Cave

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 6 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Cave
0
Vous avez aimé Igor dans son rôle de maçon ?

6 avril 2022.

6 avril 2022.


Vous allez l'adorer comme photographe :

6 avril 2022.

6 avril 2022.


Je lui ai en effet demandé d'immortaliser l'intérieur du conduit de cheminée de la cave, éclairé par projecteur, alors qu'il commence à le jointoyer :

6 avril 2022.

6 avril 2022.

6 avril 2022.

6 avril 2022.


Il ne fait pas de doute que ce ne sera pas du luxe !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 6 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Logis - Charretterie - Cave - Ferme et son fournil
0
Les dossiers s'accumulent qui nécessiteraient l'intervention, dès que possible, d'un charpentier compétent.

1 - Au titre de ceux dus à la lésine bien connue de mon prédécesseur des années 50, on peut citer :
- la cloison sous la charretterie qu'il faudrait remplacer par de bons matériaux convenablement implantés ou agencés :

6 avril 2022.


- la "problématique des poutres pourries" au premier étage du logis, patate chaude que se refilent tous mes interlocuteurs obligés depuis une douzaine d'années mais qu'Arnaud PAQUIN est bien décidé à régler dès la "tranche A" de travaux que l'on sait :

6 avril 2022.

6 avril 2022.


- le repositionnement d'une sablière intérieure, au premier étage de la tour Sud-Ouest, qu'un architecte en chef des monuments historiques, alcoolique notoire, avait négligé de traiter (comme d'ailleurs les "poutres pourries") alors que c'était pourtant son mandat :

6 avril 2022.


- le changement des poutres rachetèques et pleines d'aubier et la densification du solivage dans la salle-à-manger du logis :

6 avril 2022.


- pour les mêmes raisons, un travail analogue au premier étage du colombier :

6 avril 2022.



2 - Au titre de ceux pour lesquels j'étais le maître d'ouvrage :
- le montant pourri d'une lucarne de la ferme :

6 avril 2022.


- un arbalétrier de la ferme dont Roland BOUSSIN n'avait pas vu, sous le contrôle de Nicolas GAUTIER, qu'il était cassé :

6 avril 2022.



3 - Au titre de ceux dont la réunion de chantier d'hier a montré l'opportunité :
- l'élargissement de la trémie de l'escalier de la cave :

6 avril 2022.


- le cloisonnement à prévoir à l'étage de la cave, sur le modèle de celui-ci du rez-de-chaussée :

6 avril 2022.



Bref, comme on le voit, on ne manque pas de grain à moudre, ceci sans même parler, par exemple, du retour de la ferme au profil de longère, tel qu'il est envisagé.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 6 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Cave
0
Voici l'état, en fin de journée, de l'intérieur du conduit de cheminée de la cave :

6 avril 2022.

6 avril 2022.

6 avril 2022.

6 avril 2022.


On se sent tout de suite mieux.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 11 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Cave
0
Igor a quasiment terminé le travail demandé dans la cheminée de la cave :

11 avril 2022.

Il en est à gratter les derniers joints :

11 avril 2022.


Il n'a pu traiter le conduit aussi haut que je le souhaitais :

11 avril 2022.

11 avril 2022.

Il faudra recourir là, pour les parties supérieures, à une autre technique (comme pour le conduit Nord du logis).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 11 Avril 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse - Cave
0
Carole est en train de préempter Igor afin de lui confier la réalisation de son décor destiné à dissimuler une partie de la lèpre du pavement de la cour. Or Igor disparaîtra pour trois semaines à la fin de cette semaine-ci. Autant dire qu'il m'échappera pendant un mois. Je réfléchis donc aux tâches à lui confier à son retour.

Pourquoi pas les fondations d'un "hangar-garage-atelier" qui serait bâti dans le secteur de la "maison de Toutou" ? Après tout, il y avait là, dans le temps, diverses granges en colombages qui ont disparu depuis belle lurette (je n'en connais que des photos). Donc une reconstruction à cet endroit de l'une d'entre elles n'aurait rien d'incongru. Et ça me permettrait de disposer à terme d'un abri pour occulter une vision trop directe sur les carrosseries des voitures, des tracteurs ou de la mini-pelle. De plus, à un horizon plus rapproché, cela me doterait d'un garde-meubles bienvenu.

