Charretterie

Des arrêtés de subvention de l'Etat arrivent prochainement à expiration, celui relatif à la première tranche de restauration des menuiseries extérieures du logis et celui prévoyant que la cage d'escalier soit enduite de chaux. La D.R.A.C. a proposé de substituer aux deux arrêtés relatifs aux menuiseries, dont elle reconnaît de fait les imperfections, un nouvel arrêté dont le contenu pourrait être repensé. Je souhaiterais qu'à cette occasion, la question des "poutres pourries" soit enfin réglée.

Je suis passé voir Arnaud PAQUIN hier à son cabinet d'Avranches. Il connaît bien notre chantier favori et considère comme moi, d'une part, que le traitement des "poutres pourries" est un préalable nécessaire à la restauration d'une fenêtre du logis et, d'autre part, qu'il serait sous-optimal d'enduire la cage d'escalier avant d'y restaurer les menuiseries ou de passer les tuyaux de chauffage. Tant qu'à fusionner les deux premiers arrêtés, il suggère même que le nouvel arrêté à prendre, en substitution des deux premiers, couvre également la question des enduits de la cage d'escalier, ce qui me semblerait en effet de bon sens.

Compte tenu de l'urgence, j'ai demandé à Arnaud PAQUIN, qui accepte d'assurer la maîtrise d’œuvre de la restauration des menuiseries extérieures du logis, de prendre à ces sujets l'attache de la D.R.A.C. afin que ces travaux puissent enfin être réalisés dans les meilleurs délais.

Aucun autre engagement n'a été pris entre nous deux, ni de ma part, ni de la sienne, sur la suite du chantier.

Quant à La SVAADE et moi, nous estimons toujours indispensable que, pour commencer et dans les meilleurs délais :
- un architecte du patrimoine puisse dialoguer utilement avec le bureau d'études "Bee +" afin qu'après la région Normandie (qui en a accepté le principe), l'ADEME puisse subventionner notre installation de chauffage par aquathermie et le service régional d'archéologie mettre un terme à son intervention dans ce dossier ;
- une étude préalable d'ensemble fournisse, sur la base du projet architectural existant, le chiffrage par grandes masses des travaux à mener en vue de finir la restauration de la Chaslerie, dépendances (aménagées comme résidences d'artistes) incluses.

Sur ces deux derniers sujets, comme sur leur aval, nous n'en sommes toujours qu'à la phase des discussions. Nous cherchons de concert (rejoints très bientôt, je l'espère, par mon aîné) à nous entourer des meilleurs conseils, tout en facilitant leur nécessaire coordination. Que ceci soit clair pour tout le monde !
Serions-nous en train de débloquer enfin le chantier favori ?

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 28 février 2022 13:17
À : Arnaud PAQUIN
Cc : Me Xavier MEYER ; Hugues HOURDIN ; C.F. ; T.F.
Objet : RE: Chaslerie - Contrats

OK.

Donc :

- menuiseries extérieures du logis
- étude préalable avec chiffrages des travaux sur bâtiments sur cour autres que le bâtiment Nord (ouvertures de l'aile ouest, aménagements intérieurs du logis et de l'aile ouest)
- étude préalable des dépendances :
. ferme (y compris réflexion sur la ligne faitière : longère ou pas)
. chapelle : résolution du problème d'humidité qui gâte très vite les peintures murales pourtant restaurées
. cave : chiffrage essentiellement.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN
Envoyé : lundi 28 février 2022 12:42
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Chaslerie - Contrats

Bonjour M. Fourcade,
Je vous l'envoie demain Midi.
Et d'accord a priori pour les dépendances. Ce sera une autre proposition.

Bien cordialement,

Arnaud Paquin

Atelier PAQUIN architecte D.P.L.G
architecte du patrimoine DSA école de Chaillot.
2, rue du collège 50300 AVRANCHES
tél: 02 50 26 01 32
arnaudpaquin.architecte@gmail.com
atelierpaquin.architecte@gmail.com

____________________________________________________________________________________

Le lun. 28 févr. 2022 à 08:58, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Cher Monsieur,

Puisque nous nous sommes mis d'accord, le 11 février dernier, sur les principales clauses de votre contrat (y compris sur les "poutres pourries" et la porte d'accès à l'arrière-cour), je vous prie de me le communiquer.

