Bâtiment Nord

J'ai commencé à étudier le projet de réponse de Carole à l'architecte du patrimoine, relatif au projet de contrat de la "mission n°2" qui lui serait confiée.

Voici l'état, ce soir, du début de cette rédaction que j'ai réorientée pour mieux refléter :
- les contraintes que j'accepte en matière de communication,
- le contenu proprement dit de ladite mission :

(Début de citation)

Proposition de rédaction de courrier à (…) - Etat au 27 avril 2021

Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »


Madame,

Comme vous le savez nous trouvons votre projet de contrat complexe et touffu. Difficile d’en comprendre toutes les implications pour nous, particuliers et non professionnels. Cela a créé des tensions, de l’incompréhension et des délais.

Toutefois, pour ne pas bloquer davantage notre projet, nous renonçons à vous demander de simplifier grandement votre projet de contrat, notamment en supprimant les clauses sans utilité car ne s’appliquant pas pour un particulier ou n’entrant pas dans le cadre des éléments de mission présents dans le CCP. De fait et de droit, ces clauses ne s’appliqueront pas comme vous l’avez précisé lors d’une conversation téléphonique, courant janvier. Je comprends que cela vous simplifie la vie d’utiliser le contrat générique de votre ordre mais quelle difficulté pour nous devant ce foisonnement d’articles ou d’abréviations !

Aussi avons-nous introduit un préambule pour rappeler l’objectif du maître d’ouvrage en faisant appel à vos compétences et services.

Par ailleurs, il est important de rappeler que le manoir de La Chaslerie est un élément actif du tourisme de la région de Domfront et de l’Orne (ouverture au public, journées du patrimoine, évènements musicaux et autres). Il figure sur divers livres sur la Normandie et sur les cartes de tourisme. Le maitre d’ouvrage a grandement contribué à cette notoriété et suscité l’intérêt du public, notamment sur les travaux entrepris. Cela passe forcément par de la communication y compris sur les subventions d’Etat, du département de l’Orne ou, espérons-nous, de la Région Normandie. Il doit donc lui être loisible de communiquer sans entrave excessive sur tout ou partie du projet dont vous êtes chargée, même avant que celui-ci ait été arrêté et approuvé par lui-même, vous-même et la DRAC. Vous avez particulièrement insisté sur la discrétion totale que vous souhaitez garder quant à votre identité, que ce soit sur le site internet du maître d'ouvrage ou autrement ; c’est bien noté et figure au contrat.

Vous trouverez ci-joint, sous forme d’annexe, les observations et modifications que nous vous demandons de bien vouloir prendre en compte. Il suffit de les annexer à votre contrat, en les paraphant. Dès lors, la signature du contrat pourra intervenir sans délai supplémentaire sous réserve de l’annexe financière non communiquée. Je comprends néanmoins que vous allez procéder à une estimation détaillée des travaux mentionnés dans votre projet une fois le contrat signé.

Cordialement

Pierre Paul Fourcade





Annexe au CCG

PREAMBULE


Le manoir de la Chaslerie et ses dépendances ont fait l’objet d’importants travaux au cours des trente dernières années portant tout particulièrement sur les maçonneries extérieures et les toitures ainsi que les abords. Disposant à ce jour d’à peine plus de 65 m2 habitables toute l’année sur les 1 250 m2 environ que compte potentiellement le site, le maître d’ouvrage souhaite désormais s’attaquer prioritairement à l’habitabilité du manoir et de certaines de ses dépendances.

Aussi a-t-il demandé à Madame (…), architecte DPLG, architecte du patrimoine, de concevoir ce projet avec les différents éléments qui le composent, notamment en englobant les problématiques du chauffage et de la desserte internet, et de préparer le dossier d'ensemble à soumettre à la DRAC :
- en vue de régulariser les travaux passés, si nécessaire ;
- pour obtenir tous les accords ou permis de construire requis pour les futurs travaux.

En revanche la réalisation des travaux eux-mêmes et leurs suivis ne sont pas couverts par ce contrat-ci. S’agissant de travaux d’ampleur, leur réalisation ne pourra que s’étaler sur plusieurs années pour tenir compte, notamment, des disponibilités financières et des contraintes fiscales du maitre d’ouvrage, ainsi que de l’existence ou non de subventions.


--------------

(Fin de citation)
Aujourd'hui, je compte me remettre à la préparation de la lettre à l'architecte du patrimoine à propos de son projet de contrat pour la "mission n°2".

