Ecouché, de Jean-Frédéric NEUBURGER, dans le cadre du "Septembre Musical de l'Orne" :

5 septembre 2021.

5 septembre 2021.


Pendant le concert, j'ai reçu un courriel de prise de contact de David PETRLIK, à la suite du message de l'ami de mon aîné. Je m'aperçois que David et Jean-Frédéric ont joué ensemble.

Cela nous laisse entrevoir, grâce à David, un nouveau spectacle éblouissant au manoir favori sous l'égide de la SVAADE.
Allez la SVAADE !
Affaire à suivre.
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Lundi 6 Septembre 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Nés en 2003
Publié le 6 septembre 2021

J’ai repris en cette rentrée mes cours à Sciences Po avec un plaisir intact. Les étudiants étaient délicieux : intelligents, ouverts, attentifs, gais. Dans mes groupes, une majorité de filles cette année. Toutes et tous nés en 2003.


C’est ça qui m’a fait un choc : j’avais cinquante ans de plus qu’eux ! Un demi-siècle ! C’était incontestable, et pourtant difficile à croire… Et puis Aragon est venu murmurer quelques vers à mes oreilles :

Laisse là tes regrets vieil homme et ta jeunesse
Dimanche ou pas impatients dès le lundi
D’autres adolescents ouvrent le paradis
Ils ont cette splendeur des choses qui renaissent
Ne reconnais-tu pas ta propre mélodie *


Si, je la reconnais, leur mélodie, ma mélodie, et je la fredonne toujours, mezzo voce : c’est celle de l’étonnement, de l’innocence, de la découverte des autres et de soi-même, c’est l’air de l’enfance qui ne meurt jamais, l’air des pourquoi, l’air des réponses qu’on cherche et qui se dérobent, la ritournelle existentielle, celle qui fait sourire ou pleurer, et qui fait qu’aussi vieux qu’on devienne on reste toujours des enfants.


* Aragon, Madame Colette

N.D.L.R. : Heureux étudiants de vous avoir comme enseignant !
Conversation téléphonique très constructive ce matin avec David PETRLIK.

Sous réserve de confirmation, il est prévu qu'il vienne à la Chaslerie pour un concert de cordes, avec ses amis Aurélien PASCAL (violoncelle) et Grégoire VECCHIONI (alto).

Cela se passerait au tout début d'octobre prochain, sans doute le vendredi 1er à 17 heures 30.
Une date à bloquer d'ores et déjà dans les agendas !

Merci à la SVAADE de nous donner de telles occasions de rencontrer de tels artistes !
Hier soir, présentation de la saison culturelle de l'Orne ("Rezz'O 61").

8 septembre 2021.

8 septembre 2021.


J'ai discuté un moment du back-office des spectacles avec Claire AUBRAT, cheffe de bureau à la direction de l'action culturelle, de la lecture publique et de l'innovation territoriale du conseil départemental de l'Orne.

Elle m'a suggéré de me renseigner sur les réglementations applicables dès lors que l'on organise plus de six spectacles par an, en consultant le site du Centre national de la musique.
Cher Pierre-Paul,

C'est donc bien bon pour le 2 Octobre ! Voici le programme :

F. Schubert : Trio à cordes en si bémol Majeur D.581 (22 min)
W.A. Mozart : Divertimento en mi bémol Majeur K. 563 (44 min)

Violon : David Petrlik
Alto : Anna Sypniewski
Violoncelle : Aurélien Pascal

Je vous écris très bientôt pour les trajets et biographies !

A très bientôt !

Bien cordialement,

David
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 10 septembre 2021 07:36
À : (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr
Cc : (...)@culture.gouv.fr ; Hugues Hourdin ; Flore Merlin ; (...)@culture.gouv.fr
Objet : SVAADE - Réglemente applicables et conseils

Mesdames,

Je vous écris sur les conseils de M. (...), conservateur régional des monuments historique à la D.R.A.C. de Normandie, qui m'a communiqué vos coordonnées.

La SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") a été fondée en juillet 2020 (statuts joints) en vue d'organiser des animations de qualité dans des monuments patrimoniaux. A ce jour, il y a eu cinq spectacles (deux concerts de "Correspondances" de Sébastien Daucé et une rencontre d'artisans d'art en août 2020, deux spectacles du "Préau de Vire" et un concert d'ARBON en juin 2021) et il est prévu trois nouveaux concerts et une exposition d'un artisan d'art en octobre 2021. Le tout se déroule, pour l'essentiel, dans un salon non chauffé (donc utilisable à la seule belle saison en l'état du chantier) du manoir de la Chaslerie, à Domfront-en-Poiraie (Orne), monument protégé dont mon épouse et moi sommes les propriétaires depuis trente ans. La SVAADE et nous, constatant le succès de ces animations qui répondent sans nul doute à un besoin local, avons l'intention de développer ces initiatives, nouvelles pour nous, du moins avec une telle ampleur.

Il ne nous échappe pas qu'il existe en la matière des réglementations à respecter, autant que faire se peut, mais nous les connaissons mal, notamment celles relatives, paraît-il, aux organisateurs de plus de six spectacles par an. Plus généralement, nous sommes demandeurs de conseils en ces matières variées, y compris pour améliorer notre compréhension des attentes des artistes ou artisans d'art que notre proposition pourrait intéresser, y compris dans le cadre, si possible, de résidences d'artistes. Bref, le champ de nos interrogations est très vaste, ainsi que nous le découvrons empiriquement.

Afin de nous permettre d'avancer dans l'ordre, la SVAADE (qui serait représentée par Mme Flore MERLIN, membre du bureau, où elle est plus particulièrement en charge des animations) et moi sollicitons un rendez-vous avec vous pour évoquer ces questions et bénéficier de vos éclairages.

Pourriez-vous nous indiquer si et quand un tel rendez-vous avec vous, soit à Caen, soit à la Chaslerie, vous paraitrait possible ? De notre côté, nous avons quelques contraintes d'agenda mais il paraît inutile que j'en fasse davantage état à ce stade.

Je vous prie d'agréer, Mesdames, l'expression de mes hommages respectueux.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)
Superbes vidéos et photos prises d'un drone le 5 septembre dernier et transmises par Brice PEZERIL, des "Ecureuils du bocage" :

https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0276.mp4
https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0277.mp4

5 septembre 2021.

5 septembre 2021.

5 septembre 2021.


https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0281.mp4
https://www.chaslerie.fr/doc/20210905_DJI_0282.mp4

Et merci à "Cambérabéro" de m'avoir permis d'ouvrir ces fichiers pour les mettre en ligne !