Par ailleurs, accepteriez-vous d'être chargé de l'étude préalable des bâtiments sur cour (autres que le bâtiment Nord) ? Voire de l'étude préalable relative aux dépendances ? Ceci nous serait des plus utiles pour introduire dès que possible nos demandes de subventions, notamment à la région (...).

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 2 Mars 2022
Charpente-couverture - Menuiserie - Charretterie - Cave
0
Franck LIEGEAS est passé me voir cette après-midi. J'aimerais lui confier la pose de bardeaux de châtaignier sur certains murs en colombage dont les enduits résistent très mal aux intempéries (je pense à la "maison de Toutou" où les biquettes n'ont pas arrangé les choses et à l'appentis de la cave) :

3 mars 2022.

3 mars 2022.

3 mars 2022.

3 mars 2022.


On a également parlé de la cloison archi-bas de gamme et archi-ratée due à mes prédécesseurs dans la charretterie ; il s'agirait de la mettre au niveau de la "qualité FOURCADE" avant tous travaux sur la chaufferie.

On a enfin évoqué l'isolation thermique que je souhaiterais ajouter à la couverture de la cave sans toutefois empêcher la vue sur les pannes, chevrons et croix de Saint-André.
Problème pas simple du tout.
J'ai mis fin ce matin à ma recherche de solutions pour obtenir d'un jeune architecte du patrimoine, par ailleurs ingénieur thermicien, qu'il daigne s'occuper de la relation avec le bureau d'études "Bee +" et avec l'ADEME.

Par voie de conséquence, je rendrai visite mercredi matin à Gregory VANNOBEL, de "Bee +", dans ses locaux près de Rennes afin de définir la poursuite de sa mission.

La veille, Arnaud PAQUIN sera passé à la Chaslerie. En liaison avec Xavier MEYER, nous évoquerons les tâches que je souhaiterais lui confier, y compris d'être à mes côtés le correspondant de "Bee +" pour que nous puissions tirer le meilleur parti du travail de ce bureau d'études.
Hier matin, en présence de Xavier MEYER, j'ai reçu la visite de Guillaume BOISANFRAY, tailleur de pierre et membre de "Les Chantiers de Demain - Coopérative d'Activité et d'Emploi" basée à Canisy (Manche). Guillaume intervient également sur le vieux bois. Nous avons évoqué trois chantiers qui pourraient lui être confiés :
- le plus urgent serait de monter trois cloisons en colombage au 1er étage de la cave et sur le modèle de celles du rez-de-chaussée de ce bâtiment ; ce travail sera conditionné par l'encombrement final de la trémie de l'escalier, question qui, avec le dessin de ce dernier, devra être traitée préalablement par Arnaud PAQUIN. Sur ces trois cloisons, je prévois que les portes soient dotées d'impostes afin que puisse circuler au maximum la lumière des lucarnes ; je n'exclus pas, dans ces parois et pour la même raison, d'autres ouvertures (un genre de fenêtres) donnant sur la lucarne de la cage d'escalier ;
- dès qu'Igor, désormais auto-entrepreneur, aura remis en état la maçonnerie et la menuiserie des auges de la future chaufferie centrale, la reconstitution dans les règles de l'art de la cloison intérieure massacrée par mon futur voisin dans la chapelle, ce propriétaire qui a sévi ici au milieu du siècle dernier ;
- en haut de l'allée historique, l'implantation de deux pilastres copiés sur ceux de l'ancien château de Maleffre. Guillaume BOISANFRAY, qui préparera un nouveau devis, nous a signalé le devers du terrain à l'endroit prévu pour cette implantation, devers qui devra être corrigé avant son intervention à cet endroit ; cette dernière pourrait s'étaler sur deux ou trois ans.

