Charretterie

J'ai reçu ce matin la visite de Julien ROBVEILLE à qui je compte confier l'installation de l'éclairage au 2ème étage du colombier. Ces travaux pourraient commencer rapidement.

Je l'ai également interrogé sur l'éclairage de la charretterie. Là, il faudra que l'installation parte du compteur qui se trouve au rez-de-chaussée du colombier. Donc, pour ne pas multiplier les terrassements, on attendra le creusement des fossés nécessaires à l'aquathermie.
J'apprends qu'Igor et Daniel (que j'appelle désormais le "brexiter") se sont réconciliés :


Je vais donc pouvoir, au titre de l'APIJOMM, recruter Daniel en C.D.D. à temps partiel à compter du début de 2020.

Puisque nous en sommes à redéménager les pavés de la cour, mon idée serait de confier à ces deux jeunes gens le soin de remplacer, dans la charretterie, le sol en terre battu actuel par un pavage de "qualité FOURCADE". Cette charretterie est, comme l'on sait, ouverte vers le Nord et les abondantes précipitations récentes ont transformé son sol en bouillabaisse. Il est temps de réagir.

Et, si possible également, on tâchera de canaliser les eaux de pluie dans l'allée qui descend de la D22. Chaque année, cette allée très empruntée arrive au printemps ravinée et ça finit par me coûter cher de la faire remettre en état avec la même périodicité.
J'ai reçu, ce matin, la visite de Jérôme ZUCCONNI, de "Logis-Nature", accompagné de son ami Jean HOURANY :

17 janvier 2020.

Nous avons visité le chantier favori de fond en comble, y compris la chapelle et la cave, en nous attachant plus particulièrement aux problèmes posés par l'isolation thermique.

Il s'agissait pour moi, avant tout, de faire prendre conscience à mes interlocuteurs des dimensions et particularités de notre chantier favori, afin de leur permettre de me conseiller en toute connaissance de cause, s'ils le veulent bien, lors de la phase de travaux à venir.

Je retiens notamment qu'ils m'ont donné leur premier avis sur l'isolation des combles du logis, de l'aile Ouest (y compris la tour Louis XIII dont ils ont trouvé la charpente bas de gamme - travaux des années 1970 -) et de la cave :
- dans le logis, on pourra faire beaucoup de choses ;
- dans le colombier, ils se sont interrogés sur la bonne ventilation de la charpente sous les lattes de parquet (la norme étant de laisser 2 cm à l'air pour circuler) ;
- dans la cave, ils ont conclu que, dès lors qu'on accepterait de ne plus voir les chevrons mais seulement les pannes et les croix de Saint-André, on pourrait fort bien arriver à un résultat satisfaisant sans avoir à découvrir.
J’ai toujours pensé que l’humour constituait la plus puissante des armes contre la bêtise, l’obscurantisme, le fanatisme, le désespoir, l’absurdité de l’existence et Terry Jones fut sans conteste l’un des plus brillants soldats de cette cause au sein de la merveilleuse et pacifique armée des Monty Python.

N.D.L.R. : Le sage a dit : "On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui".

J'en ai encore reçu une illustration intéressante, bien qu'assez inattendue, du moins par moi, et pas plus tard que ce matin.

Peut-être aussi faudrait-il se méfier également des gens qui, avec beaucoup d'insistance, vous disent ou, même, vous écrivent à tout bout de champ qu'ils apprécient votre franchise. Il n'est pas exclus qu'ils puissent être les mêmes.

N.D.L.R. 2 (à 21 h 30) : Je viens d'avoir mon aîné au téléphone. Je lui avais préalablement transmis la copie d'échanges de courriels de ce matin afin qu'il puisse, à tête reposée et en faisant abstraction de tout ce qui peut biaiser ma propre appréciation, me donner son avis sur le clash en question.

Son avis est clair : il n'y avait pas lieu de prendre la mouche après mon courriel de la veille (qui a amusé mon aîné) ; mon interlocuteur aurait donc adopté une position injustifiée.

Voici qui me soulage après que j'ai essayé plusieurs fois, sans y réussir, de joindre téléphoniquement mon interlocuteur pour essayer de recoller les morceaux. Mais, au moins à propos de cette affaire, me voici conforté dans ma propre appréciation.

C'est bon d'avoir quelqu'un avec qui pouvoir échanger dans de tels cas.