Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 12 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Transmission du patrimoine
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 12 août 2021 22:49
À : Me Trisha CLOSTERMANN <t.clostermann@notaires.fr>
Cc : C. F. ; T. F. ; W. F.
Objet : RE: VENTE FOURCADE / SCI 1 DE WALTER FOURCADE

Maître,

Il s'agit de la parcelle 25.

Seule la nue-propriété de cette parcelle serait vendue ou apportée (n'hésitez pas à me conseiller) à la "S.C.I. 1 de Walter FOURCADE". Sur cette parcelle sont construits deux bâtiments, la "ferme" et le "fournil de la ferme", tous deux inscrits à l'I.S.M.H. en vertu d'un arrêté ministériel de 1926.

La ferme est dans un triste état. Pour commencer, 50 000 € de travaux de charpente-couverture doivent être engagés, selon devis, pour lui redonner son ancien aspect de longère. Ensuite, l'intérieur est entièrement à reprendre, tout y est extrêmement fatigué. Le budget dépassera sans doute 150 000 € pour les seuls intérieurs. J'ai demandé à un architecte du patrimoine de préparer un premier chiffrage.

Le fournil a été restauré pour l'essentiel mais le chantier n'est toujours pas fini (fin du chantier non déclarée au fisc).

Le terrain d'assiette sert de parking lors de manifestations ou de visites (Journées du patrimoine ou autres) organisées au manoir voisin.

Comme le reste du manoir, la ferme est ouverte à la visite extérieure gratuite du public.

Le prix de la nue-propriété de l'ensemble de ladite parcelle 25, y compris le terrain d'assiette, devrait, me semble-t-il et en l'état du marché, être symbolique. Je ne sais pas d'où sortent les 70 000 € que vous citez.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Me Trisha CLOSTERMANN <t.clostermann@notaires.fr>
Envoyé : jeudi 12 août 2021 11:09
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : VENTE FOURCADE / SCI 1 DE WALTER FOURCADE

Bonjour Monsieur,

Je vous suis en train de constituer le dossier de vente.

Pourriez-vous me confirmer les parcelles vendues? Je ne connais pas suffisamment bien les lieux pour les identifier.

Par ailleurs, le prix de 70.000,00 euros correspond déjà à la nue-propriété?

Vous en remerciant par avance.

Cordialement,

Trisha CLOSTERMANN
Notaire
9 rue des Barbacanes
61700 DOMFRONT-EN-POIRAIE
Ligne directe : 02.33.37.91.38

(Fin de citation)
Nous avons reçu aujourd'hui à déjeuner au manoir favori Hugues HOURDIN, en sa qualité de président de la SVAADE, et les personnes pressenties pour faire partie du nouveau bureau qui devrait être mis en place à l'occasion de l'A.G. du 17 août prochain.

Hugues HOURDIN nous a déclaré qu'à ses yeux, et pour reprendre un propos tenu devant lui par Pierre JOXE, alors premier président de la Cour des comptes, "Une bonne réunion dure trente minutes. Sinon, c'est qu'elle a été mal préparée".

Nous avons compris que nous n'aurions d'autre choix que d'obtempérer. A ce sujet, il m'est revenu une autre citation, selon laquelle "La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas".
Le site favori a ceci d'impeccable qu'il me permet de retrouver facilement des documents précis et pertinents.

Ainsi, après avoir écrit hier soir à Maître Trisha CLOSTERMANN, je retrouve les preuves que la ferme est bien inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Il s'agit en la matière du message 662 du 3 octobre 2011 et du message 665 du 5 octobre 2011 du site favori.

Il ne m'a fallu que quelques minutes pour retrouver ces preuves. Pas besoin, en particulier, d'aller rechercher les documents-papier qui m'obligeraient à de longues manipulations de cartons d'archives, au milieu de mouches crevées, sous un comble difficile d'accès.

Et tout est là, dans ces messages, parfaitement expliqué.
Successions en chêne
Publié le 13 août 2021

Le Monde a publié récemment une intéressante série d’articles sur la façon dont s’organisent les successions au sein du capitalisme français. Bolloré, Arnault, Bouygues, Pinault, Lagardère : on observe que c’est la pratique dynastique qui domine. L’un des fils est désigné pour prendre la suite de son père. La méthode est simple mais s’applique avec des bonheurs divers, comme on sait, selon les cas.


Il y a une exception : la famille Mulliez. Y être héritier (elle en est à la cinquième génération) ne permet pas d’accéder au pouvoir : seules les actions sont transmises, pas les présidences ou les postes de direction. Aucun des enfants ne peut prendre la place du patriarche. Il m’a amusé de lire que pour justifier cette règle, ils invoquaient cette plaisante métaphore végétale : « Rien ne pousse à l’ombre des grands chênes sauf les glands ».