Plus tard hier, j'ai reçu le dernier devis du bureau d'études "Bee +" pour la fin de leur mission relative aux fluides de la Chaslerie. Ouille ! Je devrais étudier ce devis et réagir avant la réunion prévue mardi prochain avec Arnaud PAQUIN en compagnie de Grégory VANNOBEL, mon interlocuteur chez "Bee +".
La séance de travail d'hier après-midi a réuni Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, Grégory VANNOBEL et son collègue Vincent ELIE, du bureau d'études "Bee +", Xavier MEYER, vice-président de La SVAADE, Carole et, bien entendu, Guguss-chien-de-chantier et moi. Elle a duré cinq heures et s'est déroulée dans un excellent climat.

J'ai commencé par signer le contrat relatif à la mission complémentaire confiée à "Bee +", étendant leur mission initiale à la ferme et la poussant jusqu'à la conception des installations des "missions fluides" (y compris les "courants faibles", c'est-à-dire le téléphone et la connexion à internet) et, même, à l'"assistance à la sélection des entreprises - lots fluides". J'ai en revanche laissé de côté, à ce stade du moins, l'"assistance au suivi de chantier - lots fluides" et la "mission de suivi énergétique de l'installation pendant une durée de trois ans".

Il est de fait que mon incapacité financière à engager des travaux importants sur les bâtiments sur cour et le doute qui persiste, malgré tous mes efforts, sur l'identité du prochain propriétaire de la Chaslerie ne facilitent guère la tâche des experts dont je m'entoure et rémunère les services. En effet, si La SVAADE et moi avons désormais les idées claires sur l'usage qui sera fait à terme de la cave ("maison du gardien", ainsi qu'il était prévu sur le permis de construire obtenu il y a trente ans par Nicolas GAUTIER) et de la ferme ("résidence d'artistes"), un certain flou demeure, à propos des bâtiments sur cour, sur l'usage qui sera fait de la "pièce dévastée" (au premier étage du logis ; Arnaud PAQUIN recommande de ne pas cloisonner ce volume, ce qui serait également ma préconisation à mon successeur, quel qu'il soit) et sur le futur statut, en termes de "réglementation ERP", de la grande salle au premier étage des écuries (Arnaud PAQUIN insiste sur l'implantation d'un ascenseur et de sorties de secours, tant à cet étage que dans la grande salle du rez-de-chaussée de ce bâtiment). En tout état de cause, Arnaud PAQUIN devra communiquer à "Bee +", afin de leur permettre de travailler utilement, des plans suffisamment détaillés et explicites quant aux prochaines affectations de l'ensemble des bâtiments d'habitation (bâtiments sur cour, cave et ferme). Je rappelle ici que l'élaboration de tels plans fait partie des missions confiées à Arnaud PAQUIN, notamment celles relatives aux "études préalables" à mener, d'une part, sur l'aménagement intérieur des bâtiments sur cour et, d'autre part, sur la ferme (y compris les extérieurs de celle-ci). A propos de ces deux missions-ci, Arnaud PAQUIN ne m'a pas encore communiqué ses projets de contrat mais il a déjà beaucoup travaillé et je sais que ces dossiers sont, en sa personne, en d'excellentes mains.

Une visite des différents bâtiments de la Chaslerie a notamment permis :
- dans la chapelle, de reconnaître l'ampleur des dégâts causés aux peintures murales et aux enduits par l'humidité et l'absence de ventilation de la pièce ; Arnaud PAQUIN devra définir des solutions et préparer les demandes d'autorisation correspondantes ;
- dans la cave, de réfléchir à la forme du futur escalier et de repenser les cloisons prévues à l'étage ainsi que les questions d'isolation thermique ou du mode de chauffage. Ainsi, l'escalier comporterait, selon les premières idées d'Arnaud PAQUIN sur le terrain, un virage à 90° à gauche au départ et - idée nouvelle - un virage à 180 ° à droite au sommet ; en d'autres termes, il ne voit pas comment réduire la trémie si, comme souhaité, on désire un escalier "confortable" quant à sa pente. Pour ce qui concerne les cloisons de l'étage, Arnaud PAQUIN a émis plein d'idées inédites et astucieuses que je n'explicite pas ici mais dont il fournira rapidement les plans afin de ne pas freiner cette partie du chantier (sur laquelle je souhaite qu'Igor et M. BOISANFRAY interviennent rapidement) ; comme je m'en doutais, la pose des cloisons précèdera l'installation du circuit de chauffage par le sol. Enfin, s'agissant de l'isolation, son idée serait de remplacer les portes extérieures par de nouveaux modèles, ceux-ci étanches ; j'ai suggéré que deux de ces trois portes soient réutilisées pour occulter les sorties de secours à créer, aux deux niveaux des écuries, entre ces dernières et la tour Louis XIII ; Arnaud PAQUIN a estimé que c'est là une bonne idée ; en ce qui concerne l'isolation intérieure des murs, il est probable qu'il faudra commencer par faire tomber l'enduit à la chaux, au minimum sur le mur Nord où l'isolation efficace à installer réduirait trop la largeur du passage si l'on faisait l'économie de ce préalable. En ce qui concerne le mode de chauffage de la cave, "Bee +" juge possible de bénéficier du captage en place à côté de la charretterie mais recommande que la cave dispose d'une chaudière autonome, soit par aquathermie (ce qui supposerait la mise en place d'une servitude juridique en lien avec les bâtiments sur cour), soit par aérothermie ; dans les deux cas, la nouvelle chaudière serait installée dans l'appentis de la cave.