Car, si je ne procède pas à un tel investissement, on va vite se retrouver entravés dans nos restaurations intérieures, qu'il s'agisse des bâtiments sur cour, mais aussi - ce qui me concerne plus directement - de la cave ou de la ferme.
La réunion, ce jour, avec Arnaud PAQUIN et en présence de Xavier MEYER s'est déroulée sous la pluie et n'a guère permis d'avancer dans les réflexions sur le chantier.

J'ai indiqué qu'il ne fallait pas oublier de prévoir des rangements dans la cave. J'ai également signalé m'interroger sur l'opportunité de rebâtir une grange, là où s'en était déjà trouvée une ; la nouvelle serait destinée à abriter la quincaillerie lourde et à servir, le temps nécessaire, de garde-meubles.

Carole espère que l'architecte lui apportera des idées sur l'aménagement (provisoire ?) de la cour. Arnaud PAQUIN a trouvé incongrue la présence du bassin de granit au milieu de celle-ci. Je ne peux que lui donner raison mais lui ai rappelé que ce monolithe, manifestement déposé là n'importe comment à une époque pas très lointaine, a été classé parmi les monuments historiques à la suite d'une erreur d'analyse de plus (dont, il est vrai, je fus le co-auteur).

La prochaine réunion avec l'architecte devrait avoir lieu dans deux semaines.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 21 avril 2022 08:08
À : (...)
Cc : Arnaud Paquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : Chantier de la Chaslerie (pilastres et travaux de charpente)

G(...),

Merci d'avoir réagi. J'ai avant tout besoin d'interlocuteurs réactifs et impliqués.
Impliqué, vous l'êtes sans aucun doute.
Réactif, ça me semble perfectible, du moins vu de ma fenêtre.

Oui, je souhaite recevoir votre devis. Et surtout, si on tope, que vous me fassiez de la "belle ouvrage" avec le bon granit.
Habituellement, à la fin des chantiers que je leur confie, je fixe à mes artisans un rendez-vous à horizon de 150 ans. Car je veux que le travail dont je suis le maître d'ouvrage dure autant qu'il le doit "dans l'intérêt du monument".
Pour vous, s'agissant de ces pilastres en granit, ce sera 400 ans.

Ceci dit, pour des raisons fiscales, il est très important pour moi que le chantier soit mené à un rythme compatible avec les contraintes, souvent artificielles et sans la moindre valeur ajoutée, qui surabondent dans ce pays où un triste quidam se vante - quel abruti ! - d'"emmerder les Français", ce qu'il va être encore en position de faire pendant cinq ans, hélas.
Au fur et à mesure que l'année s'avance, je sais que je suis en risque croissant de ne pas tenir mes objectifs en la matière.
Or, en raison de mon expérience personnelle, en rien démentie par les évènements récents, je répugne sans aucun doute à payer mes impôts autrement qu'en finançant des travaux sur mon monument. Lui en a besoin et je n'ai pas trop de doutes sur la qualité de l'usage qui est ainsi fait des fonds qui, par exception, transitent par mes poches.

Donc oui, j'attends votre devis et oui, j'aurais besoin que les travaux puissent commencer en temps utile pour que puisse m'en être facturé un bout dès 2022.

Quant à mes demandes à propos de travaux de charpente, je crois que j'ai compris (notamment grâce à l'un de mes nouveaux voisins qui vous connaît bien semble-t-il et qui dit le plus grand bien de vous) ce qui vous est hélas arrivé et je m'associe à votre souffrance. Donc je ne sais pas si vous êtes toujours partant.
En tout cas, je suis en train de mettre la main sur un lot de bois ancien (deux ruines locales à démonter) donc je devrais avoir de la matière première supplémentaire d'ici un mois (dès le retour d'Igor). En revanche, pour les cloisons de la cave et sa trémie, j'attends toujours les plans de l'architecte du patrimoine (au demeurant très sympathique et compétent) que je mets en copie.