On voit que les Mulliez se gardent sagement de tout excès de confiance et d’optimisme, du moins dans la définition qu’en donnait le maréchal de Lattre : planter deux glands et aller s’acheter un hamac.
Vendredi, pendant que les uns se la coulaient douce...

13 août 2021.

... un autre courait les routes à la recherche d'un spectacle de qualité :

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.


Hélas, les limites de mon ordi ou mon incompétence dans les activités de geek font que je n'ai pas réussi à mettre en ligne les vidéos correspondantes à partir de mon téléphone.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 15 Aout 2021
Livre d'or - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Anecdotes
0
(Début de citation)

De : Alexandra Guembe
Envoyé : dimanche 15 août 2021 13:58
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Retour Projet manoir

Merci beaucoup pour vous encouragements,

Je serai ravis de poursuivre cette belle aventure avec vous.

Toutefois, n'ayant plus de matériel à ma disposition, je vais en discuter avec le prof de la formation et je reviendrais vers vous.

De plus, je serai ravis de venir visiter le manoir avant même d'entamer le projet.

Je vous tiendrai au courant dès que je serai rentré en contact avec mon prof.

Bien a vous monsieur

Alexandra Guembé

______________________________________________________________________________________________

De : Jean Thuaudet
Envoyé : dimanche 15 août 2021 11:55
À : Alexandra Guembe
Cc : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE : Retour Projet manoir

Bonjour Alexandra,

Heureux d’apprendre que votre projet est arrivé à son terme avec succès et félicitations pour cette belle réalisation ! C’est superbe !

Où peut-on voir cette jolie maquette ?

Cordialement,

Jean Thuaudet

_______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : dimanche 15 août 2021 10:18
À : Alexandra Guembe
Cc : Jean Thuaudet
Objet : RE: Retour Projet manoir

Chère Alexandra,

Je me déclare très impressionné par la qualité de votre maquette. Il en va de même pour mes proches, à qui j'ai montré votre travail.

Je ne m'attendais pas à un travail si intéressant depuis que vous m'aviez écrit vous concentrer sur la moitié Nord du logis.

Que diriez-vous de poursuivre votre travail en fabriquant une maquette de l'ensemble des bâtiments sur cour ? Bien entendu, vous seriez rémunérée pour cela.

Bravo pour votre succès scolaire. Je vous souhaite des bonnes vacances, bien méritée. J'espère que vous aurez un jour prochain l'occasion de venir en Normandie, visiter le manoir.

Je vous y accueillerais avec plaisir.

Bien cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

______________________________________________________________________________________________

De : Alexandra Guembe
Envoyé : dimanche 15 août 2021 10:06
À : Jean Thuaudet ; Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Retour Projet manoir

Bonjours messieurs,

C'est alexandra Guembé,

Je reviens vers vous pour vous remercier, tout d'abord de m'avoir fait confiance pour la réalisation de mon projet de fin d'année.
En effet, mon oral d'examen c'est bien passé et je souhaitais vous faire un retour sur ma réalisation.

Vous trouverez en pièce jointe un document PDF rassemblant un ensemble de photo de la maquette. Elle a été réalisée avec les documents que vous m'avez transmis. Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez entrer en contact avec le professeur de formation pour aller voir les réalisations des autres élèves de la formation.

Vous pouvez me faire un retour sur ma réalisation,

Bien à vous Messieurs,

Alexandra Guembé
Alexandro DECAUX (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 15 Aout 2021
Livre d'or - Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Déjeuner au manoir de la Chaslerie
Un lieu où il est agréable de se ressourcer.
#manoirdelachaslerie #lachaslerie #lahautechapelle #domaine #architeture #pierre #sublime #domfront #normandie #bassedenormandie #orne @ppfltgc :

12 juillet 2021.

12 juillet 2021.

12 juillet 2021.

12 juillet 2021.

12 juillet 2021.

12 juillet 2021.


N.D.L.R. : J'aime que vous citiez le hashtag #orne@ppfltgc.

Savez-vous ce que signifie ppfltgc ?

Je vous le donne en mille, c'est le surnom que m'avaient donné mes "Gremlins" (= mes collaborateurs, golden boys and girls, lorsque j'étais le président d'une société de bourse). Ceci signifie, en toute modestie, "PPF la très grande classe".

Mais où avez-vous trouvé cette référence ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 15 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
Trop de stress épuise Guguss. Ici la chaleur, cinq kilomètres en voiture puis une promenade avec nos jeunes cyclistes :
Il aura fallu plonger l'animal dans la Varenne pour abaisser la température de sa chaudière. Elle risquait en effet d'exploser.