Aidé d'un engin au laser très performant (du même type que celui employé dernièrement à la Chaslerie par le géomètre "Géomat"), Arnaud PAQUIN a relevé en grand détail les dimensions intérieures et extérieures de la cave et de la ferme.

Voici, pour terminer ce message, les quelques photos que j'ai prises de cette après-midi de travail :

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.



P.S. (du 23 mars 2022 à 7 heures) : Au cours de cette réunion et de la visite des lieux, j'ai montré à "Bee +" les arrivées générales de l'eau et de l'électricité, aussi bien sur les bâtiments sur cour que sur la ferme. Dans le logis et le bâtiment Ouest, j'ai montré les anciennes tuyauteries et les réservations existantes pour les futures. Idem dans la cave. Dans la ferme, je n'ai rien eu à montrer car, à part le circuit d'assainissement des eaux usées, tout est à faire en la matière.

Surtout, j'ai rappelé à mes interlocuteurs qu'ils trouveront sur le site favori toutes photos utiles sur les réservations qui ont été faites, notamment (1) sous le dallage de l'entrée du logis, (2) sous le dallage du rez-de-chaussée de la tour Louis XIII et (3) sous la porte située entre la cour et l'arrière-cour.

Au cas où ils ne retrouveraient pas ces photos (dont les principales doivent être accessibles sous l'onglet "Vie du site/Florilège des travaux extraordinaires"), je les aiderais à les débusquer. Si nécessaire, j'"exhumerais" des photos reléguées aux pages "Privé" quand La SVAADE a été saisie, à mon encontre et à celle du site favori, d'un prurit de censure par bien-pensance qui, jusque là, était la spécialité quasi-exclusive de Carole.

P.S. 2 (le même jour à 18 heures) : Quant à la troisième porte extérieure de la cave, elle pourrait à mon avis être réutilisée pour occulter le passage entre l'arrière-cuisine (du bâtiment Nord) et l'arrière-cour. Idée à soumettre à mon "Richard BURTON" favori.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 2 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Charretterie
0
Voici les deux mangeoires qu'Igor devrait commencer à restaurer la semaine prochaine :

2 avril 2022.

2 avril 2022.


Ceci me donne l'idée de réfléchir à un point de chute pour la double auge en marbre (ou quelque chose d'approchant) que Jean LEMARIE m'avait vendue il y a quelques années et qui croupit près de la ferme :

2 avril 2022.


Ma première idée, dans la partie garage de la charretterie, n'est pas la bonne :

2 avril 2022.


Mais pourquoi pas dans la partie chaufferie où elle pourrait servir, en quelque sorte, de vide-poches ?

2 avril 2022.

2 avril 2022.

2 avril 2022.

A défaut d'autre interlocuteur, je sollicite l'avis du jeune Guguss qui semble se satisfaire d'une telle perspective.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 3 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Charretterie
0
En dépit de toutes les vicissitudes qu'a connues la charretterie...

... il est remarquable que la terre utilisée pour monter les murs d'origine n'ait guère bougé :

3 avril 2022.

3 avril 2022.