A la réflexion, je me dis qu'il faut évoquer à cette occasion, au niveau du préambule :
- l'état d'avancement de la mission "Exe" (d'exécution des menuiseries extérieures) puisque du retard a été pris sur la préparation des diverses portes en jeu, notamment mais pas exclusivement celles qui s'effritent sur la tour Louis XIII,
- l'articulation entre la mission "Exe" et la "mission n°2".

Il me semble également nécessaire de souligner que la "mission n°2" consiste à "purger le dossier" de toutes ses contraintes d'autorisations ou de permis, indépendamment de l'exécution des travaux, je veux dire en amont absolu de ceux-ci. En d'autres termes, le dossier doit donc s'entendre du projet dans son ensemble et certainement pas de la seule partie Nord du logis ou du colombier ; cette "mission n°2" doit au contraire couvrir et traiter comme un seul bloc tout le logis, y compris sa partie Sud, et toute l'aile Ouest, y compris les écuries et la tour Louis XIII.

P.S. (à 20 heures) : Le moins que je puisse dire est que je n'ai guère été performant aujourd'hui. J'ai toutefois classé les pièces du dossier afin de pouvoir les travailler avec méthode. Ma chambrette se trouve pour l'heure à peu près en ordre, disons que c'est un bon début.

A la relecture de ce message, tel que je l'ai mis en ligne ce matin, je m'aperçois que je vais devoir faire œuvre de pédagogie dans ce préambule, pour expliciter mes choix et les justifier, c'est-à-dire être clair et convaincant comme je le souhaite.
Fort de l'important travail de Carole, je me plonge à mon tour dans l'examen détaillé du projet de contrat pour la "mission n°2", tel que signé par l'architecte du patrimoine le 6 août 2020. J'ai commencé par photocopier ce document pour pouvoir l'annoter au fil de mon étude. Il comporte deux parties, un "cahier des clauses générales" (C.C.G.) de 19 pages et un "cahier des clauses particulières" (C.C.P.) de 8 pages.

Une première analyse du plan de ce document me donne l'impression qu'il vaut mieux que j'en commence l'étude fouillée par le C.C.P. dans la mesure où celui-ci a pour objet de définir le contenu de la mission, d'autant que celui-ci a pu évoluer depuis que nous sommes en discussion. Je pense ici, au premier chef, à deux problématiques que j'expliciterai :
- le traitement en un seul bloc de la demande d'autorisations pour tous les travaux envisagés (ce que j'appelle familièrement "purger le dossier"), que je sois en mesure à ce jour d'en garantir le financement sans difficulté ou non ; il y a une quinzaine de mois, la D.R.A.C. demandait plutôt de procéder par étapes, en donnant une ferme priorité à la restauration du colombier et de la moitié Nord du logis, ce qu'elle estimait un programme suffisant ;
- une certaine souplesse dans la maîtrise d'ouvrage puisque, d'une part, mon âge m'oblige à penser à ma succession et que, d'autre part, la réglementation régionale récemment découverte, si je la comprends bien, nécessitera que la maîtrise d'ouvrage puisse être, totalement ou partiellement, successivement ou concomitamment, partagée avec une association.

Quant au C.C.G. que j'étudierai dans un second temps, il comporte des clauses à première vue et à tout le moins sujettes à discussion ou à éclaircissements, comme celles relatives à mes activités internet ou, plus généralement, à la "résiliation du contrat à la demande de l'architecte", ou encore celles relatives à la propriété intellectuelle. Dans ces domaines, il s'agira pour moi de vérifier que mes libertés d'expression ou de manœuvre ne seront pas entravées de façon excessive donc insupportable pour moi, ou que ne me seront pas imposées des contraintes disproportionnées dans leurs conséquences par rapport à la bénignité ou à l'imprécision intrinsèque des comportements qui seraient susceptibles de m'être reprochés.

Quant à l'idée de sabrer des clauses que je jugerais hors-sujet, elle ne me paraît, à la réflexion, utile à retenir que dans la mesure où elle permet, en ouvrant un débat sur la pertinence de leur contenu, de savoir, comme il convient, à quoi je m'engage. Mais je ne saurais en faire un cheval de bataille bien que ces boursouflures me choquent, disons, sur le plan esthétique autant que pratique.

