Charpente-couverture

Sébastien LEBOISNE a livré ses linteaux ce matin :

4 juin 2019.

Avec l'aide d'Igor, il les a hissés et installés au 2ème étage du colombier :

4 juin 2019.

4 juin 2019.

4 juin 2019.

4 juin 2019.

4 juin 2019.

L'impression produite est excellente. Il faudra quand même les brosser :

4 juin 2019.

Quant aux linteaux taillés pour la porte que l'on sait, j'ai finalement décidé de m'abstenir d'en faire usage immédiatement. Ils ont été stockés sous la charretterie :

4 juin 2019.

4 juin 2019.

J'ai profité du passage de Sébastien pour lui passer deux nouvelles commandes :
- au premier étage du colombier, restaurer les deux poutres actuelles et changer les solives du plafond pour respecter l'alternance du "tant pleins que vides" ;
- dans la future cuisine du bâtiment Nord, installer un plafond du type de celui remarqué au manoir du Grand Taute ; Sébastien a dû prendre les cotes précises du plafond actuel...

4 juin 2019.

... car le plan disponible, préparé par Benoît MAFFRE en 2014, est muet à ce sujet :

L'architecte du patrimoine recommandée par Arnaud PAQUIN m'a demandé de ne pas citer son nom sur notre site favori tant qu'elle ne nous aura pas livré une tranche de travaux. Assistée d'un architecte, elle a passé deux bonnes heures à mesurer les fenêtres du logis. Je l'ai priée d'inclure les poutres pourries et une porte extérieure au programme du contrat dont elle doit m'envoyer le projet.

Une fois de plus, j'ai apprécié l'aide d'Yves LESCROART pour m'épauler dans cette phase importante pour relancer utilement notre chantier favori.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 21 juin 2019 14:01
À : j.desalaberry@geomat.fr
Objet : RE: Devis - Dossier n°199191 - DOMFRONT EN POIRAIE

Cher Monsieur,

Le principe est que "l'accessoire suit le principal".

Vos plans sont un préalable à l'intervention du bureau d'études chargé, à titre principal, de calibrer l'installation d'aquathermie et de recommander les meilleurs isolants thermiques compte tenu des espaces disponibles, notamment au niveau des plafonds des RC = planchers des étages, ainsi qu'au niveau des combles. D'où, en particulier, l'accent mis sur les coupes.

S'il n'y avait pas ces préoccupations, ici principales, d'économie d'énergie, ces plans ne vous auraient pas été commandés puisque je dispose déjà, par ailleurs, de plans "sérieux" pour les autres préoccupations du chantier (maçonnerie, menuiserie, etc...).

Vos plans seront donc bien, à tous égards, un accessoire de travaux éligibles au taux réduit.

Bien cordialement,

PPF

_______________________________________________________________________

De : j.desalaberry@geomat.fr <j.desalaberry@geomat.fr>
Envoyé : vendredi 21 juin 2019 12:17
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE: Devis - Dossier n°199191 - DOMFRONT EN POIRAIE

Bonjour Monsieur,

J’ai bien reçu votre commande et vous en remercie.

Je n’ai jamais appliqué une TVA à 5.5% pour ce type de travaux.

Mes recherches, et celle de mon comptable sur ce sujet ne me permettent pas de justifier ce taux. Les Architectes ont cette possibilité mais je doute de pouvoir le faire.

Pourriez-vous m’éclairer sur le sujet ?

Vous en remerciant par avance.

Bien cordialement*

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 16 juillet 2019 19:44
À : (...), architecte du patrimoine
Cc : Y.L. ; C.F. ; T.F. ; (...)@culture.gouv.fr
Objet : TR: DOMFRONT - Devis

Madame,

Un examen de votre dossier, sans doute trop superficiel de ma part, semble montrer que vous n'avez traité que des "menuiseries extérieures du manoir" (cf le titre du "mémoire technique").