La principale difficulté opérationnelle pour Igor, quand il installera là l'auge double, devrait donc être d'arriver à soulever la bête.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 5 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Charretterie
0
Même si l'auge double ne sera pas implantée rapidement sous la charretterie, elle y a été transportée ce matin :

5 avril 2022.

5 avril 2022.

5 avril 2022.

5 avril 2022.


Igor ne sait pas comment, vu la relativement faible épaisseur du mur, faire tenir ce monstre sans qu'il arrache un parement. Je crois qu'il n'a pas tort de se poser cette question. On va prendre le temps d'y réfléchir.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 5 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Charretterie
0
Je me suis demandé si, sous le béton du sol de la charretterie...

5 avril 2022.

... on ne trouverait pas un dallage ou un pavage ancien.

A première vue, Igor pense que non.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 6 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Logis - Charretterie - Cave - Ferme et son fournil
0
Les dossiers s'accumulent qui nécessiteraient l'intervention, dès que possible, d'un charpentier compétent.

1 - Au titre de ceux dus à la lésine bien connue de mon prédécesseur des années 50, on peut citer :
- la cloison sous la charretterie qu'il faudrait remplacer par de bons matériaux convenablement implantés ou agencés :

6 avril 2022.


- la "problématique des poutres pourries" au premier étage du logis, patate chaude que se refilent tous mes interlocuteurs obligés depuis une douzaine d'années mais qu'Arnaud PAQUIN est bien décidé à régler dès la "tranche A" de travaux que l'on sait :

6 avril 2022.

6 avril 2022.


- le repositionnement d'une sablière intérieure, au premier étage de la tour Sud-Ouest, qu'un architecte en chef des monuments historiques, alcoolique notoire, avait négligé de traiter (comme d'ailleurs les "poutres pourries") alors que c'était pourtant son mandat :

6 avril 2022.


- le changement des poutres rachetèques et pleines d'aubier et la densification du solivage dans la salle-à-manger du logis :

6 avril 2022.


- pour les mêmes raisons, un travail analogue au premier étage du colombier :

6 avril 2022.



2 - Au titre de ceux pour lesquels j'étais le maître d'ouvrage :
- le montant pourri d'une lucarne de la ferme :

6 avril 2022.


- un arbalétrier de la ferme dont Roland BOUSSIN n'avait pas vu, sous le contrôle de Nicolas GAUTIER, qu'il était cassé :

6 avril 2022.



3 - Au titre de ceux dont la réunion de chantier d'hier a montré l'opportunité :
- l'élargissement de la trémie de l'escalier de la cave :

6 avril 2022.


- le cloisonnement à prévoir à l'étage de la cave, sur le modèle de celui-ci du rez-de-chaussée :

6 avril 2022.



Bref, comme on le voit, on ne manque pas de grain à moudre, ceci sans même parler, par exemple, du retour de la ferme au profil de longère, tel qu'il est envisagé.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 21 avril 2022 08:08
À : (...)
Cc : Arnaud Paquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : Chantier de la Chaslerie (pilastres et travaux de charpente)

G(...),

Merci d'avoir réagi. J'ai avant tout besoin d'interlocuteurs réactifs et impliqués.
Impliqué, vous l'êtes sans aucun doute.
Réactif, ça me semble perfectible, du moins vu de ma fenêtre.

Oui, je souhaite recevoir votre devis. Et surtout, si on tope, que vous me fassiez de la "belle ouvrage" avec le bon granit.
Habituellement, à la fin des chantiers que je leur confie, je fixe à mes artisans un rendez-vous à horizon de 150 ans. Car je veux que le travail dont je suis le maître d'ouvrage dure autant qu'il le doit "dans l'intérêt du monument".
Pour vous, s'agissant de ces pilastres en granit, ce sera 400 ans.

Ceci dit, pour des raisons fiscales, il est très important pour moi que le chantier soit mené à un rythme compatible avec les contraintes, souvent artificielles et sans la moindre valeur ajoutée, qui surabondent dans ce pays où un triste quidam se vante - quel abruti ! - d'"emmerder les Français", ce qu'il va être encore en position de faire pendant cinq ans, hélas.
Au fur et à mesure que l'année s'avance, je sais que je suis en risque croissant de ne pas tenir mes objectifs en la matière.
Or, en raison de mon expérience personnelle, en rien démentie par les évènements récents, je répugne sans aucun doute à payer mes impôts autrement qu'en finançant des travaux sur mon monument. Lui en a besoin et je n'ai pas trop de doutes sur la qualité de l'usage qui est ainsi fait des fonds qui, par exception, transitent par mes poches.