En résumé, je recherche les voies et moyens d'un accord réfléchi, c'est-à-dire stable et sérieux, et rien de plus.
Je viens d'achever une première lecture approfondie du projet de contrat relatif à la "mission n°2". Voici, à ce stade, mes remarques sur les 27 pages en question :

A ce stade, je me propose de lire les remarques détaillées de Carole pour voir celles que je retiendrai et incorporerai à mon texte.
L'"obsolescence programmée" ou l'incapacité pour un fournisseur de suivre son matériel, voici une chose que je déteste.

Régis FOUILLEUL, mon plombier, se heurte au fabricant du radiateur qui fuit dans mon dressing. Celui-ci, du nom d'"IRSAP" ( y.gohier@irsap.com ; 06 69 59 57 91 ; 04 28 00 01 67 ; https://www.irsap.it/fr/), s'avère incapable de retrouver la pièce de rechange d'un joint défaillant de son matériel acheté il y a à peine dix ans et qui était coûteux.

J'ai donc envoyé à Régis ces photos de la robinetterie en cause, prises ce matin :

10 mai 2021.

10 mai 2021.

10 mai 2021.

Je venais de relancer le chauffage dans le fournil de la ferme. Mais l'électricité a sauté. Le cadet a dû venir, sous une pluie battante, chercher la clé de la pièce de la ferme où se trouve le disjoncteur.

Dans le bâtiment Nord, c'est la plomberie qui pose problème avec ce radiateur qui fuit.

Que j'aimerais ne plus avoir ce genre de problèmes quand il y a eu des travaux que je pensais soigneux !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 20 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
Régis FOUILLEUL est venu démonter le radiateur du dressing voisin de ma chambrette :

20 mai 2021.


Un radiateur italien, c'est-à-dire doté d'un très beau design mais plombé par un service-après-vente nul. Régis devra donc substituer à la robinetterie défaillante, en laiton de Chine, un système plus solide et de sa création :

20 mai 2021.

Je viens d'adresser à l'ADEME, via leur site internet, le courriel suivant :

(Début de citation)

Bonjour ! L'association S.V.A.A.D.E. ("Association pour la défense et la promotion du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") étudie la possibilité pour elle de financer les installations de chauffage par aquathermie (les forages sont effectués et le résultat est positif ; il s'agit de financer la pompe à chaleur et toute l'installation aval jusqu'au chauffage par le sol ou aux radiateurs, selon les contraintes architecturales) desservant un monument historique ; elle serait le maître d'ouvrage de ces travaux. En qualité de trésorier de cette association, je suis chargé d'instruire le dossier en vue d'une prochaine assemblée générale. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'informer sur les aides financières accessibles dans le cas d'espèce.
Cordialement,
PPF
06 12 96 01 34

(Fin de citation)

En ce qui concerne les particuliers, les aides de l'ADEME sont réservées aux résidences principales, le critère étant, sans qu'il y ait lieu de discuter, le lieu du domicile fiscal. Donc, pour moi, Paris.

J'essaye, comme on le voit, de trouver une solution permettant d'atténuer la charge de la facture des travaux en question, sachant que, selon l'étude réalisée par le bureau d'études "Bee+", une pompe à chaleur, d'un prix de 130 000 € à elle seule, serait nécessaire à la Chaslerie pour l'installation par aquathermie envisagée.
Arriver à obtenir des renseignements utiles sur les "aides à la transition énergétique" (en clair, ici, l'installation d'un chauffage par aquathermie) relève toujours du parcours du combattant. Toutes les procédures en place sont terriblement compliquées, donnent l'impression d'avoir été édictées par des bureaucrates non coordonnés et il est toujours très laborieux de s'y retrouver dans cette littérature pénible, d'autant que les interlocuteurs que l'on finit par trouver en téléphonant à divers organismes officiels ne sont pas plus coopératifs les uns que les autres.

Pour contourner certains obstacles débiles quant à leur motivation mais puissants par leur inertie, j'essaye d'interposer la S.V.A.A.D.E.

A ce titre, j'ai peut-être trouvé une piste mais la documentation en ligne n'est pas particulièrement limpide. Je viens donc de prier mon plombier favori de traduire :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : vendredi 4 juin 2021 11:29
À : Régis Fouilleul <fouilleul.energie@gmail.com>
Objet : Aides

Régis,

J'ai trouvé ceci : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/sites/default/files/2021-01/condition-eligibilite-financement-installation-geothermie-surface-2021.pdf

J'espère que vous comprendrez. Pour moi c'est du chinois.