(Encore deux vidéos au tapis. Une de 50,5 MB est cependant passée ici).
Notre Belle France, son patrimoine au fil des thèmes (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 15 Aout 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Menuiserie - Logis - Florilège de portes - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles - Florilèges
0
Portes/portails
La Rochelle (Charente-Maritime)
Portail de l’Hôtel de l'Intendance, XVIIIe siècle (rue Pernelle) :


N.D.L.R. : Magnifique à La Rochelle, absolument pas approprié au manoir favori (quoi que certains aient eu le front de prétendre).
Espionnage industriel à l'abbaye de la Lucerne. Mais je n'avais pas emporté le bon appareil photo. Je signale au passage les points qui, en l'état du chantier favori, ont plus particulièrement retenu mon attention.

Tailles relatives des corbeaux et des poutres :

16 août 2021.


Des lucarnes qui pourraient inspirer celles à prévoir au Sud de la ferme :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Les pilastres près de la porterie :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Le système d'écoulement et d'évacuation des eaux pluviales :

16 août 2021.

16 août 2021.


Les carrelages :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Saint Achard :

16 août 2021.


Des lucarnes pour le logis :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Un modèle pour l'"escalier-en-facteur-commun" :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Des pilastres :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.


Des portes :

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

16 août 2021.

Châteaux (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 18 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Les souterrains du château de Brézé 💚

"Sous le château et autour des fossés sont creusés 4 kilomètres de souterrains. La partie la plus ancienne du réseau est la Roche de Brézé, antérieure à 1063. Elle est située 9 mètres en dessous de la cour du château. La Roche de Brézé présente une structure en trèfle, avec au centre un puits de lumière. Ce souterrain-refuge était équipé pour soutenir un long siège : des silos permettaient de stocker la nourriture, l'accès au souterrain pouvait être facilement obstrué et les défenseurs pouvaient tendre des embuscades aux assaillants grâce à l'étroitesse des couloirs et à leurs nombreux coudes.

Autour des fossés se trouvent de grandes pièces troglodytiques avec notamment une boulangerie, une glacière et une magnanerie. D'autres parties du réseau servaient à la conservation du vin.

Les fossés du château de Brézé sont les plus profonds d'Europe (18 mètres). Ils ont été creusés en plusieurs étapes, vers 1450 leur profondeur atteignait 10 à 12 mètres, au XVIe siècle elle atteignait les 18 mètres. Les pierres extraites lors du creusement des fossés ont été utilisées pour la construction du château. Les fossés sont entourés d'un chemin de ronde souterrain dont l'un des principaux éléments est une échauguette. "

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.

Brézé.


N.D.L.R. : Fascinant !
J'ai peut-être trouvé hier soir un moyen astucieux (ne soyons pas modeste) d'inciter mon aîné à amorcer la pompe à phynances de la SVAADE (qui en a bien besoin).

S'il reprend mon idée...


Mais n'anticipons pas, cela m'a déjà joué suffisamment de tours !


P.S. (à 23 heures) : Mon aîné, à qui je viens de parler alors qu'il rentrait tout juste du bureau, se montre intéressé par mon schéma.


Avec un peu de chance, la fin de la restauration intérieure de la cave pourrait donc être lancée en même temps que les travaux envisagés sur la ferme grâce à son cadet. Ceci est un autre grand progrès à mettre au crédit de la SVAADE dont l'intervention nouvelle m'amène à réfléchir à mon repositionnement par rapport au chantier favori.

A ce stade, que de bonnes news ! Pourvu que ça dure !
Jean-Pierre ARBON
rédigé le Lundi 23 Aout 2021
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Aubergine
Publié le 23 août 2021

Je donne de temps en temps un coup de main à mon fils Augustin. Je ne saurais dire exactement comment cela s’est fait, mais il m’a peu à peu spécialisé dans la récolte de ses aubergines.

C’est sans doute parce que la chose est des plus simples : il suffit de repérer sous les feuilles celles qui sont de taille convenable et de couper leur tige avec un sécateur. La seule difficulté consiste à éviter de mettre la main au contact du petit capuce vert à leur sommet, très piquant et donnant de multiples minuscules échardes.


En me documentant brièvement à son sujet, j’ai appris que l’aubergine était originaire d’Asie (Inde et Chine), et qu’elle avait été popularisée autour de la Méditerranée par les Arabes. Mahomet la recommande, pour qui l’aubergine serait une « plante du paradis ». Mais en Europe du Nord, au Moyen-Age, Albert-le-Grand la désigne comme un fruit malsain et on la surnomme « pomme des fous ».

