Désultoirement vôtre !

La période des congés, avec le retour de Parisiens sur leurs terres normandes, est propice à mon démarchage en faveur de l'APIJOMM.

J'ai deux touches utiles ces jours-ci, l'une à Mortain, l'autre à Sept-Forges, qui montreront que nous ne nous sommes pas assoupis et que nous pourrions contribuer utilement à la réinsertion professionnelle de jeunes si le gouvernement acceptait de lever son veto aux "emplois aidés".