Dites-moi si ça pourrait concerner mon association.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Enfin une réponse utile et un langage clair :

(Début de citation)

De : Matthieu Vannier <mvannier.paysdubocage@gmail.com>
Envoyé : vendredi 4 juin 2021 12:42
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Cc : Eric Fauconnier <e.fauconnier@petr-paysdubocage.fr>
Objet : demande de contact à l'ADEME

Monsieur Fourcade,

Après avoir contacté Éric suite à votre visite de ce matin, je vous confirme que le PETR n'a pas été en contact avec l'ADEME depuis de nombreuses années et n'a donc plus de contact au sein de la structure.

En revanche, après avoir effectué quelques recherches sur le site de la délégation normande de l'ADEME, je peux vous indiquer que les projets d'installation de géothermie portés par les associations sont subventionnables. (...) Afin de vérifier votre éligibilité, je vous invite à contacter directement l'ADEME Normandie dont vous trouverez les coordonnées ci-dessous :

ADEME - Direction Régionale Normandie
Site de Caen
Citis « Le Pentacle »
5, avenue de Tsukuba
14200 Hérouville Saint-Clair

Mail : ademe.normandie@ademe.fr

Téléphone : 02 35 62 24 42

Je joins également à ce mail l'organigramme des services de l'ADEME Normandie. L'un des agents qui y sont mentionnés, Guillaume Lefrançois ( guillaume.lefrancois@ademe.fr ), coordinateur du pôle transition énergétique et spécialiste des systèmes de chaleur renouvelable et de récupération, me semble être l'interlocuteur idoine pour votre projet.

En vous souhaitant un bon après-midi.

Cordialement.

Matthieu Vannier
Gestionnaire LEADER
PETR du Pays du Pays du Bocage
15, rue Montgomery
61 700 Domfront-en-Poiraie

Tél. PETR : 02 33 38 65 60

(Fin de citation)

Ce jeune Matthieu VANNIER continue à me faire excellente impression.
M. Leszek PARCIANY, artisan parisien que j'apprécie beaucoup, doit venir cette après-midi et je compte lui demander de préparer un projet d'aménagement du cabinet de toilettes du rez-de-chaussée du bâtiment Nord.

Cette pièce aurait trois usages :
- fournir un w.-c. aisément accessible ; actuellement, on est obligés d'aller soit dans mon cabinet de toilettes au 1er étage du bâtiment Nord, soit au rez-de-chaussée du logis, sous le grand escalier, ce qui, en l'état du chantier, oblige à un véritable gymkhana ;
- fournir une douche à mes petits-enfants quand (/les rares fois où) ils viennent me voir ; actuellement, nous ne disposons guère que de ma douche au 1er étage du bâtiment Nord qu'on ne peut atteindre qu'en traversant ma "chambrette monacale", ce qui est d'autant moins pratique que ces jeunes gens n'ont toujours pas appris à être ordonnés ;
- enfin, au cas où, l'âge me ravageant encore plus qu'à l'heure présente, j'établirais ma chambre dans l'actuel "petit salon" au rez-de-chaussée du bâtiment Nord, doter cette "chambre mortuaire" (ainsi que je l'appelle) des aisances nécessaires de plain pied.

Pour préparer cette réunion, j'ai recherché dans mes stocks les photos de phases antérieures pertinentes du chantier. Il faut en effet savoir qu'au départ, j'envisageais d'installer la cuvette de w.-c. au fond à gauche de cette pièce et la douche, immédiatement à droite en entrant. Donc le circuit de chauffage par le sol, posé en 2011, avait tenu compte de ces desiderata.

En raison de la difficulté de trouver une cabine de douche qui s'intègre bien dans le petit volume de cette pièce, j'ai changé d'avis. Ainsi, la douche serait au fond de la pièce, sous le fenestrou, et la cuvette, immédiatement à droite en entrant. Je signale que l'architecte du patrimoine à qui il est à ce stade prévu que je confie la "mission n°2" a émis des réserves à propos de ce schéma, au prétexte que les vapeurs de la douche détérioreraient les menuiseries du fenestrou. Mais, compte tenu du faible usage que je prévois pour ladite douche, du moins tant que je resterai à peu près valide, je passe outre cette remarque, et ceci pour la raison que je viens de citer au début de ce paragraphe.