Donc oui, j'attends votre devis et oui, j'aurais besoin que les travaux puissent commencer en temps utile pour que puisse m'en être facturé un bout dès 2022.

Quant à mes demandes à propos de travaux de charpente, je crois que j'ai compris (notamment grâce à l'un de mes nouveaux voisins qui vous connaît bien semble-t-il et qui dit le plus grand bien de vous) ce qui vous est hélas arrivé et je m'associe à votre souffrance. Donc je ne sais pas si vous êtes toujours partant.
En tout cas, je suis en train de mettre la main sur un lot de bois ancien (deux ruines locales à démonter) donc je devrais avoir de la matière première supplémentaire d'ici un mois (dès le retour d'Igor). En revanche, pour les cloisons de la cave et sa trémie, j'attends toujours les plans de l'architecte du patrimoine (au demeurant très sympathique et compétent) que je mets en copie.

Donc, de ces divers points de vue et si ça peut vous aider, on pourrait convenir de donner la priorité aux pilastres. Dites-moi cependant si c'est vous-même ou un autre qui s'occuperait le cas échéant des travaux sur bois. Car mon charpentier depuis trente ans a du mal à embrayer (apparemment il est saturé de travail et de tâches administratives de plus en plus chronophages et - disons-le - insupportables à de plus en plus d'égards) et on m'a recommandé récemment un autre charpentier qui intervient depuis peu dans mon secteur.
Mais le jeu est encore ouvert pour vous à ce stade.

Cordialement,

PPF
______________________________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : jeudi 21 avril 2022 07:26
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Chantier de la Châlerie

Mr Fourcade,

par ce mail j'accuse réception de vos messages, tout particulièrement celui, vocal, d'hier soir.

La première impression que laisse ce dernier est que je ne semble pas être la personne adaptée à votre projet, même si beaucoup d'éléments semblent dire que nous partageons une vision commune de ce que doit être ce chantier. Force est de constater que la taille de mon entreprise ne semble pas pouvoir satisfaire votre impatience.

Cette impatience je peux la comprendre, le temps passe, les devis se font attendre, vous ne me connaissez pas vraiment, vous n'avez pas vu outre mesure mes références. Tout concours à votre sensation de perte de temps.

De mon coté votre chantier (je m'en tiens pour l'instant à la paire de piliers) me plaît, plus pour sa dimension tellurique et inspirante que pour l’égo nécessaire à son entreprise, que cela soit de votre coté ou du mien.

L'opportunité de mettre en œuvre le granite dans les proportions et les formes qui vous conviennent est bonne pour moi.

Cependant je suis un homme affranchis, c'est une des qualités qu'apporte l'opiniâtreté nécessaire à la pratique de la taille de pierre. Votre impatience et surtout la manière dont vous l'exprimez ne m'encourage gère à finaliser cette mise à jour de devis. Il n'est pas possible que la réalisation d'un tel ouvrage se fasse sous la contrainte. Encore moins sous celui de la crainte (en ce qui me concerne). Un respect mutuel est indispensable.

Si l'échelle de temps à laquelle j'opère ne vous convient pas, il me semble très important que dès maintenant vous vous rapprochiez d'une entreprise qui aura la taille nécessaire à la réalisation de votre ouvrage dans la temporalité qui sera la vôtre.

Cette dernière remarque est d'autant plus vraie que je ne pourrai pas attaquer de front plusieurs chantiers d'ampleurs en même temps, de surcroit en charpente.

Je ne vous cacherai pas la frustration que j'ai de mettre mon énergie dans ce genre d'échanges au détriments d'autres tâches que je peine à effectuer par manque de temps...

Veuillez me dire si je dois finaliser le devis des piliers.