Donc, de ces divers points de vue et si ça peut vous aider, on pourrait convenir de donner la priorité aux pilastres. Dites-moi cependant si c'est vous-même ou un autre qui s'occuperait le cas échéant des travaux sur bois. Car mon charpentier depuis trente ans a du mal à embrayer (apparemment il est saturé de travail et de tâches administratives de plus en plus chronophages et - disons-le - insupportables à de plus en plus d'égards) et on m'a recommandé récemment un autre charpentier qui intervient depuis peu dans mon secteur.
Mais le jeu est encore ouvert pour vous à ce stade.

Cordialement,

PPF
______________________________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : jeudi 21 avril 2022 07:26
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Chantier de la Châlerie

Mr Fourcade,

par ce mail j'accuse réception de vos messages, tout particulièrement celui, vocal, d'hier soir.

La première impression que laisse ce dernier est que je ne semble pas être la personne adaptée à votre projet, même si beaucoup d'éléments semblent dire que nous partageons une vision commune de ce que doit être ce chantier. Force est de constater que la taille de mon entreprise ne semble pas pouvoir satisfaire votre impatience.

Cette impatience je peux la comprendre, le temps passe, les devis se font attendre, vous ne me connaissez pas vraiment, vous n'avez pas vu outre mesure mes références. Tout concours à votre sensation de perte de temps.

De mon coté votre chantier (je m'en tiens pour l'instant à la paire de piliers) me plaît, plus pour sa dimension tellurique et inspirante que pour l’égo nécessaire à son entreprise, que cela soit de votre coté ou du mien.

L'opportunité de mettre en œuvre le granite dans les proportions et les formes qui vous conviennent est bonne pour moi.

Cependant je suis un homme affranchis, c'est une des qualités qu'apporte l'opiniâtreté nécessaire à la pratique de la taille de pierre. Votre impatience et surtout la manière dont vous l'exprimez ne m'encourage gère à finaliser cette mise à jour de devis. Il n'est pas possible que la réalisation d'un tel ouvrage se fasse sous la contrainte. Encore moins sous celui de la crainte (en ce qui me concerne). Un respect mutuel est indispensable.

Si l'échelle de temps à laquelle j'opère ne vous convient pas, il me semble très important que dès maintenant vous vous rapprochiez d'une entreprise qui aura la taille nécessaire à la réalisation de votre ouvrage dans la temporalité qui sera la vôtre.

Cette dernière remarque est d'autant plus vraie que je ne pourrai pas attaquer de front plusieurs chantiers d'ampleurs en même temps, de surcroit en charpente.

Je ne vous cacherai pas la frustration que j'ai de mettre mon énergie dans ce genre d'échanges au détriments d'autres tâches que je peine à effectuer par manque de temps...

Veuillez me dire si je dois finaliser le devis des piliers.

Vous souhaitant bonne réception de ces quelques éléments de réflexions,

bonne journée à vous,

G.(...)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 22 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Charretterie - Cave
0
Franck LIEGEAS vient de repartir. Il venait m'apporter les devis de bardeaux à poser sur l'appentis de la cave et la "maison de Toutou".

Je lui ai indiqué ce que pourrait être la suite du chantier pour lui :

- dans la cave :
. la restauration de l'angle brûlé du linteau de la chaminée ; il exclut la résine et recommande une greffe de bois ;
. l'agrandissement de la trémie de l'escalier ;
. la restauration des pièces de bois des lucarnes qui ont pris l'eau ; au moins deux lucarnes sont atteintes, les deux exposées au Sud ;
. les deux cloisons à poser à l'étage ;

- dans la charretterie : la réfection de la cloison en colombages.

Il est prévu que Franck revienne mardi prochain, pour la réunion avec Arnaud PAQUIN. On espère que celui-ci aura avancé dans ses plans.