On voit qu’un même légume peut être apprécié différemment parmi les hommes, et refléter le choc des civilisations.
La 38ème édition des journées européennes du patrimoine aura lieu les 18 & 19 septembre prochains sur le thème « patrimoine pour tous ».

Cette année, la DRAC de Normandie a souhaité valoriser le patrimoine exceptionnel, qui rayonne sur le territoire normand.

Nous avons le plaisir de vous adresser le lien qui vous permettra de télécharger le programme régional des JEP 2021 en Normandie.

Vous pouvez également retrouver le programme complet sur le site national avec les derniers ajouts.

Espérant, à travers cet envoi susciter un intérêt, une mise en avant par vos soins de ce patrimoine remarquable célébré chaque année lors du troisième week-end de septembre, nous vous invitons à en faire une large diffusion.

Comptant sur votre engagement et votre passion pour le patrimoine de notre région, la cellule communication reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire;

N.D.L.R. : A la Chaslerie, visites extérieures gratuites le dimanche 19 septembre 2021 de 14 heures à 18 heures 30.

On pourra faire des dons à la SVAADE et, dans la limite du stock de maquettes et de lithophanies imprimées, repartir avec l'un de ces magnifiques objets, dignes des plus belles vitrines d'amateurs éclairés !

Voici d'ailleurs les derniers modèles de lithophanies imprimés :

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.

13 août 2021.


Gorgious, isn't it ?
Reçu hier, par téléphone, une convocation à me rendre lundi prochain à la D.R.A.C. de Caen pour rencontrer le conservateur régional des monuments historiques, flanqué de mon "officier traitant" et d'une autre personne que je ne pense pas avoir déjà croisée.

J'imagine que c'est pour faire le point des dossiers en cours à la suite de la démission de la dernière architecte du patrimoine et dans la perspective de l'intervention prochaine de la SVAADE. Depuis l'A.G. du 17 août dernier, la SVAADE a en effet été désignée pour être le nouveau maître d'ouvrage du chantier favori. Comme tel, elle est chargée de recruter un nouvel architecte du patrimoine (même si celui-ci pourrait, à titre secondaire, intervenir également comme mon maître d’œuvre pour les travaux dont je garderais la maîtrise d'ouvrage, travaux à définir dans le temps compte tenu de la réussite de la SVAADE que j'espère).

Ces dossiers en cours concernent selon moi :
- les tranches 1 et 2 de restauration des menuiseries extérieures du logis, travaux que je freinais pour deux raisons, d'une part - et, compte tenu de la limitation de mes moyens financiers, c'est important pour moi - parce que je demeure en avance sur le chantier dans ma problématique fiscale (du fait notamment de "déficits fonciers reportables"), d'autre part et surtout, parce que j'essayais de faire pression sur mon interlocutrice pour qu'elle traite enfin les questions qu'en ma qualité de maître d'ouvrage, je lui avais désignées comme prioritaires (mais "chante, fauvette" ; comme d'autres, elle préférait évidemment écrémer mon dossier en facturant des honoraires ne lui demandant guère de travail, ce qui explique par exemple que, depuis une douzaine d'années au moins, la question des "poutres pourries" n'a toujours pas été traitée) ;
- la consommation, enfin, d'un petit reliquat de subvention relatif à la restauration des enduits muraux de la cage d'escalier du logis ; à mes yeux, ce dossier a été mal emmanché dès le départ puisqu'il n'a pas été tenu compte de la nécessité, au préalable, de traiter la restauration des menuiseries extérieures de ladite cage (ceci fait partie de la "tranche 1") ni le scellement des radiateurs (lui-même conditionné par la problématique de l'aquathermie, donc, à ce stade des débats, du pavement de la cour).

Il est fort possible que, lors de cet entretien, mes interlocuteurs cherchent de nouveau à m'inviter à canaliser le programme de travaux en me concentrant sur la restauration intérieure du colombier et de la moitié Nord du logis, comme ils l'ont déjà fait il y a quelque chose comme dix-huit mois. Or, même si je perçois la part d'empathie que comporte une telle recommandation, je demeure rétif à de tels conseils car je considère que la question fait partie des prérogatives du maître d'ouvrage, seul responsable "in fine" du bon déroulement de l'ensemble des opérations et seul en capacité de gérer au mieux toutes les contraintes dont lui seul a une vue d'ensemble (et Dieu sait que ce ne sont pas les contraintes qui manquent dans une telle entreprise).


D'aucuns pourront me déclarer un peu raide dans mes positions. Mais pensez-vous qu'on puisse changer un homme âgé de bientôt 70 ans dans son comportement face au chantier de sa vie ?