Il fallait donc s'assurer que le circuit de chauffage encastré dans le sol serait compatible avec la nouvelle implantation de la douche et de la cuvette. Non sans mal, j'ai retrouvé les photos utiles que voici :

23 janvier 2011.

18 avril 2011.

18 avril 2011.

26 mai 2011.

31 mai 2011.

3 avril 2011.

18 avril 2011.

18 avril 2011.


Cette recherche à laquelle je viens de procéder m'a également permis de retrouver des images de la tuyauterie de la douche que j'envisageais d'implanter dans cette pièce, mais je ne sais plus si je n'ai pas installé cet appareillage dans le fournil de ferme ; il faudra le vérifier :


Je me souviens également d'avoir demandé à Igor de "dégrossir" le mur du fond de la pièce, de manière à améliorer l'habitabilité de celle-ci en gagnant de la place pour la douche, supposée installée sous le fenestrou ; en particulier, l'ébrasement de ce dernier a alors été élargi pour donner plus de lumière. Voici donc les dernières photos que j'ai prises là-dedans et qui montrent l'aspect actuel de ce qui est devenu, pour l'essentiel, un débarras et, accessoirement, la chambre d'Hector quand il vient voir son Bon-Papa :

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.

28 avril 2020.


Voici enfin le plan fourni, en septembre 2020, par l'architecte du patrimoine en question. Je vous en souhaite une bonne lecture, sachant que les rectangles qui sont représentés au milieu des pièces sont censés, si j'ai bien retenu la leçon, en fournir la surface, la hauteur sous plafond et indiquer les matériaux du sol :


Pour ma part, je considère que de tels gribouillis sont parfaitement inexploitables. Donc je pense que M. PARCIANY devra reprendre ce plan de fond en comble, du moins pour le cabinet de toilettes qu'il s'agit d'aménager enfin, sans plus lambiner ni tergiverser, ainsi que je compte le lui demander.
M. PARCIANY est arrivé accompagné de deux de ses enfants à qui il compte faire découvrir le Mont Saint-Michel :

5 juin 2021.


Dans le futur cabinet de toilettes du rez-de-chaussée du bâtiment Nord, il a pris toutes mesures utiles et me donnera son avis, à tête reposée, sur la meilleure implantation de la douche et de la cuvette de w.-c.

Dans la future cuisine voisine, il me propose de travailler le plafond, actuellement très moche, de manière à lui donner l'aspect qui pourrait être définitif. Il va également réfléchir à l'aménagement des deux murs dans le sens de la largeur ; à première vue, il pense que ce n'est pas une bonne idée d'installer une fenêtre pour apercevoir, de la cuisine, le cul du four de la salle-à-manger (ce qui est pourtant une suggestion, que je ne trouve pas inintéressante, de la dernière architecte du patrimoine) ; il lui semble préférable de privilégier sur ce mur Est les rangements et autres aménagements utiles. Enfin, il est d'avis qu'il ne faut pas faire disparaître la vision des pierres sur les murs dans le sens de la longueur ; il proposera un traitement limitant leur encrassement et facilitant leur entretien.

Bien entendu, le reste de l'aménagement de cette cuisine est conditionné par la possibilité d'installer le chauffage par le sol. Autrement dit, en l'état du dossier, nous sommes bloqués par l'intervention du service régional d'archéologie. Cela dure depuis février 2020 et tout, à commencer par mes trente ans d'expérience continue de restauration d'un monument historique, me donne à penser que, le kroumirat et son substratum administraaaâââtif étant ce qu'ils sont, la résolution du prétendu problème soulevé - monté en épingle, devrais-je dire - pourrait encore traîner un bon moment.
Ô joie !
J'ai pensé utile de compléter, à l'intention de M. PARCIANY, mon message d'hier par des photos prises ce matin (la pièce est un peu moins encombrée que lors du reportage-photos du 28 avril 2020) :

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.

6 juin 2021.


Ceci me donne l'occasion de demander à M. PARCIANY de prévoir un radiateur électrique-chauffe serviettes de qualité :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 8 Juin 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Peinture - Bâtiment Nord - Ferme et son fournil
0
"Mr SPOON", de retour au manoir favori, a peint ce matin les menuiseries extérieures de la façade Nord du rez-de-chaussée du bâtiment Nord :

8 juin 2021.

8 juin 2021.


Cette après-midi, il est passé au fournil de la ferme :

8 juin 2021.

8 juin 2021.

8 juin 2021.