S'agissant de l'appentis de la cave, j'ai indiqué qu'on s'oriente désormais vers l'installation d'un chauffage par aérothermie. Franck me recommande de vérifier si la machinerie correspondante ne doit pas être implantée à l'extérieur de l'appentis.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 22 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Charretterie - Cave
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : vendredi 22 avril 2022 16:38
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C. F. ; Xavier MEYER
Objet : Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

Cher Monsieur,

Pour info : https://www.chaslerie.fr/blog/message/53273

J'ai demandé à Franck LIEGEAS (charpentier) et à Régis FOUILLEUL (plombier) d'être présents à 14 heures afin que puissent être discutées leurs préconisations pour la cave et la charretterie :

- pour la cave : les différents problèmes à résoudre rapidement à propos de travaux en bois ; l'examen des contraintes d'un chauffage par aérothermie (peut-on caser toute la quincaillerie dans l'appentis ou bien des parties doivent-elles être implantées dehors ?) ; je précise que l'appentis en question (comme la "maison de Toutou" voisine) devra être rapidement protégé par des bardeaux de châtaignier supplémentaires ; donc il y a lieu de savoir si la quincaillerie obligera à percer des trous entre colombes ;
- pour la charretterie : cloison intérieure merdique à remplacer par des matériaux de "qualité FOURCADE" ; en particulier, la poutre à remplacer devra-t-elle être soutenue par un ou plusieurs poteaux de bois ?

J'espère que nous vous retrouverons en pleine forme... et muni des plans utiles, notamment pour la trémie de l'escalier de la cave et le cloisonnement de l'étage de ce bâtiment.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 25 Avril 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Charpente-couverture - Plomberie-chauffage - Logis - Charretterie - Cave
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 25 avril 2022 09:38
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C. F. ; Xavier MEYER
Objet : RE: Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

Cher Monsieur,

Pas de problème pour moi (juste un rendez-vous avec Anne CHEVILLON à reporter). Je m'assure que la date du 3 mai convient aux deux artisans invités.
Je les prie de nous le dire.

Bien cordialement,

PPF

___________________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : lundi 25 avril 2022 09:32
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : sarl.boussin.liegeas <sarl.boussin.liegeas@orange.fr>; Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>; C.F. ; Xavier MEYER
Objet : Re: Réunion à la Chaslerie programmée le 26 avril 2022 à 14 heures

bonjour M. Fourcade,

Comme vous le savez, je rentre aujourd'hui d'une semaine de congés. Nous avons pris en main le dossier des menuiseries sur les parties classées et inscrites bien que n'ayant pu obtenir les fichiers informatiques d'Helena (...) qui rechigne à me les donner.
Nous travaillons en parallèle sur la charpente (poutre pourrie) et le bâtiment de la cave.
Auparavant, nous avons mis au propre les relevés et commencé la recherche de l'escalier.

En comptant bien, cela n'aura donc laissé que 4 jours ouvrés entre le rendez-vous du 12/04 et demain.
Par ailleurs, 26/04 p.m, j'ai un rendez-vous programmé près de Caen et c'est par erreur que je vous ai laissé entendre qu'un nouveau rendez-vous pourrait se tenir dès demain.

Il est donc nécessaire de reporter au mardi suivant 3 mai 14h la prochaine réunion, d'une part pour avoir le temps de travailler et d'autre part pour qu'elle puisse se caler avec mon circuit ornais du mardi.

Je vous remercie pour votre compréhension et vous adresse mes meilleures salutations.

Bien cordialement,

Arnaud Paquin

(Fin de citation)
Il se tiendra cette après-midi une réunion de chantier au manoir dit favori.

Est-il besoin que j'indique qu'en l'état des débats autour du devenir de la Chaslerie et de mon relais espéré mais une nouvelle fois avorté, elle ne devrait pas susciter chez moi le même enthousiasme que les précédentes ?
Excellente réunion de chantier cette après-midi avec Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, en présence de Xavier MEYER, vice-président de La SVAADE, et avec la participation de Franck LIEGEAS, charpentier-couvreur, Régis FOUILLEUL, plombier-chauffagiste, et Carole.

Arnaud PAQUIN nous a communiqué et commenté ses plans relatifs, entre autres, à la restauration des menuiseries extérieures des bâtiments sur cour et à l'aménagement intérieur de la cave. Tout cela était fort intéressant. Je mettrai en ligne ces plans lorsqu'il me le communiquera sous forme d'un fichier pdf ou équivalent.

Voici déjà quelques photos d'ambiance :

3 mai 2022.

3 mai 2022.

3 mai 2022.

3 mai 2022.

3 mai 2022.

3 mai 2022.

