Désultoirement vôtre !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Désultoirement vôtre ! - Météo
0
Chaleur caniculaire aujourd'hui. Les poiriers sont en fleurs...

20 avril 2018.

20 avril 2018.

20 avril 2018.

... un oiseau a fait son nid dans la boîte aux lettres (bien que j'aie essayé plusieurs fois de l'en dissuader)...

20 avril 2018.

20 avril 2018.

... une boîte aux lettres où j'ai trouvé tout à l'heure deux très beaux dessins de notre manoir favori et de sa chapelle, dessins dont je remercie les auteurs, hélas pour moi passées à l'heure où l'on peut me trouver attablé à ma cantine favorite :

20 avril 2018.

20 avril 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine
0
Des visites sympathiques ces derniers jours :

- Dominique FRANCOIS, qui fut mon collaborateur de 1983 à 1986 au Trésor puis de 1995 à 1998 à la D2 :

16 avril 2018.

- Lilian GIBERT et sa petite famille aujourd'hui :

16 avril 2018.

Lilian, membre de notre fan-club favori, est informaticien de profession et a joué un rôle précieux lorsque Thomas a décidé de passer la main pour la maintenance de notre site favori. "Cambérabéro", c'était lui.

J'ai également reçu la visite de Marc CHALUFOUR et de son voisin et ami Michel DUBOSC, venus me faire part de leur expérience et de leurs idées en matière d'isolation thermique.

Malheureusement pour Dominique, Marc et Michel, j'avais le moral à zéro quand je les ai reçus, tant le comportement confirmé de mon aîné m'affecte et continue de m'attrister.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Pour info : inutile d'essayer de me joindre désormais au 02 33 37 08 10, cette ligne ne servira plus qu'à ma connexion à l'internet.

J'ai désormais un numéro de fixe qui commence par 09 et que j'ai fait placer sur liste rouge : j'en avais ras le bol d'être dérangé plusieurs fois par jour par des démarcheurs dont je n'ai rien à foutre.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Economie - Anecdotes
0
Le dernier locataire à m'avoir expédié son congé prétendait à tort que son préavis ne devait être que d'un mois. Heureusement, j'ai trouvé un nouveau preneur dans les 15 jours, ce qui m'évitera des tracas. Le loyer de ce T2 est de 265 €/mois, ce qui, une fois prise en compte l'A.P.L., doit laisser quelque chose comme 9 €/mois à la charge du locataire. Cherchez l'erreur !

Sur le même palier, le jeune à la coiffure bizarre ne s'est pas présenté à l'audience du T.I. d'Avranches. L'affaire est renvoyée au 20 juin prochain. Ce jeune vient néanmoins de régler la moitié des loyers en retard. Mais il n'a toujours pas fourni son attestation d'assurances alors que son banquier, auprès de qui je me suis renseigné, m'a dit qu'il était couvert. Comprenne qui pourra.
Voici le mémoire en défense déposé par Me MONAMY devant la Cour administrative d'appel de Nantes, à qui notre adversaire a demandé de se prononcer sur le jugement en 1ère instance du tribunal administratif de Caen qui avait déclaré illégaux les arrêtés préfectoraux de 2015 autorisant la construction de 6 éoliennes de 150 mètres de hauteur aux abords de notre manoir favori.

Je suis informé que nous devrions perdre ce procès-ci car la jurisprudence s'est durcie à l'encontre des opposants à de telles défigurations, anti-économiques et anti-écologiques, des paysages de notre pays.

En revanche, j'ai bon espoir que nous gagnions le procès en 1ère instance contre les autorisations d'exploiter ces maudits engins. De ce fait, ce projet funeste devrait continuer d'être légitimement entravé.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'en suis toujours à essayer de me dépatouiller avec la demande d'examens médicaux exigés par l'organisme censé améliorer, si j'ai bien compris, ma couverture médicale (je ne sais pas comment ce truc s'appelle). Après plusieurs mois d'attente, j'ai réussi à être examiné par un cardiologue à Bagnoles. Manque de pot, il paraît que j'ai un souffle au cœur (ma mère, informée, m'a appris qu'elle aussi) et un autre machin dénommé bloc ou quelque chose comme ça. Bref, ledit cardiologue n'a pas manqué de me prescrire de nouveaux examens.

Donc je me déglingue et l'affaire va encore traîner. L'embêtant est que tout ça risque d'entraver la délivrance de l'assurance-vie nécessaire pour que je puisse m'endetter jusqu'à ce que j'aie dépassé l'âge de 82 ans (if ever), comme je le dois à la suite de la défection de mon aîné. Autrement dit, c'est le rythme de poursuite du programme de restauration de notre manoir favori qui est en risque, et ceci sans même évoquer les complications administraaaâââtives et fiscales, pour ne parler que d'elles, qui ne manquent pas de réchauffer à qui mieux mieux ce vieux cœur un peu cabossé.