Or nous avons bien précisé, dès le départ, que nous entendions que votre mission couvre également, dans le même bloc, le problème que j'appelle celui des poutres pourries du plafond d'une chambre, au 1er étage du logis. En effet, le remplacement de ces poutres est, à tous égards, un préalable à la moindre mise en habitabilité de la moitié Nord du logis. Donc, du point de vue de ma famille, cette contrainte ne pourrait être oubliée à ce stade, ni reléguée à un horizon indéfini.

Afin de nous permettre de réunir les meilleures conditions pour une coopération, et d'abord pour l'étude du dossier, je vous serais reconnaissant de bien vouloir compléter ou adapter vos envois en conséquence.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Les plans et coupes que le géomètre m'a transmis ce matin m'apparaissent très insuffisants pour permettre au bureau d'études de travailler sur de bonnes bases. Il manque toute information sur les combles et beaucoup de données qui permettraient, si nécessaire, de translater tel ou tel plancher d'étage.

Nous aurions ainsi perdu deux mois précieux.

J'attends donc que M. Jean de SALABERRY fasse sans délai ce dont je l'avais informé en détail lors de sa seule visite du chantier, le 4 juin dernier. Après avoir pinaillé de façon absurde sur des questions fiscales qu'il aurait dû connaître, cet interlocuteur s'est en effet contenté de charger du travail un de ses jeunes collaborateurs qui m'était apparu informé de pas grand chose.
Julien ANDRE, du bureau d'études "bee +", vient d'accepter ma proposition d'une réunion de chantier lundi matin. Il est d'accord pour compléter lui-même, en tant que de besoin, les mesures nécessaires pour son diagnostic, nous évitant ainsi de perdre davantage de temps à attendre un travail satisfaisant du géomètre. Je l'en remercie.

Le prochain goulot d'étranglement de notre chantier favori devrait être le recrutement d'un maçon pour succéder à Igor. A ce sujet, nous devrions y voir plus clair dans un petite dizaine de jours.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 4 septembre 2019 18:16
À : (...)
Cc : CORESPA <yl-corespa@orange.fr>; C.F. ; T.F.
Objet : Intervention d'une architecte du patrimoine à la Chaslerie

Madame,

M. LESCROART vient de me signaler les informations complémentaires dont vous avez besoin à ce stade :

I - Sur l'usage que je compte faire des pièces donnant sur la cour de la Chaslerie :

Je vous réponds du mieux que je le peux, étant signalé que :

- pour ce qui concerne le logis, les affectations des pièces du rez-de-chaussée des deux tours sont susceptibles d'évoluer. Notamment si le bureau d'études que j'ai mandaté préconise des chaufferies "déconcentrées" au lieu d'une chaufferie centrale unique (qui aurait à ce stade ma préférence).
- pour ce qui concerne le bâtiment Ouest, le "projet" de M. PAQUIN de juillet 2018 me satisfait dans ses grandes lignes, étant signalé que l'usage des deux niveaux inférieurs du colombier n'est pas encore stabilisé dans mon esprit, de sorte qu'il reste un flottement sur l'emplacement des salles d'eau qui desserviraient le colombier.

Sous ces réserves :

A - Pour ce qui concerne le logis :

--- les quatre pièces principales garderaient leur usage (réel ou potentiel) antérieur, à savoir
-- au rez-de-chaussée :
- côté Nord : salle-à-manger,
- côté Sud : salon
-- au 1er étage :
- côté Nord : chambre
- côté Sud (actuelle "salle dévastée") : une chambre ou bien deux, alors séparées par une cloison de boiserie (comme au 2ème étage du manoir de la Palue à Domfront)
-- au 1er étage des deux tours : une salle-de-bains avec baignoire chaque fois ;
-- au rez-de-chaussée des deux tours : si possible des pièces d'habitation (salle de télévision ou bibliothèque ou salle de jeux) ; il y a toutefois, à ce stade de mon information, un risque de devoir consacrer le RC de la tour Sud-Ouest à une chaufferie.