Il est prévu que, demain, il s'occupe de faire briller les tomettes de l'entrée et du couloir attenant du bâtiment Nord.

Toujours au titre de l'"entretien", je lui demande de redonner dès que possible une couleur bleu charron vive aux menuiseries extérieures de la moitié Nord de la ferme.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 9 Juin 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Peinture - Bâtiment Nord
0
Mr SPOON vient de passer une première couche de traitement sur les tomettes de l'entrée du bâtiment Nord :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.


Manorial, isn't it ?

Mr SPOON m'explique qu'il a utilisé un mélange de 60 % d'huile de lin et de 40 % de térébenthine. Pour l'entretien, il faudra verser dans l'eau de lavage un peu de "lait de cire à l'eau ou cire saponifiée".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 9 Juin 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Peinture - Bâtiment Nord - Ferme et son fournil
0
Mr SPOON est reparti vers de nouvelles aventures. Voici l'état des peintures après son passage.

Sur le bâtiment Nord, côté cour (les battants sont actuellement ouverts, à cause du séchage en cours)...

9 juin 2021.

... et sur le fournil de la ferme :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.


Voici, côté Est, la partie de la ferme (moitié Nord) dont je lui ai demandé de préparer le devis des peintures des menuiseries extérieures (y compris leur face intérieure) :

9 juin 2021.


Enfin, je lui ai demandé de préparer une série de devis pour la peinture du plafond de la pièce du rez-de-chaussée de la tour Louis XIII, selon diverses hypothèses de décor. A ce stade, je privilégie un décor simple à l'imitation d'un plafond de manoir breton dont M. LESCROART m'avait transmis la photo :

Blévy.

Mais, au moins afin de me permettre de commencer à réfléchir aux plafonds de pièces du logis, je voudrais avoir un ordre de grandeur du coût pour d'autres hypothèses :

Couterne.

Couterne.

Un plafond du château de Septème me plaît beaucoup mais Mr SPOON me dit que, pour en réaliser une copie, il aurait besoin de faire appel au "meilleur ouvrier de France" qui l'a formé :

Septème.

Septème.

Septème.

Septème.

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 9 juin 2021 18:12
À : Grégory Vannobel Bee+ <gregory@beeplus.fr>
Cc : Hugues Hourdin
Objet : RE: Chaslerie - Aides publiques à un chauffage par aquathermie - Association SVAADE

Bonsoir !

Je précise ma question. D'après ce que me dit mon plombier, l'ADEME ne fournit d'aides que si des critères d'isolation thermique sont respectés. Charmant pour les monuments historiques...

Ceci dit, sur le colombier et les écuries (et ce sera bientôt le cas sur la cave), on a posé du "SkyTech".

Pouvez-vous me dire si, là où ledit revêtement a été ou sera posé, et compte tenu du fait que les vitrages seront doubles, l'association serait éligible à ces subventions ?

D'avance merci !

PPF

_________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : lundi 7 juin 2021 16:46
À : Grégory Vannobel Bee+ <gregory@beeplus.fr>
Cc : Hugues Hourdin
Objet : Chaslerie - Aides publiques à un chauffage par aquathermie - Association SVAADE

Cher Monsieur,

J'essaye vainement, par courriels ou appels téléphoniques à leur antenne normande, d'entrer en contact avec l'ADEME pour me faire expliquer les aides accessibles pour "notre" installation (dossier ID201906-0185 de votre bureau d'études "Bee +").

(...) je suis en train de monter le dossier en faisant intervenir une association active sur le site objet de votre étude. Cette association (la SVAADE, statuts joints) bénéficierait d'un bail (voire d'un bail emphytéotique) couvrant l'ensemble du manoir, de manière à pouvoir y développer en toutes saisons ses activités d'ores et déjà lancées avec un grand succès (organisation de spectacles et d'expositions). Dans ce cas, j'aimerais, en ma qualité de trésorier de cette association (le président est un Conseiller d'Etat honoraire, Hugues HOURDIN), savoir quelles aides seraient accessibles, de manière à pouvoir présenter utilement le dossier aux instances de celle-ci, notamment en assemblée générale.

