Chapelle

La lettre de Hugues HOURDIN aux deux architectes du patrimoine pressentis est partie hier.
Après l'assemblée générale de la SVAADE qui s'est tenue hier après-midi, Me Xavier MEYER, notaire honoraire à Domfront, a proposé d'être chargé, au nom de la SVAADE, du suivi du chantier dont elle sera le maître d'ouvrage. En l'état des discussions de la SVAADE avec les deux architectes du patrimoine, MM. Arnaud PAQUIN et Edouard GRISEL, avec qui un accord de principe a été trouvé hier pour répartir les rôles de maître d’œuvre dans les différents bâtiments concernés, le chantier devrait pouvoir démarrer dès le début de 2022. Me MEYER serait notamment habilité à représenter la SVAADE aux réunions de chantier.

La SVAADE pourra entériner cette décision lors de sa prochaine assemblée générale qui comportera par ailleurs un ordre du jour à titre extraordinaire et qui devrait être convoquée prochainement.
Coup de fil ce matin à Edouard GRISEL. Il me transmettra cette après-midi les ordres de service, à signer par la SVAADE, maître d'ouvrage délégué, relatifs aux travaux et études qu'à ce stade des débats, la D.R.A.C. accepterait de voir lancés en 2022 (c'est-à-dire un chouïa urgent d'enduits dans la cage d'escalier du logis, la restauration de quelques menuiseries extérieures des bâtiments sur cour et, surtout, la grande étude de diagnostic d'ensemble).

On a également parlé du sable de Bizou, de Sébastien LEBOISNE (que j'irai voir cette après-midi) et de Cédrick COOS (qui est pour moi aux abonnés absents depuis trop longtemps à mon avis, mais j'ai trouvé un autre artisan, certainement plus fiable et sans aucun doute moins coûteux que BODIN).

P.S. (à 9 heures) : Edouard GRISEL vient déjà de m'envoyer ses projets d'ordres de service en question. Je les ai immédiatement transmis aux membres du bureau de la SVAADE, en complément de mon courriel précédent.

Ça y est, l'"usine à gaz" paraît enfin proche d'être opérationnelle !
C'est un miracle ! Quel boulot a été abattu, je n'en reviens pas !