B - Pour ce qui concerne le colombier :

- au 2ème étage (la pièce à double hauteur et double rang d'ouvertures, avec trous de colombes et vue sur la poutraison) : chambre ;
- au 1er étage : l'affectation envisagée à ce stade de mes réflexions serait un bureau-bibliothèque ; à défaut, une chambre ;
- au rez-de-chaussée : chaufferie (si possible centrale) + w.-c. + cuisine + salle-de-bains avec baignoire (ce dernier point à ce stade de mes réflexions).

C - Pour ce qui concerne les écuries, un usage conforme à ce qui a été prévu au "projet" de M. PAQUIN, à ceci près que le volume situé entre l'"escalier-en-facteur-commun" et le colombier pourrait comporter une salle d'eau en moins si le 1er étage du colombier est utilisé en bureau-bibliothèque. N.B. : c'est dans ce volume intermédiaire que le "projet" de M. PAQUIN ne m'a pas convaincu à 100 % (il y a un problème de hauteur de plafond).
Donc, pour l'essentiel, deux grandes pièces de réception, l'une au RC, l'autre au 1er étage des écuries.

D - Pour ce qui concerne la tour Louis XIII :

- la pièce principale, au 1er étage, est actuellement un bureau avec accès très incommode aux combles ; il est possible qu'elle soit transformée en chambre si on résout la question de l'emplacement de la salle-de-bains à y attacher (je trouverais dommage d'empiéter sur le 1er étage des écuries) ;
- au rez-de-chaussée, mon aîné souhaiterait une salle de billard ;
- dans les combles, l'usage actuel est de bibliothèque, mais très incommode d'accès, non isolée etc.

E - Pour ce qui concerne le bâtiment Nord :

- il n'y a de travaux envisagés que pour rétablir une cuisine, avec arrière-cuisine donnant accès à l'arrière-cour ;
- tout le reste est restauré et d'usage stabilisé.


II - Sur la question des volets intérieurs (volets brisés ou d'un seul battant) :

-- je m'interroge sur l'opportunité de volets intérieurs dans la cage d'escalier du logis ; sauf au rez-de-chaussée dans la partie Est (donnant sur le jardin), je ne suis pas persuadé de leur nécessité ;
-- il y a une problématique particulière pour ce qui concerne la moitié haute des ouvertures de la pièce du 2ème étage du colombier (trois lucarnes) : il faut qu'il y ait des volets intérieurs et qu'ils soient d'un maniement aisé ; en outre, je ne verrais que des avantages à ce que les menuiseries de la lucarne Sud rappellent l'ancien usage du colombier (on en avait parlé avec M. PAQUIN) ;
-- pour le reste, il faudra examiner la question au cas par cas :
- j'envisage, du moins à ce stade, des boiseries intérieures dans trois des quatre pièces principales du logis (pas dans la salle-à-manger) ; l'opportunité de logements pour les volets pourra être étudiée, étant entendu que je ne me vois pas modifier les ébrasements de fenêtres (comme cela avait été fait, en 2014, dans le petit salon du bâtiment Nord) ;
- quel qu'en soit l'usage, la pièce du 1er étage du colombier sera dotée de boiseries intérieures.


III - Pour ce qui concerne l'idée d'associer la D.R.A.C. à votre prochaine venue sur place :

- je n'y vois bien sûr aucun inconvénient dans le principe ; mais :
- d'une part, M. LESCROART sera présent, dans le cadre de la mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage dont je l'ai chargé,
- d'autre part, il serait peut-être plus judicieux d'élargir la réunion lorsque vous vous serez fait votre propre opinion sur la question principale à traiter à cette occasion, celle de savoir si vous confirmez, comme M. PAQUIN m'en avait convaincu en présence des artisans concernés (MM. LEBOISNE et HOGUET), que les plans de M. MAFFRE sont inapplicables en l'état.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)