Le document de 20 pages mis en ligne par l'ADEME est trop compliqué pour moi. Le voici : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/sites/default/files/2021-01/condition-eligibilite-financement-installation-geothermie-surface-2021.pdf

Puis-je vous prier de me le traduire dans le cas d'espèce ?
Votre aide nous serait très précieuse.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 09:06
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : RE: Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Nous sommes en désaccord. Les choses urgentes doivent être traitées prioritairement, la mécanique des subventions, bien imparfaite au demeurant et absurdement compliquée, ne pouvant pousser à oublier une telle évidence. Notamment aux yeux de gens dotés d'un minimum de bon sens.

__________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 08:53
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Bonjour,

La mission EXE doit terminer la première tranche de travaux des menuiseries d'abord car vous avez reçu des montants de subvention.
Bien cordialement,
(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

__________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 08:36
À : (...)architecte@gmail.com>
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : RE: Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Pour ce qui concerne les menuiseries extérieures, j'ai signalé depuis très longtemps l'urgence, tenant notamment à des raisons de sécurité soulignées, de remplacer des portes extérieures. Ceci fait explicitement partie de la "mission Exe", de même que, autre sujet toujours pas traité à ce jour, le dossier de demande d'autorisation pour les "poutres pourries". Là aussi il y a urgence puisque cela conditionne la possibilité de poursuivre des travaux intérieurs, au titre de la "mission n°2" ou pas.

Par ailleurs, j'ai besoin de votre réponse rapide quant à votre participation à la réunion du 5 juillet prochain afin de me préparer utilement au cas où vous seriez absente.

PPF

__________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 08:18
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Bonjour,

Pour information : j'ai demandé un calendrier de poursuite pour finaliser la pose de la 1ère tranche des menuiseries. Vous m'avez répondu à la négative.
J'attends votre ordre de service pour redémarrer.

la mission 2 : J'étudie vos demandes sur les contrats et examine les adaptations possibles et non possibles afin de vous rendre un document contractuel le plus exhaustif possible et qu'il convienne à tous.
C'est long, aussi long que le temps que vous avez pris pour me répondre concernant la relecture du contrat.

Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

__________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 07:41
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : RE: Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Madame,

Une réunion importante aura lieu à la Chaslerie le 5 juillet prochain à 10 heures 30, en présence d'élus et de fonctionnaires de la Région Normandie. Il s'agira de préciser dans quelle mesure et à quelles conditions cette dernière pourrait subventionner la poursuite du chantier.

Si vos missions, la "mission Exe" et la "mission n°2" pour lesquelles j'attends vos retours, n'ont pas pris fin à cette date, il serait souhaitable que vous participiez à cette réunion, ne serait-ce que pour répondre à des questions techniques ou donner un ordre d'idée des masses financières en cause, ce dernier sujet demeurant sous-documenté.

Je vous prie donc de bien vouloir m'indiquer vos intentions.

Cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : dimanche 9 mai 2021 19:30
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : Réf. : votre projet de contrat du 6 août 2020 pour la « mission n°2 »

Madame,

Comme vous le savez, nous trouvons votre projet de contrat complexe et touffu. Difficile d’en comprendre toutes les implications pour nous, particuliers et non professionnels. Cela a créé des tensions, de l’incompréhension et des délais.

Toutefois, pour ne pas bloquer davantage notre projet, nous renonçons à vous demander de simplifier grandement votre projet de contrat, (...)

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 16:35
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : RE: CONTRAT Modifiés pour seconde lecture

Madame,

Merci pour cet envoi de documents que je vais étudier dans les tout prochains jours, maintenant que je suis un peu familiarisé avec le cadre de vos projets de contrats.

Afin de me permettre de réfléchir à la suite de notre relation, je vous prie de m'indiquer de quel montant vous estimeriez devoir être indemnisée, toutes causes confondues, de manière à pouvoir transmettre le dossier ("mission Exe" et projet de "mission n°2") à l'un de vos confrères dans de bonnes conditions, c'est-à-dire y compris les fichiers des plans sur lesquels vous avez apporté de la valeur ajoutée.

Cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 16:16
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : CONTRAT Modifiés pour seconde lecture

Bonjour,

dans le train dernières minutes pour vous envoyer doc
(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 22:48
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : RE: CONTRAT Modifiés pour seconde lecture

Ceci ne constitue pas une réponse utile à mes yeux.

________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com
Envoyé : jeudi 10 juin 2021 22:47
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : C. F. ; T. F.
Objet : Re: CONTRAT Modifiés pour seconde lecture

Bonsoir,
Je vous avait déjà envoyé un devis. J’ai conservé les montants.
Bien cordialement,

(Fin de citation)