Vous souhaitant bonne réception de ces quelques éléments de réflexions,

bonne journée à vous,

G.(...)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 22 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Charretterie - Cave
0
Franck LIEGEAS vient de repartir. Il venait m'apporter les devis de bardeaux à poser sur l'appentis de la cave et la "maison de Toutou".

Je lui ai indiqué ce que pourrait être la suite du chantier pour lui :

- dans la cave :
. la restauration de l'angle brûlé du linteau de la chaminée ; il exclut la résine et recommande une greffe de bois ;
. l'agrandissement de la trémie de l'escalier ;
. la restauration des pièces de bois des lucarnes qui ont pris l'eau ; au moins deux lucarnes sont atteintes, les deux exposées au Sud ;
. les deux cloisons à poser à l'étage ;

- dans la charretterie : la réfection de la cloison en colombages.

Il est prévu que Franck revienne mardi prochain, pour la réunion avec Arnaud PAQUIN. On espère que celui-ci aura avancé dans ses plans.

S'agissant de l'appentis de la cave, j'ai indiqué qu'on s'oriente désormais vers l'installation d'un chauffage par aérothermie. Franck me recommande de vérifier si la machinerie correspondante ne doit pas être implantée à l'extérieur de l'appentis.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 22 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Charretterie - Cave
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : vendredi 22 avril 2022 16:38
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C. F. ; Xavier MEYER
Objet : Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

Cher Monsieur,

Pour info : https://www.chaslerie.fr/blog/message/53273

J'ai demandé à Franck LIEGEAS (charpentier) et à Régis FOUILLEUL (plombier) d'être présents à 14 heures afin que puissent être discutées leurs préconisations pour la cave et la charretterie :

- pour la cave : les différents problèmes à résoudre rapidement à propos de travaux en bois ; l'examen des contraintes d'un chauffage par aérothermie (peut-on caser toute la quincaillerie dans l'appentis ou bien des parties doivent-elles être implantées dehors ?) ; je précise que l'appentis en question (comme la "maison de Toutou" voisine) devra être rapidement protégé par des bardeaux de châtaignier supplémentaires ; donc il y a lieu de savoir si la quincaillerie obligera à percer des trous entre colombes ;
- pour la charretterie : cloison intérieure merdique à remplacer par des matériaux de "qualité FOURCADE" ; en particulier, la poutre à remplacer devra-t-elle être soutenue par un ou plusieurs poteaux de bois ?

J'espère que nous vous retrouverons en pleine forme... et muni des plans utiles, notamment pour la trémie de l'escalier de la cave et le cloisonnement de l'étage de ce bâtiment.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 25 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Logis - Charretterie - Cave
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 25 avril 2022 09:38
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C. F. ; Xavier MEYER
Objet : RE: Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

Cher Monsieur,

Pas de problème pour moi (juste un rendez-vous avec Anne CHEVILLON à reporter). Je m'assure que la date du 3 mai convient aux deux artisans invités.
Je les prie de nous le dire.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : lundi 25 avril 2022 09:32
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C.F. ; Xavier MEYER
Objet : Re: Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

bonjour M. Fourcade,

Comme vous le savez, je rentre aujourd'hui d'une semaine de congés. Nous avons pris en main le dossier des menuiseries sur les parties classées et inscrites bien que n'ayant pu obtenir les fichiers informatiques d'Helena (...) qui rechigne à me les donner.
Nous travaillons en parallèle sur la charpente (poutre pourrie) et le bâtiment de la cave.
Auparavant, nous avons mis au propre les relevés et commencé la recherche de l'escalier.

En comptant bien, cela n'aura donc laissé que 4 jours ouvrés entre le rendez-vous du 12/04 et demain.
Par ailleurs, 26/04 p.m, j'ai un rendez-vous programmé près de Caen et c'est par erreur que je vous ai laissé entendre qu'un nouveau rendez-vous pourrait se tenir dès demain.

Il est donc nécessaire de reporter au mardi suivant 3 mai 14h la prochaine réunion, d'une part pour avoir le temps de travailler et d'autre part pour qu'elle puisse se caler avec mon circuit ornais du mardi.

Je vous remercie pour votre compréhension et vous adresse mes meilleures salutations.

Bien cordialement,

Arnaud Paquin

(Fin de citation)