Je retiens notamment qu'Arnaud PAQUIN aura ainsi été le premier architecte du patrimoine (ou assimilé) capable de présenter une proposition sensée pour la porte extérieure principale du logis et une autre pour régler la "problématique des poutres pourries", questions face auxquelles ses prédécesseurs depuis une bonne dizaine années avaient tous pataugé lamentablement.

Grand merci à lui !

(Je n'ose écrire qu'il sauve à mes yeux l'honneur de sa corporation... Il paraît que son prédécesseur immédiat refuse de lui rendre les fichiers qu'il lui avait communiqués confraternellement quand elle l'avait relayé : par quelque bout qu'on compare les performances, celle-ci n'avait vraiment pas le niveau et je me réjouirai longtemps d'avoir fini par obtenir, fin juillet dernier, qu'elle aille ronchonner plus loin).
Excellente nouvelle de bon matin : alors qu'il me raccompagnait au manoir favori, le mécanicien du garage Renault de Domfront m'a fait remarquer que les ouvriers sont à l’œuvre pour installer la fibre à La Haute Chapelle.

18 mai 2022.


Bernard DAVY, maire-adjoint de Domfront immédiatement interrogé, m'informe que la desserte sera opérationnelle sans que j'aie besoin de me manifester. Il me dit que c'est la décision du conseil départemental.

Grand merci aux élus !

Voici qui devrait simplifier grandement la mission du bureau d'études "Bee +" !

Quand je pense que les voyous de l'agence "Orange" la plus proche, tout juste bons à me racketter et à me planter comme l'on sait, n'ont jamais été fichus de m'informer...
Je pense ne pas être particulièrement réputé pour dire souvent le plus grand bien des architectes du patrimoine ou assimilés. Trente et un ans de restauration du manoir favori m'en ont fait côtoyer huit, le dernier ("mon Richard BURTON"), ayant déjà été mon sixième.

Eh bien, je tire mon chapeau bien bas à Arnaud PAQUIN qui, malgré les traquenards du dossier, arrive à tirer remarquablement son épingle du jeu !

Ainsi, ce matin, il m'a transmis les "fichiers pdf" de trois de ses productions qui me contentent presque totalement.

Les plans de l'état actuel de la "Ferme" sont d'une précision fantastique, due au laser de compétition qu'il utilise. Ces plans constituent une excellente base de départ de la réflexion à mener pour transformer cette longère en "résidence d'artistes", comme envisagé grâce à La SVAADE.

Pour la "Cave", destinée à devenir à terme la "maison du gardien" et, en attendant, la résidence de mes vieux jours, la réflexion est très avancée et, pour ainsi dire, aboutie. A l'étage, le plan est adapté pour abriter (ENFIN !) le "bureau-bibliothèque-de-mes-rêves". Il a fallu agrandir la trémie pour que l'escalier soit praticable pour un petit vieux de mon acabit. Pour la salle-de-bains, on n'a pas lésiné : enfin une baignoire ! enfin un bidet ! Au rez-de-chaussée, rien de bien neuf en revanche, le plan de Nicolas GAUTIER était déjà très bon.

Enfin, le document le plus important dans l'immédiat sera le dossier que je devrai bientôt mettre dans les circuits afin d'obtenir les autorisations encore requises pour les menuiseries extérieures du logis. A ce sujet, Arnaud PAQUIN, se distinguant magistralement de ses trois prédécesseurs immédiats (depuis l'alcoolique notoire), traite enfin la "problématique des poutres pourries" au 1er étage Nord du logis, ainsi que la lancinante question de la porte de séparation entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour. Sa proposition relative à la porte principale du logis me confirme que j'ai eu raison d'insister pour que les lubies d'un de ses prédécesseurs ("mon cinquième", celui qui avait déchiré son contrat dans les conditions dont on se souvient...) rejoignent enfin leur destination normale : au panier !

Il reste encore quelques points secondaires à améliorer selon moi, à propos desquels je dialogue avec Arnaud PAQUIN et son collaborateur Aliaume LICARI-HERDIER, notamment sur le troisième document, mais, reconnaissons-le, ces points sont des broutilles au regard de l'extraordinaire travail d'ores et déjà fourni et dont je suis heureux de féliciter très chaleureusement Arnaud PAQUIN et son équipe.